Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Le Guqin : ‘l’Instrument des sages’

    Les érudits et les sages considéraient le qin comme l’instrument singulier capable de saisir l’essence de la culture chinoise traditionnelle. Le qin, la calligraphie, les échecs et la peinture, (琴棋書畫) étaient considérés comme les quatre talents indispensables permettant aux lettrés, aux intellectuels et aux gens cultivés dans l’ancienne Chine de cultiver leur moi intérieur ...
  • La grande tolérance

    M. Wei de la dynastie Qin était quelqu'un de profondément bon qui aimait aider les pauvres. Il était un excellent médecin de médecine chinoise. Il était sérieux lorsqu’il soignait les maladies que ses patients fussent riches ou pauvres. Il ne demandait pas de paiement pour ses services et offrait souvent de l’argent à ses patients les plus pauvres pour qu’ils achètent des médicaments...
  • Le caractère chinois pour Immortel: Xiān (仙)

    Le caractère chinois 仙 (xian) fait référence à un immortel, une fée, ou un être céleste ou surnaturel. Il est également utilisé pour désigner un génie ou un sage. 仙 (Xian) a deux variantes: la forme la plus ancienne enregistrée 僊 (xian), et la forme rarement utilisée 仚 (xian). Ces trois caractères sont des composés-phono-sémantique constitués d'une composante sonore et d'une composante de sens ...
  • Zhuang Zi : le plus grand patriarche du Taoïsme après Lao Zi

    Zhuang Zi(369—286 avant J.C), ou Chang Tse, comparait le fait d'échanger sa liberté pour un poste de haut fonctionnaire à une tortue divine vendant sa coquille pour être vénérée ...
  • Remarques de Kuang Heng sur ‘’ les désastres et les phénomènes inhabituels’’ et ‘’l’Empereur règne par l’exemple’’

    "De nos jours, l’hypocrisie, la superficialité, la jalousie, les coups dans le dos, et le manque extrême de modestie prévalent. Tant que des gens ayant gentillesse et vertu tiennent les fonctions élevées, et que des personnes capables sont placées aux positions appropriées, la cour impériale aura une étiquette, et les gens jouiront du respect et de la modestie. Les enseignements de la moralité débutent de l’intérieur de la cour impériale vers l’extérieur, et avec chaque individu ... '
  • Caractères chinois : Rêve (夢)

    夢 (mèng), le caractère chinois pour rêve, est constitué de quatre parties et est idéographique ... Pour les Chinois, comme dans de nombreuses autres cultures à travers le monde, les rêves peuvent avoir d’importantes significations mystiques ou existentielles. On peut les considérer comme un moyen de communication avec le supranormal, ou ils peuvent donner de profonds aperçus d’évènements passés, ou encore à venir. Quoiqu'il en soit, dans la culture chinoise, les rêves sont rarement négligés ...
  • Le concept d'"Être content dans la pauvreté et de suivre gaiement la Voie"

    Dans la culture traditionnelle chinoise, le mot "Tao" (ou "Dao" ou "Voie") se réfère à la loi de l'univers. Le Tao a été le but principal et l'ultime accomplissement dans différents types de théories ou d'écoles de croyance en Chine...
  • La signification de la couleur jaune dans la culture traditionnelle chinoise

    Le premier ancêtre de la race chinoise était "L'Empereur Jaune". La culture chinoise a son origine sur le "Plateau Jaune", le berceau de la nation chinoise était le "Fleuve Jaune" et les descendants de l'Empereur Yan et de l'Empereur Jaune ont la "peau jaune". Depuis les anciens temps, la couleur jaune a été inséparablement liée à la culture traditionnelle chinoise...
  • Le 'professeur maigre-agneau' laisse le meilleur aux autres- Histoire de l'expression chinoise 瘦羊博士 (shòu yáng bó shì)

    L'Empereur Guangwu Di (光武帝) (6 av. J.C.–57 ap.J.C.), premier empereur de la Dynastie Han de l'Est, créa un institut supérieur pour l'enseignement du Confucianisme. Les principaux professeurs de l'institut étaient appelés "boshi"(博士). Parmi ces professeurs se trouvait Zhen Yu (甄宇), un érudit au cœur pur, humble et honnête qui avait peu de désirs et qui souvent refusait modestement tout bénéfice personnel ...
  • Les platitudes d'un vieil érudit(老生常谈)

    Guan Lu (管輅) (209-256 ap. J.C.) était un célèbre diseur de bonne aventure durant la période des Trois Royaumes. Il étudiait le Tao et, à l'âge de 15 ans, connaissait très bien le Yi Jing, ou Livre des Changement. Il pouvait prédire l'avenir des gens. Un jour, He Yan et Deng Yang, deux ministres de l'état de Wei, rendirent visite à Guan Lu. He Yan demanda à Guan de leur prédire l'avenir. "Je fais le même rêve depuis quelques jours maintenant," dit He Yan. "Je rêve que des mouches tombent sur mon nez. J'essaie de les chasser, mais elles refusent de partir. Qu'est-ce que cela signifie ? Quand pourrais-je devenir premier ministre ?" ...
  • La vie est comme un rêve

    Qian Yang, de Wuxi city, Province de Jiangsu, était un érudit de renom sous la dynastie Qing. Il avait une grande connaissance des classiques et des anciennes tablettes de pierre, il gagnait sa vie en gravant notes et écrits sur la pierre. Un jour il fit un rêve...
  • Après un tremblement de terre, L'Empereur Kangxi encouragea l'introspection et la réforme

    Le 2 septembre 1679, un fort tremblement de terre se produisit à midi près de Pékin. La secousse traversa Pékin et six autres provinces (Hebei, Shanxi, Shaanxi, Liaoning, Shandong et Henan), soit plus vingt comtés. De nombreux murs des villes, des batîments gouvernementaux et des maisons s'effondrèrent. Il y eut de nombreux morts et beaucoup de blessés. Face à ce désastre soudain, l'Empereur Kangxi prit des mesures immédiates ...
  • Récits historiques : Xiang Xiong pleura son vieux Maître

    " "Lorsque le Roi Wen dans la Dynastie Zhong faisait enterrer un mort, sa miséricorde s'étendait à la personne morte. Je n'ai jamais entendu que nous devions juger des mérites et des démérites des morts et décider ensuite de les ensevelir ou non. Puisqu'ils sont déjà morts, les ordres de Votre Majesté ont été exécutés. Je les ai enterrés selon mon sens moral. Ceci montre au monde le principe que l'on doit rendre la générosité. Un tel principe ne rend-il pas plus facile de gouverner le pays? ...
  • L’histoire de Ji Gong transportant des billes de bois

    Ji Gong, originellement appelé Li Xiuyuan, était un moine éminent de la dynastie des Song du Sud. On dit qu’il se vêtait habituellement d’une soutane en loque, avec sur la tête un chapeau de moine en loque et à la main un éventail en feuilles de quenouille en loque. Il ne ressemblait ni à un moine ni à un laïque, mais à un idiot et à un fou. Mais il avait de grands pouvoirs magiques...
  • Pénétrer un roc avec un foret en bois

    Avez-vous suffisamment foi en votre maître pour croire que vous pouvez forer un trou dans un roc avec un foret en bois? ... Pour celui qui ne cultive pas ce serait gaspiller 40 années de sa vie à essayer d'accomplir une tâche impossible. Pour un pratiquant, cela demande une immense détermination et persévérance ...