Confucius apprenant du Livre des Changements

 
Confucius avec ses élèves [news.66wz.com]


Confucius lisait le livre Yi (également appelé Zhou Yi, Yi Jing traduit par Le Livre des Changements). En lisant le chapitre traitant des prédictions de la chance ou de la malchance, il laissa échapper un soupir.


Zixia, un de ses élèves, le remarquant, s’approcha et demanda: " Maître, pourquoi soupirez-vous ? "


Confucius répondit : "La sagesse contenue dans le Yi m'a fait comprendre beaucoup de choses. Elle m’a enseigné que les personnes faibles devraient tendre à devenir plus confiantes et les personnes prétentieuses devraient prendre conscience de leur comportement. C’est pourquoi je soupire d’admiration. "


Zixia demanda : " Peuvent-ils apprendre à s’améliorer grâce à l’étude?" Confucius répondit : " Non, les lois de l’univers ne permettraient pas un tel succès à long terme. "


Les paroles de Confucius signifient que le succès peut être fugace. Si les gens étudient beaucoup et avec une attitude humble, ils apprendront probablement beaucoup. Mais s’ils ne sont pas humbles en recherchant la connaissance, quelle que soit la quantité de connaissance cela ne les aidera en rien.


Confucius continua : " lorsque l’Empereur Tangrao dût régner sur son royaume, il traitait les autres avec respect et humilité, et était strict envers lui-même. Son pays était puissant et ses mérites sont encore connus de nos jours. Kunwu (un dirigeant de la dynastie Xia) se considérait comme infaillible. En atteignant la position la plus élevée, il devint encore plus avide, et ne tarda pas à chuter.


Tout évolue par cycles. Lorsque à midi le soleil est le plus brillant, c’est aussi le début de son déclin. Lorsque la lune est pleine, elle est sur le point de devenir un croissant.


Un sage ne devrait pas devenir arrogant. Lorsqu’il y a trois personnes dans un carrosse, il devrait en descendre et laisser les autres. S’il y a deux personnes, il devrait être courtois et respectueux envers l’autre. Il doit ajuster son comportement pour s’adapter à la situation, et seulement ainsi sera-t-il un sage pour longtemps. "


Zixia écouta attentivement l'enseignement de Confucius et déclara : "Je me souviendrai de ce que vous m’avez enseigné pour le reste de ma vie. "


Réflexions de l’auteur :

Confucius a été éveillé par les paroles de sagesse du Yi Jing et a compris que la modestie et l’humilité sont des vertus.


Finalement, Confucius a déclaré: " La loi universelle veut qu’aucun succès ne dure toujours." Il pensait que seuls ceux qui sont modestes et humbles peuvent réussir sur le long terme, mais même alors, personne ne peut réussir pour toujours.


Extrait de Shuo Yuan par Liu Xiang de la dynastie Han


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.