Enseignements pour éveiller les enfants

(1ère partie)
 

(Ancien manuscrit de Sanzijing)


'Enseignements pour éveiller les enfants' (Xun Meng Wen) était un des classiques chinois pour apprendre aux enfants à observer l’étiquette et les règles et à cultiver la bienveillance en société. Il fut originellement écrit par un intellectuel du nom de Li Yuxiu (1662 V 1722) durant le règne de l’empereur Kang Xi (1654-1722) pendant la Dynastie Qing (1636-1912). Puis il fut édité par M. Jia Curen de la Dynastie Qing qui changea le titre en 'Règles pour les élèves'. Arrangé en vers à trois caractères simples il est composé de cinq parties qui détaillent les règles à observer en toutes sortes de circonstances. En tant que deuxième texte influent pour les enfants, (après 'Trois caractères classiques¹) 'Enseignements pour éveiller les enfants' enseigne la piété filiale, le respect, la prudence, l'honnêteté, la patience, la tolérance, etc.


La Chine fut un jour appelée "La Nation de l’étiquette et de la moralité ". Mais cette belle étiquette et moralité traditionnelle chinoise a été foulée au pied et détruite, depuis que le spectre communiste s'est installé dans cette Chine jadis civilisée, et a promu les théories déviées et les notions pernicieuses de fausseté , de perversité et d'agression. Dans la Chine d’aujourd’hui, les adultes ont très peu de notions de moralité qui étaient dans le temps connues même des enfants. De ce fait j’ai essayé d’interprété des parties que j’ai sélectionnées dans'Enseignements pour éveiller les enfants' pour le bénéfice de tous.


Le Dao des frères aînés est la gentillesse,
Le Tao des frères cadets est le respect
L’harmonie entre frères,
est l’amour pour les parents.
en prenant légèrement argent et biens ,
Comment y-aurait-il de la haine,
si la tolérance s'entend dans les paroles
La colère disparaîtra naturellement.


Que l’on mange, boive, qu’on se repose ou marche,
les aînés sont les premiers, et
les plus jeunes suivent.
Quand un aîné appelle quelqu'un
les jeunes devraient l’aider à le trouver.


S'il n’est pas là
les jeunes devront se présenter à sa place.
N'appelez pas les aînés ou les gens respectés par leur nom.
Ne faites pas étalage de vos capacités devant eux


Quand les aînés sont debout
Les jeunes ne doivent pas être assis
Ils ne peuvent s’asseoir
Que si un aîné assis le leur demande


En présence d’un adulte ou d’une personne respectée
Parlez à voix basse
mais une voix inaudible
Est inappropriée .


Répondez rapidement à l’appel
Reculez lentement
En répondant à une question
Ne perdez pas le contact oculaire.


Avancez d'un pas assuré,
Tenez vous droit
La révérence pour saluer devrait être profonde et ronde
La révérence pour remercier devrait être respectueuse
Ne restez pas sur le pas de la porte
Ne vous appuyez sur rien
Ne vous asseyez pas les jambes écartées,
N’agitez pas les jambes


Notes:


1. 'Le classique des Trois caractères' (Pin Yin: San Zi Jing): traduit aussi par 'Classique tri métrique', est un des textes classiques chinois et une incarnation du confucianisme pour instruire les jeunes enfants. Il a été probablement écrit au 13ème siècle et attribué à Wang Yinglin (1223-1296) pendant la Dynastie Tang.

2. Dao traduit par Tao, Voie ou Loi, se réfère aux Lois qui guident le fonctionnement approprié de chaque niveau de l'univers.

Version chinoise :
【传统文化】《训蒙文》浅译(一)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.