Histoires de la Chine ancienne : Elever les enfants avec des principes droits

 
Phoenix nihon toji taikei-vol19 imari

Wang Fuzhi ((王夫之) ) était un philosophe connu et un érudit de la fin de la dynastie Ming et du début de la dynastie Qing. Il était de Hengyang, dans la province du Hunan. Parce qu'il s'était construit une maison en argile dans les montagnes du Shi Chuan, d'autres érudits l'appelaient M. Mont Chuan.


À la fin de la dynastie Ming, Zhang Xianzhong dirigea un soulèvement de paysans et son armée prit la préfecture de Heng. Il invita Wang Fuzhi à se joindre à lui. Wang Fuzhi s'enfuit et se cacha à Nan Yue, amenant Zhang à kidnapper son père Whang Zhaoping comme otage, pour essayer de forcer Wang Fuzhi à se soumettre. Wang Fuzhi se lacéra avec un couteau, et engagea quelqu'un pour le porter à Zhang Xianzhong en échange de son père. Zhang Xianzhong, voyant que ses blessures étaient sévères, les libéra lui et son père.


Des années plus tard, l'armée Manchoue envahit la Chine, ce qui conduisit à l'effondrement de la dynastie Ming. Wang Fuzhi leva une armée insurrectionnelle à Heng Shan dans la province du Hunan pour se battre contre les envahisseurs Manchous. Après que l'armée de Wang ait été vaincue par l'armée de Mandchoue, il rejoignit le gouvernement établi par un parent du dernier empereur de la dynastie Ming dans le sud de la Chine. Après avoir vu combien le nouveau gouvernement était corrompu, il quitta son poste en colère. Il vécut alors le reste de sa vie reclus dans les montagnes du Shichuan, se consacrant à l’écriture et parvint à un haut niveau académique. Alors qu'il vivait en solitaire les fonctionnaires locaux lui demandèrent plusieurs fois de prendre un poste gouvernemental. Wang Fuzhi ne fit pas un geste pour accepter leur invitation.


La raison pour laquelle Wang Fuzhi fut capable de maintenir sa dignité et atteindre un tel accomplissement académique a beaucoup à voir avec l'éducation stricte que lui donna son père, Wang Zhaopin, lorsque Wang Fuzhi était jeune.


Whang Zhaoping avait une manière vraiment unique d'élever ses enfants. Il n'utilisait jamais de mots forts ni ne se mettait en colère. Chaque fois que ses enfants ne se conduisaient pas correctement, il leur apprenait calmement comment se comporter et les guidait patiemment. Wang Zhaopin ne permettait pas à ses enfants de participer à des jeux ou des spectacles de variété. Lorsqu'ils avaient du temps il sortait un échiquier et jouait avec eux. Lorsqu' ils avaient du temps libre, il lisait et leur expliquait les écritures de lettrés du passé. Quelque fois il leur racontait des histoires d'actes de personnes connues dans l'histoire.


Wang Fuzhi ne savait pas comment se contrôler lorsqu'il était jeune, et il disait toujours de mauvaises choses. Wang Zhaopin ne le punissait jamais; Au lieu de cela, il refusait de parler à son fils en gardant une expression sévère, permettant à Fuzhi de réfléchir à ce qu'il avait fait. Une fois, Wang Fuzhi réalisa ses erreurs profondément et pleura en promettant à son père de changer, Wang Zhaopin eut alors une longue discussion avec son fils et il aida ce dernier à comprendre pleinement ses erreurs. Wang Fuzhi poursuivit la philosophie de son père avec ses propres enfants et prêta aussi beaucoup d'attention à leur éducation.


Wang Fuzhi enseignait à ses enfants à ne pas être affecté par les influences vulgaires. Il disait que de telles influences pouvaient facilement changer les gens. "Lorsque les gens sont vulgaires, ils frappent inopinément autrui sans lui donner la chance de se défendre ou poignardent les gens dans le dos" disait-il, "et ils se battent âprement pour des profits mineurs. Un vrai gentleman ne se comporte jamais ainsi pas plus qu’il n'apprécie la compagnie de telles personnes. Une immense fortune n'est pas quelque chose que nous devrions rechercher. Ne vous enlisez pas dans l'argent. Les gens devraient être raffinés et détachés de ce monde et leur esprit devrait être libre. Ce n’est que lorsqu’on arrive à un tel état d’esprit, qu’on peut véritablement comprendre la sagesse des anciens. Lorsqu’on se comporte d’une telle façon, ça n’a plus d’importance qu’on soit ou non dans une position de pouvoir. Quelqu’un qui respecte les aînés avec un tel état d’esprit, nourrit un haut standard de comportement. En traitant ses amis avec un tel état d’esprit on sera poli et courtois. "


Wang Fuzhi instruisait aussi ses enfants en utilisant des poèmes et des chansons : "Un phœnix peut s'élever à neuf mille ren de haut ( Ndt : 1 ren équivaut à 2,4 mètres) tandis qu’ une hirondelle et un moineau ne peuvent que regarder le phœnix avec admiration. Ne buvez pas d'alcool qui a toujours un goût aigre et dégoûtant, et regardez tranquillement les autres s'enivrer. Si vous apprenez la véritable signification de chaque mot, alors la vulgarité vous évitera naturellement. Le caractère 'humain (人)'est écrit avec deux accents partant latéralement, et il est différent du caractère bête (禽). Lorsque quelqu’un est clair d'esprit et n’est pas souillé par la saleté, alors c'est comme s'il était au paradis."

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.