Sagesse traditionnelle

  • Anciennes histoires de cultivation - Le Maître taoïste Su Xian Gong

    Un jour, Su Xian Gong était occupé à nettoyer sa chambre, ranger sa maison, et réparer la barrière. Des amis lui demandèrent, “Attends tu la visite de quelqu’un ?” Su Xian Gong répondit, “Les immortels arrivent.” Immédiatement, un nuage de lumière pourpre et de brume s’étendit dans le ciel au nord est. Plus de dix grues blanches volaient dans le nuage en direction de la maison de Su Xian Gong et se posèrent légèrement devant l’entrée ...
  • Le Diplomate Su Wu, a été pendant dix-neuf ans un berger solitaire

    Durant les premières années de la dynastie Han, il y avait eu pas mal de troubles et d’agitation avec les Xiongnu sur la frontière nord. Les fréquentes intrusions des Xiongnu avaient été l’un des plus gros soucis des empereurs de la dynastie Han. Cette situation changea une fois que l’Empereur Wu, dont la forte armée vainquit les Xiongnu bien des fois, fut monté sur le trône. Dès lors les conflits entre les Xiongnu et les Han s’apaisèrent peu à peu...
  • La fortune de chacun est prédestinée ; On ne doit pas acquérir l’argent par des moyens malhonnêtes

    On disait que la famille He souffrait de pauvreté. Lui Ruchong et He Rushen étudiaient dans le temple bouddhiste de Shiwu dans la montagne de Qing à Tongcheng quand ils étaient jeunes. La veille du Nouvel An Chinois alors que toutes les familles en ville célébraient la nouvelle année et s’amusaient avec des feux d'artifice, les deux se regardaient l'un l'autre et soupiraient parce qu’ils étaient si pauvres qu'ils ne pouvaient pas rentrer chez eux pour les fêtes. Soudainement, ils entendirent un bruit à l’extérieur aussi fort que le tonnerre...
  • Xingling, qu’on prenait pour un imbécile, était en fait vraiment juste

    Pendant la dynastie de Jin (de 265 Ap JC - 420 Ap JC), il y avait une personne appelée Xingling qui vivait dans le comté de Jianchang, province de Jiangxi (actuellement autour de Nan-Tchang, de Changxi, de Nanfeng, de Lichuan, et des régions de Guangchuan dans la province de Jiangxi). Xingling ne parlait pas beaucoup et il était toujours intimidé par les autres, mais il ne se fâchait jamais. Tous dans le village le qualifiaient d'imbécile. Son père et son frère pensaient également qu'il était idiot et ils l’envoyaient au champ pour surveiller les plantations de grains...
  • La famille de Tao Shu révérait la bonté et des principes purs et honnêtes

    L’arrière arrière grand père de Tao Shu, le révéré Wenheng était extraordinairement clément. Un jour, alors que de gros flocons de neige tombaient pendant la nuit, le bac de riz de M. Wenheng fut volé. Il suivit les traces du cambrioleur dans la neige et remarqua que le voleur était une de ses connaissances. Wenheng ne le rendit pas public ; au lieu de cela il rentra chez lui calmement et n’aborda plus ce sujet. Ce n’est que trente ans plus tard que par hasard la femme de Wenhang mentionna cette histoire à leurs enfants...
  • Histoires de la Chine ancienne: Mort de faim à la Montagne de cuivre

    Deng Tong était de Na An, de la prefecture de Shu. Avant de devenir riche, il n’était qu’un marin ordinaire. Un jour, l’Empereur Wen de la dynastie Han fit un rêve. Dans le rêve, il voulait aller au ciel mais n’y réussissait pas en dépit de tous ses efforts. C’est alors qu’un marin portant un chapeau jaune le poussa au ciel sur son dos...
  • Yi Yin – Grand premier ministre de la Dynastie Shang

    Yi Yin fut le premier ministre de la Dynastie Shang et il exerca en tant que premier ministre pendant 50 ans. Il était connu pour son caractère aimable, sa bonne connaissance des principes en vigueur et son grand talent culinaire. Il y eut une inondation lorsque Yi Yin naquit. Il fut sauvé et adopté par le chef du roi du Royaume de Xin. Pendant qu'il apprenait à cuisiner avec son père, Yi Yin eut beaucoup de compréhension sur la vie. Il était un travailleur acharné et devint un jeune homme très talentueux. Il devint rapidement le tuteur de la princesse du royaume de Xin ...
  • Tao Yuanming, le grand poète des champs et des jardins

    Tao Yuanming était un poète solitaire éminent et distingué. Il se nommait lui-même "Tao, le Solitaire "ou "Maître des cinq saules", montrant son désir de vivre une vie tranquille et solitaire dans la campagne. Il écrivit une abondance de poèmes et de prose décrivant un beau style de vie campagnard, notamment la "Fleur de pêché au printemps"...
  • Zhang Qian, le pionnier qui explora la Route de l’Ouest

    Depuis l’établissement de la dynastie Han, les nomades Xiongnu (dont certains furent aussi connus des siècles plus tard sous le nom des Huns) ont représenté la plus grande menace venant du nord et de l’ouest. Sous le règne de l’Empereur Wu des Hans, l’ancienne politique extérieure défensive fut abandonnée au profit d’une politique offensive et l’empereur chinois lança une série d’attaques contre les Xiongnu...
  • L’origine de l’expression chinoise : 'Rare et digne d’éloge'

    Zi Gong avait l’éloquence. Personne ne pouvait se mesurer à son talent d’orateur. M. Sunshu Wushu fit un jour une remarque : « Zi Gong est plus talentueux et vertueux que Confucius. » Lorsque Zi Gong entendit le commentaire, il répondit : " je vais utiliser un mur comme analogie. Le mur de ma maison est de la hauteur d’une épaule. Un homme se tenant à l’extérieur du mur peut embrasser complètement d’un regard ma maison coûteuse et magnifique. Cependant, le mur de Confucius est de plusieurs mètres plus élevé que le mien. Celui qui se tient à l’extérieur du mur sera incapable de percevoir sa demeure grandiose et somptueuse à moins qu’il ne soit admis à l'intérieur. Il n’y a dans le monde que quelques personnes qui ont le privilège d'en passer la porte...
  • Histoires de la Chine ancienne: la guérison de Chu Shi

    Que sont les rêves ? La science médicale moderne prétend que les rêves se produisent selon les changements expérimentés par notre cortex cérébral. Pourtant de nombreux rêveurs affirment qu’ils ont vraiment vu le futur, ou des indications du futur, dans leur rêves. Certains disent qu’ils ont vu certaines scènes ou personnes dans leurs rêves, et par la suite que ces choses se sont effectivement produites dans la réalité. La science moderne n’arrive pas à expliquer de tels phénomènes...
  • L’Origine de l’expression chinoise, “Même si je voulais, je ne pourrais plus m’arrêter à présent ”

    Après avoir étudié sous Confucius pendant un temps, Yan Hui dit avec un profond soupir, “Plus j’ai levé les yeux DESSUS – les paroles du Maître, plus haut ÇA s’est élevé. Plus profondément je me suis enfoncé DEDANS, plus dur C’ est devenu. Je L’ai vu devant – mais soudain C’était derrière. Pas à pas le Maître nous attire habilement. Il a élargi ma pensée avec les classiques anciens et modernes, restreint mes actions avec le rituel. Même si je voulais arrêter, je ne pourrais plus le faire à présent...
  • Étudier le Voyage à l’Ouest (4)

    Les principaux personnages dans Voyage à l'Ouest que Guanyin a rencontré, Sun Wukong, Zhu Bajie, Sha Wujing et le Cheval du dragon blanc, n’étaient pas des gens ordinaires. Ils avaient commis des crimes au paradis et été envoyés dans le monde humain comme punition. Cela implique un dessein divin ...
  • "Les principes de la famille Yan" - les vies passées et présentes

    Les citations suivantes viennent des Principes de la famille Yan. Elles nous informent que la vie d’une personne n’est pas finie après la mort, mais qu’elle se réincarne dans sa vie suivante. Alors que nous vivons notre présente vie, nous devrions toujours faire attention au long terme et créer une bonne base pour Le bonheur de notre vie suivante ...
  • Etudier le Voyage à l'Ouest : Les 81 tribulations endurées par le Moine Tang

    Du point de vue de pratiquants, le Voyage à l'Ouest est un processus de 'cultivation' pour atteindre la plénitude. L'auteur a utilisé de nombreuses métaphores pour évoquer différentes tibulations dans la cultivation et révéler les vraies situations, qui existent objectivement au sein des groupes de personnes qui cultivent...