Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Taste of Life Magazine : Angelia Wang première danseuse

    Wang est avec Shen Yun depuis 2008. En 2012, elle a remporté le premier prix du Concours international de danse classique chinoise de New Tang Dynasty Television (division féminine adulte). Wang sera en tournée en Amérique du Nord et en Europe cette saison avec la Shen Yun New York Company ...
  • " Dieu m'a réservé une place " : L'expérience magique d’une New Yorkaise allée voir Shen Yun

    L'histoire de la façon dont Charlene Gibb est allée voir Shen Yun Performing Arts est surréaliste et vraiment magique, dans tous les sens du terme. ...
  • Leçons des anciens : Un maire apprend d’un fermier ce qu’être vertueux signifie vraiment

    Zhang Yong fît un rêve des plus curieux. Il arriva dans un palais céleste, et était sur le point de s’asseoir quand une déité s'écria "Huang Jianji est arrivé."À l’arrivée de Huang, une autre déité vêtue d’une robe Taoïste descendit les marches pour le recevoir avant d’offrir au nouvel invité un siège plus élevé que celui de Zhang.
  • Influences divines: Wei Zhao, un maître du Livre des changements

    Les vrais maîtres du Livre des changements dans l’antiquité chinoise faisaient des miracles en matière de divination. Ils étaient capables de donner les plus petits détails comme s'ils avaient vu l'avenir à travers les yeux d'un dieu ...
  • L’histoire de Su Dongpo qui écrivit "Enfantin et Candide sont mes professeurs"

    Su Shi ( 1036-1101), aussi connu sous le nom de Su Dongpo, est une des quelques grandes figures de l’histoire chinoise, maître de multiples disciplines artistiques et littéraires. Il était un grand écrivain, artiste et calligraphe...
  • Des spectateurs admirent l’Art de Zhen-Shan-Ren présenté dans le kraï de Stavropol, en Russie

    Un membre d'une famille de trois générations a déclaré : " La source spirituelle de l'humanité (Shen-Shan-Ren) trouve une résonance chez des gens du monde entier. À ce niveau, la religion et la culture ne font aucune différence, quelle que soit la nationalité." ...
  • "Il faut être deux pour le tango" dit une expression populaire ...

    Au sein des conflits, que nous critiquions les autres ou cherchions à l’intérieur est une indication de notre niveau spirituel. “Il faut être deux pour le tango.’’ dit une expression populaire. Cela signifie que tout conflit dans le monde humain n’est jamais causé seulement par une seule partie Autrement dit, les deux parties devraient s’examiner et qu’ils puissent ou non le faire déterminera le résultat ...
  • Influences divines : l'histoire de Yang Dingfu

    Une année, Yang Dingfu s'est rendu avec ses amis au mont Qin Chen, dans la province du Sichuan. Lui et une cinquantaine de personnes étaient sur un bateau traversant le fleuve Zao. À mi-chemin de la traversée, ils ont soudainement été confrontés à une énorme tempête qui a projeté le bateau sur un rocher géant ...
  • Culture traditionnelle chinoise : La sagesse de l'inclusivité

    Lao Zi a dit que la raison pour laquelle les grands fleuves et les océans sont vastes et profonds est qu'ils recherchent le niveau le plus bas afin de pouvoir accueillir toute l'eau des cours d'eau et des ruisseaux. Confucius a dit: "Si vous êtes bienveillant, vous gagnerez le cœur des gens." Il existe un dicton dans le livre de Shang, un ancien livre officiel de l'histoire: "S'il existe une capacité, elle est appelée grande." "Grande" terre, "grande" montagne, "grande" rivière et "grand" océan—le mot "grand" dans ces exemples transmet une qualité d'une extrême profondeur et adéquation...
  • Anciennes histoires traditionnelles Un monde dans une gourde

    Pendant la dynastie des Han, un vieux guérisseur vint à la ville de Runan. Sa médecine pouvait immédiatement guérir tous types de maladies. Chaque fois qu’il vendait ses médicaments à un client, il prédisait comment le patient allait vomir, ou combien de temps allait s’écouler avant qu'il ne retrouve la santé. Sa prédiction se réalisait à chaque fois. La façon dont il dépensait ses revenus était une autre particularité du vieux guérisseur. Il vendait ses médicaments à prix fixe. Ses affaires étant très fructueuses, ses gains quotidiens étaient fort respectables. Cependant, le vieil homme donnait la majorité de ses revenus aux sans-abri dans la rue. Mais la chose la plus étrange est qu'il accrochait une gourde au-dessus de la porte de sa pharmacie où on ne le voyait que pendant la journée. Après le coucher du soleil, il disparaissait, la pharmacie restait vide et on n’y voyait qu’une gourde. Personne ne savait où il était allé ...
  • L’histoire de cultivation de Bouddha Milarepa (12e partie)

    Pendant de nombreuses années par la suite, les jours commémorant le Vénérable, des arcs-en-ciel enjamberaient le ciel et des fleurs descendraient du ciel. Des mélodies célestes et d’agréables parfums flotteraient dans l'air, ainsi que bien d'autres sortes de miracles ...
  • L’Histoire de cultivation de Bouddha Milarepa (11e partie)

    Le geshe Tsakpuwa avait une maîtresse. Il demanda à cette femme de mettre du poison dans un morceau de fromage et de l’apporter au Vénérable pour le tuer. Il lui promit de lui donner un grand morceau de jade quand elle aurait accompli sa mission ...
  • Respecter Bouddha avec un esprit droit et sincère

    Pour les anciens chinois, il n’y avait rien de plus important que de respecter et vénérer le ciel et cultiver leur moralité. Il est dit qu’étudier et suivre les livres écrits par des sages et des hommes vertueux aidera une personne à élever ses valeurs morales et accumulera des vertus qui lui apporteront la bonne fortune ...
  • L'histoire de cultivation de Bouddha Milarepa (10e partie)

    " Je suis allé au bord de la falaise et me suis assis. Tante m’a vu et s’est prosternée devant moi, me suppliant de la voir. Je me suis dit : 'Si je refuse de la voir, ce n'est pas ce qu'un pratiquant du dharma ferait. Mais il vaudrait mieux qu'elle se repente d'abord ...
  • Catastrophe et Renaissance de la culture traditionnelle chinoise (4e partie)

    En transmettant la culture divine à l'humanité, les divinités ne l'ont pas fait sans raison. Démontrant leur compassion, elles entendaient permettre à l'humanité de vivre et de travailler dans la paix et le contentement et guider l'humanité à vivre en êtres humains décents ...