Conférences de presse - Déclarations

  • Discours de David Matas à propos du nombre élevé de greffes d’organes en Chine

    Pour les Communistes, les statistiques sont la continuité de la politique par d’autres moyens. Les statistiques en Chine pourraient être fiables, mais uniquement si le Parti pense que leur exactitude sert un dessein politique. Déterminer la justesse des statistiques chinoises, lorsque la source des données sur laquelle sont basées les statistiques n’est pas fiable, nécessite une évaluation ...
  • Déclaration de DAFOH -L'annonce faite par la Chine de mettre progressivement un terme au prélèvement d’organes sur des prisonniers est fallacieuse et insuffisante

    " Le prélèvement d'organes sur des prisonniers doit cesser immédiatement. Il est éthiquement indéfendable de mettre fin progressivement à un crime contre l'humanité. L'annonce du gouvernement chinois de "supprimer progressivement " ce crime contre l'humanité est une déclaration fallacieuse en soi. Lorsque la vie des gens est en jeu, alors " Il n'est plus temps … de prendre les tranquillisants des demi-mesures. "Nous pourrions sinon avoir à nous demander si la Chine n’a pas réussi, en utilisant comme cheval de troie un système informatisé de répartition des dons et l'annonce d'une suppression progressive, à saper et à diluer nos normes éthiques ...
  • Remarques en préparation de la Conférence de l’Association Internationale des Spécialistes du Génocide, le 20 juin 2013 à Sienne, Italie : Évaluer la preuve d’un génocide

    Comment s’y prend-on pour gérer le manque de transparence et la négation d’agents de l’Etat, dans un contexte où on a des preuves écrasantes de génocide? L’exposé qui suit tente de résoudre cette question au travers du prisme de l’évidence d’un génocide des pratiquants de Falun Gong en Chine ...
  • Un nouveau livre révèle davantage les atrocités de saisie d’organes à vif

    Alors qu’aux alentours du 20 juillet, les pratiquants du monde entier organisent des activités marquant le début de leurs 13 années d’efforts pour mettre fin à la persécution par le Parti communiste chinois (PCC), un nouveau livre, State Organs (Organes d’Etat), qui expose davantage les atrocités de collecte d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, a été publié et diffusé. State Organs est écrit par des auteurs de 7 pays et 4 continents, issus de différents contextes professionnels. C’est un livre d’essais abordant sous différents angles les abus des greffes et les façons non éthiques de se procurer des organes en Chine...
  • Le documentaire de NTD 'Between Life and Death' récompensé d'une Hugo Television Award au 47ème Festival International de cinéma de Chicago

    Le 11 avril 2011, Between Life and Death, un documentaire produit par New Tang Dynasty Television a gagné un Prix de mérite dans la catégorie Reportages d'investigation/Documentaire d'actualité des Hugo Television Awards au 47ème Festival international de cinéma de Chicago. Analysant les chiffres officiellement publiés par le gouvernement Chinois et les cas rapportés par les médias; interviewant de nombreux enquêteurs professionnels et de témoins ; et citant le témoignage d'un criminel appréhendé par la police israélienne, le film documente comment le Régime communiste chinois a systématiquement établi une vaste banque de données d'organes et de tissus de pratiquants de Falun Gong et d'autres dissidents politiques, puis récolté leurs organes de leur vivant pour les vendre à de gros profits aux patients...
  • France - Un membre de l'Assemblée nationale propose une motion pour réglementer la transplantation d'organes

    L'après-midi du 19 octobre 2010, Mme Valérie Boyer, membre de l'Assemblée nationale, a tenu une conférence de presse pour présenter la motion qu'elle a proposée à l'assemblée. La motion exigera des résidents français se rendant dans d'autres pays pour des transplantations d'organes de fournir la preuve de la source de ces organes. Les contrevenants seront passibles de sanctions fondées sur les lois actuelles. La motion mentionne spécifiquement le crime de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois (PCC).
  • "Assassiner les pratiquants de Falun Gong pour le profit"- Discours de David Kilgour le 19 mai 2010 au Parlement européen

    Le discours qui suit a été prononcé le 19 mai 2010 au Parlement européen, où M.David Kilgour, ancien député et Secrétaire d'Etat canadien, a présenté son rapport 'Prélèvements Meurtriers', co-écrit avec David Matas, avocat canadien des droits de l'homme internationaux, résultat de leur enquête sur les allégations de prélèvement d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong ...
  • M. Kilgour visite 30 pays et trouve de nouvelles preuves de la collecte d’organes sur personnes vivantes

    M. Kilgour a dit dans une interview : « Nous nous sommes rendus dans 30 capitales à travers le monde. Nous avons trouvé beaucoup plus de preuves prouvant que cela s'est produit et continue à se produire ; il faut que ça cesse et ça doit cesser maintenant. » Il a ajouté : « Nous sommes entrain de travailler pour sortir une version révisée de notre rapport. Je pense que nous avons aujourd’hui 9 à 10 preuves supplémentaires, des preuves confirmant que ces choses ont réellement lieu »
  • Belgique : Appels à enquête sur les prélèvements d’organes pratiqués par le régime communiste chinois

    M. Loones a souligné que d’après les rapports d’Amnesty International, la corruption et l’abus de pouvoir sont largement répandus et très graves en Chine. Le tir à vue sur les réfugiés par des gardes frontières chinois et l’arrestation du célèbre avocat des droits de l’homme Gao Zhisheng sont parmi les derniers abus de pouvoir. La persécution brutale des pratiquants de FalunGong est une tout spécialement préoccupante. Il a déjà demandé au Comité des Affaires étrangères belge d’ouvrir officiellement une enquête sur les problèmes de droits de l’homme en Chine. La conférence de presse d’aujourd’hui n’était que le début du processus.
  • Slovaquie: David Kilgour informe les députés du Parlement Slovaque à propos des prélèvements d'organes en Chine

    David Kilgour, l'ancien Secrétaire d'Etat canadien (Asie Pacifique), s'est rendu en Slovaquie dans le but d'informer ses représentants sur son enquête concernant les prélèvements d'organes effectués sur des pratiquants du Falun Gong dans les prisons chinoises. Dans la matinée il a rencontré les dirigeants du Comité pour les droits de l'homme, d'autres minorités ainsi que les femmes du Parlement Slovaque. Lors de la conférence de presse ultérieure pour les médias slovaques il a déclaré que selon son rapport ces prélèvements étaient la source de 41.500 transplantations d'organes en Chine durant les années allant de 2000 à 2005.
  • Le Président du Mainland Affairs Council de Taiwan rencontre les auteurs du rapport d’enquête indépendant sur les prélèvements d'organes (Photo)

    Le 13 octobre, Joseph Wu, Président du Mainland Affairs Council a rencontré David Kilgour et David Matas, les auteurs du « Rapport concernant les allégations de prélèvement d'organes de pratiquants de Falun Gong en Chine », et Wang Wenyi, une femme médecin chinoise. M. Matas a dit qu'il espère que Taiwan interdira les échanges d'organes avec la Chine et interdira les greffes d’organes utilisant les organes de Chine. M. Wu a dit que le MAC travaillera avec d'autres organismes gouvernementaux et organismes internationaux des droits de l'homme et droits de l'homme de Taiwan pour faire ce qui est nécessaire.
  • RedOrbit.com : Une femme médecin chinoise donne une conférence à Taiwan sur la récolte d’organes du Falun Gong

    “Une transplantation d’organes peut sauver une vie, mais ôter un organe d’une personne vivante pour le transplanter est un homicide.” nous dit Wenyi, une chinoise de naissance devenue célèbre en avril dernier lorsqu’elle a créé l’événement en interpellant par un cri le président chinois Hu Jintao et son hôte américain Georges W Bush durant sa cérémonie de bienvenue à la Maison Blanche.
  • La Vice-Présidente taiwanaise projette d'enquêter sur les allégations de prélèvements d'organes sanctionnés par le Parti communiste chinois et de prendre des mesures en conséquence

    M. David Matas, un avocat des droits de l'homme internationaux, et M. David Kilgour, ancien Secréraire d'Etat (Asie-Pacifique) pour le Canada, ont publié leur rapport sur les allégations de prélèvements d'organes de pratiquants de Falun Gong en Chine le 6 juillet 2006. Accompagnés par le directeur adjoint de l'Association des Droits de l'homme chinois, Su Yu-Chen, et le directeur de l'Association de la Justice judiciaire internationale, Chu Wan-chi, M. Kilgour et M. Matas ont rendu visite à Mme lu à 14h le 13 octobre. Mme Lu a assisté à un forum de droits de l'homme le 14 octobre et dit après la rencontre : "Nous voulons faire connaître aux citoyens la gravité de cette question, parce qu'elle est en relation directe avec le peuple Taiwanais." De nombreux Taiwainais pensent qu'il est difficile d'obtenir des organes à Taiwan et ils se rendent par conséquent en Chine. Mais savent-ils d'où viennent les organes ?
  • Le Conseil de l’Europe répond à une question écrite de trois députés européens sur les allégations de récolte d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine

    La récolte d’organes visant un groupe d’individus non consentants est une crime terrible violant toutes les normes légales internationales et le Gouvernement chinois a rigoureusement démenti de telles allégations. Le Conseil est il au courant de ces très graves allégations, a-t-il lu le rapport cité et demandera-t-il aux Ambassades des Etas membres de l’Union européenne en Chine d’enquêter de façon plus poussée et de rapporter s’il y a quelque vérité derrière cela ?
  • Les enquêteurs canadiens parlent du rapport concernant les prélèvements d’organes au Club national de la presse du Canada (photos)

    Tôt le matin du 4 octobre 2006, David Kilgour, l'ancien secrétaire d'état canadien et David Matas, avocat international des droits de l'homme ont présenté un exposé et ont répondu aux questions au sujet de leur rapport d’enquête sur les prélèvements d'organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants par le parti communiste chinois (PCC) à un groupe de journalistes, d’hommes politiques, d'experts et d’érudits au Petit Déjeuner de ceux qui font l’Actualité au Club national de la presse du Canada.


  • Page | 1 | 2 | 3 |