Art, Science et Culture
 

Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Inspirés par les tambours chinois

    Shen Yun, Indéniablement la meilleure production de danse et de musique chinoises au monde, parcourt le globe chaque année avec un spectacle entièrement nouveau et original. Epris de l’ancienne culture unique de la Chine, et fervents admirateurs de Shen Yun, nous republions ici le blog de tournée d’un de ses danseurs Ben Chen, à propos des danses de tambours chinois dont il est tombé amoureux.
  • “Le Classique des trois caractères” – 2ème partie

    Il y a longtemps de cela, la mère de Meng Zi fit déménager à trois reprises sa famille en quête d' un environnement approprié qui pourrait motiver Meng Zi dans ses études. Une fois, Meng Zi fit l'école buissonnière et rentra chez lui. Sa mère était si furieuse qu'elle coupa le tissu à moitié tissé qui était dans le métier à tisser et le gronda en disant : “Apprendre est comme le tissage ...
  • Le Classique des trois caractères

    Le Classique des trois caractères était utilisé à l’origine pour les devoirs d’école durant la dynastie Song. Personne ne sait exactement qui le premier a commencé à compiler ce texte en vers des Trois caractères. Certains disent que c’est Wang Yinglin pendant la dynastie Song. D’autres pensent que l’auteur était Ou Shizi qui a vécu pendant les dernières années de la dynastie Song ...
  • Zhuang Zi—Grand patriarche du Taoïsme avec Laozi

    Zhuang Zi (369-286 Avant Jésus-Christ), ou Chuang Tse, n’a jamais été un important fonctionnaire du gouvernement durant sa vie mais juste un petit fonctionnaire de son village pendant un courte période de temps. On lui proposa une fois la position de Premier ministre d’un Etat, mais il refusa. Zhuang Zi est à l'origine de la fameuse métaphore qu' “échanger sa liberté pour un rôle officiel au sein du gouvernement serait comme une tortue divine vendant sa carapace afin d’être vénérée”...
  • L’histoire de “ l’hôte de la maison aux deux louches”

    M. Yang pensait : “lorsque les gens viennent pour demander de l’aide, cela indique qu’ils sont en difficulté. Si j’acceptais qu’ils me remboursent le même montant que celui que je leur ai donné, ce serait toujours dur pour eux d’y arriver. "Une idée lui vint ...
  • Confucius s’entretenant avec Lao-Tseu : une discussion sur la Culture divine

    Il y a deux mille cinq cents ans, Confucius se rendit un jour à Luoyang pour s’entretenir avec Lao-Tseu. De par leur conversation, nous pouvons distinguer la différence entre la culture de 'cultivation' et la culture générale (ordinaire). Appréhender cette différence nous aidera à mieux comprendre la culture orthodoxe chinoise et la vérité à propos du Falun Gong.
  • Le Wu-De : Le précepte des arts martiaux 

    Le Wu-De est la vertu de maîtriser et de mettre fin aux conflits. Pour analyser la signification du caractère chinois "Wu " (武), il faut retirer le caractère "Ge " (戈, qui signifie « Arme ») et mettre cette arme tranchante de côté afin de faire cesser la violence. Puis placer un couteau sur le dessus du caractère "Zhi" (止, qui signifie" Arrêter") pour donner le caractère chinois "Zheng" (正, qui signifie " Droiture") ...
  • Le compatissant Tang fonda la dynastie Shang

    Un jour, Tang sortit chasser et vit un endroit complètement recouvert de quatre filets posés par un homme qui priait : " Que tous les animaux du ciel et de la terre tombent dans mon piège ! " Entendant cela, Tang dit à l’homme : " Attends, selon ton souhait tu tuerais tous les animaux ! " Il enleva trois filets et demanda à l’homme de changer sa prière en : "Animaux, si vous voulez aller à gauche ou à droite, alors passez. Ceux dont c'est le destin d' être attrapés par moi, tombez dans mon piège.” ...
  • Comment un Général de la Dynastie Tang est devenu un Dieu chinois des portes

    Yuchi Jingde, aussi connu sous le nom de Wei Chigong, était l'une des plus célèbres figures militaires chinoises du début de la Dynastie Tang. Lui et un autre grand général militaire chinois de la même époque, Qin Shubao, ornent les portes et les portails des temples, des maisons, et des commerces en Chine et dans les communautés chinoises en tant que Dieux des Portes ...
  • Un moine avisé joue au plus fin avec l’Empereur de Chine

    Dihui signifie calomnie, et tout comme son nom le suggère, le moine Dihui aimait à exprimer ses opinions sur les sujets d’actualités, et condamnait tout et tout le monde comme bon lui semblait. L’Empereur Qianlong de la Dynastie Qing se donna l’apparence d’un érudit et se rendit au Temple de Jingci espérant rencontrer le moine Dihui ...
  • "Anciennes histoires de cultivation" : La chaîne de perles du Bouddha

    La chaîne de perles du Bouddha était enchâssée dans un temple sur une haute falaise escarpée. Il y avait seulement une piste dangereuse au pied de la falaise escarpée et abrupte de manière que les moines du temple se rendent au village voisin pour leurs provisions, et les laïcs ne pouvaient pas entrer dans le temple.
  • Anciennes Histoires de cultivation : Voir le Bouddha

    Il était une fois 500 aveugles à Vaishali, l'ancienne capitale de Licchavi. Comme ils ne pouvaient rien voir, ils ne pouvaient accomplir aucun type de travail. Ils survivaient en mendiant leur nourriture, et étaient l'objet de discriminations. C'est alors que le Prince Siddartha atteignit l'état de Bouddha ...
  • Un parangon de modestie et d’humilité

    Su Wang (肅王) et Shen Yuanyong (沈元用) étaient tous deux des hommes instruits de la Dynastie Song (960-1279 a.J.C.) Faisant un jour un voyage officiel dans le nord de la Chine, ils séjournèrent au Monastère bouddhiste Minzhong sur le Mont Yan. Ils y tombèrent sur une tablette de pierre avec des inscriptions datant de la Dynastie Tang. La langage en était élégant et magnifique. Il y avait environ 3 000 caractères chinois. Shen Yuanyong avait une très bonne mémoire. Après qu’il eut mémorisé l’inscription, il la récita encore et encore tout en marchant. Su Wang écoutait en continuant à marcher, ayant l’air de ne pas y prêter beaucoup d’attention...
  • Un gentilhomme compare la vertu au Jade

    Comparant le caractère du jade à la vertu du gentilhomme, l'école Confucéenne accorde au jade une connotation de vertu et en donne des explications détaillées. Elle croit que les gens devraient s'améliorer eux-mêmes en reflétant et en suivant les attributs du jade ...
  • Eveillé par la cloche

    Le carillon de la cloche n’est pas simplement l’horloge du temple, le rôle le plus important est d’éveiller tous les êtres confus en train de sombrer. Donc, le carillon de la cloche ne doit pas seulement être sonore mais il doit aussi être rond, vigoureux, profond et distant. Si le cœur d’une personne ne contient pas le sens profond de la cloche, c’est comme si on ne respecte pas un Bouddha. Si on n’est pas sincère, comment peut-on s’occuper de faire sonner la cloche ? "...