avortements forcés

  • Mme Tan a fait une fausse couche après un passage à tabac brutal et a été incarcérée pour neuf ans

    À 23h00 le 18 septembre 2004, plus de 200 policiers du bureau 610 du district Pingshan de la ville de Benxi, la division de sécurité intérieure, le personnel du comité de la communauté et plusieurs dizaines de voitures de police ont entouré le domicile de Mme Tan Qi et de son époux, M. Liang Tielong et s’y sont introduits. Les policiers ont pillé la maison, arrêté le couple q'uils ont emmenés au centre de détention de la ville de Benxi...
  • Mme Song Chang a été forcée à avorter

    Le tribunal du district de Shashi, ville de Jinzhou dans la Province de Hubei, contrôlé par le PCC, a tenu un procès illégal le matin du 18 Mars 2009 contre Mme Song Chang âgée de 29 ans. Le matin du 17 Juillet 2008, Mme Song accompagnait son mari au travail dans la province du Guangdong quand elle a été arrêtée par la police de la province du Hubei. Elle a été ramenée dans le district de Shashi et forcée à avorter puis a été détenue dans le Centre de détention de Shashi.
  • Mme. Song Chang soumise à un avortement forcé

    Mme Song Chang, une pratiquante de Falun Gong de la Province du Hubei, travaillait dans la Province du Guandong avec son mari. Le 17 juillet 2008, le personnel du Parti communiste chinois (PCC) à Guandong et la police de Hubei l'ont arrêtée. Mme Song a été renvoyée à Shashi et soumise à un avortement forcée. Elle est à présent détenue dans le Centre de détention de Shashi et est très faible.
  • Le PCC tue des vies innocentes par des avortements forcés

    Mme Wang Ying, une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Qinhuangdao, province du Hebei, s’est trouvée sans s’y attendre enceinte de son deuxième bébé. Mme Wang a caché sa grossesse pendant sept mois en raison de la politique oppressive d'enfant unique du Parti communiste chinois (PCC). Cependant, les chefs de son unité de travail se sont rendus compte de sa grossesse. Les fonctionnaires du bureau de l'administration de la ville, menés par Zhang Zengzhen et utilisant la justification d'exécuter la politique du PCC, ont forcé Mme Wang à avorter. Ma Shuwen, secrétaire du parti du Comité d'inspection de discipline, a emmené Mme Wang de force à l’hôpital et la chambre d'hôpital s'est transformée en prison.
  • Les mères et les enfants victimes d’une tragédie qui se déroule dans toute la Chine- un rapport détaillé (Photos)

    Les agents du régime communiste du camp de travaux forcés de Wanjia dans la province du Heilongjiang ont essayé de forcer une femme enceinte de plus de six mois à renoncer à sa croyance dans le Falun Gong. La police du camp l’a obligée à rester debout sur un tabouret, puis ils lui ont attaché les mains à une poutre horizontale avec une grosse corde, et ils ont enlevé le tabouret à coups de pieds. Elle est restée suspendue à mi-hauteur...
  • Mme Liu Sujun, enceinte de sept mois est forcée à avorter et illégalement condamnée au travail forcé

    Mme Liu Sujun, pratiquante de Falun Gong, vivant dans le comté de Luannan dans la province de Hebei, a été persécutée ces six dernières années. Menottée et suspendue par ses menottes, attachée au Lit du mort, brutalement gavée, électrisée avec des matraques électriques. En mai 2001, le camp de travail et les gens du Bureau 610 du comté de Luannan ont emmené Liu Sujun, alors enceinte de sept mois, l’ont fait admettre dans un hôpital pour lui faire subir un avortement forcé. Le 25 novembre 2005, Liu Sujun a été arrêtée au travail par les exécuteurs du " 610 " du comté de Luannan. Elle est encore détenue dans le centre de détention du comté de Luannnan. Voici son histoire ...
  • Mme. Yue Qiuyu était enceinte de 7 mois lorsqu’elle a été forcée à avorter dans le camp de travail de Wulapo, on ignore où elle se trouve aujourd’hui

    Mme Yue Qiuyu, pratiquante de Falun Dafa de Xinjiang, a été illégalement détenue dans le Camp de travail de Wulupo en 2000, où les autorités l’ont fait avorter de force alors qu’elle était enceinte de sept mois. Mme Yue a souffert un immense traumatisme mental en conséquence. De plus les gardes l’ont physiquement torturée à un point extrême. Après avoir purgé sa peine, Yue Qiuyu est retournée chez elle mais ces êtres dégénérés ont continué à la harceler et la persécuter. Elle a été forcée de partir de chez elle pour échapper à d’autres persécutions. Personne aujourd’hui ne sait où elle se trouve.
  • La police force une pratiquante enceinte de Zengcheng dans la province de Guangdong, à avorter

    Ils m’ont emmenée de force au bureau de la planification familiale dans la ville de Zengcheng et m’ont fait subir un examen d’ultra-sons puis m’ont emmenée vers une table d’opération. A ce moment-là j’ai réalisé qu’ils voulaient me forcer à avorter. Je me suis accrochée à la porte et j’ai refusé d’entrer dans la salle de d’opération. Cinq ou six hommes m’ont saisie, m’ont déposée sur la table d’opération et ne m’ont pas lâchée jusqu’à ce que deux femmes me maintiennent contre la table. J’étais si effrayée. Une des deux femmes qui a exécuté l’avortement était Zhong Xiuxiang du bureau de la planification familiale de Zhenlong. Elle travaille actuellement pour le bureau du marché, au nouveau marché de Zhenlong.
  • Une pratiquante a été contrainte de se faire avorter d’un bébé de six mois par la police dans le district de Wutongqiao de la ville de Leshan, province de Sichuan

    Depuis la répression du Falun Dafa qui a commencé le 20 juillet 1999, la police et les fonctionnaires du bureau 610 de Wutong ont arrêté des pratiquants , pillé leur maison, extorqué de l’argent et ils ont même forcé des pratiquantes à se faire avorter. Une jeune femme enceinte du district de Shawan a été forcée d'avorter de son bébé de six mois sans que sa famille soit mise au courant
  • Luo Biqiong, pratiquante de Dafa de la ville de Nanchong, province Sichuan, est forcée à avorter par le gouvernement municipal

    Simplement parce que j’ai écrit : « Je veux pratiquer le Falun Gong », j’ai été contrainte de subir un avortement qui a mis fin à une vie de quatre mois. Je m’appelle Luo Biqiong. J’ai 36 ans et je vivais dans le dortoir d’une usine de soie située au 52, rue Liuerqiao, comté Yingshan, ville de Nanchong, province Sichuan. J’ai eu la chance d’entendre parler du Falun Dafa en avril 1999. Je souffrais de beaucoup de maladies telles que la trachéite héréditaire, la gastro-entérite, les hémorroïdes, la pharyngite, la polyarthrite et des problèmes gynécologiques. Après avoir pratiqué les exercices du Falun Gong pendant trois jours seulement, toutes mes maladies sont disparues et mon tempérament irritable a aussi disparu.
  • La persécution des pratiquantes du Falun Gong reflète la dépravation morale de Jiang et de ses complices (Photos)

    Une pratiquante de Dafa a été violée par un policier en plein jour sous un pont de l’autoroute. Plusieurs pratiquantes dans les camps de travaux forcés ont été déshabillées et attachées à un lit dans la position de « l’aigle écarté ». Au camp de travaux forcés de Dalian, la police utilise des matraques électriques pour électrocuter plusieurs pratiquantes, visant tout spécialement les parties génitales.
  • Mme Liu Sujun, une pratiquante de Dafa originaire de Tangshan, a été emprisonnée arbitrairement et forcée à avorter

    Pour avoir déployé, avec d'autres pratiquants, une banderole sur laquelle on pouvait lire "le Falun Dafa est bon" et elle a été arrêtée et détenue pendant cinq mois. Mme Liu était alors enceinte de deux mois. Durant sa détention, elle a demandé à recevoir un examen médical mais la police a ignoré sa demande. Connaissant parfaitement son état, les policiers lui ont attaché les mains et les pieds ensemble avec de lourdes chaînes, ce qui l'empêchait de se redresser Ces tortures lui ont été infligées jusqu'au septième mois de grossesse pour être finalement forcée à avorter avant de pouvoir rentrer chez elle.
  • Avortement forcé

    Un bébé de sept mois pas encore né meurt dans la douleur après un combat de 40 heures dans le sein de sa mère.


  • Page | 1 |