Slovaquie: David Kilgour informe les députés du Parlement Slovaque à propos des prélèvements d'organes en Chine

Bratislava: David Kilgour, l'ancien Secrétaire d'Etat canadien (Asie Pacifique), s'est rendu en Slovaquie dans le but d'informer ses représentants sur son enquête concernant les prélèvements d'organes effectués sur les pratiquants du Falun Gong dans les prisons chinoises.

Dans la matinée il a rencontré les dirigeants du Comité pour les droits de l'homme, d'autres minorités ainsi que les femmes du Parlement Slovaque. Lors de la conférence de presse ultérieure pour les médias slovaques à laquelle les agences de presses slovaques aussi bien que la TV nationale ont assisté, il a déclaré que selon son rapport ces prélèvements étaient la source de 41.500 transplantations d'organes en Chine durant les années allant de 2000 à 2005.
.
Dans un des cas rapportés, un homme âgé de trente cinq ans à l'hôpital No. 1 de Shanghai a dit: "On m'a offert quatre greffons de reins, lesquels n'étaient pas compatibles avec mon groupe sanguin et mes antigènes, aussi la transplantation ne pouvait réussir. Trois mois plus tard on m'a proposé un autre greffon, qui était compatible et qui a été dûment transplanté". Son médecin, le Dr. Tan, a dit ouvertement à l'homme que ces organes provenaient de prisonniers exécutés et qu'au moins un de ces organes avaient été prélevé secrètement sans l'accord du donneur. M. Kilgour a dit qu'il était certain que quelques uns de ces organes provenaient de pratiquants de Falun Gong.

Le Vice Président du Comité, Frantisek Miklosko a déclaré "si les conclusions de ce rapport sont exactes, le nom approprié pour ce qui se passe en Chine est génocide". Mme Gaboniova a été effrayée par l'existence d'une base de données de personnes, condamnées à subir des prélèvements d'organes par un médecin dans un hôpital, choses qu'elle a qualifié "d'acte particulièrement inhumain, supprimant l'individualité de la personne".

Le Président du Comité, Laszlo Nagy va informer le Ministre des Affaires Etrangères slovaque à propos des faits du rapport et il l'informera sur les mesures que le gouvernement slovaque devra adopter en ce qui concerne les abus des droits de l'homme en Chine."

Dans l'après midi M. Kilgour a lu un discours intitulé "Les pires crimes du communisme aujourd'hui – les prélèvements d'organes en Chine" où il a informé environ un cinquantaine de participants de tous âges des résultats de son rapport.

La Slovaquie est le 23eme pays dans lequel David Kilgour a informé les représentants sur les conclusions de son rapport. Dans les jour à venir il va se rendre en Autriche, en Italie, en Irlande ainsi que dans d'autres pays européens.


A gauche David Kilgour s'exprime lors d'une interview
A droite: Frantisek Miklosko, Darina Gabaniova, Laszlo Nagy et David Kilgour à la conférence de presse

Version anglaise disponible à :
http://en.clearharmony.net/articles/200611/36694.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.