Révélations et Témoignages

  • Une pratiquante de Falun Gong de la province du Hunan soumise à une prise de sang pour un examen inconnu

    Mme Yang est allé chercher son petit-fils à l’école à 16h30 le 28 octobre. Trois agents l’ont approchée et Cao a demandé qu’elle se soumette à une prise de sang. Mme Yang a refusé. L’agent accompagnant Cao a dit que c’était pour des tests ADN ...
  • On suspecte que la femme a été victime de prélèvement d'organes, le mari est assassiné pour dissimuler la vérité

    Mme He Xiuling, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Yantai, a été transférée d'un centre de détention à un hôpital en mars 2004, pour une méningite. Plus tard, elle a été emmenée à la morgue alors qu'elle respirait encore et le bas de son dos bandé. Son mari Xu Chengben a suspecté que sa femme avait eu ses reins prélevés alors qu'elle était encore vivante. La police a essayé d'acheter son silence en lui proposant 100 000 yuans, mais il a refusé...
  • L’installation de prélèvement d’organes de Sujiatun où d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été assassinés, est située dans un ancien entrepôt de munitions de l’armée japonaise

    Début mars 2006, un témoin a le premier révélé des informations au sujet du camp de concentration de Sujiatun, où des pratiquants de Falun Gong étaient détenus dans le but de collecter leurs organes. L’épouvantable crime du Parti communiste chinois de prélever les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant a ainsi été exposé au grand jour pour la toute première fois. La communauté internationale a appris qu’une procédure systématique avait été établie pour effectuer des opérations de greffes d’organes en utilisant des pratiquants de Falun Gong comme donneurs non consentants...
  • Canada : une victime de la torture expose les crimes de Bo Xilai durant son mandat de maire de Dalian

    La défection de Wang Lijun, ancien chef du bureau de la sécurité publique de Chongqing, dans le consulat américain le 6 février a attiré l'attention sur la brutale persécution du Falun Gong menée par son patron Bo Xilai. La pratiquante de Falun Gong Jin Rong, qui a personnellement vécu la persécution à Dalian en Chine lors du mandat de Bo Xilai en tant que maire de Dalian a été interviewée...
  • L’Agenda caché d’une Conférence médicale pour dissimuler les atrocités de prélèvement d’organes (suite et fin)

    La communauté des greffes adhère pour l’essentiel au ‘’Critère de Milan’’, qui constitue la base pour sélectionner un patient. Un cancer du foie avancé ne tombe pas sous ce critère, parce que les cellules cancéreuses ont déjà proliféré et se diffusent rapidement dans le système des voies biliaires et se diffuseront aussi dans la zone de la greffe. Sen Zhongyang n’en a pas tenu compte et affirmé : ‘’La compréhension que les patients atteints d’un cancer avancé du foie ne sont pas éligibles pour une greffe est une mauvaise compréhension de la réglementation étrangère.’’ Poursuivant : ‘’Si vous avez de l’argent, vous pouvez acheter une BMW,’’... Le message était clair. Il voulait effectuer plus de greffes et était approvisionné en foies. Il assassinait des personnes pour son gain personnel.
  • Le mystère entourant la mort de M. Xiong Zhengming, professeur en science informatique – a-t-il été assassiné pour ses organes ?

    Vers les 9h le matin du 4 décembre 2007, Xiong Zhengming, qui avait été illégalement détenu pendant neuf mois, a soudainement été emmené en voiture par le chef de la sûreté nationale de l’agglomération de Wanyuan, Ye Xudong, Wang Qiang et deux autres policiers à destination du Camp de travail forcé de Mianyang. Zu Zijian, directeur adjoint des services de police, était sur les lieux. Selon le témoin, Xiong Zhengming a protesté à grand bruit. Le jour suivant vers les 7h du matin (le 7 décembre 2007), Ye Xudong a appelé la famille de Xiong Zhengming et dit qu’il s’était suicidé, et leur a demandé de se rendre immédiatement à Deyang pour les funérailles...
  • “Notre investigation sur les prélèvements d’organes en Chine” par David Matas

    Est ce que la Chine prélève des organes sur des pratiquants du Falun Gong et les tue ensuite ? Un journaliste d’une Agence japonaise et l’ex femme d’un chirurgien ont déclaré en mars 2006 que cela avait lieu à Sujiatun, en Chine. Ces déclarations sont-elles véridiques ? La Coalition pour Investiguer sur la Persécution du Falun Gong en Chine, une organisation basée à Washington D.C., a demandé en mai à l’ancien Ministre d’Etat pour l’Asie Pacifique David Kilgour et à moi-même d’enquêter sur ces allégations. Nous avons publié un rapport en juillet 2006 et un rapport révisé en janvier 2007 qui a pour conclusion, à notre grand regret et horreur, que les allégations sont effectivement vraies.
  • Des pratiquantes sont soumises à des analyses de sang forcées au camp de travail pour femmes de la province du Jiangxi

    Toutes les pratiquantes envoyées au camp de travaux forcés pour femmes de la province du Jiangxi, situé dans la zone de Qingyunpu, ont dû subir des tests sanguins. Les gardiennes ont utilisé d'autres détenues pour forcer les pratiquantes de Falun Dafa à donner leur sang. Le manque d'hygiène et la façon dont les prises de sang étaient effectuées ont fait qu'une détenue toxicomane a été infectée par le SIDA. Les gardiennes du camp de travaux forcés étaient au courant mais ont dissimulé la vérité. Elles ont forcé cette détenue à travailler et à servir de « moniteur » pour surveiller les pratiquantes.
  • Un policier expose les horreurs du prélèvement d' organes dans la ville de Harbin.

    "Dans la ville de Harbin, District de Xiangfang de la région de Yazuiquan il y a une morgue où on procède à des autopsies sur les corps des détenus qui sont décédés de mort non naturelle. Les corps des personnes battues à mort sont envoyés, ici, en secret, aussitôt après leur décès et les médecins légistes les dissèquent ici... Règle générale, la seule personne qui s’y trouve est un gardien âgé. Seuls les médecins de la prison et les médecins légistes peuvent y circuler à leur gré, sans crainte.C’est dans cette morgue souterraine que les dissections ont lieu et c’est ici que les médecins ont prélevé les organes du pratiquant de Falun Gong, Zhang Yanzhao de la ville de Wuchang. "
  • Indices pour l'enquête : les organes de Mme Bi Xiaoye ont été prélevés en 2001, après qu'elle ait été frappée avec une pioche et ait perdu connaissance

    Mme Bi Xiaoye,pratiquante de Falun Dafa dans la province du Shandong, était maltraitée par son mari et ils ont divorcé. Le 3 juin 2001 [du calendrier lunaire chinois], son ex-mari, Ma Yanming, l'a frappée avec une pioche et elle a perdu connaissance. Ma Yanqing, le frère de Ma Yanming, le chef du bureau juridique de la ville de Landi, a mené un groupe type mafieux sur les lieux et ils ont aussi invité des officiers du département de police de Pingdu. La police de Pingdu a prélevé les organes de Bi Xiaoye alors qu'elle respirait encore. Ensuite, ils ont pris son corps pour l’incinérer.
  • La mort de pratiquants de la province du Sichuan soulève la suspicion de prélèvement d'organes.

    Au début de cette année, les médias ont révélé que le PCC (Parti communiste chinois) prélève les organes internes de pratiquants de Falun Gong vivants dans ses camps de concentration . Les provinces du Sichuna et de Chonqing ne sont pas des exceptions. Ce qui suit sont quelques uns des cas de pratiquants de Dafa qui ont été persécutés à mort. Le fait que la police ne veuille pas autoriser les membres de famille à voir les restes soulève plusieurs questions.
  • Les Nations Unies prêtent attention aux pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, a récemment annoncé la situation des disparitions en Chine qu’ils ont étudiée l’année dernière, et les disparitions de pratiquants de Falun Gong représentent la plus grande part de toutes les disparitions de ces années. Le groupe de travail prête une attention spéciale aux disparitions des enfants et a mené une enquête sur un enfant de quatre ans disparu après avoir été enlevé par les autorités.
  • Pratiquante de Falun Gong, Mme Li Shuyuan a été assassinée et ses organes ont été prélevés; trois ans plus tard, la famille ne peut toujours pas obtenir un rapport d’autopsie (Photos)

    Le soir du 6 juillet 2002, la pratiquante de Dafa Mme Li Shuyuan de la ville de Huludao, province du Liaoning a été assassinée. Le jour suivant, les policiers et un médecin ont disséqué son corps. Ils lui ont retiré le cerveau, la moelle et les organes internes (coeur, poumon, foie, intestins, et estomac). Plus de trois ans se sont écoulés depuis, pourtant les fonctionnaires refusent toujours de présenter à la famille de Mme Li Shuyan le rapport d'autopsie.
  • Une seconde autopsie révèle qu’il ne reste plus que trois organes internes dans le corps de Mme Zhao Tingyun

    Le 16 mai 2006, la famille de la pratiquante de Dafa Mme Zhao Tingyun a été informée que la police de la ville de Xinxiang allait procéder à une deuxième autopsie sur Zhao Tingyun. Lorsque les membres de sa famille se sont rendus au dépôt mortuaire, il y avait plus de dix voitures de police et beaucoup de policiers. La plupart d’entre eux sont partis lorsqu’ils ont vu l’époux et le fils de Mme Zhao Tingyun arriver, mais plus de dix policiers sont quand même restés. Ils ont suivi et surveillé l’époux de la défunte et son fils. Lorsque le médecin légiste a enlevé les points de suture de la précédente autopsie, il ne restait que trois organes internes, les intestins, la vessie et l’utérus.
  • J’ai, une fois été témoin du prélèvement d’organes sur une personne vivante

    "A la fin des années 1980, mon unité de travail m’a envoyé demander quelques échantillons de tissus pris sur un prisonnier condamné à mort. Une fois arrivé sur les lieux, j’ai vu un jeune homme dans la vingtaine étendu sur un lit, quelques personnes l’entourant déjà. On m’a dit que ses deux cornées avaient été prélevées. L’homme semblait très fort et musclé. Ses jambes étaient exposées. Sa peau semblait rose et douce, non comme celle d’un cadavre qui semble habituellement pâle et froide. Son abdomen avait été ouvert. "


  • Page | 1 | 2 |