Plusieurs médias français couvrent le Relais alternatif de la flamme olympique

Samedi 18 août dans son journal du soir, la Chaîne de télévision franco-allemande Arte a couvert l’arrivée du Relais de la flamme des droits de l’homme à Berlin comme son troisième sujet d'actualités.

Une jeune femme Dai Zhishen avec sa petite fille Fadu, dont pour l'une le mari et pour l'autre le père a été persécuté à mort en Chine pour sa pratique du Falun Gong était interviewée. Dai, qui vit aujourd’hui avec Fadu en Australie, a attiré l’attention sur la situation des milliers et des milliers de familles en Chine qui souffrent ce qu’elle-même a souffert, et sur les atrocités de collecte d’organes pratiquée sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Elle a dit qu'elle avait récemment visité Dachau et que personne ne pouvait ressortir de là avec le sourire, le « Plus jamais ça » de la communauté internationale après l’holocauste a pris depuis pour elle une résonance encore plus profonde, car des horreurs semblables ont lieu aujourd’hui même en Chine, le pays choisi pour recevoir les Jeux Olympiques 2008. Puis un pratiquant de Falun Gong allemand, interviewé par le journaliste a rappelé le Berlin des Jeux olympiques de 1936.


Le régime du IIIème Reich exploita alors les Jeux olympiques pour fournir aux spectateurs et aux journalistes étrangers une fausse image d’une Allemagne pacifique et tolérante. La plupart des comptes rendus des journaux considérèrent, que ces Jeux avaient ramené les Allemands «dans le concert des nations» et les avaient même rendus «de nouveau plus humains». Seuls quelques journalistes, comprirent que le spectacle offert à Berlin n’était qu’une façade cachant un régime raciste, oppressif et violent.


Derrière le présentateur les téléspectateurs ont pu voir, sur écran, l’emblème du Falun*, symbole du Falun Gong, tout au long du reportage.


* Nde : L’emblème du Falun est le symbole du Falun Dafa. Le caractère au centre est le symbole " wan ". Il a été utilisé dans de nombreuses cultures pendant des milliers d’années pour désigner la bonne fortune. L’emblème du Falun a été décrit ainsi par Me Li Hongzhi dans le livre Zhuan Falun : " La Roue de Loi de l’Ecole de Bouddha, le Yin Yang de l’Ecole Taoiste et tout ce qui concerne les Dix Directions, trouvent leur reflet dans le Falun." " Ce diagramme de Falun est l'Univers en miniature, il a aussi dans tous les autres espaces ses formes d'existence et ses processus d'évolution, c'est pourquoi je dis qu'il est un monde. "

Le lecteur peut lire pour référence l’intéressant point de vue d’une survivante de l’holocauste devenue pratiquante de Falun Gong à propos de ce symbole :
http://fr.clearharmony.net/articles/200403/12825.html


Le site China.com a publié un article intitulé ; Relais alternatif de la flamme olympique pour dénoncer la répression en Chine

Entre autre, le journaliste explique :

" Selon un communiqué de la Coalition d’investigation sur la persécution du Falun Gong en Chine (CIPFG)*, une organisation non gouvernementale rassemblant plusieurs groupes et personnalités et participant à la préparation du relais alternatif, le «Relais de la flamme pour les droits de l’homme est une source d’espoir […] et doit rappeler que les Jeux olympiques et les crimes contre l’humanité ne peuvent coexister".

pour mentionner plus loin :

" Le relais alternatif de la flamme olympique devrait irriter substantiellement les autorités chinoises qui comptent sur les Jeux pour célébrer leur montée en puissance sur la scène internationale. D’ici août 2008 et pendant l’événement sportif, soigner leur image figurera au premier rang sur leur liste de priorités alors qu’une panoplie de groupes et d’individus tentera par divers moyens de dénoncer les abus commis par le régime chinois. "

Puis il termine en disant : "La CIPFG parle, pour sa part, des "Olympiques ensanglantés" en raison des enquêtes indiquant que des pratiquants de la méditation Falun Gong, bannie en Chine, sont tués pour le prélèvement et la vente de leurs organes."


* La CIPFG est composée de plus de 300 personnalités internationales des professions politique, légale, médicale, des droits de l’homme et d’autres organisations non gouvernementales. Initié par la CIPFG, le Relais mondial de la Flamme des Droits de l’homme traversera une centaine de ville dans le monde. Son but est d’appeler la communauté internationale à prêter attention aux violations brutales des droits de l’homme et de l’esprit Olympique par le régime communiste chinois, afin de faire cesser les crimes et ne pas permettre que les Jeux Olympiques, qui symbolisent la paix et la liberté de l’humanité, ne deviennent en 2008 les « Jeux des prélèvements meurtriers. »


La radio Europe 1 a également couvert le sujet de la Flamme des droits de l’homme et évoqué la position du Vice-président du Parlement européen et membre de la CIPFG, Edward Mc Millan Scott, favorable au boycott des JO de Pékin.

(à suivre)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.