Traffic d'organes

  • "Si tu ne signes pas ton nom, nous allons t’ouvrir et extraire tes organes pour les vendre "

    Mme Wei Jun, professeur à l'école secondaire N ° 65 de Daqing, a été condamnée à une peine de cinq ans de prison à purger dans la prison pour femmes du Heilongjiang. Elle n'a pas été "transformée" lors de son séjour en prison, et a donc été emmenée au centre de lavage de cerveau Mishan le 27 août 2013, au lieu d'être libérée. Les gardes au centre de lavage de cerveau Mishan ont exigé que Mme Wei signe une déclaration de garantie promettant de renoncer au Falun Gong. Quand elle a refusé, elle a été menacée: "Si vous ne signez pas votre nom, nous allons vous ouvrir et extraire vos organes prélèverons vos organes pour les vendre" ...
  • 'C'est votre honneur que vos organes correspondent à nos besoins' déclare à trois reprises un médecin à une pratiquante emprisonnée

    Le 9 mai 2912 à 9h, deux femmes ont amené une voiture de police au magasin où je travaille. Les passagers étaient le chef du Bureau 610 de la ville de Longfeng, Liu Guanghua, et deux policiers. Ils ont interrompu mes affaires confrontant mes clients, puis m'ont poussée dans une voiture de police et démarré devant les clients interloqués et le patron. En moins d'une minute, je me suis retrouvée en chemin pour le Centre de lavage de cerveau de Xinjin. Dans le centre de lavage de cerveau, huit personnes m'ont entourée et m'ont emmenée à l'Hôpital Gaoqiao pour un examen physique incluant une prise de sang et un électrocardiogramme ...
  • Sun2Surf, Malaisie : 41 500 greffes inexpliquées

    KUALA LUMPUR (27 déc. 2006) : On estime qu'environ 41 500 greffes d'organes sont inexpliquées en Chine entre 2001 et l'année dernière, avec des destinataires en provenance du monde entier, dont la Malaisie, Singapour, l'Australie et le Canada, selon un avocat des droits de l'homme internationaux. David Matas a dit : « Ces statistiques ajoutent aux raisons de croire que la source des organes pourrait être des détenus et des individus persécutés, y compris des pratiquants de Falun Gong. »
  • Piste pour les greffes illégales d'organes : L'hôpital 281 de l'Armée de l'air admet avoir effectué des greffes en utilisant des reins provenant de pratiquants de Falun Gong (Photo)

    Il y a eu des opérations de greffes de reins effectuées à l'hôpital 281 de l'Armée de l'air dans le district de Beidaihe, ville de Qinhuangdao. Ils se préparent à faire des greffes combinées de rein et de foie et font de la publicité dans les journaux locaux (voir photo). Selon notre enquête, cet hôpital 281 de l'Armée de l'air a publiquement déclaré que plus de cinquante greffes de reins ont été effectuées chaque année depuis 2002, et qu'ils ont effectué plus de 300 greffes au total. Un de mes amis s’est renseigné pour une greffe de rein récemment et a spécifiquement demandé un rein de pratiquant de Falun Dafa. Ils ont dit qu’il n’y avait pas de problème.
  • Indices pour l’enquête : des greffes de rein inexpliquées en Chine (et autres indices)

    Selon les nouvelles du Zhengzhou Evening News publiées le 19 octobre 2006, le Cinquième hôpital populaire de Zhengzhou est en tête de la liste depuis 2003 concernant les greffes de rein. Les médecins de l'hôpital ont exécuté 108 greffes de rein en 2005, et 105 patients ont survécu à ce jour. Des membres de famille n’ont donné que trois de ces reins. La provenance des organes pour les 105 cas restants restent inexpliquées.
  • Examiner "une forme grotesque de mal encore jamais vue sur cette planète " – Une compilation d’éléments d’enquête (2ème partie) (Photos)

    Selon Shi Bingyi, Directeur adjoint de la branche des transplantations de l’Association médicale chinoise, les opérations de transplantation d'organes sont largement répandues à travers la Chine. Selon les éléments d’enquêtes et des informations privées, des opérations de transplantation sont effectuées dans beaucoup d'hôpitaux locaux sous la juridiction de l’armée, du Bureau de la Sécurité publique, et de la police paramilitaire, ainsi que des hôpitaux classés deuxième classe et au-dessous. Même les hôpitaux spécialisés dans la médecine chinoise traditionnelle, les hôpitaux spécialisés dans d'autres secteurs, et les hôpitaux privés observent une augmentation des transplantations.
  • Un policier expose les horreurs du prélèvement d' organes dans la ville de Harbin.

    "Dans la ville de Harbin, District de Xiangfang de la région de Yazuiquan il y a une morgue où on procède à des autopsies sur les corps des détenus qui sont décédés de mort non naturelle. Les corps des personnes battues à mort sont envoyés, ici, en secret, aussitôt après leur décès et les médecins légistes les dissèquent ici... Règle générale, la seule personne qui s’y trouve est un gardien âgé. Seuls les médecins de la prison et les médecins légistes peuvent y circuler à leur gré, sans crainte.C’est dans cette morgue souterraine que les dissections ont lieu et c’est ici que les médecins ont prélevé les organes du pratiquant de Falun Gong, Zhang Yanzhao de la ville de Wuchang. "
  • Piste d’enquête : le directeur de l’hôpital de la ville de Xuchang a dit : " Nous utiliserons le rein d’un pratiquant de Falun Gong

    Selon une source fiable, dans le premier semestre de l’année 2006, un ingénieur mécanicien de la ville de Xuchang, province du Henan, M. Tang Huasheng, le frère ainé de M. Tang Huazheng, a dépensé 80.000 Yuans et s’est fait remplacé un rein à l'hôpital de Xuchang. M. Tang Huasheng est un camarade de classe du directeur de l'hôpital. Il a demandé au directeur de s’assurer d’un bon donneur de rein. Le directeur lui a dit personnellement que le rein était absolument sain parce qu'il provenait d’un pratiquant de Falun Gong.
  • Piste d’enquête : Banque suspecte d’organes vivants près de la ville de Shijiazhuang

    Nous pouvons déduire d’après un rapport publié par l’Hôpital N°1 de la ville de Shijian, daté du 1er Août 2006, qu’il existe sans doute, à environ une heure de conduite de cet hôpital, une banque d’organes vivants où des pratiquants de Falun Gong sont détenus jusqu’à ce qu’ils soient assassinés pour leur organes. C’est probablement situé dans une banlieue ou un comté. Il y a des équipements d’opération, et c’est censé être un hôpital, un hôpital militaire, un hôpital de l’armée ou un hôpital de la police. Cependant c’est peut-être aussi une structure qui était à l’origine un abri anti-aérien souterrain.
  • Indices pour l'enquête : les organes de Mme Bi Xiaoye ont été prélevés en 2001, après qu'elle ait été frappée avec une pioche et ait perdu connaissance

    Mme Bi Xiaoye,pratiquante de Falun Dafa dans la province du Shandong, était maltraitée par son mari et ils ont divorcé. Le 3 juin 2001 [du calendrier lunaire chinois], son ex-mari, Ma Yanming, l'a frappée avec une pioche et elle a perdu connaissance. Ma Yanqing, le frère de Ma Yanming, le chef du bureau juridique de la ville de Landi, a mené un groupe type mafieux sur les lieux et ils ont aussi invité des officiers du département de police de Pingdu. La police de Pingdu a prélevé les organes de Bi Xiaoye alors qu'elle respirait encore. Ensuite, ils ont pris son corps pour l’incinérer.
  • La mort de pratiquants de la province du Sichuan soulève la suspicion de prélèvement d'organes.

    Au début de cette année, les médias ont révélé que le PCC (Parti communiste chinois) prélève les organes internes de pratiquants de Falun Gong vivants dans ses camps de concentration . Les provinces du Sichuna et de Chonqing ne sont pas des exceptions. Ce qui suit sont quelques uns des cas de pratiquants de Dafa qui ont été persécutés à mort. Le fait que la police ne veuille pas autoriser les membres de famille à voir les restes soulève plusieurs questions.
  • Enquêter sur les prélèvements d’organes : M. Yang Chunyong a été arrêté à l’âge de 19 ans et on est sans nouvelles de lui depuis sept ans (Photo)

    M. Yang Chunyong n’avait que 19 ans lorsqu’il a disparu. Il travaillait dans l’Usine de fenêtres d’acier de Xinyuan après ses études secondaires. Il travaillait très dur, et traitait autrui avec gentillesse. Il respectait les gens dans chaque environnement, et était toujours prêt à offrir son aide.Le 18 août 1999, deux policiers ont ramené M. Yang Chunyong et son frère Yang Chunming (lui aussi pratiquant) plus un autre pratiquant en train de Pékin à Changchun. A environ 10h du soir, M. Yang Chunming est allé aux toilettes. En revenant, il a découvert que son frère Yang Chunyong et le policier Wang (nom de famille inconnu) avaient tous les deux disparus...
  • Enquêter sur les prélèvements d’organes : Six pratiquants qui ont disparus des provinces du Hubei, du Liaoning et de Jilin

    Sun Biao, né en 1950, était un résident de la province de Jiangsu, et il était électricien à la compagnie d’approvisionnement en eau potable de Huanggang City, dans la province du Hubei. Personne n’a plus rien su de lui ni à son sujet après qu’il soit allé demander justice à Pékin le 19 septembre 1999.
  • La Loi de Gresham et le prélèvement d’organes vivants

    En 2000, la Chine avait moins de 100 hôpitaux qui pouvaient pratiquait les transplantations d’organes, tandis qu’en 2005, plus de 500 hôpitaux effectuaient seulement des greffes de foie, selon Huang Jiefu, le ministre adjoint de la santé. Chen Zhonghua, chef de l’Institut de recherche de transplantation d’organes à l’hôpital Tongji dans l’agglomération de Wuhan a dit : " En termes économiques, nous sommes un grand pays pour les transplantations d’organes. De nombreux patients étrangers viennent en Chine pour les donneurs d’organes. " La croissance du marché des greffes d’organes a stimulé la vente de remèdes immuno-anoréxigène. Selon des statistiques fournies par l’Institut de Recherche d’Economie et de Médecine, le marché des drogues immuno-anoréxigène s’élève actuellement à 10 milliards de Yuan.
  • Indices pour l’enquête : La TV mobile de Shanghai rapporte 6.000 greffes d'organes effectuées en 2005

    " La TV mobile de Shanghai, La perle de l’orient " " rapportait à 7h30 le 15 juin 2006 : Hier, sept hôpitaux de classe A, y compris l'hôpital de Changzheng, ont effectué avec succès des greffes de reins --en même temps. Etait aussi mentionné que le nombre de telles greffes n'avait cessé d' augmenter ces dernières années. En 2005, il y a eu 6.000 opérations de cette catégorie. (La télévision n'a pas clarifié si les 6.000 greffes de rein ont été effectuées seulement à Shanghai ou dans l'ensemble de la Chine)


  • Page | 1 | 2 | 3 | 4 | ... | 6 |