Etats-Unis : La législature de l'État du Maine adopte une résolution sur le prélèvement d'organes

L'Assemblée législative du Maine a adopté une résolution commune exprimant son soutien à la fin du prélèvement forcé d'organes dans la République populaire de Chine.

 
De la Chambre des représentants de l'État du Maine : De gauche à droite ; le sénateur Robert Foley (co-parrain), la représentante Tiffany Roberts-Lovell (co-parrain), deux pratiquantes du Maine, le sénateur Mark Lawrence (parrain)


Le 7 mai 2019, l'Assemblée législative du Maine a adopté la résolution commune S.P. 574, exprimant son soutien pour mettre fin aux prélèvements forcés d'organes en République populaire de Chine.


La résolution affirme qu'il existe des massacres de masse de prisonniers d'opinion en Chine, y compris de nombreux pratiquants de la pratique spirituelle chinoise du Falun Gong, afin d'obtenir des organes pour les transplantations.


Le système de transplantation d'organes en Chine n'est pas conforme aux principes directeurs sur la transplantation d'organes humains de l'Organisation mondiale de la santé en ce qui concerne la traçabilité et la transparence des voies d'obtention des organes, et le gouvernement chinois résiste à un examen indépendant du système.


Le Comité des Nations Unies contre la torture et le Rapporteur spécial sur la torture ont demandé que le système chinois de transplantation d'organes soit plus responsable et plus transparent et que les responsables d'abus soient punis.


En outre, en 2016, le Congrès des États-Unis a adopté la résolution H.Res.343 - " Exprimant sa préoccupation face aux informations persistantes et crédibles faisant état de prélèvements d'organes systématiques et autorisés par l'État sur des prisonniers d'opinion non consentants en République populaire de Chine, notamment sur un grand nombre de pratiquants de Falun Gong et de membres d'autres groupes religieux et minoritaires. "


Dix assemblées législatives d'États américains ont adopté des résolutions similaires condamnant le crime de prélèvement forcé d'organes soutenu par l'État sur des prisonniers d'opinion en Chine.


La résolution encourage également la communauté médicale de l'État du Maine à informer ses citoyens des risques de voyager en Chine pour des transplantations d'organes afin d'éviter qu'ils ne soient involontairement impliqués dans un meurtre sous la forme d'un prélèvement forcé d'organes de prisonniers d'opinion.


La résolution était parrainée par le sénateur Mark Lawrence et co-parrainée par le sénateur Robert Foley et la représentante Tiffany Roberts-Lovell.


 

SP0547, 129e législature de l'État du Maine - RÉSOLUTION COMMUNE EXPRIMANT SON SOUTIEN POUR METTRE FIN AUX PRÉLÈVEMENTS FORCÉS D'ORGANES DANS LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE


Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/5/19/177683.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.