Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Quelques points communs dans la pensée confucéenne et taoïste

    Les idées précises d'interactions humaines présentées dans Lunyu ont profondément marqué les générations ultérieures de Chinois et sont devenues l'un des héritages chinois les plus précieux. Mais si nous regardons attentivement Lunyu un livre qui a été compilé par les élèves de Confucius après sa mort, Confucius a mentionné "Tao"à plusieurs reprises ...
  • De nombreux facteurs peuvent causer l’illusion dans la société humaine

    De nombreux facteurs peuvent causer l’illusion dans la société humaine : des yeux qui ne peuvent pas voir d’autres espaces, le destin, la vertu et le karma qui résultent de nos propres actions, l’absence de principes essentiels, etc. Ce sont des raisons très importantes causant l’ illusion ...
  • Le ver de terre, l’Empereur Liangwu et le moine

    Il y avait un moine Bouddhiste durant la Dynastie Liang. Il cultivait diligemment et possédait des pouvoirs supra normaux. Les gens l’appelaient le « Moine prosternation. » L’Empereur Liangwu chercha à le rencontrer. Il envoya un messager avec une invitation au palais. Un jour, l’Empereur Liangwu jouait aux échecs lorsqu’un messager arriva et lui dit : « Votre majesté, le moine Prosternation est arrivé. » L’Empereur Liangwu était si concentré sur son jeu d’échec, essayant de trouver comment prendre une pièce de l’ennemi, qu’il dit à voix haute « Tuez ». Le messager partit aussitôt pour accomplir l’ordre. Le moine fut tué...
  • Histoires de cultivation des anciens poètes chinois - Wang Bo

    Wang Bo est un poète ayant vécu entre 650 et 676 AD. Egalement connu sous le nom de Wang Zian, il était un des " Quatre Poètes Remarquables des Débuts de la Dynastie Tang", lesquels comptaient aussi Yang Jiiong, lu Zhaolin et Luo Binwang. Wang Bo écrivitd’excellents essais à six ans, indiqua, à l’âge de neuf ans, les erreurs dans le Livre des Han occidentaux (ou Han Shu), et lut avec facilité les Six classiques (ou Liu Jing) en un mois à l’âge de dix ans. Même son ami Yang Jiong, lui aussi enfant prodige, pensait que Wang Bo était né en connaissant déjà la littérature classique chinoise ...
  • Toute matière est douée d'intelligence - Discussion sur le thé

    La culture chinoise du thé remonte aux temps anciens. En cette période dégénérée, la culture du thé n'est plus pratiquée, bien que sa connaissance existe toujours. Il suffit de jeter un coup d'œil sur l’ancienne culture du thé pour s'apercevoir que tout est doué d'intelligence ...
  • Histoires d'Immortels - Être Premier ministre ou une divinité ?

    Li Linfu était le Premier ministre du temps du règne de l'empereur Tang Xuanzhong (713-756, durant la dynastie Tang 618-905). Li ne fréquenta l'école qu'à l'âge de vingt ans. Alors qu' il était dans la capitale de l'Est, Li aimait beaucoup chasser, jouer à des jeux, des combats d'aigles et élever des chiens. Il allait à l'endroit de la ville où des érudits chinois se retrouvaient tous les jours pour jouer à des jeux, sous les arbres ...
  • L’herbe Sanqi, un trésor de la médecine chinoise

    ""Il existe une jolie légende au sujet du sanqi selon laquelle Sanqi était une belle et aimable fée qui vint sur terre afin d'enseigner aux gens comment planter les récoltes ...
  • Histoires de 'cultivation' des anciens poètes chinois : Wang Wei

    Wang Wei (700-761 AD) était l'un des plus grands poètes, peintre éminent et musicien durant la dynastie Tang. Ses poèmes sont délicats, complexes, frais et purs, décrivant les objets de manière très réaliste et vivante. Il a écrit des poèmes dans toute une variété de styles poétiques et sur une quantité de sujets ...
  • À propos du poème de Li Bai : '"Ascension en rêve du MontTianmu*"

    李白, Lǐ Bái (701-762) ou Lǐ Bó, ou encore 李太白 Lǐ Táibó, son nom de plume, est un des plus grands poètes chinois de la dynastie Tang. Il passa la plus grande partie de sa vie à voyager à travers la Chine. Influencé par la pensée Taoiste, il fut sensible aux aspects fantastiques de la nature sauvage. Son œuvre exprime sa personnalité, qui refusait les contraintes. Sa vie plus ou moins légendaire inspira pièces et récits ....
  • Les fondements de la chimie dans la Chine ancienne

    La compréhension de la matière dans la Chine antique était essentiellement la "Théorie des cinq éléments". Les anciens Chinois ont découvert que le métal, le bois, l'eau, le feu et la terre constituent toute la matière de l'univers. Quand cette compréhension de la matière a-t-elle réellement commencé ? Il est probable qu'aucun livre d'histoire ne puisse répondre à cette question ...
  • Une analyse et comparaison de l'ancienne science chinoise et de la science occidentale contemporaine

    Les mystères du cosmos sont plus merveilleux et profonds que les secrets d’État, et tout le monde n’est pas en mesure de les comprendre. Une clé est nécessaire pour pouvoir accéder aux vérités universelles ...
  • La conversation de deux moines

    "Les visiteurs de notre temple ne nous laissent même pas assez d'argent pour acheter de l'encens. Maître, comment notre temple pourrait-il devenir un grand temple, avec des cloches qui sonnent continuellement, comme vous l'avez dit une fois ? demanda le petit moine assis dans l’infortuné petit temple ...
  • Pas de définition stricte à la science

    Actuellement, il n'existe pas de définition stricte de la science qui puisse satisfaire toute personne raisonnable. De nombreuses personnes très compétentes sont aux prises avec des questions scientifiques fondamentales depuis plusieurs décennies, et rien n'indique qu'elles s'approchent de les résoudre...
  • La nature de la réalité

    Dans le monde moderne, l’emphase sur le caractère moral a été perdue. Les gens ne voient les choses qu' en fonction de leur intérêt personnel. La science moderne ayant créé une forme d’existence qui n’est pas viable, la seule façon de préserver notre existence est de retourner à une forme de vie traditionnelle basée sur la morale traditionnelle ...
  • Le bien engendre le bien

    Il y avait une fois un moine qui avait cultivé jusqu'à un niveau assez élevé. Il vivait avec un petit novice. Un jour, durant sa méditation, le moine apprit que le moinillon n'avait plus que sept jours à vivre. Plein de considération, il dit à ce dernier d'aller visiter ses parents et de s'occuper d'eux. Huit jours plus tard, le novice était de retour. Le moine s'étonnât qu'il ne fût pas mort. Il entra en méditation et observa attentivement ce qui s'était passé...