Huang Ba a pu mourir sans regrets

.


Huang Ba (130-51 av. J.-C.) a vécu durant la dynastie Han occidentale. Il a appris le légalisme (compréhension et administration de la loi) à un jeune âge. Quand il a fait face à la mort plus tard dans sa vie, la première chose qui lui est venue à l’esprit a été d'en apprendre davantage. Il a dit qu'il pourrait mourir sans regret en ayant appris le Tao, ou la Voie.


Dans l'année 72 av. J.-C., selon le "Livre des Han", le ministre Xia Housheng fût emprisonné pour avoir offensé l'empereur Xuan. Huang, qui était l’assistant en chef du Premier ministre, fût également emprisonné en raison de son soutien à Xia. Tous deux furent condamnés à mort.


En prison, Huang demanda à Xia de lui enseigner le "Shangshu", l'un des Cinq Classiques de l’ancienne littérature chinoise. Xia refusa avec la raison qu’ils attendaient la peine de mort.


Huang cita alors un dicton des Analectes de Confucius : " En ayant entendu le Tao le matin, on peut mourir le soir ".


Xia fût d'accord et lui enseigna le Shangshu.


Une année plus tard, un tremblement de terre surprit 49 cantons de la Chine centrale. Il y eut plus de 6 000 pertes. L'empereur Xuan le prit comme un avertissement du ciel, et il accorda l'amnistie à tous.


Xia et Huang furent libérés et réaffectés par le tribunal. Huang fût nommé gouverneur du canton de Ying Chuan. Il était connu pour être compatissant et perspicace dans son jugement.


Un bon juge

Selon le " Zheyu Guijian ", une compilation de litiges achevée durant la dynastie Song, lorsque Huang était gouverneur local du canton de Ying Chuan, il y avait une famille riche avec deux frères vivant sous le même toit. Les femmes des deux frères étaient enceintes en même temps.


L'enfant de la femme du frère aîné était mort-née, ce qu’elle dissimula et elle enleva le bébé de sa belle-sœur en disant que c'était le sien. Le conflit se prolongea trois ans sans solution. Huang mit l'enfant dans la cour et demanda aux deux femmes de prendre l'enfant. La belle-sœur aînée le saisit brutalement par la force; La plus jeune, de peur de blesser l'enfant, se contenta de regarder tristement.


En voyant cela, Huang réprimanda l’aînée des deux femmes: " Dans votre avidité pour la fortune familiale, vous voulez seulement arracher l'enfant, sans vous soucier de lui faire mal. La question est claire à présent. Rendez immédiatement l'enfant à votre belle-sœur. "


La belle-soeur admit alors sa culpabilité.


(Edité par Sally Appert)


Version anglaise :
Huang Ba Could Die Without Regret

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.