Clive Ansley de "Lawyers' Rights Watch Canada" condamne le Parti communiste Chinois pour sa persécution de Falun Gong.

Le Relais de la flamme des droits de l’homme a été initié à Athènes, en Grèce, le 9 août 2007. Il a donné le départ du relais à travers les pays européens et attiré l'attention de la communauté internationale. Le relais est soutenu par la ‘’Coalition d'Investigation sur la Persécution de Falun Gong’’ (CIPFG).


Lorsqu’un journaliste a demandé à Clive Ansley, Président du Groupe de la CIPFG Etats-Unis/Canada, si le Parti communiste Chinois avait tenu sa promesse d’améliorer son bilan de droits de l’homme, celui-ci a fait remarquer que le Parti communiste Chinois avait sérieusement failli à sa promesse. Il a aussi déclaré que les crimes du PCC de collecter des organes sur des pratiquants de Falun Gong en vie pour des greffes continuaient.


Clive Ansley

Record of the interview, listen on-line (17 Min. and 2 Seconds) Reportage de l’entretien, écouter en ligne (17min et 2 secondes)
Record of the interview, RM download (4.1 MB) Reportage de l’entretien, RM téléchargement (4.1 MB)
Record of the interview,MP3 download(7.9 MB) (Reportage de l’entretien, téléchargement MP3 (7.9 MB)

.
Clive Ansley est conseiller et avocat, affecté à l'observation de la Chine au sein du groupe ‘’ " Lawyers' Rights Watch Canada." (Surveillance des Droits par les Avocats du Canada.) Il a été activement impliqué avec la Chine et dans les relations Sino-Canadiennes pendant plus de quarante ans . Il a pratiqué dans le domaine légal en Chine pendant quatorze ans. M. Ansley a servi en tant que témoin expert du système légal Chinois pour un certain nombre de pays y compris le Canada, les Etats-Unis et divers pays européens, et il peut lire et parler le chinois. Il est un expert de la Chine.

‘’Meme les Nazis en Allemagne n’ont pas trouvé ça ’’


Ansley a dit : ‘’Il est manifestement évident que non seulement le Parti communiste Chinois n’a pas tenu ses promesses d’améliorer la situation, mais que les abus des droits de l’homme sont pires aujourd’hui qu’ils l’ont jamais été dans le passé.’’


‘’Une des choses revenant continuellement, lorsque nous avons eu des discussions sur cette question, est que les gens qui parlent des droits de l’homme en Chine, qu’ils se soient améliorés ou qu’ils aient empiré, commencent à parer de différents concepts sans faire de distinction.’’


‘’Lorsque je dis que les droits de l'homme n’ont jamais été pires en Chine, je suis souvent interpellé par des gens qui disent : ‘’ Eh bien, nous n’avons plus de Comité de Rue, et les gens sont libres de se rendre au Hard Rock Café la nuit, ils ont des bars et des divertissements, toutes sortes de choses qu’ils n’avaient pas auparavant. Ils ( le Parti Communiste Chinois) ont moins de contrôle sur leurs vies quotidiennes, les choses se sont vraiment améliorées.’’


‘’Je serai d’accord avec eux si c’était ce dont nous parlions, mais ce n’est pas ainsi que je définis les droits de l'homme.’’


‘’Il est vrai que les gens ont plus de liberté de mouvements aujourd’hui et dans leur vie quotidienne, mais c’est seulement parce que le Parti communiste chinois ne se préoccupe pas de ces choses. Ils sont suffisamment politiquement sophistiqués pour savoir que s’ils doivent maintenir le vieux style de répression qui existait sous Mao, scrutant leur chambre la nuit et régulant les aspects les plus personnels de la vie quotidienne des gens, et les forçant à prendre part à des campagnes politiques, à marcher et agiter des bannières, et ainsi de suite…Ils savent que les gens en ont assez de cela, et qu’ils feraient face à une révolte. Ils ont aussi réalisé que, puisqu’ils n’ont plus d’idéologie, peu importe que les Chinois écoutent les soi-disant musiques ‘bourgeoises-libérales’’, musique décadente. Ils ne se préoccupent plus d’aucune de ces affaires, le seule chose dont ils se préoccupent est de maintenir en place leur pouvoir absolu. Les gens ne vont pas organiser une révolte contre le gouvernement s’ils sont raisonnablement satisfaits avec les choses matérielles dans leurs vies. S’ils peuvent acheter un billet d’avion, prendre des vacances, et se rendre dans le Xinjiang. Ces choses vont mieux en Chine, il n’y a pas du tout de problème.’’


‘’Lorsque je dis que les droits de l’homme sont pires que ce qu’ils étaient auparavant, je parle de choses que je pense être un peu plus importantes que de savoir si vous êtes autorisés ou non à vous rendre au Hard Rock Café la nuit. Lorsque nous parlons du fait qu’il y a indubitablement des dizaines de milliers d’etres humains parqués vivants. Maintenus en vie pour être tués sur demande, servant à fournir en organes des clients internationaux sur le marché des organes. Lorsque nous considérons ceci, comment pouvons-nous encore parler de droits de l’homme dans le monde ? Comment pouvons-nous même inclure un gouvernement comme celui-ci dans le concert des nations ? David Matas et David Kilgour dans leur rapport ont dit : ‘’ ça, même les Nazis en Allemagne ne l'ont pas fait.’’


En tant qu’avocat, quant à comment définir les droits de l'homme, la position de Clive Ansley est que ‘’vous n’avez jamais même évoqué la question des droits de l'homme si les gens n’ont pas la liberté de parole. Si vous n’avez pas de liberté de parole, si vous ne pouvez pas vous opposer au gouvernement actuel, si vous n’avez pas la liberté de vous assembler, si vous n’avez pas la liberté de religion, alors vous n’avez réellement aucun des droits de l'homme fondamentaux. Oui, vous pouvez vous rendre au Hard Rock Café, vous pouvez aller écouter un concert de jazz, vous pouvez vous rendre dans des défilés de modes osés qui ne sont rien de plus que des strip-tease, okay formidable si c’est ce que vous voulez dire par les droits de l'homme alors c’est faire des progrès. Mais les droits de l'homme fondamentaux sont passés à l’arrière plan. Mon point de vue en parlant du commerce d’organes est que face à quelque chose d’aussi manifestement bestial et non civilisé, comment pouvez-vous même discuter de l’amélioration des droits de l'homme ?’’


‘’ Il n’y a aucun doute sur les prélèvements d’organes qui se déroulent en Chine’’

À la question :’’ Qu’en est-il si, comme certains occidentaux le disent, les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong ne sont que des allégations ?’’ ou ‘’ Qu’en est-il si la récolte d’organes décrite par David Matas comme ‘le nouveau genre de mal’ ne se sont jamais produites, ou ne se produisent plus en Chine ?’’ Clive Ansley a répondu : ‘’ Il n’y a aucun doute du tout à ce sujet, et juste pour commenter et revenir au début de votre commentaire, parce que vous avez couvert pas mal de points dans votre question. D’abord, vous dites que les occidentaux disent que se sont juste des allégations de David Kilgour et David Matas.’’


‘’ La première chose que je voudrai faire remarquer est que, ces deux personnes sont absolument impeccablement crédibles. A la fois pour David Matas et David Kilgour, il n’y a personne en dehors du gouvernement chinois, je dirais, qui attaquerait une de ces personnes en termes de crédibilité. Maintenant, leur crédibilité en elle-même ne signifie pas que les accusations soient vraies, c’est simplement qu’ils ont un long vécu absolument sans problèmes de personnes ayant beaucoup de principes, de personnes très bien éduquées. Ils sont tous deux avocats, ils sont bien formés dans la recherche de témoignages, pour mener des enquêtes et des analyses de preuves. Ils sont restés indépendants, dans ce cas, ainsi les crédibilités ne sont pas du tout remises en cause.’’


‘’Ensuite, il suffit de lire leur rapport. Je dirais que n’importe quels critiques occidentaux de Matas et Kilgour n’ont pas lu leur rapport. Je l’ai lu dans son intégralité, et je pense que les indices sont accablants. Comme David Kilgour et David Matas, je suis désolé d’en arriver à cette conclusion.’’


‘’J’aimerais conclure que ce sont de fausses accusations et qu'une telle chose n'a pas lieu , mais je ne pense pas que quiconque comprenne les conditions en Chine et comprenne les difficultés survenant avec ce qui est parfois appelé ‘un pistolet fumant’ dans ce type de cas, ne comprenne les principes fondamentaux des témoignages…Je ne pense que quelqu’un puisse lire ce rapport et n’en vienne pas à penser qu’il y a un soutien écrasant pour la malencontreuse conclusion de ce qui se passe.’’


‘’Maintenant, je choisis mes mots soigneusement, je ne dis pas ‘preuve’. Une des choses par laquelle selon moi n'importe quel lecteur devrait être impressionné en lisant le rapport de Kilgour et Matas, c'est que ceux-ci ne disent pas qu'aucun de ces indices prouve ce qui se passe. Ils soulignent ce qui est manifeste, que lorsque les personnes sont assassinées sur la table d’opération, vous n’allez pas découvrir un pistolet fumant, vous n’allez pas découvrir la preuve absolue incontestable de quelque meurtre en particulier.’’


‘’Certains ont dit que le gouvernement de Pékin a pu nettoyer comme dans le cas de Su Jia Tun, par exemple, premier endroit où cette pratique a été découverte. Deux ou trois semaines plus tard, le gouvernement de Pékin a fait venir des personnes de l’ambassade des Etats-Unis, ils ont regardé tout autour et dit : ‘Nous ne pouvons trouver aucun signe que ceci ait eu lieu ’ . Certaines personnes ont dit qu'ils ne pouvaient naturellement pas trouver de signes, Pékin ayant eu deux ou trois semaines pour les cacher avant que l'arrivée des inspecteurs américains. Mais ceci n’égratigne même pas la surface du problème.’’


‘’ Si nous supposons pour le moment que cela a lieu, des gens sont opérés et leurs organes enlevés alors qu’ils sont sur la table d’opération et ils meurent, qu’est ce qu’un inspecteur s’attend à trouver même s’il arrivait en plein milieu d’une opération ? Des gens sont opérés tout le temps dans les salles d’opérations de l’hôpital, il y a beaucoup de sang, des parties de corps sont enlevées, des personnes meurent sur les tables d’opérations. Que peut on s'attendre à trouver ?’’


‘’Maintenant, ce qu’ont fait Kilgour et Matas, c’est que des personnes parlant chinois se sont fait passer pour des demandeurs d’organes et ont passé des appels en Chine, parlant à des médecins, disant nous voulons des donneurs pratiquants de Falun Gong, parce que nous avons entendu dire qu’ils étaient en meilleure santé. Ils vivent une vie saine, ainsi, nous aimerions des donneurs pratiquants de Falun Gong. Avez-vous des donneurs de Falun Gong compatibles ? Eh bien il y a des médecins dans les hôpitaux chinois qui ont dit , oui nous en avons beaucoup, tout de suite. Ou dans d’autres cas, ‘nous en avions mais plus maintenant, appelez l’hôpital de Guangzhou, ils ont des donneurs du Falun Gong’. Ou dire ‘nous n’en avons plus maintenant, mais nous pouvons en obtenir pour vous’. Ou dire nous utilisons toujours des donneurs en vie, nous n’utilisons pas d’organes de donneurs en état de mort cérébrale.’’


‘’Nous avons des sites Internet d' hôpitaux, beaucoup ont été fermés depuis que cette chose a été révélée. Sur les sites Internet, ils garantissent qu’ils peuvent trouver des organes compatibles, dans certains cas en moins de deux semaines, dans d’autres en moins de deux jours. Ceci est tout simplement impossible à moins que vous n’ayez un système comme celui ci, opérationnel. ‘’


‘’Nous avons des médecins, en Occident qui se spécialisent dans les greffes et les transplantations, et ils vous diront qu’il n’y a pas de moyen possible de vous garantir de trouver un sang compatible, des tissus compatibles chez un donneur volontaire durant ces laps de temps. N’importe qui en Occident qui cherche une greffe, attendra jusqu’à 5 ans ou mourra avant de l’avoir obtenu. ‘’


‘’ Nous avons beaucoup plus de donneurs volontaires en Occident. Pour des raisons culturelles, les Chinois sont rarement d’accord pour donner leurs organes, on ne l’a presque jamais entendu. Ce serait l’endroit le plus difficile de la planète pour trouver des donneurs volontaires d’organes.’’


‘’Et qu’avons-nous ici ? La seule façon de maintenir le nombre de transplantations effectuées par les hôpitaux chinois est d’avoir un énorme approvisionnement de personnes en attente, dont les types sanguins et les types de tissus ont été programmés, au moins l'information a été stockée sur des ordinateurs, de façon à ce que lorsqu’un patient étranger s’avère avoir besoin d’un rein, d’un cœur, ou d’un foie, il subira des tests, cette information sera transmise à un ordinateur, puis ils sélectionneront un être humain vivant, maintenu en vie juste pour ce type de compatibilité.’’


‘’Cette personne aura tous ses organes enlevés de son corps et utilisés à des buts de greffes. Nous avons nombre de chirurgiens de greffes en Occident qui vérifieront la déclaration selon laquelle un tel nombre de greffes ne peut tout simplement pas être effectué sur aucune autre base.’’


‘’Pour en revenir à Kilgour et Matas et à leur rapport, ils ont insisté encore et encore , en passant au crible chaque élément de témoignage, ils demandent si ceci en soi prouve que cela se produit ? Non, mais cela est hautement suggestif. Et ils sont passés à l'indice suivant et au suivant . Lorsque vous prenez tous ces morceaux et les mettez ensemble, cela ne prouve pas, à la manière d'une expérience chimique dans un laboratoire pour prouver une certaine réaction chimique, cela ne prouve pas, à la manière d'un documentaire télévisé que des personnes du Falun Gong sont prises et opérées, mais je ne pense pas qu’aucune personne raisonnable puisse lire leur rapport et ne pas être convaincue que cela a bien lieu .’’

Date de l’article original : 6/9/2007
Traduit en France de l'anglais le 7/9/2007

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/8/28/161677.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.