Sagesse traditionnelle

  • Histoires sur la façon dont les gens des temps anciens se repentaient et prenaient un nouveau départ (4ème partie)

    Wang Zhongcheng vivait dans la ville de Yangzhou durant la Dynastie Qing (1644-1912) dans la Chine ancienne. Son père est mort alors qu'il était jeune. Sa famille était très pauvre. Wang gagnait sa vie et subvenait aux besoins de sa mère en écrivant des doléances pour les autres. Quand il eut 20 ans, il entreprit de passer des examens afin de tenter d'obtenir un poste au gouvernement. Il échoua à plusieurs reprises.
  • Histoires sur la façon dont les gens des temps anciens se repentaient et prenaient un nouveau départ (3ème partie)

    Kou Zhun était un résident de la province du Shanxi sous la dynastie des Song du Nord en Chine. Il était né dans une famille d'intellectuels Son père mourût peu après sa naissance et la famille dut compter entièrement sur les textiles que sa mère tissait pour survivre. Souvent la mère de Kou Zhun l'exhortait à devenir une personne utile en travaillant dur alors qu’elle filait et tissait ...
  • Histoires sur la façon dont les gens des temps anciens se repentaient et prenaient un nouveau départ (2ème partie)

    Durant la dynastie Tang, Ma Zhou de Chiping, Qinghe (province du Shandong d'aujourd'hui), perdit ses deux parents alors qu'il était encore petit, il était donc très pauvre. Cependant, il était un élève enthousiaste et bien versé dans les classiques tels que le Livre des Chants et Zuo Zhuan (Commentaire de Zuo). Quand il travaillait comme professeur assistant à Bozhou, il buvait souvent et ne prenait pas son travail à coeur. Quand il fut critiqué pour ses manquements, il partit. Dès lors, il s'adonna à l'alcool et traîna encore plus. La vie de Ma Zhou entama une spirale vers le bas, et tout le monde le tenait à distance ...
  • La Vision du Sage

    Le Seigneur Mengchang était connu pour l'ampleur de son entourage. Il était courant à cette période pour les aristocrates de payer des invités tel que Feng Huan afin qu'ils demeurent dans leur propriété et prodiguent des conseils... Le Seigneur Mengchang envoya Feng dans son fief à Xue (aujourd'hui dans la province du Shandong) afin de collecter des impôts en souffrance. Feng demanda si le Seigneur Mengchang souhaitait qu'il lui rapporte quelque chose d'autre que l'argent collecté...
  • La compassion de Xuan Zang vint à bout d’impitoyables bandits

    De nombreuses personnes connaissent les histoires fascinantes du Roi Singe. Mais Xuan Zang dont l’histoire est devenue le prototype du roman Voyage à l’Ouest, voyagea en réalité seul en Inde à la recherche des enseignements du Bouddha. Il fût confronté à d’immenses épreuves lors d’un voyage qui lui prit 19 ans. Selon les annales historiques "les moines et le peuple se précipitèrent à sa rencontre ; Même les marchés furent fermés pour célébrer cet événement. " Xuan Zang passa 19 années supplémentaires à traduire les écritures Bouddhistes en chinois afin que le public puisse les lire. Ce qui suit est une de ses aventures lors de son voyage en Inde ...
  • Anciennes Histoires de 'Cultivation' : He Zhizhang et le Vieux taoïste Wang

    He Zhizhang habitait sur la Voie de Xuanping dans Xijing [la Ville de Changan d'aujourd'hui]. La maison d'en face avait une petite porte en planches. Il pouvait souvent voir un vieil homme sur un âne y entrer et en sortir. Cinq ou six années passèrent, mais le teint du vieil homme et ses vêtements étaient toujours les mêmes ...
  • Expressions chinoises : (草船借箭) Cǎo Chuán Jiè Jiàn : Emprunter des flèches au moyen de bateaux couverts de chaumes

    Au troisième siècle avant J.C, la Chine était composée de trois états guerriers : celui de Wei dans le Nord, de Shu dans le Sud Ouest, et celui de Wu dans le Sud. Une fois, l’ État de Wei envoya des armées attaquer l’État de Wu à la rivière Yangtze. Les troupes de Wei avancèrent rapidement jusqu’à un endroit proche de l’État de Wu. Si elles étaient victorieuses, le plan était d’alors conquérir l’État de Shu. Zhuge Liang, le conseiller militaire pour l’ État de Shu se rendit à État de Wu pour planifier une stratégie militaire avec Zhou Yu, général de l’ État de Wu, et combattre l’ennemi ensemble. Cependant, Zhou Yu était très jaloux des capacités de Zhuge Liang ...
  • Anciennes histoires chinoises de cultivation : "le bienveillant" M. Wang, pratiquant bouddhiste

    Un jour, le bienveillant M. Wang se rendit dans un monastère bouddhiste et tira une baguette du lot de divination dans le but de découvrir quand il atteindrait l’éveil. Alors, un moine lui dit : "Tu dois présenter tes respects au Bouddha chaque jour en lui offrant de l’encens chaque jour. Quand tu auras accumulé neuf grands chaudrons de cendres grâce à l’encens consumé, tu apporteras les cendres à l’Ouest et les présentera au Bouddha. Alors tu atteindras à coup sûr l’éveil " ...
  • Prenez garde à la luxure

    Depuis l'antiquité, la Chine a été une terre de bienséance pour la civilisation orientale. Les sages de la Chine attachaient une grande importance à la cultivation morale, et tout spécialement aux relations appropriées entre homme et femme. Cela n'avait pas pour but de contraindre les gens, mais de les protéger ...
  • Culture traditionnelle chinoise : Soyez bienveillant et faites preuve de tolérance; jouissez de ce qui est naturel et fuyez la critique

    Yu Shen, aussi appelé Yanbao, était du Comté de Xinye durant la Dynastie Qi du nord (550-557 A.D.). Il était vif et diligent, et avait lu tous les livres des classiques confucéens et de diverses autres écoles et penseurs alors qu’il était encore enfant. Par nature, Yu Shen aimait mener une vie simple et paisible et un style de vie pur. Il aimait la nature, portait habituellement des vêtements grossiers et mangeait une nourriture simple ...
  • Inspiration à partir de l’histoire de Zhang Guolao montant son âne à l’envers

    Zhang focalisait son attention sur la recherche du Tao et ne recherchait pas les splendeurs du monde. Les empereurs de la dynastie Tang invitaient souvent Zhang Guolao à la cour, mais il déclinait toujours ces invitations. Une fois, à la demande personnelle de l’impératrice Wu Zhetian, il ne pût trouver d’excuses pour refuser? Il fit simplement le mort devant un temple. C’était l’été. Son corps put être vu en décomposition, mais plus tard, il fut aperçu, en vie et bien portant, sur le Mont Heng ...
  • Comment la bienveillance et la vertu peuvent transformer les gens

    Lu Gong vécut sous la Dynastie des Han de l’Est (25-220 Avant J.C). Il étudia tout jeune les Cinq Classiques et la Poésie de Lu. Grâce à ses études, il devint réputé pour l'étendue de ses connaissances. Le sachant pauvre, le gouverneur lui envoyait chaque année des céréales, mais Lu Gong ne les acceptait pas. Le gouverneur admirait sa noble personnalité et voulut lui offrir un poste de fonctionnaire, Lu Gong étant trop jeune pour occuper une charge officielle. Lu Gong déclina poliment son offre...
  • L'astuce de Wang An-Shi contre la famine

    Dans l'année 1047de la Dynastie Song du nord, la pluie avait totalement inondé plus de 127 cantons dans le sud de la Chine. Les caprices du temps causaient de mauvaises récoltes dans les rizières. La crise avait amené le prix unitaire du riz de 400 à 1500 et les gens luttaient pour survivre. Wang An-Shi, un célèbre Premier ministre dans l'histoire chinoise, avait alors 26 ans. Il était le Maire du Canton de Jin , aujourd'hui Ningbo, dans la province de Zhejian. Wang conçut hardiment une astuce. Il ne réprima pas le prix du marché mais imposa plutôt aux marchands de riz d'en fixer le prix à la somme décourageante de 3000 l'unité...
  • Une histoire de bonnes actions récompensées par le divin durant la dynastie Yuan

    Dans les provinces du Zhejiang et du Jiangsu durant la Dynastie Yuan, il y eut une inondation qui submergea de nombreux villages et exploitations. Heureusement, cela arriva dans la journée, donc beaucoup de gens l’ayant appris purent s’échapper à temps, mais une famille, composée d’une fille de 15 ans et de sa mère qui avait du mal à marcher, n’eut pas autant de chance...
  • Histoires de la Chine ancienne : Les Trois flûtes Sacrées

    Lu Xiangjun était un bon joueur de flûte. Toutes les fois qu'il trouvait un bel endroit avec vue sur le lac, il ancrait son bateau et jouait de sa flûte. Une nuit de printemps, sous la lune, Lu Xiangjun mouilla à la Colline de Jun seul pour se détendre et prendre quelques boissons. Après chaque tasse, il jouait de sa flûte. Soudainement il vit un bateau de pêche s'approchant sur l'eau nappée de brume. Alors que le bateau approchait, il vit un vieil homme avec des cheveux blancs et les sourcils touffus manœuvrant le bateau. L'aura du vieil homme semblait hors du commun...