Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Histoires de 'cultivation' des anciens poètes chinois : Wang Wei

    Wang Wei (700-761 AD) était l'un des plus grands poètes, peintre éminent et musicien durant la dynastie Tang. Ses poèmes sont délicats, complexes, frais et purs, décrivant les objets de manière très réaliste et vivante. Il a écrit des poèmes dans toute une variété de styles poétiques et sur une quantité de sujets ...
  • À propos du poème de Li Bai : '"Ascension en rêve du MontTianmu*"

    李白, Lǐ Bái (701-762) ou Lǐ Bó, ou encore 李太白 Lǐ Táibó, son nom de plume, est un des plus grands poètes chinois de la dynastie Tang. Il passa la plus grande partie de sa vie à voyager à travers la Chine. Influencé par la pensée Taoiste, il fut sensible aux aspects fantastiques de la nature sauvage. Son œuvre exprime sa personnalité, qui refusait les contraintes. Sa vie plus ou moins légendaire inspira pièces et récits ....
  • Les fondements de la chimie dans la Chine ancienne

    La compréhension de la matière dans la Chine antique était essentiellement la "Théorie des cinq éléments". Les anciens Chinois ont découvert que le métal, le bois, l'eau, le feu et la terre constituent toute la matière de l'univers. Quand cette compréhension de la matière a-t-elle réellement commencé ? Il est probable qu'aucun livre d'histoire ne puisse répondre à cette question ...
  • Une analyse et comparaison de l'ancienne science chinoise et de la science occidentale contemporaine

    Les mystères du cosmos sont plus merveilleux et profonds que les secrets d’État, et tout le monde n’est pas en mesure de les comprendre. Une clé est nécessaire pour pouvoir accéder aux vérités universelles ...
  • La conversation de deux moines

    "Les visiteurs de notre temple ne nous laissent même pas assez d'argent pour acheter de l'encens. Maître, comment notre temple pourrait-il devenir un grand temple, avec des cloches qui sonnent continuellement, comme vous l'avez dit une fois ? demanda le petit moine assis dans l’infortuné petit temple ...
  • Pas de définition stricte à la science

    Actuellement, il n'existe pas de définition stricte de la science qui puisse satisfaire toute personne raisonnable. De nombreuses personnes très compétentes sont aux prises avec des questions scientifiques fondamentales depuis plusieurs décennies, et rien n'indique qu'elles s'approchent de les résoudre...
  • La nature de la réalité

    Dans le monde moderne, l’emphase sur le caractère moral a été perdue. Les gens ne voient les choses qu' en fonction de leur intérêt personnel. La science moderne ayant créé une forme d’existence qui n’est pas viable, la seule façon de préserver notre existence est de retourner à une forme de vie traditionnelle basée sur la morale traditionnelle ...
  • Le bien engendre le bien

    Il y avait une fois un moine qui avait cultivé jusqu'à un niveau assez élevé. Il vivait avec un petit novice. Un jour, durant sa méditation, le moine apprit que le moinillon n'avait plus que sept jours à vivre. Plein de considération, il dit à ce dernier d'aller visiter ses parents et de s'occuper d'eux. Huit jours plus tard, le novice était de retour. Le moine s'étonnât qu'il ne fût pas mort. Il entra en méditation et observa attentivement ce qui s'était passé...
  • Une histoire du temps de Bouddha Shakyamuni : Les sept rêves d’Anand

    Anand fut un disciple dévoué de Bouddha Shakyamuni pendant 27 ans. Il fit sept cauchemars inhabituels alors qu’il était à Sravasti, une ancienne cité du nord de l’Inde ...
  • Comment la bienveillance et la vertu peuvent transformer les gens

    Lu Gong vécut sous la Dynastie des Han de l’Est (25-220 Avant J.C). Il étudia tout jeune les Cinq Classiques et la Poésie de Lu. Grâce à ses études, il devint réputé pour l'étendue de ses connaissances. Le sachant pauvre, le gouverneur lui envoyait chaque année des céréales, mais Lu Gong ne les acceptait pas. Le gouverneur admirait sa noble personnalité et voulut lui offrir un poste de fonctionnaire, Lu Gong étant trop jeune pour occuper une charge officielle. Lu Gong déclina poliment son offre...
  • Histoires de l'Ecole de Bouddha : Le vrai moine Tang dans l’Histoire

    Le Voyage vers l'Ouest est un des ouvrages les plus connus de la littérature classique chinoise. Dans ce livre, le moine Tang amène ses trois disciples au Paradis de l'Ouest et atteint la Plénitude parfaite après avoir enduré de nombreuse épreuves et difficultés. Certains considèrent cela comme purement fictif mais il y a bel et bien eu dans l’histoire un moine Tang ...
  • Pourquoi enseigner l'art c'est éduquer le caractère

    La musique, la peinture, la sculpture, l'architecture, la poésie, le théâtre et la littérature du monde occidental résument nos valeurs. Ils nous donnent un aperçu des temps de guerre et des temps de paix de notre histoire, ainsi que de la politique qui les a façonnés. Ils nous rappellent aussi nos aspirations ...
  • Han Xin : Le plus célèbre général de la dynastie Han

    Han Xin (?? – 196 av. J.C), un militaire au début de la dynastie Han, était originaire de Huaiyin en Chine (l’actuelle province de Jiangsu). Ses deux parents étaient morts alors qu’il était encore jeune. Il étudiait dur en dépit de sa pauvreté et devint familier avec les stratégies et les tactiques militaires ...
  • Histoires peu connues de l’Histoire: Lao Tseu, Confucius, et Sakyamuni (3ème partie)

    Les générations ultérieures ont dit qu'à sa naissance Sakyamuni avait fait sept pas, et qu’à chaque pas, une fleur de lotus avait fleuri, et qu'il avait dit, un doigt pointé vers le ciel et un doigt pointé vers la terre : ‘’ Au-dessus du ciel et sous la terre, je suis le seul vénérable.’’ C'est en fait une invention des générations ultérieures. Dans cet univers, il y a de nombreuses divinités et bouddhas de différents cieux. Qui oserait être aussi arrogant et vantard ? Sakyamuni n’aurait jamais agi de la sorte...
  • Tirer sur les semis pour les aider à grandir (拔苗助长) Bá Miáo Zhù Zhǎng

    L'expression "tirer sur les semis pour les aider à grandir vient de "Gong Sun Chou Shang (公孫丑上)," un article de Meng Zi (1) ( également connu sous le nom de Mencius) qui est un des grands philosophes dans l'histoire de la Chine. Dans cet article, en répondant aux questions de Gong Sun Chou, le jeune disciple, Meng Zi mentionne un fermier impatient ayant vécu dans l'état de Song au cours de la période des Royaumes Combattants (475-221 avant JC) ...