Voix de justice - soutiens

  • Un membre de la Chambre des Lords : Boycotter les Jeux Olympiques pour mettre fin à la persécution du Falun Gong

    "C'était en Grèce que les tous premiers Jeux Olympiques anciens et modernes ont eu lieu comme un symbole de paix et de coopération entre nations. En relayant la flamme à travers les cinq continents, nous espérons attirer l'attention du monde sur la situation des pratiquants de Falun Gong, et montrer au gouvernement chinois que les Jeux Olympiques ne peuvent pas coexister avec la torture et le meurtre d'un grand nombre de citoyens chinois innocents.
  • Un membre de la CIPFG en Malaisie : Le monde devrait s’unir pour résister à la persécution du PCC (photo)

    L'après-midi du 2 août 2007, la branche Asiatique de la Coalition d’Investigation sur la Persécution du Falun Gong en Chine (CIPFG) a tenu une conférence de presse autour du «Relais de la Flamme des droits de l'Homme » à Kuala Lumpur. La conférence de presse s’est tenue simultanément dans tous les pays asiatiques participants. La CIPFG a souligné que le régime communiste chinois avait gravement renié sa promesse faite au monde quand il a fait sa demande pour être le pays hôte des Jeux Olympiques 2008, et la situation des droits de l'Homme en Chine se détériore réellement. L'organisation a fait appel au monde pour agir afin d’arrêter les atrocités du prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants et pour empêcher les Jeux Olympiques 2008 de devenir un paravent pour un génocide.
  • Taïwan : des panneaux d’affichages à Luchou attirent l’attention sur les transplantations illégales d’organes pratiquées en Chine (Photos)

    Le Comté de Luchou à Taïpei, sur l’île Taiwan, occupe une superficie d’environ 7.4 kilomètres carré avec une population d’environ 190 000 personnes. La région et la population de Luchou ne font pas partie des Comtés les plus connus de Taïpei, mais de récentes activités à Luchou appelant à la fin des prélèvements d’organes à vifs commandités par le Parti Communiste Chinois (PCC), ne sont pas passées inaperçues. Le Secrétaire exécutif de la ville de Luchou, Cai De-hsiung, a dit : “Le PCC ne respecte pas la vie et bafoue les droits humains. C’est écoeurant. Ainsi nous coopérons aux activités de la communauté des pratiquants du Falun Gong.
  • Taïwan : Le Directeur du Département de la Santé ordonne aux docteurs taïwanais de ne pas s’impliquer dans les transplantations inhumaines d’organes pratiquées en Chine

    Hou Sheng-mao, Directeur du Département de la Santé, a dit récemment qu’il était très inquiet après avoir lu "Rapport concernant les Allégations de prélèvements d’organes des pratiquants du Falun Gong en Chine" co-signé par l’avocat des droits de l’homme David Matas et David Kilgour, ancien Secrétaire d’Etat (Asie-Pacifique) du Canada. Il a fait passer une directive aux docteurs Taïwanais de ne pas encourager les patients à aller acheter de transplants en Chine continentale ou d’être impliqués dans de telles transplantations inhumaines d’organes.
  • Athènes : Éveiller les consciences

    La voix de Simma Holt se répercute sur la place Syntagma à Athènes : "Grâce à Dieu, des gens de différentes parties du monde se montrent concernés par ce génocide sans précédent, plus pervers que tous les actes d'Hitler et de Staline mis ensemble. Les dirigeants du Parti communiste chinois ont monté de toutes pièces des accusations contre les pratiquants de Falun Gong, les meilleures personnes au monde, les ont arrêtés, et extraient leurs organes pour faire du profit. Il est difficile d' imaginer comment la communauté internationale pourrait louer les valeurs morales et les principes humains que les Olympiques sont censés représenter dans de telles circonstances ...
  • Le porte-parole de Médecins Contre les Prélèvements d'Organes: "Nous pensons que les plus atroces violations des règles de l'éthique médicale au 21ème siècle ont lieu en Chine – aujourd'hui même."

    Nous sommes alarmés par les rapports venant de Chine de prélèvements d'organes qui sont réalisés contre la volonté et sans le consentement du donneur. Nous sommes fortement inquiets au sujet de l'accumulation de preuves, indiquant que la récente explosion des greffes d'organes en Chine est basée sur des pratiques inacceptables et contre l'éthique médicale. Nous croyons que les plus atroces violations des règles de l'éthique médicale au 21ème siècle ont lieu en Chine – aujourd'hui -même.
  • Athènes : Un forum interroge : Comment peut-on laisser les crimes contre l’humanité continuer dans une nation qui s’apprête à accueillir les jeux olympiques ? (Photos)

    Le 7 août 2007, des experts sur les questions des droits de l’homme en Chine sont venus du monde entier à l’Hôtel King George II à Athènes, pour assister à un forum international intitulé : » Les Jeux Olympiques contre les Crimes contre l’humanité en Chine. » Le forum était organisé par la Coalition d’investigation sur la persécution du Falun Gong (CIPFG, la Société internationale pour les Droits de l’Homme (ISHR), et l’association pour la Recherche sur l’Asie (Association for Asia Research)
  • Turquie : L' association de transplantation turque s'inquiète de la collecte d'organes pratiquée par le Parti communiste chinois (Photo)

    Du 4 au 6 juillet, l'Association turque de transplantation d'organes tenait son neuvième forum sur la transplantation d'organes à Ankara. Plusieurs pratiquants de Falun Gong locaux ont distribué des documents clarifiant les faits aux participants au forum. Le professeur Mehmet A. Haberal, Président de l'Association turque de transplantation d'organes, a dit que l'association prêtait une grande attention à la question. Il a dit que la Chine doit cesser la persécution du Falun Gong et le traffic d'organes, sans quoi la Turquie cessera toutes relations et échanges académiques avec la Chine.
  • Taiwan : Le Conseil du Comté de Tainan passe une résolution condamnant les atrocités de collecte d'organes en Chine (Photos)

    Le 22 juin 2007, un membre du Conseil du comté de Tainan, Tsengwang Yayun, a proposé une motion au Conseil du comté pour condamner les atrocités de collecte d'organes sur des pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC). La motion est passée. Dans la résolution, le Conseil du comté de Tainan appelle la société internationale à mener des investigations sur la collecte d'organes en Chine, demande au gouvernement fédéral d'avertir les citoyens de ne pas se rendre en Chine pour des greffes, et requiert du gouvernement qu'il publie l'information concernant le prélèvement illégal d'organes pratiqué par le PCC.
  • Etats-Unis, New Jersey : Le Sénat d'Etat tient une audience sur la motion condamnant la collecte d'organes du PCC sur des personnes vivantes (Photo)

    Le Comité du Gouvernement de l'Etat du New Jersey a tenu une audience publique le 14 avril 2007 dans le Bâtiment de l'Assemblée d'Etat sur la proposition SR71 condamnant la collecte d'organes du Parti communiste chinois (PCC) sur des pratiquants de Falun Gong vivants. Des pratiquants de Falun Gong du New Jersey ainsi que des représentants d'organisations non gouvernementales ont fourni des témoignages sur place. Cinq sénateurs du comité ont unanimement adopté la motion à la fin de l'audience. Ils soumettront la proposition devant le sénat de l'Etat afin que tous les sénateurs votent.
  • CIPFG : Le boycott des Jeux Olympiques 2008 pour les droits de l'homme n'est pas de la politique (photos)

    À une conférence de presse tenue au Parlement canadien le 30 mai 2007, le Rabin Reuven Bulka, célèbre universitaire juif, président du Comité du don d'organes de la Fondation canadienne du rein dans l'Ontario et président de la Coalition d’Investigation sur la persécution du Falun Gong en Chine a déclaré que le boycott des Olympiques 2008 n'était pas de la politique mais une question de droits de l'homme. Le même jour, Borys Wrzesnewskyj, député canadien a dit : "Je défends cette initiative et j'encourage tout les députés et en fait tous les parlementaires à travers le monde à participer à cette manière alternative de passer le flambeau."
  • Un autre membre du parlement canadien rejoint la Coalition d’Investigation sur la Persécution de Falun Gong (CIPFG) (Photo)

    Le 30 mai 2007, la ‘’Coalition d’Investigation sur la persécution de Falun Gong’’ (CIPFG) a tenu une conférence de presse au parlement canadien et émis une déclaration selon laquelle ‘’ Les Jeux Olympiques et les crimes contre l’humanité ne peuvent coexister en Chine.’’ Le groupe a dit également : ‘’ Si nous n'avons pas de réponse à nos demandes d'ici le 8 août 2007, nous joindrons nos forces à ceux qui dans le monde soutiennent un boycott des Jeux Olympiques 2008.’’ Le 31 mai, le Député Andrew Telegdi, membre du parti libéral au Parlement canadien, a écrit à la CIPFG Canada, exprimant son souhait de rejoindre l’équipe d’enquête.
  • Lithuanie : Un rabbin connu condamne le prélèvement d’organes

    Rabbi Yosef Shalomon Eliashiv, quatre-vingt dix ans, était le guide des juifs dans l’Eglise orthodoxe de Lithuanie en Europe centrale. Il est très connu dans les cercles religieux juifs du monde, comme étant l’autorité contemporaine de la Loi juive. Le rabbin a récemment dénoncé les atrocités de prélèvement d’organes sur personnes vivantes perpétrées par le Parti communiste chinois.
  • Un expert International des Droits de l'homme dit que le PCC devrait autoriser les investigations sur les allégations de prélèvements d'organes (Photo)

    M. Theo van Boven, ancien Rapporteur sur la torture aux Nations Unies et expert international hollandais sur la question des droits de l'homme, a dit lors d'une visite à Taiwan que la Chine a signé la Convention des Nations Unies contre la torture, et devrait par conséquent arrêter la torture. M. van Boven a souligné que puisque la Chine nie l'allégation de prélèvements d'organes, le gouvernement chinois devrait autoriser les professionnels à conduire des investigations sur cette question en Chine.
  • Le maire de Sydney demande instamment au gouvernement Australien de réagir aux accusations de prélèvements d’organes (Photos)

    Dans sa lettre à Alexander Downer, Ministre des Affaires Etrangères, Mme Moore demandait : Pourriez vous, je vous prie, examiner les rapports sur les prélèvements illégaux d’organes effectués en Chine et, en considérant mes recommandations actuelles, revoir la politique du gouvernement Australien sur de telles activités en Chine et bien vouloir me tenir informée des mesures que vous prendrez." Et dans sa lettre au Ministre de la Santé de la Nouvelle Galles du Sud : "Pourriez vous, je vous prie , revoir les procédures dans les services de Santé ainsi que les protocoles établis, afin d' empêcher à la fois tout soutien aux prélèvements illégaux d’organes et la formation dans ce domaine, et bien vouloir me tenir informée des mesures que vous comptez prendre."