La CIPFG soumet une lettre à la Chancelière allemande la pressant de demander la fin immédiate de la persécution du Falun Gong

Le 24 août 2007, des membres allemands de la CIPFG (Coalition d'Investigation sur la persécution du Falun Gong en Chine) ont écrit une lettre à la Chancelière Angela Merkel, avant sa visite en Chine. Dans la lettre, ils demandaient instamment à Mme Merkel d'aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois et de transmettre les lettres de la CIPFG au président Hu Jintao et au Premier Wen Jiabao.


Voici la traduction de la lettre :

Honorable chancelière Mme Merkel ,

Au moment où vous allez vous rendre en Chine, le 26 août, pour une visite d'état, nous aimerions vous parler de la situation du Relais de la Flamme des droits de l'homme et solliciter votre aide pour aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong.


La Coalition d'Investigation sur la persécution du Falun Gong en Chine (CIPFG), est une organisation internationale comprenant plus de trois cent politiciens, médecins, avocats, journalistes, anciens champions olympiques et dedéfenseurs des droits de l'homme de différents pays. Le 9 août 2007, un an avant le lancement des Olympiques 2008 à Pékin, une flamme des droits de l'homme a été allumée par la CIPFG à Athènes, en Grèce. Ceci pour appeler le monde à boycotter les Olympiques 2008 de Pékin en réaction à la persécution brutale que le régime communiste chinois inflige au Falun Gong depuis huit ans et au crime de récolter les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Lorsque la flamme des droits de l'homme est arrivée au Stade Olympique à Berlin, le 18 août, les médias allemands ont couvert favorablement l'événement. Le relais de la flamme va se poursuivre dans le monde entier afin de susciter une prise de conscience mondiale que les Jeux Olympiques ne doivent pas co-éxister avec des crimes contre l'humanité. La tragédie de l'exploitation des Olympiques par Hitler pour promouvoir la nationalisme ne devrait pas se reproduire à Pékin aujourd'hui. Il y a de plus en plus d'échos en soutien à notre appel à boycotter les Olympiques de Pékin reçus des quatre coins du monde.


Nous connaissons tous le courage avec lequel les allemands de l'est ont lutté pour leur liberté et combien la chute du mur de Berlin était précieuse. La Chine, aujourd'hui le pays le plus peuplé du monde, est encore encore derrière le rideau de fer du Parti communiste et continue à endurer des épreuves indescriptibles. Nous qui vivons dans le monde occidental, ne pouvons pas rester indifférents au crime de prélèvement d'organes sur des êtres vivants innocents pour le profit, ce qui continue à avoir lieu aujourd'hui. Ce qui ne s'est jamais vu avant, les atrocités de récolte d'organes mettent en danger les vies de la population chinoise : leurs foies, reins ou coeurs sont prélevés de force sur des personnes non consentantes à tout moment.


Invoquant les intérêts économiques, le régime communiste chinois a tenté de séduire les gouvernements occidentaux en leur faisant abandonner leurs valeurs. Les Jeux Olympiques sont devenus un instrument permettant au régime communiste chinois de justifier la persécution brutale de sa propre population. Loin de s'améliorer, la situation des droits de l'homme en Chine continue à se détériorer après que Beijing ait été récompensée du droit d'accueillir les Jeux Olympiques 2008. Le régime communiste chinois a échoué à matérialiser son engagement envers le comité olympique.


Peu après l'annonce que Pékin serait la ville d'accueil des Olympiques 2008, le premier ministre adjoint chinois a dit : "Notre succès en demandant d'être la ville accueillant les Jeux Olympiques indique que la répression contre le Falun Gong est juste." Le Ministère de la Sécurité publique du régime a publié un ordre secret en 2007, dans lequel quarante trois catégories de chinois, parmi lesquels les pratiquants de Falun Gong, les membres des médias, les Chrétiens et les Catholiques romains sont interdits de participer ou d'assister aux Jeux Olympiques. Ce que le régime a fait viole clairement l'esprit Olympique.


Le 25 août, la flamme des droits de l'homme arrivera à Munich. Mme Merkel, aidez nous s'il vous plaît à transmettre la flamme. Veuillez aussi aider à remettre nos lettres à Hu Jintao et Wen Jiabao lorsque vous serez en Chine. Merci infiniment.


Très sincèrement,

Les membres de la CIPFG en Allemagne .

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.