Culture

  • La profonde langue chinoise (1er épisode): Les larmes de Cangjie

    Un jour, les divinités tinrent un grand banquet au sommet de la Montagne Hua en Chine. Le banquet se tenait une fois tous les cents ans, et les divinités vinrent de partout afin de participer au banquet. De l'autre côté de la Montagne Hua, Cangjie et son élève, Wentong, appréciaient la brise légère assis au pied d'un arbre divin ...
  • Mystérieux caractères chinois (20) Ren : Tolérance, Endurance, Patience

    Le caractère chinois 忍 (rěn) tire son origine du symbole 能 (néng). Ce symbole contient aussi le caractère 月, qui désigne également le mot “viande.” Dans les inscriptions sur os divinatoire, le symbole 能 est utilisé pour nommer le cerf, la biche ou le cerf rouge. Ces animaux étaient admirés pour leur force et pour leur corps musclé et robuste. Graduellement, le sens a changé ...
  • A propos du caractère chinois "Ren" (忍, Patience)

    Le caractère chinois "Ren" est pictophonetique (formé en combinant un élément indiquant la signification et l'autre le son). Le caractère "Ren" (忍, endurance) se compose de l'élément "xin" (心, coeur) qui représente la signification, et l'élément "ren" (刃, lame de couteau) qui représente le son. "Ren" signifie endurer, s'abstenir, et tolérer. Il contient également la connotation de retenue et de maîtrise de soi ...
  • “Le Classique des trois caractères” – 2ème partie

    Il y a longtemps de cela, la mère de Meng Zi fit déménager à trois reprises sa famille en quête d' un environnement approprié qui pourrait motiver Meng Zi dans ses études. Une fois, Meng Zi fit l'école buissonnière et rentra chez lui. Sa mère était si furieuse qu'elle coupa le tissu à moitié tissé qui était dans le métier à tisser et le gronda en disant : “Apprendre est comme le tissage ...
  • Une introduction au calendrier lunaire chinois : Le solstice d’hiver

    Dans la Chine ancienne, le Solstice d’Hiver était une fête très importante, qui remontait à plus de 2000 ans. Depuis le temps de la dynastie Yin, et pendant les dynasties Zhou et Qin, le Solstice d’Hiver était considéré comme le premier jour de la Nouvelle Année. Dans la dynastie Han, on se référait au Solstice d’Hiver comme au " festival d’hiver." Les Hauts fonctionnaires tenaient une cérémonie appelée la "célébration de l’hiver, "qu’on considérait comme vacances officielles. Le Post Hanshu écrivait, " au Solstice d’Hiver, les gens se calment et se relaxent."
  • Expressions chinoises : Mordre la main qui vous nourrit (忘恩负义) Wàng Ēn Fù Yì

    L'expression wàng ēn fù yì peut être traduite par "mordre la main qui vous nourrit." Littéralement, elle signifie "Oublier les faveurs et trahir la justice." ...
  • L'histoire de Wen Tianxiang : loyauté et courage

    Tianxiang (1236-1283 apr. J.-C.) était un poète et un homme politique chinois dans les dernières années de la dynastie Song du Sud. Il est un symbole bien connu de patriotisme et de droiture pour avoir protégé la dynastie Song et refusé de céder après avoir été capturé par l'empereur Yuan, Kublai Khan
  • Le caractère chinois pour Lune (月) YUÈ (月) et la fête de la mi-automne

    On évoque souvent la lune par le terme descriptif de 月亮 (yuè liàng), avec le caractère 亮 (liàng), qui signifie brillant ou lumière, insistant sur l'éclat du corps céleste. Le terme 月球 (yuè qiú) est utilisé quand on se réfère à la lune en tant que corps céleste, comme dans "Les astronautes ont visité la lune .” D'autres termes combinent 月 avec un autre caractère tels que 月餅 (yuè bǐng), gateau de lune; 月食 (yuè shí), éclipse de lune; 月下(yuè xià), sous la lune; 月光 (yuè guāng), clair de lune; et 满月 (mǎn yuè), une lune pleine ...
  • Note sur les Analectes

    Les huit analectes, également désignées comme vertus, sont les principes laissés par Confucius aux générations futures afin de suivre le système de cultivation qu'il avait enseigné. Ces huit analectes comprennent "la piété filiale, le respect envers les frères et sœurs, la loyauté, le fait de tenir ses promesses, la courtoisie, la justice/l'équité, être incorruptible et avoir du courage". On dit que quiconque n’a pas ou ignore ces vertus ne peut plus être considéré comme humain, et a perdu la protection des entités divines ...
  • Le principe de promotion et de restreinte mutuelle dans la jungle Maya

    Dans le voisinage du village de Coba, dans la jungle de la péninsule, il y a une ancienne cité Maya et une pyramide dans les hauteurs, cachée dans l’épaisse jungle. Selon la population locale, il y a un arbre empoisonné dont la sève provoque une réaction douloureuse quand les gens entrent en contact avec elle. Les Mayas utilisaient la sève pour enduire leurs flèches pour tuer leurs ennemis. Chose fascinante, c’est qu’il y a un autre arbre qui pousse près de celui ci et dont le tronc rouge foncé est l’antidote du poison...
  • L'architecture chinoise, une miniature de l'Univers

    L'architecture moderne fait saillie dans le ciel, déclarant sa domination sur nous simples humains. Elle ne nous connecte pas avec les cieux, elle semble les défier pour un combat. Durant des milliers d'années, les Chinois ont développé leur propre style architectural. Basé sur les principes du taoïsme et du bouddhisme, il reflète la compréhension chinoise que les cieux, la terre et l'homme sont intimement connectés. Le Japon, la Corée et une bonne partie de l'Asie, ont copié ce style ...
  • La culture traditionnelle chinoise telle que reflétée à travers le concept de "gauche masculin, droite féminin"

    En Chine, la coutume de considérer le côté gauche comme masculin et le côté droit comme féminin semble avoir pénétré chaque aspect de la vie quotidienne. Comment cette coutume a-t-elle vu le jour ? ...
  • Un aperçu sur la culture divine chinoise à travers l’histoire de la ville de Chang’an

    En considérant l’ensemble des 5000 ans de l'histoire Chinoise depuis l’époque de l’Empereur Jaune, on peut trouver une caractéristique très inhabituelle et remarquable des cités et des villes. Tout comme un corps d’être humain, les villes sont aussi des organismes et suivent aussi le même cycle : naissance, développement, maladie et mort ...
  • Pourquoi portait on autrefois des jades ?

    Ce n'est pas à fin d'ostentation ni de décoration que les gens portaient autrefois des jades. Zhi Hong, élève de Confucius, posa un jour cette question à son maître : "Maître, pourquoi donne-t-on tant d'importance au jade, alors qu'on méprise les pierres ?" ...
  • L'Essence de l'art martial chinois—La vertu

    L'art martial chinois vient de la Chine ancestrale. La façon dont les maîtres d'art martiaux chinois ont transmis leurs connaissances et leurs techniques aux générations suivantes est particulière. Dans les temps anciens, les gens menaient des vies simples et ils avaient de hauts critères moraux ...