Culture

  • Morale et courtoisie de l’empereur Wen des Han de l’ouest

    L’empire Qin n’a survécu qu’une quinzaine d’années (221 à 206 av. J.-C.) avant d’être évincé par la dynastie des Han qui durera plus de quatre siècles. Les empereurs Han ont tiré une leçon importante du déclin de la dynastie Qin: la force peut être utilisée pour conquérir d’autres pays mais non pour les gouverner. Opter pour l’éthique c’est s’assurer la pérennité du pouvoir...
  • Mystérieux caractères chinois (6) : Hao

    Si quelque chose est bon, le chinois le décrit comme 好 (hao) (bon). Par exemple, en Chine les gens se saluent avec 你好嗎 (nihao ma?) ”Comment allez- vous?” Une réponse possible pourrait être 我很好 (wo henhao) “Je vais (très) bien.” Selon l'étude principale sur les caractères chinois 說文解字 (shuowenjiezì) “Explication des caractères simples et analyse des caractères composés”, l'idéogramme 好 est constitué de 女 (nu) fille et de 子 (zi) fils. Comment l'utilisation des caractères filles et fils pour signifier bon ou beau peut-elle s'expliquer ...
  • Mystérieux caractères Chinois (15) 道 (Tao) – Voie, programme, trace, Taoïsme

    道 (Tao) décrit une voie, un programme, ou aussi le chemin de vie d'une personne, tel que le Taoïsme. L'idéogramme de gauche 辵 est constitué d'une partie supérieure"彡" et d'une partie basse "止" (Zhi). "彡" symbolise la jambe et le pied d'une personne, tandis que "止" décrit une résistance. 辵 symbolise donc le chemin ardu d'une personne, qui doit surmonter des obstacles, et avec beaucoup de pratique, d'efforts et de diligence fera des progrès réguliers...
  • Mystèrieux caractères chinois (14)  : 悟 (Wù) -- Reconnaître, prendre conscience et compréhension

    唔 (wù) signifie reconnaître, prendre conscience et compréhension. Ce caractère est dérivé des symboles 覺 (jué) et寤 (wù), qui tous deux signifient ‘éveil’ ou ‘conscience’. L'éveil dans ce contexte correspond à l'idée du réveil après le sommeil. Pour les Chinois cela signifiait atteindre l'illumination et une profonde compréhension de l'univers, similaire pensaient ils à s'éveiller d'un rêve dans la pensée Taoïste...
  • Mystérieux caractères chinois (21) : Shi : Maître, enseignant, une unité militaire

    師 (shī) signifie maître, spécialement dans le mot chinois 師父 (shīfu). La différence entre enseignant et maître est que le maître est davantage comme un père qui instruit. Avec dévouement et abnégation, un maître enseigne à son disciple comment appréhender et comprendre les choses. Mais à la différence de l'Occident, dans la Chine ancienne quelqu'un qui effectue un travail matériel à la perfection ne devient pas un maître. Dans la Chine ancienne, la notion de maître était réservée aux sages des traditions religieuses et spirituelles...
  • Quelques mots sur l'histoire du Swastika

    Le terme swastika vient du sanscrit swastikah, qui veut dire « de bon augure ». La première partie du mot, swasti, peut être divisée en deux : su (bon; bien), et asti (est) La partie astikah veut tout simplement dire « être ». Il est associé à tout ce qui est propice. En tant que symbole, le swastika se retrouve dans la plupart des cultures de la planète et ce, sur plusieurs millénaires. Un des plus anciens exemples connus a été découvert sur la fresque d’une grotte paléolithique, il y a au moins 10’000 ans ...
  • Le Temple Nanhua

    Le Temple Nanhua est un monastère bouddhiste de l'École Chan, une des Cinq grandes écoles du Bouddhisme où le 6ème Patriarche de l'École Chan, le Grand Maitre Hui Neng- résida et enseigna le Dharma. Il est situé à 25 km au sud-est de Shaoquan, Chine, dans la ville de Caoxi, dans le district de Quijiang. Le site se trouve dans la partie nord de la province du Guangdong, à quelques kilomètres de la Rivière Bei, autrefois une importante route d'échanges de la Chine Centrale à.Guangzhou.
  • La danseuse de Shen Yun, Angelia Wang, s’envole vers le succès

    La finale du cinquième Concours international de danse classique chinoise, organisé par la chaîne de télévision New Tang Dynasty (NTD), aura lieu à New York au mois d’octobre prochain. La silhouette dont la grâce nimbe l’affiche du concours est celle d’Angelia Wang, lauréate du Prix d’or de ces deux dernières années. 'Prendre part à la compétition n'est ni pour le prix, ni pour la gloire' a précisé Mademoiselle Wang. 'L'ensemble du processus est de se sublimer, non seulement dans la maîtrise de la danse, mais aussi dans la présentation au monde d’une culture authentique'...
  • Note sur les Analectes

    Les huit analectes, également désignées comme vertus, sont les principes laissés par Confucius aux générations futures afin de suivre le système de cultivation qu'il avait enseigné. Ces huit analectes comprennent "la piété filiale, le respect envers les frères et sœurs, la loyauté, le fait de tenir ses promesses, la courtoisie, la justice/l'équité, être incorruptible et avoir du courage". On dit que quiconque n’a pas ou ignore ces vertus ne peut plus être considéré comme humain, et a perdu la protection des entités divines...
  • Culture traditionnelle : "En entendant le Tao le matin, on peut mourir le soir sans regrets

    Ma Shen était de Dongpin (l'actuelle Dongpin se trouve dans la province du Shandong) dans la dynastie Song du Nord. Il aimait étudier depuis son enfance et termina premier l'examen de service civil provincial dans la quatrième année de la Période Shaosheng (c.a.d en 1097). En 1102 (première année de la Période Chongning), les enseignements de Confucius de Cheng Yu furent diffamés comme étant des théories perverses et interdits, et ses étudiants tous forcés à partir. Au même moment Ma Shen fut nommé fonctionnaire à la cour dans la ville de Luoyang où vivait Cheng Yu, et il était désireux d'apprendre de Cheng Yu...
  • Avec 5 000 ans de civilisation pour fondation, la Grande Voie s’est propagée dans le monde humain

    La brillante culture chinoise vieille de 5000 ans est d’inspiration divine. Le concept d’'harmonie entre l'homme et la nature est au cœur de la culture traditionnelle chinoise et a eu un impact profond sur les différents aspects de l'humanité, y compris l'éthique, les valeurs et le sens esthétique.;;
  • Nourrir la jeunesse avec la vertu, l’effet est profond et de longue portée

    Le mot chinois pour ‘’moralité’’ est composé de deux caractères: ‘’Tao’’ et ‘’Vertu’’. Dans l’esprit des anciens, le Tao et la vertu n’étaient pas des théories illusoires ; c’était des réalités concrètes. ‘’Tao’’ est la loi et le principe céleste. C’est une manifestation de lois compliquées et intriquées, autant qu’objectives et holistiques, pour les êtres humains, notre planète terre et l’univers entier...
  • Discussions sur le “Temps” (2ème partie) : les anciens montraient leur appréciation du temps à travers la poésie.

    Les anciens chinois chérissaient le temps, ce qui se révélait dans leur quête de la vérité et du Dao, la cultivation de l’esprit, l’établissement de la vertu et de la longévité, et une vision du monde sur le long terme. Cette disposition d’esprit était étroitement liée aux croyances confucéennes et taoïstes...
  • Le Erhu : Simple et pourtant divin

    L’histoire du erhu est profondément entrelacée dans celle de la culture chinoise. Le erhu a 1000 ans d’histoire en Chine. Durant la Dynastie Song, le erhu a emergé d’un autre instrument à cordes propre à un groupe minoritaire du nord de la Chine. Le mot "er" signifie "deux" ou "deuxième,"renvoyant aux deux cordes de l’instrument ou à la deuxième plus haute tonalité de sons produite parmi d’autres instruments à cordes similaires. Le mot "hu " signifie "barbare,"allusion aux tribus, en particuliers celles du nord. Le erhu est originaire du groupe nomade septentrionnal appellé les Xi...
  • Préserver l’authentique médecine chinoise à Hong Kong (1)

    Pendant des milliers d’années, la médecine chinoise s’est transmise de maître à disciple, comme pour les médecins réputés dans l’histoire Li Shi Zhen et Hua Tuo. Un maître transmettait ses expériences accumulées pendant des décennies ou des formules secrètes à ses disciples ou à ses propres enfants. M. Yu a dit : ‘Ce qui se trouve dans les livres ne sont que des formules sans aucun effet ou avec peu d’effet ...