Sagesse traditionnelle

  • Récits de l'Histoire : Les vertus exceptionnelles

    Une nuit, un voleur pénétra dans la chambre de Han Yuan une arme tranchante à la main. Il lui dit : "Je ne suis pas en mesure de subvenir à mes besoins, donc je vous demande de me donner des choses de valeur." Han Yuan répondit: "Les affaires sur la table valent environ un millier de Min, vous pouvez tout prendre." Le voleur lui dit alors: "J’aimerai avoir votre tête et la donner à des tribus de l’ouest." Han Yuan lui présenta son cou...
  • Traiter les insultes avec un esprit calme et avec bonté

    Selon des annales historiques, Fu Bi, un célèbre fonctionnaire de la dynastie Song, avait dans sa jeunesse un admirable niveau de tolérance. Lorsque les gens l’injuriaient, il faisait la sourde oreille, et dédiait toute son attention à son travail. Il semblait n'avoir rien entendu ...
  • Su Shi et la contemplation

    Su Shi (1037-1101 Ap. J.C), également connu sous le nom de Su Dongpo, était un écrivain, un poète, un artiste, un calligraphe et un homme d’état de la dynastie Song. Il partagea une fois cette expérience de vie : "Dans ma jeunesse, j’ai rencontré un jour un ermite solitaire qui m’a dit : " Jeune homme tu dois rester proche du Dao (Voie de l’Univers). Tu devrais donc contempler et désirer le moins possible." ...
  • Les quatre choses qui mettent en danger une société

    Il y a environ 2 400 ans, au moins dix nations coexistaient en Chine, et chacune d'entre elles avait son propre roi. Un jour, le Roi Hui de la Nation Wei invita les autres souverains dans son somptueux palais pour une fête. Parmi eux se trouvait le Roi Gong de la Nation de Lu (nation dont est issu Confucius). Lorsque le Roi Hui proposa un toast, le roi Gong raconta une histoire à propos des facteurs qui conduisent une nation à la destruction ...
  • Anciens récits de rétribution karmique(3ème partie)

    Certaines personnes croient aux liens karmiques, d’autres non. Mais, qu’on y croit ou non, s’ils s’avèrent exister, cela s’appliquerait aussi aux humains, qui sont assujettis aux lois de la nature. Il existe quantité d’histoires à propos de gens recevant des bénédictions ou récompensés après avoir accompli de bonnes actions. Il y a aussi des histoires de malfaiteurs faisant face aux conséquences de leurs méfaits, ou rétribution karmique.
  • Anciens récits de rétribution karmique (2eme partie)

    Certaines personnes croient aux liens karmiques, d’autres non. Mais, qu’on y croit ou non, s’ils s’avèrent exister, cela s’appliquerait aussi aux humains, qui sont assujettis aux lois de la nature. Il existe quantité d’histoires à propos de gens recevant des bénédictions ou récompensés après avoir accompli de bonnes actions. Il y a aussi des histoires de malfaiteurs faisant face aux conséquences de leurs méfaits, ou rétribution karmique.
  • Anciens récits de rétribution karmique (1ere Partie)

    On trouve dans la culture traditionnelle chinoise quantité d’histoires de personnes recevant des bénédictions après avoir fait de bonnes actions et confrontées au malheur après avoir fait du mal. Cette vision de cause à effet morale est le concept de rétribution karmique (Bao Ying ou报应), dont l’histoire qui suit n’offre qu’un exemple.
  • Chronique d’une rétribution karmique

    Dans Les Grands livres du mérite et du démérite: le changement social et l'ordre moral à la fin de la Chine impériale , Cynthia Brokaw, professeur d'histoire à l'Université Brown, décrit " la rétribution " (Bao Ying ou报应) comme une " croyance en une rétribution surnaturelle ou cosmique , qui a été une croyance fondamentale , parfois la croyance fondamentale, de la religion chinoise depuis le début de l'histoire enregistrée ...
  • Le Général Liu mourut d’une mort violente après avoir défié des être divins

    Durant la Dynastie Jin (1115-1234), lors de la seconde année de règne de l'empereur, la région de Tai'an (dans la Province du Shandong) endura une sécheresse sévère et prolongée, et pas une goûte de pluie ne tomba pendant plusieurs mois d'affilée. Le général Liu, défendant la région de Tai'an, se rendit au Mont Tai afin d'implorer l'aide des êtres divins, mais il ne reçut aucune réponse ...
  • Ce que nous pouvons comprendre du "Roi Singe répudié par son Maître"

    La véritable culture chinoise porte beaucoup d'attention à l'"éveil", à l'amélioration des normes morales, à prendre la renommée et le gain avec légèreté, ainsi qu’à l'abandon des désirs de toutes sortes. Meilleur est le statut de cultivation d'une personne, plus calme cette personne devient en considérant les choses objectivement ...
  • Anciennes histoires chinoises sur le fait de faire passer la vertu avant le gain matériel

    De nombreux hommes vertueux dans la Chine ancienne plaçaient la vertu et la fidélité avant les choses matérielles. Ils se préoccupaient peu de leur propre fortune et donnaient avec enthousiasme aux autres. Ils se contentaient d’un style de vie simple et sommaire et faisaient de leur mieux pour aider les gens dans le besoin inconditionnellement, même les étrangers.
  • La plus haute intégrité : Un petit fonctionnaire disant ce qu'il pense atteint le rang de premier ministre

    Du temps où Liu Rengui (602 – 685 après J.C.) faisait des courses pour le canton gouvernemental de Chencang, Yan Tiangang, un astrologue de la dynastie Tang (618 – 917 après J.C.) au service de la cour impériale lui dit un jour " Vous finirez par occuper une position proche de premier ministre, et vivrez jusqu’à près de 90 ans. " ...
  • Pourquoi Zengzi a-t-il fait cuire le cochon

    Zengzi était un élève de Confucius. Un jour, alors que l'épouse de Zengzi sortait faire des courses, son plus jeune fils se mit à pleurer et demanda à y aller avec elle. Elle le réconforta en disant : "Attends juste à la maison, je tuerais un cochon et je le ferais cuire pour toi. "...
  • Un phénix bleu s'acquitte d'une dette de gratitude

    Yang Bangyi vivait sous la Dynastie Song (960-1279). Un jour alors qu’il était en train de lire dans le temple Tianwang, après avoir passé l’examen de candidature aux examens impériaux provinciaux, il vit les ailes d’un phénix bleu, à califourchon sur le corps d’une statue de Bouddha, tombant misérablement à cause de la pluie qui avait ruisselé sur elles pendant des années ...
  • L'histoire derrière le proverbe chinois "Aussi pauvre que Fan Sui"

    Durant la période des Etats en Guerre (1), un homme nommé Fan Sui vivait dans l'Etat de Wei. Il était très talentueux et voulait servir le Roi de Wei. Mais il n'avait pas d'argent et de connaissances, et personne ne l'aurait recommandé au roi. Alors Fan Sui travailla pour Xu Jia, un haut fonctionnaire de la cour de Wei ...