Nouvelles de Chine, 4322 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Morts à la suite de traitements médicaux non nécessaires dans des hôpitaux psychiatriques

    Shi a été hospitalisée pour maladie mentale en juin 1999 parce qu’elle refusait de renoncer au Falun Gong.
  • Un pratiquant paralysé au camp de travail de Tuanhe

    En février 2001 le directeur Zhuang du camp de travail de Tuanhe, également chargé de persécuter les pratiquants du Falun Gong a créé le « groupe 2 « ( une équipe composée d’anciens pratiquants qui désormais se consacrent au lavage de cerveau) Ces derniers ont brutalement torturé six pratiquants déterminés. Le groupe 2 a une technique particulière . Ils frappent les endroits du corps ou l’on peut le moins déceler les traces de coups , tels que les paumes , la voûte plantaire ou le dos des pratiquants . Ces individus diaboliques ont attaché les jambes d’un pratiquant à une petite échelle métallique, l’ont contraint à se pencher en avant et ont poussé son visage sur ses jambes. Ils ont aussi bâillonné un pratiquant de la grande loi , lui ont attaché les mains dans le dos . Ensuite ils l’ont poussé sous un lit dont la hauteur n’excède pas 40 centimètres , seuls ses pieds dépassaient . Puis ils ont attaché ses pieds à un tabouret et l’ont frappé sur la plante des pieds avec une semelle en plastique jusqu’à ce que ses pieds bleuissent.
  • La pratiquante de Falun Gong Zhou Chengyu meurt soudainement et mystérieusement au camp de travail pour femmes de Maojiashan

  • Conversation avec un Membre du Congrès du Peuple de Chine

    J’ai rencontré un groupe de délégués venus de Chine pour une conférence internationale en Europe. Alors qu’un membre du Congrès chinois quittait la salle de conférence, je me suis approché pour le saluer.
  • Formes prises par la persécution

    Les formes prises par la persécution du Falun Gong par le régime chinois, représentent le point culminant des pires méhtodes utilisées par des êtres humains à travers l'histoire
  • Alerte à l’ Anthrax

    Jiang Zemin a recourt à des accusations invraisemblables pour incriminer le Falun Gong. Des rumeurs de poudre d’anthrax envoyée à une compagnie Américaine en Chine lui servent de nouveau chef d’accusation.
  • Beijing rapporte un cas d’Anthrax « hautement suspect »

    Le 25 octobre 2001 (Centre d’information de Falun Dafa) Il y a quatre jours, un couple âgé en Chine est allé rendre visite à leur fille, Yang Mei, qui était détenue pour ses seules croyances dans un centre de détention. Ils ne l’ont pas vue ce jour là, ni ne la verront plus jamais, car Yang Mei était morte le matin même, devenant le 28ème pratiquant de Falun Gong à mourir dans la province de Hebei à cause de la torture soufferte lors de sa détention. Elle avait 23 ans.
  • S O S- sauvez l'étudiant Irlandais Zhao Ming

    Arrêté alors qu'il était retourné dans sa famille pour Noël , en 1999, Ming, jeune homme de trente ans qui étudiait à l'Université de Dublin, est actuellement torturé dans un camp de travail en Chine, pour la seule raison qu'il refuse de renoncer au Falun Gong. La vie de Ming est en grand danger
  • "Le bureau 610

    Discours au Forum "Terrorisme d’État en Chine: La persécution du Falun Gong"
  • Révélations insoutenables sur la torture des groupes religieux par la police chinoise (documentaire photos)

    la Police du Peuple chinois « applique la loi »
  • La Police échoue dans sa tentative d’impliquer le Falun Gong dans une manifestation d’ouvriers

    Il a été dit que plusieurs représentants des ouvriers de la Filature qui étaient allés faire appel ont été arrêtés par la police. Les ouvriers s’allongèrent sur les voies ferrées, en protestation contre les actions de la Filature et dans l’espoir de régler une fois pour toute leur problème. La police de Jiamusi réprima le Falun Gong en prétendant qu’ils étaient des pratiquants venus semer le trouble. Les ouvriers en colère répondirent « N’essayez pas de porter le blâme sur le Falun Gong. Cela n’a rien à voir avec le Falun Gong. Nous voulons tout simplement le versement de nos salaires en retard »
  • Une pratiquante meurt après plus d’un an de souffrances dans le camp de travail forcé de Nanmusi

    Mme Zhu Yinfang, une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Chengdu, dans la province de Sichuan avait la cinquantaine. Elle était une ancienne employée du Bureau Compagnie pétrolifère de Yumen. Elle fut arbitrairement emprisonnée en décembre 1999 et de nouveau en octobre 2001, au camp de travail forcé de Nanmusi dans la province de Sichuan. Le 26 avril, le camp informa sa famille qu’elle était décédée.
  • Pour le cinquième anniversaire de "l’Appel du 25 avril "– se souvenir du 25 avril 1999

    L’incident du Falun Gong du 25 avril 1999 n’était un événement ni soudain ni accidentel, pas plus qu’il n’était le genre de démonstration politique entourant un important bâtiment du gouvernement comme l’a prétendu le groupe de Jiang Zemin. Des attaques écrites qui commencèrent avec l’incident du Guang ming Daily en juillet 1996 à la mobilisation policière et l’usage de la violence à Tianjin en avril 1999, le développement et l’escalade de la persécution se sont produits sur une période trois ans.
  • Mme Wang Liyan, une pratiquante de Dafa de la ville de Mudanjiang, est morte suite aux tortures

    Elle avait été arrêtée dans sa maison en août 2002 pour distribution d’informations clarifiant la vérité. La police locale l'a torturée affreusement par toutes sortes de méthodes pour essayer de forcer Mme Wang à leur dire la source des documents de clarification de la vérité. Mme Wang a été condamnée à trois ans de travaux forcés, un mois plus tard et envoyée au centre de réadaptation de drogue pour femmes de la ville de Harbin pour davantage de supplices. Deux mois plus tard, quand on a finalement permis à sa famille de lui rendre visite, ils n’ont pas pu la reconnaître. Elle ne contrôlait plus son élocution, ni ses bras, ni ses jambes. Elle ne pouvait plus sourire, ni pleurer et n’avait plus aucune autre expression faciale. Elle avait du mal à s’endormir et souffrait de problèmes cardiaques et de sévères maux de tête. Mme Wang Liyan est morte le 23 janvier 2004.
  • Une dame âgée retrouve la vue

    Une dame de soixante dix ans dans la province de Sichuan Est, a perdu la vue il y a dix ans. C'est une personne droite et honnête. En 2003, un de ses parents qui est un pratiquant lui a parlé de la vérité sur Falun Gong. Elle a cru tout à fait à ce que son parent lui a raconté et elle a sympathisé avec les disciples de Dafa qui ont été tragiquement persécutés. Elle a été contente d'accepter la vérité et a récité sincèrement: "Falun Dafa est bon," et "Vérité, Compassion et Tolérance est bon."