Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Johannesburg, Afrique du Sud : des pratiquants de Falun Gong sont battus à Chinatown, apparemment par des agresseurs engagés pour cette besogne

    À environ 13 heures, alors que plusieurs pratiquants préparaient l'exposition, 6 ou 7 jeunes chinois non identifiés se sont soudainement précipités vers eux. D'abord, ils ont déchiré les bannières de Falun Dafa, ensuite ils ont battu les pratiquants, y compris un vieux pratiquant de Taiwan et un jeune pratiquant sud-africain. Ils ont giflé et donné des coups de pied au pratiquant sud-africain. Ils ont aussi déchiré les photos de clarification de vérité que les pratiquants de Falun Gong avaient accrochées et ils ont menacé les pratiquants avec un langage grossier, leur disant de ne pas tenir des activités là. Les pratiquants de Falun Gong étaient très calmes et paisibles et ils ont immédiatement rapporté l'incident à la police. La police est arrivée peu après, mais le groupe de voyous s'était déjà échappé.
  • Le pratiquant de Falun Gong Shu Zusi a été torturé à mort dans le comté de Tongcheng, province de Hubei

    Cela s’est passé en juillet 2000, alors que Shu Suzi travaillait dans un champ de sa ferme. Un véhicule s’est soudain dirigé vers lui. Quelques personnes ont bondi hors du véhicule et ont emmené Shu Zusi sans aucune base légale. Placé en prison sous l’accusation fabriquée d’avoir « perturbé l’ordre social », les policiers ont torturé Shu Suzi pendant l’interrogatoire qu’à ce qu’il soit au seuil de la mort. Ils l’ont renvoyé chez lui pour se soustraire à leurs responsabilités. Shu Zusi est :mort quelques jours plus tard des blessures infligées.
  • La pratiquante Mme Tang Meijun a été torturée à mort au camp de travaux forcés pour femmes de Maojiashan, ville de Chongqing, province de Sichuan

    A minuit, pendant une des dernières nuits de décembre, la police tira Mme Tang de sa cellule d'isolement et lui menotta les mains derrière le dos. La police donna l'ordre à des toxicomanes de lui tenir fortement la tête et le corps et de lui ouvrir de force la bouche pour la gaver, avec brutalité. Le but n'était pas de sauver la vie de Mme Tang en la nourrissant: c'était une méthode de torture cruelle de plus et une façon de la faire mourir. Mme Tang était déjà très faible et avec l’ajout de ces tortures, elle tomba. Personne ne la revit revenir dans la cellule d'isolement. Depuis lors, les pratiquants dans le camp n'ont eu aucune information au sujet de Mme Tang.
  • France: Le consulat chinois en France refuse de renouveler mon passeport

    "Quel message mon pays souhaite-il me transmette à travers cette pratique? Est-ce qu'il veut m'avertir que je n'ai pas le droit d'être une citoyenne chinoise parce que je pratique le Falun Gong? Cela signifie-t-il que parce qu'il pratique le Falun Gong, un citoyen chinois dans un pays étranger doit soit être privé de son droit à la liberté de mouvement ou bien doit retourner en Chine pour y subir la persécution."
  • Extrême brutalité au Centre de Rééducation de Longshan: le visage d’une pratiquante de Dafa défiguré par des bâtons électriques

    Ils ont convoqué les pratiquantes dans la salle de travail les ont menottées sur les tuyaux de chauffages et les ont battues. Même pendant qu’elles étaient torturées les pratiquantes de Dafa sont restées fermes leur répétant la vérité sur le Falun Gong. Parmi les pratiquantes, Mme Gao Rongrong a été choquée par des bâtons électriques par Tang Yubao et Jiang Zhaohua pendant plus de 6 heures (de 15h00 à 21h00). En conséquence son visage avait enflé et défiguré. Les coupures et les croûtes étaient emmêlées avec ses cheveux et son sang. Son visage était tellement enflé qu’on voyait à peine ses yeux.
  • La pratiquante de Dafa Mme Wang Liyan de la ville de Mudanjiang meurt des suites de la torture

    La pratiquante de Dafa Mme Wang Liyan de la ville de Mudanjiang a été arrêtée en août 2002. En prison, elle a subi des abus et des tortures inhumaines pendant un an et demi. Au moment où elle a été relâchée, elle était gravement traumatisée. Mme Wang est décédée le 23 janvier 2004.
  • Le consulat chinois à San Francisco a refusé de prolonger mon passeport

    "Comme je me présentais pour récupérer mon passeport, l'employé du consulat m'a dit qu'ils n'avaient pas pu obtenir de prolongation pour moi. J'ai demandé pourquoi et il m'a répondu rudement, "Vous connaissez la raison." J'ai dit, "Je ne sais pas pourquoi. Je suis un citoyen chinois. Pourquoi mon passeport ne peut-il pas être prolongé? Serait-ce lié à ma pratique du Falun Gong?" Puis il a commenté, "Chaque jour vous venez tous protester devant le consulat, et vous osez penser que vous pouvez obtenir une prolongation de passeport?" Je lui ai expliqué que nous venions faire appel pour les pratiquants de Falun Gong innocents qui étaient illégalement détenus, battus, et torturés à mort; sans une telle persécution nous ne serions pas venus protester."
  • Mme Qi Suzhen de la Province de Hebei âgée de 61 ans est morte des suites de la torture

    Qi Suzhen, âgée de 61 ans habitait le village de Liuzhuang près de la ville de Tangshan dans la Province de Heibei. Après qu’elle ait commencé à pratiquer le Falun Gong elle a été guérie de maladies très graves. Depuis le début de la persécution de Dafa par le régime de Jiang, elle a été emprisonnée dans des centres de détentions où elle a été fréquemment torturée. Bien que sa famille soit en grande difficulté financière elle a eu aussi une amende de 1 500 yuans. Elle est morte le15 mai 2004.
  • Informations supplémentaires sur la mort de M. Guohua pendant son arrestation par la police de la Province de Shandong

    En juin 2004, les responsables du “bureau 610” de Rongcheng de la ville de Weihai dans la Province de Shandong ont organisé un « balayage » de toute la ville afin d’arrêter les pratiquants. La police a fait un raid dans les maisons des gens et les a capturés comme s’ils étaient des bandits. Quand ils ont pénétrés dans la maison de Bi Guohua ils ont trouvé M. Bi âgé de 64 ans seul à la maison. Ils l’ont agressé violemment causant sa mort.
  • Le pratiquant Li Hongfu a été brutalement battu dans le camp de travaux forcés de la ville de Chongqing (photo)

    M. Li Hongfu est un pratiquant de Falun Gong âgé de 29 ans de la ville de Ganshi dans la cité de Chongqing. En juillet 2000, il a été arrêté parce qu’il clarifiait publiquement la vérité, condamné à un an dans un centre d’éducation par travaux forcés. Quand Li est sorti de l’hôpital il pesait environ 45 kg, il avait perdu une vingtaine de kg, il avait des douleurs abdominales atroces et il vomissait souvent.
  • Des produits fabriqués par le travail d’esclave dans les camps de travail en Chine apparaissent sur le site Web d’une marque italienne connue (Photos)

    Lorsque quelqu’un regarde ces images, il est peu probable qu’il associe ces images de jeunes filles avec les camps de travaux forcés chinois. Toutes ces images ont été téléchargées de www.mydoll.it/ . Des poupées exactement comme celles-ci ont été faites dans la Troisième Division du Camp de Travaux Forcés des Femmes à Shanghai entre juin 2002 et mai 2003. Certaines étaient emballées et envoyées directement en Italie, et d’autres étaient envoyées à d’autres endroits pour plus de préparation ou d’assemblage.
  • La pratiquante de Falun Gong Mme Liu Yuzhu de Jilin est décédée (Photo)

    La pratiquante de Falun Gong Mme Liu Yuzhu de la ville de Jilin a souffert d'abus inhumains dans le camp de travail Heizuizi de la ville de Changchun, ce qui lui a causé de graves dommages physiques et mentaux. Après avoir été relâchée du camp de travail, elle a encore été souvent harcelée par le personnel local hors-la-loi. Sa santé s'est détériorée à cause des abus et des harcèlements, elle est décédée le 12 juin 2004.
  • Mme Cui Fue, une pratiquante de Dafa de Beijing est battue à mort

    Le 30 avril 2001, Mme Cui est venue à Beijing pour faire un appel contre la persécution du Falun Gong. L'après-midi même, elle a été attrapée par un groupe de policiers conduit par Wang Xuehua, chef du poste de police de Liubinbao. Wang Xuehua a mené un groupe de policiers à battre violemment Mme Cui. En conséquence, elle est devenue sourde et a subi de graves blessures internes. Ses reins ont été blessés. Même ainsi, elle a été forcée de faire de durs travaux.Après qu'elle ait été libérée, le 3 août 2003, Mme Cui est décédée.
  • Mme Cheng Zongzhan pratiquante de la ville de Baoding, province de Heibei décède suite à la persécution

    En novembre 2002, Mme Cheng a été kidnappée à son domicile et envoyée dans un centre de lavage de cerveau par les membres du « Bureau 610 » (1). N’arrivant pas à forcer Mme Cheng à renoncer à ses croyances, ils l’ont pendue par des menottes dehors, dans le froid glacial de l’hiver, avec seulement des vêtements légers.
  • Mme LI Zhi, professeur de la ville de Wuhan, province de Hubei est morte en 2002 en résultat de la persécution

    Mme Li était professeur au Quatrième Collège de Dongxihu, ville de Wuhan, province de Hubei. En 2002, elle et sa collègue He Yan allèrent à Beijing appeler en faveur du Falun Gong. Après que les deux dames aient été ramenées à Wuhan, les officiels les détinrent dans l’école. Par la suite, leur école, de connivence avec le « Bureau 6-10 »; les envoya dans une classe de lavage de cerveau. Parce qu’elles refusaient de renoncer à leur croyance en Dafa, leurs salaires furent suspendus. Plus tard, Li Yan fut condamnée à un an d’éducation par le travail forcé.