Sagesse traditionnelle

  • L’histoire de Su Dongpo qui écrivit "Enfantin et Candide sont mes professeurs"

    Su Shi ( 1036-1101), aussi connu sous le nom de Su Dongpo, est une des quelques grandes figures de l’histoire chinoise, maître de multiples disciplines artistiques et littéraires. Il était un grand écrivain, artiste et calligraphe...
  • Respecter Bouddha avec un esprit droit et sincère

    Pour les anciens chinois, il n’y avait rien de plus important que de respecter et vénérer le ciel et cultiver leur moralité. Il est dit qu’étudier et suivre les livres écrits par des sages et des hommes vertueux aidera une personne à élever ses valeurs morales et accumulera des vertus qui lui apporteront la bonne fortune ...
  • Histoire de la Chine ancienne : le pardon libèrera votre esprit

    Fan Chunren, un érudit célèbre et fonctionnaire du gouvernement de la dynastie Song dans la Chine ancienne, a dit un jour : " Ce que j’ai appris au cours de toute ma vie d’étude peut se résumer en deux mots : loyauté et pardon. Toute ma vie a bénéficié de leur mise en pratique. Je vis toujours par ces deux mots en servant l’Empereur, en communiquant avec mes collègues ou mes amis, et dans les relations avec ceux de mon clan ...
  • A propos du caractère chinois "De" (Vertu)

    On traduit communément par Vertu la signification du caractère chinois “De”, expliquée dans le dictionnaire Kangxi comme signifiant " bon, beau, juste, brillant, pur et exemplaire."En fait dans les inscriptions d’oracle de la dynastie Shang et les documents de la précédente dynastie Qin, "De " était interchangeable avec un autre caractère chinois " De", qui signifiait " obtenir" ou "gagner, "et il a aujourd’hui la même prononciation. Par conséquent le mot "De " ("Vertu" a la signification d’ "obtenir ou gagner." Dans le livre Shuowenjiezi, "De (Vertu)" était expliqué : "De signifie gain. Le gain intérieur dépend de soi, tandis que le gain extérieur dépend des autres."
  • Le noble respect de Zigong pour son maître Confucius

    Après la mort de Confucius, dans le Hall de délibération du Pays de Lu, Shusun Wushu a dit à tous les hauts fonctionnaires : " Zigong est plus vertueux que Zhongni " (nom de plume de Confucius). Après que Zigong ait entendu cela, il a dit : " laissez moi vous donner un exemple pour montrer pourquoi ce point de vue est absurde ...
  • Ne pas s'attarder sur les défauts des autres

    Exposer publiquement les défauts des autres, mentionner des choses vexantes pour les autres, et ridiculiser les faiblesses des autres derrière leur dos sont toutes des actions qui blessent les gens. Elles ne peuvent que créer des conflits, le ressentiment, la haine ou la séparation. Ce ne sont pas les actions d’un homme de bien. Han Qi, un Premier Ministre durant la Dynastie Song du Nord, était une telle personne...
  • Ancienne histoire de culture spirituelle : Cultiver la parole.

    Au temps du Tathagata Jiaye, il y avait un jeune moine qui chantait très bien. A cause de ses capacités, il avait pris l’habitude de regarder les autres moines de haut lorsqu’il chantait des psalmodies au Bouddha avec eux. Il pensait que sa voix était supérieure à celles des autres, plus claire, plus riche et plus profonde . Il se comportait de façon arrogante et voulait toujours montrer qu’il était extraordinaire...
  • Le Confucianisme et le Taoïsme ont une même origine - Le Manuscrit Guodianchu est la découverte du millénaire

    Lors de la "Conférence Internationale Académique de Guodianchu sur les Manuscrits," les experts ont signalé que le manuscrit était la découverte du millénaire. Seul le Livre de Jizhongzhu, qui a été trouvé il y a 1.700 ans, pourrait lui être comparé. Grâce à ce manuscrit, on peut éclaircir les changements et les modifications que le Confucianisme et le Taoïsme ont subi à travers l'histoire, et il donne à la culture traditionnelle sa véritable identité. Une partie de ses pensées et valeurs principales pourraient être d’actualité pour les gens aujourd'hui...
  • Perdre plutôt que de nuire à autrui

    Tao Siwong vivait dans la ville de Qiantang, agglomération de Hangzhou durant la Dynastie Nansong (1127-1279) il avait une affaire de teinture et était une personne loyale et intègre Un jour, M. Tao Siwong acheta de l'herbe mauve qui valait quatre millions de pièces ...
  • Tout accomplissement résulte de petites choses ou L''histoire d'une minuscule fourmi et d'un gros oiseau

    Beaucoup de gens ont de nobles ambitions mais ne considèrent pourtant pas sérieusement les petites choses qui les entourent. Tout accomplissement résulte de petites choses. Il peut arriver qu’une affaire insignifiante change le cours de la vie d’une personne ...
  • L’influence d’un dirigeant cultivant dans le temple s’étend sur des milliers de kilomètres

    Lorsque le pays de Chu envoya Shi Yinchi en tant qu’ambassadeur à Song, Zihan tint une réception en son honneur dans sa propre maison. L’ambassadeur Shi Yinchi avait remarqué que l’enceinte sud autour de la maison de Zihan était courbe et que l’eau des voisins du côté ouest coulait dans la cour de Zihan. Lorsque qu’il demanda pourquoi, Zihan expliqua ...
  • Une histoire à propos du Taoïste Zhai Ganyou

    Vers le milieu de la Dynastie Tang, il y avait un Taoïste nommé Zhai Ganyou de la Province de Sichuan. Zhai avait débuté sa cultivation pratique sur la Montagne du Dragon Jaune alors qu'il était tout jeune. A l'age de 41 ans, Zhai avait commencé à cultiver sous la tutelle d'un être divin ...
  • Les sept épreuves

    Après que Zhang Daoling ait obtenu le Tao, il eut des dizaines de milliers de disciples. Il leur dit : ‘’ La plupart d’entre vous êtes des gens ordinaires et ne pouvez pas sortir des trois mondes, excepté Wang Zhang.’’ Il dit aussi que quelqu’un d’autre pourrait aussi obtenir le Tao et que cette personne serait là le 7 janvier. Il décrivit à quoi ressemblait la personne. Assurément, Zhao Sheng arriva de l’Est ce jour-là. Après qu'il eut passé les sept tests pour un pratiquant, Daoling lui transmit les Doctrines du Dan...
  • Les édits de repentance des empereurs chinois

    Il est plutôt commun pour un homme de conscience d’avouer ses erreurs et de se repentir. Cependant, ce n’était pas facile pour les anciens empereurs qui étaient arrivés sur le trône par un ‘’mandat du Ciel’’, de réfléchir sur eux-mêmes et de se repentir de leurs erreurs ...
  • Anciens récits de culture spirituelle : Histoires de plénitude parfaite dans l’école taoïste (II)° Hou-Dao-Hwa

    Personne ne savait d’où était originellement M. Hou Dao-Hwa. Il déclarait lui-même être de la Montagne Er-Mei (dans le sud ouest de la Chine). Il erra pendant la plus grande partie de sa vie jusqu’à ce qu’il finisse par s’établir au Temple Yong-Ler dans un endroit nommé Heriung ...