Su Shi et la contemplation

Su Shi (1037-1101 Ap. J.C), également connu sous le nom de Su Dongpo, était un écrivain, un poète, un artiste, un calligraphe et un homme d’état de la dynastie Song. Il partagea une fois cette expérience :


Dans ma jeunesse, j’ai rencontré un jour un ermite solitaire.
Il m’a dit : " Jeune homme tu dois rester proche du Dao (Voie de l’Univers). Tu devrais donc contempler et désirer le moins possible."


Je lui ai demandé : " faut il craindre la contemplation autant que le désir ? "
Il a répondu : "La contemplation est bien plus à craindre que le désir."


Il y avait deux pots pleins d’eau dans la cour. L’ermite solitaire indiqua un des deux : "Si ce pot avait au fond un trou de la taille d’une fourmi par lequel l’eau fuyait, mais que vous y versiez chaque jour de l’eau de l’autre pot, lequel des deux pots deviendrait vide le premier ? "


J'ai répondu : “le pot avec un petit trou de la taille d’une fourmi.”
L’ermite dit: “La contemplation est néfaste pour les gens, [car ils] en sont peu conscients mais elle les grignote constamment.”


Ce qu’a dit l’ermite m’a éveillé. Par conséquent, j’ai appliqué ce qu’il m’a dit dans ma vie. J'en suis venu à jouir des bienfaits de la non-contemplation et la non-inquiétude. Ce qui suit dépasse toute description :


Pouvoir être sage envers la substance en voyant à travers les illusions;
Pouvoir maintenir la simplicité sans perdre la riche connaissance et les meilleures solutions;
Pouvoir être solide et sûr en travaillant dur pour éviter d’être paresseux et de se relâcher à la tâche ;
Pouvoir garder un esprit tranquille dans un environnement bruyant et tumultueux;
Jouir d’un état merveilleux sans être ivre; Rester en paix sans s’assoupir.


Le Zhou Yi (Classique des changements) stipule : “Non contemplation.” Je veux être un tel homme.”


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.