Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La pratiquante de Falun Gong Mme Chang Shuzhen de la ville de Qingdao est morte des suites de la persécution après avoir fait appel à Beijing

    Elle a été arrêtée dans la ville de Jiannan avec cinq autres personnes. Ils ont été enfermés dans une chambre de cage d'escalier utilisée pour contenir les prisonniers. A l'intérieur de la pièce, il y avait une échelle en métal à laquelle la police menottait les prisonniers. A 20 heures, Chang Shuzhen a voulu aller aux toilettes mais le gardien ne l'a pas laissé. Vers 4 heures du matin, les officiers de l'Enceinte de Police de Jiaxing Road sont venus la chercher en voiture. A ce moment-là, Chang Shuzhen souffrait au point de ne plus pouvoir uriner et son visage avait un teint jaune maladif. Sur le chemin de retour vers le département de police, Chang Shuzhen a eu des douleurs atroces et est morte au moment où la voiture arrivait à Qinma Town dans la ville de Weifang.
  • Mme Yuan Cuirong de la province de Henan est morte avec dans son coeur l'injustice d'avoir été forcée à abandonner sa croyance

    Après avoir subi la persécution brutale et sauvage dans le camp de travaux forcés, Yuan Cuirong est allée contre sa conscience et a dit qu'elle abandonnait sa croyance en Falun Dafa. Après cela, elle n'a plus parlé à personne, et de jour en jour était plus abattue et déprimée. Un jour elle est tombée dans les escaliers et s'est fracturée les vertèbres inférieures. Les autorités du camp de travail ont demandé à sa famille d'apporter de l'argent pour la faire soigner. Elle n'a été libérée que quatre mois plus tard. Alors, le camp de travail a demandé encore 2000 yuans aux membres de sa famille pour frais quotidiens, mais ils ont refusé de payer. Les dépenses médicales au début s'élevaient à 5000 yuans par jour. Sa famille a dépensé pratiquement un million de yuan pour son traitement. Yuan Cuirong a souffert une grande détresse et des dommages à la fois corporels et spirituels, et elle est finalement morte le 21 juin 2003.
  • Brutalité dans la Prison pour Femmes de Harbin: Qu Hie 60 ans a été torturée à mort

    Mme Qu Jie était une pratiquante de la ville de Hegang, dans la province de Heilongjiang. C’était une employée retraitée d’environ 60 ans. Parce qu’elle cultivait fermement Falun Dafa, elle fut arrêtée fin avril 2002 et par la suite condamnée à quatre ans de prison. Récemment, Mme Qu a été torturée à mort à la Prison pour Femmes de Harbin dans la Province de Heilongjiang. Les détails de sa mort sont encore sous enquête.
  • Des gens condamnés à des peines dans les Camps de Travail Forcé en Chine commencent à pratiquer Falun Dafa

    A l’intérieur des camps de travail force en Chine, les gens condamnés au travail force ne sont pas autorisés à apprendre Falun Dafa, sans quoi ils sont sérieusement punis. Pourtant, un bon nombre de ces personnes entreprennent de se cultiver et pratiquer sans aucune peur après avoir appris la vérité à propos de Falun Dafa. En voici quelques exemples.
  • Une jeune femme pratiquante est mentalement traumatisée suite à la brutalité policière dans la province de Hebei

    Le 3 juin 2004, Mme Wang Lijuan du Comté de Lincheng est retournée chez elle après quatre mois de torture au Centre de Détention du Comté de Lincheng. Quatre mois d'abus brutaux ont conduit une jeune femme active et saine à un état d'effondrement mental. Elle parle sans cesse toute seule, serrant contre elle une peluche rembourrée en forme de singe. Ses yeux se fixent soudain quelque part sans but. Elle pleure et elle rit sans raison apparente. Parfois elle se plaint d'être observée, hurlant durant toute la nuit.
  • Le pratiquant de Falun Dafa Zhao Yanwu est torturé en prison

    Le pratiquant de Falun Dafa M. Zhao Yanwu, trente ans, est un résident du District Wenjiang de la ville de Chengdu dans la province du Sichuan. Au début du mois de février 2002, Zhao Yanwu est allé dans la ville de Dujiangyan avec pour objectif d'interrompre les programmes diffusés par la télévision d'état chinoise afin d'exposer la persécution du Falun Gong. Le 5 février, la police l'a arrêté peu après. Le 11 septembre 2002, la Cour de la ville de Dujiangyan l'a condamné à cinq ans et demi d'emprisonnement, et l'a envoyé au Centre de Détention de Dujiangyan. Le 28 avril 2004, plus de deux ans après le début de la détention de Zhao Yanwu, sa mère s'est rendue à la prison de Ya'an pour demander à voir son fils. Le gardien a dit que le superviseur avait donné les ordres stricts que personne ne pouvait rendre visite à Zhao Yanwu.
  • Une pratiquante de Dafa a été torturée à mort dans le centre de détention de Beijing en novembre 2001

    le Centre de Détention Est de Beijing a été suspecté d'avoir torturé à mort une pratiquante de Dafa en novembre 2001. Je peux confirmer la véracité de ce rapport car j'ai été détenu dans ce centre de détention au même moment. A cause de ma persistance à cultiver Dafa, j'ai été enfermé dans une cellule du Centre de Détention Est de Beijing le 5 novembre 2001, et j'ai appris par les détenues là-bas qu'une pratiquante de Dafa venait juste d'être persécutée à mort.
  • Le pratiquant de Falun Dafa de Beijing M. Chen Fenglin meurt des suites de la persécution

    M. Chen Fenglin était un pratiquant de Falun Dafa âgé de 51 ans du District de Chaoyang à Beijing. Avant de commencer la pratique il souffrait de toutes sortes de maladies et il n'était pas inhabituel pour lui de devoir se rendre à l'hôpital au milieu de la nuit. Il a cherché loin et partout pour guérir ses maladies, mais n'a pas pu trouver un traitement efficace. Il sentait qu'il préférait mourir plutôt que de vivre comme cela. En 1999, un mois après qu'il ait commencé la pratique du Falun Dafa, il était capable de monter à bicyclette pendant plus d'une heure.
  • Plus d'une dizaine de policiers de Beijing battent à mort M. Han Junqing

    M. Han Junqing, 47 ans, était un résident du District de Fangshan à Beijing. Il a été torturé à mort au début du mois de juin 2004. Il a été confirmé maintenant qu'il est mort suite à des coups violents aux mains de plus d'une dizaine de policiers. Son corps a été incinéré le 5 juin. Un examen a révélé que M. Han, un pratiquant du Falun Dafa, a essuyé plusieurs côtes cassées. La peau et le muscle sous son œil gauche étaient gravement blessés, et un morceau de chair manquait à cet endroit-là.
  • Tortures barbares dans la prison pour femmes de Fuzhou: mordre un professeur de 60 ans et couvrir les plaies avec du piment, arracher les poils pubiens

    Wang Lei, un professeur de 60 ans, a été illégalement condamnée à la prison pour sa pratique du Falun Gong. Depuis son emprisonnement, elle a souffert toutes sortes de tortures inhumaines. Parfois, aussitôt que Mme Wang s'endormait, elles la déshabillaient, la battaient, et sans aucun scrupule, agrippaient ses mamelons avec des pinces et arrachaient ses poils pubiens. Les criminelles Su Jingxuan et Shi Suyuan la mordaient même et couvraient les plaies avec du piment, provoquant à Mme Wang des cris d'une extrême douleur.
  • Des policiers de la ville de Changchun, province de Jilin torturent à mort un pratiquant de Falun Dafa, M. Jiang Yong

    M. Jiang Yong, 46 ans, venait du comté Xingfu dans la ville de Changchun. Le 13 avril 2004, la police du Bureau de la sécurité publique de la Ville de Changchun ont enlevé M. Jiang. Il a été ensuite amené à l’Hôpital de la sécurité publique après avoir été sévèrement battu par des policiers de la Section de sécurité de l’État. Plus tard, M. Jiang a été transféré au 1er Centre de détention, ville de Changchun, pour un emprisonnement continu. Le soir du 4 juillet 2004, le centre de détention a informé la famille que M. Jiang était décédé. Ils n’ont pas permis aux membres de sa famille de le voir.
  • Comment j’ai perdu mes jambes (photo)

    "Le 8 janvier 2002, alors que j’étais en route pour distribuer des documents expliquant les faits , le chef de la police Wang Wei et le policier A m’ont arrêté et fouillé. Je me suis débrouillé pour les semer. Après que j’ai couru plusieurs li (1 li est égal à un demi Km), ils m’ont de nouveau retrouvé, mais je me suis débrouillé pour les perdre de nouveau. Comme je n’avais plus le choix j’ai du aller vers les régions montagneuses. Les policiers Wang Shoumin et Min Changchun m’ont poursuivi toute la nuit jusqu’au petit matin. Dans la panique, sans voir où je me trouvais je suis entré dans la rivière. Mes jambes étaient mouillées jusqu’aux genoux et ont gelé très vite."
  • Douze pratiquants de Falun Gong de huit provinces sont certifiés morts dans la persécution au cours de la première quinzaine du mois de Juin

    Jusque là, douze pratiquants de Falun Gong (7 femmes et 5 hommes) des provinces de Anhui, Hebei, Hunan, Sichuan, Jilin, Liaoning, Guangdong et Hainan sont certifiés morts dans la persécution au cours de la première quinzaine de juin. Les pratiquants en questions sont Yang Jinying, Wang Juan, Li Zhen, Chen Xiaoqin, He Shaohua, Jing Shuhua, Lin Youhui, Wang Yaping, Han Junqing, Li Yansong et Shi Yueqin. Certains d’entre eux sont torturés à mort, d’autres sont morts suite aux mauvais traitements qu’ils ont subis plus tôt, et d’autres encore sont morts après qu’on leur a injecté des drogues nocives pour le système nerveux central.
  • Le pratiquant Li Hongfu est battu brutalement au camp de travaux forcés de Xishanping à Chongqinq, entraînant un éclatement de la rate et des côtes cassées (photo)

    En juillet 2000, il a été arrêté pour avoir publiquement clarifié la vérité. La police de Dadukou l’a illégalement condamné à un an de rééducation par le travail. En détention au camp de travail de Xishanping, il a souffert de tortures inhumaines. En raison de sa persistance à pratiquer le Falun Gong, sa peine au camp de travail a été prolongée de 9 mois.
  • Brutalité policière dans la ville de Jinan: la pratiquante de Falun Gong Mme Guo Piling a eu trois tendons de la main sectionnés lors de son arrestation

    La pratiquante de Dafa, Mme Guo Piling, a refusé de coopérer lors de l'arrestation illégale. Quatre policiers ont saisi ses bras et ses jambes et l'ont poussé de force vers le siège arrière d'une voiture de police. Quand la police a claqué la porte pour la fermer, celle-ci a heurté et blessé la main de Mme Guo. La blessure était si grave qu'elle ne pouvait plus bouger sa main. Après le diagnostic du docteur à l'Hôpital Général de Garde Martial de la Province du Shandong, il a été déterminé que trois tendons de la main gauche de Mme Guo étaient sectionnés.