Histoire de la Chine ancienne : La Montagne volante

On disait qu'il y avait une petite montagne volante dans la province du Sichuan. Quelquefois, elle volait vers l'est et quelquefois elle volait vers l'ouest. Mais partout où elle s'arrêtait, de nombreuses maisons étaient écrasées et des gens étaient tués. Image ci-dessus : Le Temple Lingyin à côté de la montagn (Banalities/Flickr)


Un moine sauve le village de la destruction

On racontait autrefois qu'il y avait une petite montagne volante dans la province du Sichuan. Quelquefois, elle volait vers l'est et quelquefois elle volait vers l'ouest. Mais partout où elle s'arrêtait, de nombreuses maisons étaient écrasées et des gens étaient tués.


Le ‘moine fou

Il y avait alors un moine dans le Temple Lingyin, sur la rive du Lac de l'Ouest dans la province du Zhejiang. Il agissait comme un homme fou, aussi les gens l'appelaient-ils le "moine fou". Un jour, le moine fou prédît qu'à midi l'étrange montagne volante volerait en direction du village et s'arrêterait devant le Temple Lingyin. Il se leva tôt ce matin là et se précipita dans le village, annonçant la nouvelle de porte en porte en criant : "Aujourd'hui, une montagne volera sur le village. Nous devons évacuer le village dès que possible ; sans quoi il sera trop tard. Il cria à en avoir la bouche sèche et les lèvres fendues, mais personne ne le crût.


Le moine fou kidnappe une jeune mariée

Le “moine fou”du Temple Lingyin prédît qu'une montagne volerait en direction du village et s'arrêterait devant le Temple Lingyin. (enzinmullin/Flickr)


Le soleil s'éleva plus haut et l'heure de midi approchait. Le moine devint très anxieux. À ce moment il entendit tout à coup le son de la musique et courut dans sa direction. Il vît qu'un mariage avait lieu, avec beaucoup de participants. Le moine fou enleva la jeune mariée la mettant sur ses épaules et s'enfuyant du village; Le village tout entier, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, se lança à la poursuite du moine.


Portant l'épousée, le moine se dépêchait. Les villageois le poursuivirent sur une dizaine de kilomètres mais sans pouvoir le rattraper. Lorsque le soleil s'éleva au-dessus de leurs têtes, le moine s'arrêta. Il posa la jeune mariée et s'assit par terre. Les villageois se précipitèrent dans l'intention de lui faire passer un mauvais quart d'heure, mais juste à ce moment, le ciel s'assombrit. Les villageois entendirent un énorme "gang" et virent une montagne tomber sur leur village. Tous comprirent alors que le moine avait enlévé la jeune mariée pour leur sauver la vie à tous!


Les villageois maîtrisent la ‘montagne volante

Alors que les villageois s'arrprêtaient à partir, le moine prit la parole : "Ne partez-pas, écoutez moi. La montagne a été capable de voler jusqu'à notre village; elle s'envolera aussi d'ici. Si elle vole autrepart, elle peut tuer d'autres gens. Nous devrions sculpter 500 Bouddhas dans la pierre de la montagne. Ils pourront maîtriser la montagne qui ne s'envolera pas pour nuire à d'autres."


Tous les villageois se mirent immédiatement à la tâche. Certains utilisaient des marteaux et d'autres des ciseaux. Ils s'affairèrent toute la nuit. Au matin les 500 Arhats de pierre étaient terminés, mais ils réalisèrent que les Bouddhas n'avaient ni yeux, ni sourcils. Le moine déclara "Je sais quoi faire; laissez moi essayer !" En utilisant ses longs ongles il égratigna les visages des statues. Peu après, les yeux et les sourcils des cinq cent Arhats de pierre étaient tous terminés.


Depuis lors, cette petite montagne ne s'est plus envolée nulle part, mais est toujours demeurée devant le Temple Lingyin. Comme elle était arrivée en volant les gens l'ont appelée "la montagne volante."

Les villageois utilisèrent des marteaux et des ciseaux pour sculpter 500 statues de Bouddha sur la montagne qui avait atterri devant le Temple Lingyin. (InspiredVision/Flickr)


http://www.chinagaze.com/2013/04/09/story-from-ancient-china-the-flying-mountain/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.