Voix de justice - soutiens

  • Un expert International des Droits de l'homme dit que le PCC devrait autoriser les investigations sur les allégations de prélèvements d'organes (Photo)

    M. Theo van Boven, ancien Rapporteur sur la torture aux Nations Unies et expert international hollandais sur la question des droits de l'homme, a dit lors d'une visite à Taiwan que la Chine a signé la Convention des Nations Unies contre la torture, et devrait par conséquent arrêter la torture. M. van Boven a souligné que puisque la Chine nie l'allégation de prélèvements d'organes, le gouvernement chinois devrait autoriser les professionnels à conduire des investigations sur cette question en Chine.
  • Le maire de Sydney demande instamment au gouvernement Australien de réagir aux accusations de prélèvements d’organes (Photos)

    Dans sa lettre à Alexander Downer, Ministre des Affaires Etrangères, Mme Moore demandait : Pourriez vous, je vous prie, examiner les rapports sur les prélèvements illégaux d’organes effectués en Chine et, en considérant mes recommandations actuelles, revoir la politique du gouvernement Australien sur de telles activités en Chine et bien vouloir me tenir informée des mesures que vous prendrez." Et dans sa lettre au Ministre de la Santé de la Nouvelle Galles du Sud : "Pourriez vous, je vous prie , revoir les procédures dans les services de Santé ainsi que les protocoles établis, afin d' empêcher à la fois tout soutien aux prélèvements illégaux d’organes et la formation dans ce domaine, et bien vouloir me tenir informée des mesures que vous comptez prendre."
  • Radio Son de L'Espoir – La déclaration de M McMillan Scott, vice président du Parlement européen

    "Deux choses distinguent les pratiquants de Falun Gong en Chine : d’une part les traitements particulièrement sévères qu’ils subissent de la part des fonctionnaires. D'autre part ce sont les seuls prisonniers à subir systématiquement des tests sanguins et de tension artérielle. Il est clair que les Jeux Olympiques l’année prochaine à Pékin ne doivent pas avoir lieu et la moindre des choses, c’est que le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies soit autorisé à aller visiter les centres de détention, les camps de prisonniers, les prisons et les bureaux de police en Chine. La seconde chose que je propose aujourd’hui est que le dialogue sur les droits de l’homme, qui doit avoir lieu cette semaine à Berlin soit suspendu. Je connais avec quel cynisme en Chine – et j’ai peur de le dire ici aussi en Europe, on considère ce processus."
  • Comparaisons entre l’Holocauste et le Génocide des pratiquants de Falun Gong en Chine

    Le 1er mai une nouvelle loi censée mettre fin aux prélèvements d'organes devait être promulguée en Chine et les experts ont déjà indiqué qu'elle serait inefficace. David Matas, un avocat des droits de l'homme canadien respecté avec l'ancien Sécrétaire d'Etat canadien pour les Affaires de l'Asie et du Pacifique, David Kilgour ont réunis des preuves montrant que la Chine collecte les organes de pratiquants de Falun Gong. Matas, qui est juif, a comparé le dilemne des pratiquants de Falun Gong en Chine à celui des juifs durant le Troisième Reich.
  • USA : Un professeur honoraire en psychiatrie demande une réunion d’urgence du Conseil de l’Association Psychiatrique du Monde afin de parler des prélèvements d’organes des pratiquants du Falun Gong de leur vivant en Chine

    Le 14 avril 2007, Abraham L. Halpern, MD, Professeur honoraire en psychiatrie, à l’Université Médicale de New York a écrit une lettre à Kgost Letlape, MD, Président de l’Association Médicale Mondiale, Pilaneberg, Afrique du Sud demandant au Président Letlape de convoquer immédiatement une réunion d'urgence pour parler des prélèvements d’organes sur des pratiquants du Falun Gong de leur vivant en Chine et prendre des mesures afin de sauver de nombreuses vies.
  • Radio Son de l’espoir : retranscription d’une interview de Me Matas, co-auteur du rapport sur les allégations de prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong, lors de sa venue aux Nations Unies

    Pour le premier rapport nous n'avons pas eu le temps de parler aux clients : aux gens qui ont reçu une transplantation d’organes. Pour le deuxième rapport, nous avons parlé avec beaucoup de gens ils nous ont dit que premièrement " tout se passe en secret, on ne sait pas le nom du donateur on ne voit pas le consentement à la donation, on ne connaît pas le nom du chirurgien en Chine, on ne connaît pas à l’avance l’horaire de l’opération, c’est impossible que des amis viennent dans l’hôpital où nos propres médecins dans la salle d’opération. C’est un très grand secret. "
  • Revue de la Société Royale de Médecine : Le Falun Gong, la transplantation d’organes, l’holocauste et nous-mêmes.

    Le nombre de greffes d’organes effectuées en Chine et la vitesse à laquelle ces organes deviennent disponibles ont soulevé des questionnements sur la source des organes dans la communauté internationale. Il est publiquement déclaré que les organes proviennent de criminels exécutés et qu’ils ont donné leur consentement, mais il y a des allégations sur un scénario plus macabre selon lequel ‘’ les prisonniers sont systématiquement soumis à des opérations chirurgicales, spécifiquement pour prélever leurs organes en vue de greffes. Dans cet essai, j’explore la plausibilité de cette déclaration en rapport avec notre connaissance de la complicité de médecins avec des évènements ayant mené à l’holocauste et des détails pratiques sur les greffes d’organes contemporaines.’’
  • La lettre de David Kilgour et David Matas au Comité International Olympique

    "Nous requérons par la présente que vous souleviez la question de la dignité humaine et des droits humains en Chine auprès de vos collègues à Beijing afin de stopper la persécution de ceux dont les droits fondamentaux sont bafoués. Nous avons grand espoir que les Jeux Olympiques de Beijing 2008 se dérouleront dans un réel esprit olympique. Nous basons cette déclaration sur ce qui suit"
  • La Ministre des Affaires Etrangères autrichienne est préoccupée par la collecte illégale d’organes par le PCC

    Fin novembre 2006, Petra Bayr, Elisabeth Hlavac et d’autres parlementaires autrichiens ont écrit une lettre officielle au Ministre des Affaires Etrangères et au Ministre de la Santé demandant des réponses sur l’affaire des prélèvements d’organes sur des pratiquants du Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois (PCC).
  • Epoch Times : Collecter des organes ne peut pas être toléré , dit le Ministre de la justice français (Photos)

    Le groupe du Falun Gong était invité à rendre compte en affichant photos et documents de la persécution de ses membres en Chine à la 3ème Conférence mondiale contre la Peine de Mort. Durant une discussion à propos de l'intention de la France de signer un traité d'extradition avec la Chine, Alain Tong, Président de l'association française de Falun Dafa, a demandé aux ancien et actuel Ministres de la Justice si le gouvernement français incluerait des mesures pour empêcher le régime de faire extrader des activistes politiques et des pratiquants de Falun Gong.
  • Un consultant psychiatre irlandais : “Les projecteurs du monde doivent être braqués sur ces pratiques malfaisantes”

    Depuis son commencement, cette persécution contre de paisibles participants de la pratique du Falun Gong s'est intensifiée en termes de cruauté, de barbarie et d'impitoyables abus d'hommes et de femmes qui épousent les valeurs de l'Authenticité, la Compassion et la Tolérance. Nous avons entendu parler de camps de travail, de torture et de meurtres de pratiquants, nous avons entendu parler d'enfermements psychiatriques sans justification, aujourd'hui nous entendons parler d'extraction d'organes sur des pratiquants vivants ce qui nous amène à nous demander jusqu'à quelles profondeurs résiduelles le Parti communiste chinois peut sombrer.
  • Le délégué de l'Association Citoyens du Monde aux Nations Unies, Genève, soutient la coalition d’Investigation sur la persécution du Falun Gong

    "Je ne peux être avec vous que par l'esprit alors que vous organisez vos importants efforts pour enquêter sur les abus des transplantations d'organes, particulièrement concernant les pratiquants de Falun Gong. Comme je m'occupe de ces questions de liberté spirituelle de l'intérieur même des procédures des droits de l'homme aux Nations Unies, j'ai été préoccupé par la répression du gouvernement contre le Falun Gong depuis le début de l'interdiction par le gouvernement. Je crois qu'il est important de continuer d'insister sur la nécessité pour le gouvernement chinois de respecter la "Déclaration sur l'Elimination de Toutes Formes d'Intolérance et de Discrimination Basées sur la Religion ou la Croyance" pour le Falun Gong aussi bien que pour les autres mouvements religieux ou spirituel. "
  • Le président de la Société Internationale pour les Droits de l’Homme : “La persécution du Falun Gong est sûrement un des chapitres les plus tristes de l'histoire de l’humanité”

    La persécution du Falun Gong en République populaire de Chine est sûrement un des chapitres les plus tristes dans l’histoire de l’humanité. Des personnes pacifiques dont les principes sont l’authenticité, la bienveillance et la tolérance et qui n’ont aucun but politique, sont brutalement persécutés dans ce pays...
  • La déclaration de soutien du Vice-Président du Parlement européen pour la création de la branche européenne de la Coalition d'Investigation sur la persécution du Falun Gong

    "Le fait que l'armée corrompue de la Chine rouge trempe ses mains sales dans tout ce qui peut lui rapporter de l'argent n'est pas nouveau ; ça n'est pas non plus une nouvelle qu'il y a des mécanismes par lesquels se fait la transaction de parties de corps. La nouvelle c'est que l'armée est impliquée dans l'assassinat systématique des prisonniers - en particulier du Falun Gong - pour leurs organes vitaux, et prend même des parties de prisonniers de leur vivant. Le monde doit fuir les Olympiques de la Chine rouge et considérer l' imminent procès par la Cour pénale internationale de tous ceux qui ont donné les ordres génocidaires.
  • Une victime de la persécution d'un camp de travail en Chine s'exprime lors de la fondation de la branche européenne de la Coalition d’Investigation sur la Persécution du Falun Gong

    "En Chine aujourd'hui, des millions de pratiquants de Falun Gong sont toujours illégalement détenus dans les prisons et les camps de travaux forcés, souffrant et endurant la torture inhumaine simplement à cause de leur croyance dans le Falun Gong. Ce groupe de gens est brutalement persécuté juste parce qu'ils suivent les principes de vérité, compassion et tolérance. Dans le but de les forcer à renoncer à leur croyance, le PCC utilise différents moyens pour torturer les pratiquants de Falun Gong. Dans le même temps , le PCC dit au monde que c'est l'âge d'or des droits de l'homme en Chine. C'est un comportement de voyous basé sur la violence et les mensonges. "