Voix de justice - soutiens

  • Une nouvelle convention internationale fait du trafic d'organes une infraction pénale

    Le Conseil de l'Europe a récemment adopté une nouvelle convention internationale pour que le trafic d'organes humains destinés à la transplantation constitue une infraction pénale. La convention sera ouverte à la signature des états membres et des membres du Conseil de l'Europe. L'Espagne accueillera la cérémonie d'ouverture des signatures à la fin de 2014 ou au début de 2015 ...
  • La communauté médicale de Kaohsiung condamne la récolte d’organes par le PCC

    À la demande de l’Hôpital Cheng Ta de la ville de Kaohsiung à Taiwan, un représentant de l’Association Médicale Internationale de Greffes d’Organes (ICAOT) a fait un exposé détaillant l’effrayante réalité des transplantations d’organes provenant de pratiquants de Falun Gong vivants et d’autres prisonniers de conscience en Chine continentale ...
  • Un membre du Parlement provincial canadien: “La forme la plus cruelle de violation des droits de l’homme"

    Alors que des preuves émergent au sujet des crimes du Parti communiste chinois de récolter des organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, davantage de gens expriment leur inquiétude et leur indignation. Deux membres de l’Assemblée Législative de l’Ontario (Parlement Provincial de l’Ontario), M. Jack MacLaren et M. Jagmeet Singh ont partagé leurs réflexions sur la question ...
  • Deux professeurs en médecine français témoignent dans le contexte d'une Conférence à l'Assemblée nationale : "Prélèvements d’organes sur des prisonniers du Falun Gong en Chine"

    "Le trafic d’organes, le côté mercantile des organes est en train de s’installer et le problème de la Chine est que, dès lors que nous avons découvert que la Chine avait ouvert les portes, et vous l’avez bien dit, les portes de la commercialisation des organes, toutes les horreurs sont derrière. Et en l’occurrence, nous avons découvert les camps de Falun Gong. En Chine, c’est ainsi qu’a été initiée la commercialisation des organes, et puis ensuite cela a été étendu à tous les condamnés à mort ...
  • Travail forcé et Prélèvement d’organes

    La Constitution de la Chine stipule : "Les citoyens de la République populaire de Chine jouissent de la liberté d’expression, d’assemblée, d’association, de défilé et de manifestation "[1]. "Les citoyens de la République populaire de Chine jouissent de la liberté religieuse. "Aucun organe d’état, organisation publique ou individu ne peut forcer les citoyens chinois à croire ou ne pas croire en une religion quelle qu’elle soit ; pas plus qu'ils ne peuvent exercer une discrimination contre les citoyens qui croient, ou ne croient pas à une religion quelle qu’elle soit "[2]. Pourtant, ces libertés n’existent pas en Chine. Par conséquent, lorsque le Gouvernement de la Chine dit qu’il y a une provision constitutionnelle, ses déclarations peuvent être et sont souvent des écrans de fumée, des exercices d’hypocrisie.
  • Le Sénateur irlandais Joe O’Toole : “Le monde doit être informé que ces choses ont lieu aujourd’hui, afin que personne, aucun état, aucun gouvernement, ne s’exclame plus tard “Nous ne savions pas”

    Ne nous emballons pas sur les drapeaux, les anthèmes et les grands efforts sportifs aux Olympiques de l’an prochain. C’est la vitrine de la Chine qui dissimule l’exploitation et la persécution. Ne vous méprenez pas à propos de la Chine Oubliez le Chop Suey et la Grande Muraille et rappelez vous que – pendant que nous célébrerons l’esprit olympique en Chine l’année prochaine, derrière l'aimable façade d'Olympiques Spéciaux et ordinaires, le Parti communiste chinois gouverne d’une main de fer… Le monde doit être informé que ces choses ont lieu aujourd’hui, afin que personne, aucun état, aucun gouvernement, ne puisse dire plus tard “NOUS NE SAVIONS PAS”
  • Les Jeux Olympiques mais pas la Honte Olympique !

    L’esprit Olympique est un esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play. Le régime chinois utilise son pouvoir pour persécuter les dissidents par le lavage de cerveau, la torture et même fait du profit en prélevant les organes de personnes innocentes emprisonnées dans leurs camps de travail. Cela n’a rien à voir avec le fair-play. Dans cet état de terrorisme le régime a semé la haine dans l’esprit des gens avec sa propagande afin d’amener le peuple à participer à la persécution et endommagé ainsi la solidarité et l’amitié entre les gens. Peut-on permettre qu’un pays gouverné par un tel régime et qui agit en complète contradiction avec l’esprit olympique accueille les Jeux Olympiques ?
  • “Notre investigation sur les prélèvements d’organes en Chine” par David Matas

    Est ce que la Chine prélève des organes sur des pratiquants du Falun Gong et les tue ensuite ? Un journaliste d’une Agence japonaise et l’ex femme d’un chirurgien ont déclaré en mars 2006 que cela avait lieu à Sujiatun, en Chine. Ces déclarations sont-elles véridiques ? La Coalition pour Investiguer sur la Persécution du Falun Gong en Chine, une organisation basée à Washington D.C., a demandé en mai à l’ancien Ministre d’Etat pour l’Asie Pacifique David Kilgour et à moi-même d’enquêter sur ces allégations. Nous avons publié un rapport en juillet 2006 et un rapport révisé en janvier 2007 qui a pour conclusion, à notre grand regret et horreur, que les allégations sont effectivement vraies.
  • Un membre du Parlement du RU : “La répression, l’emprisonnement et les mauvais traitements envers les pratiquants du Falun Gong doivent cesser »

    "Le sujet que je veux soulever est la persécution des pratiquants du Falun Gong en Chine et en particulier l’horrible allégation d’un prélèvement systématique et organisé de leurs organes. Je soulève ces questions choquantes à l’instigation d’une électrice de ma circonscription, et particulièrement après avoir rencontré ses parents âgés. Je peux me permettre de citer leur nom car ils sont aujourd'hui installés en Australie et en sécurité : M. Baoging Li et Mme Jungjang Liu. Tous deux sont pratiquants de Falun Gong et ont été plusieurs fois arrêtés en Chine. Mme Liu a été soumise à des examens sanguins forcés et d’autres examens médicaux et nous pensons qu’ils étaient les préliminaires à un prélèvement d’organes.
  • Le vice-président de la branche nord-américaine de la CIPFG écrit au premier ministre Harper pour exposer le génocide du PCC contre le Falun Gong en Chine et réclamer le boycott des Jeux Olympiques 2008 de Pékin (photo)

    Alors que la Chine a récemment été la cible de critiques sévères, non seulement en raison de ses dangereuses exportations, mais également pour son bilan effroyable de droits de l'homme, j’aimerais attirer votre attention sur une atrocité encore peu connue dans ce pays. Je fais allusion à la persécution du Falun Gong en Chine qui se déroule en secret depuis huit ans -- une atrocité inégalée même par le troisième Reich d'Adolf Hitler...
  • Clive Ansley de "Lawyers' Rights Watch Canada" condamne le Parti communiste Chinois pour sa persécution de Falun Gong.

    ‘’Lorsque je dis que les droits de l’homme sont pires que ce qu’ils étaient auparavant, je parle de choses que je pense être un peu plus importantes que de savoir si vous etes autorisés ou non à vous rendre au Hard Rock Café la nuit. Lorsque nous parlons du fait qu’il y a indubitablement des dizaines de milliers d’etres humains parqués vivants. Maintenus en vie pour être tués, sur demande, servant à fournir en organes des clients internationaux sur le marché des organes. Lorsque nous considérons ceci, comment dans le monde pouvons-nous encore parler des droits de l’homme ? Comment pouvons-nous même inclure un gouvernement comme celui-ci dans le concert des nations ? David Matas et David Kilgour dans leur rapport ont dit : ‘’ Même les Nazis en Allemagne n’ont pas trouvé ça.’’
  • La CIPFG soumet une lettre à la Chancelière allemande la pressant de demander la fin immédiate de la persécution du Falun Gong

    "Nous connaissons tous le courage avec lequel les allemands de l'est ont lutté pour leur liberté et combien la chute du mur de Berlin était précieuse. La Chine, aujourd'hui le pays le plus peuplé du monde, est encore derrière le rideau de fer du Parti communiste et continue à endurer des épreuves indescriptibles. Nous qui vivons dans le monde occidental, ne pouvons pas rester indifférents au crime de prélèvement d'organes sur des êtres vivants innocents pour le profit, ce qui continue à avoir lieu aujourd'hui."
  • Allemagne : Choqué par les atrocités commises par le PCC , un allemand écrit au Comité international Olympique

    Alors que je regardais les championnats de canoé à Duisbourg les 11 et 12 août 2007. J'ai reçu un imprimé intitulé "Relais de la flamme." Cela parlait d'un "Relais mondial de la flamme des droits de l'homme" et je me suis souvenu avoir entendu évoquer cela dans plusieurs reportages de médias. Immédiatement, j'ai fait une recherche sur internet pour avoir davantage d'information. Après quelques heures, j'étais mieux informé sur ce qui s'est produit en Chine ces quelques dernières années concernant les violations des droits de l'homme et le prélèvement forcé d'organes... J'ai cessé d'attendre avec impatience les Olympiques de Pékin... Je suis absolumment concerné et je prie pour toutes les personnes en Chine qui sont persécutées et torturées.
  • Le discours de David Kilgour à la cérémonie d’allumage de la flamme à Athènes le 9 août, 2007

    David Matas et moi-même avons achevé l’édition révisée d’une étude indépendante au début de cette année, dont la conclusion à notre horreur est que depuis 1999 le gouvernement chinois et ses agences dans de nombreuses régions du pays ont mis à mort un grand nombre, bien qu’inconnu, de prisonniers de conscience du Falun Gong. Leurs organes vitaux ont été prélevés sans leur consentement pour la vente à prix fort à des étrangers ... L’importance de sauver des vies humaines – dans ce cas une communauté d’exercices spirituels dont le nombre a été estimé par un département du gouvernement chinois à 70 millions à la fin des années 1990 – prime sur n’importe quel événement sportif, y compris même les Olympiques d’été 2008.
  • Une interview avec Pan Qing en Australie : Allumer la Flamme des droits de l’homme, mettre fin aux crimes du PCC

    M. Pan Qing, porte parole de la Chinese Alignment to Protect Human Rights and Resist Violence (Alignement pour protéger les droits de l'homme et résister à la violence) et membre de la Coalition d'Investigation sur la Persécution du Falun Gong (CIPFG) a dit récemment que les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois ne devraient pas être tolérés. Il a aussi expliqué que le but du Relais de la Flamme des droits de l’homme est de mettre fin à la persécution des pratiquants du Falun Gong et d’autres groupes en Chine.


  • Page | 1 | 2 | 3 | 4 | ... | 7 |