Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La police de la prison de Duyin torture le pratiquant de Dafa Hu Dali de la Province de Guizhou jusqu’à l’article de la mort et sa mère meurt de chagrin

    Il nous a été rapporté que le disciple de Dafa M. Hu Dali se trouve actuellement à l’hôpital de police de la ville de Guiyang pour recevoir un traitement d’urgence. Sa vie est en grand danger dû à la torture qu’il a subie à la prison de Duyun.
  • Un policier de la prison de Chishan écrit au site Internet Minghui, révélant la manière dont les gardiens torturent les pratiquants de Falun Gong à l’abri des regards

    Il y a quelques jours, un policier de la prison de Chishan dans la province de Hunan a écrit au site Internet Minghui pour révéler la manière dont le personnel de prison torture cruellement, à l’abri des regards, les pratiquants de Falun Gong. Dans cette lettre il a dit franchement "J’ai été en contact avec ces pratiquants pendant des années. Dans le passé j’avais aussi des mécompréhensions à leurs égards et j’ai même pris part à la persécution. Toutefois, avec le temps, j’ai vu en eux un espoir ... En tant que policier au service du peuple, si je ne faisais pas un pas en avant pour dire quelques mots pour défendre la justice, ma conscience ne me laisserait pas en paix."
  • Une mère et son nourrisson sont arrêtés et envoyés dans un centre de lavage de cerveau

    Le 8 avril 2004, la pratiquante de Dafa, mme Luu Yanna, qui venait d’accoucher dix jours plus tôt, a été illégalement arrêtée. Elle et le nouveau-né du nom de Shanshan ont été emmenés dans la ville de Longkou, province de Shandong, à 500 kilomètres, et sont à présent détenus au Centre de Lavage de Cervedau du « Bureau 6-10 ». Mme Luu Yanna avait révélé la persécution contre le Falun Gong. La jeune mère qui allaite son bébé, a été torturée par le policier Ma Xiangyang de la ville de Longkou au point de perdre conscience trois fois.
  • Zhao Yanwu, pratiquant de Falun Dafa, torturé en prison

    Début février 2002, Zhao Yanwu est allé à Liujie dans la ville de Dujiangyan dans le but d’interrompre les programmes de la télévision nationale pour exposer la persécution du Falun Gong. Le 5 février, la police l’a arrêté. Le 11 septembre, le tribunal de la ville Dujiangyan l’a condamné à 5 ans et demi de prison, et l’a envoyé au centre de détention de Dujiangyan. L’hiver était rude ce février-là, et on l’a forcé à s’asseoir dans une cuvette d’urine, ce qu’ils appellent « noyer le poisson rouge », tout en obligeant d’autres prisonniers à verser au moins trente bassines d’eau froide sur lui. Il n’avait pas le droit de dormir, et a subi la torture du « banc de tigre » (1) et du « dragon tenant une colonne » (2). Il a également subi la torture d’avoir ses poils pubiens arrachés un par un. Sa famille n’a pas eu l’autorisation de lui rendre visite.
  • L’impitoyable “Guerre contre les pratiquants déterminés” dans le centre de désintoxication de Harbin

    "On m’a menottée à trois différentes endroits de la prison. Les malfaiteurs avaient enduit mes mains et bras d’un produit chimique qui causait une sensation de chaleur et d’engourdissement. Puis deux convicts criminels m’ont menottée sur un large cadre métallique. Une criminelle avait mis un pied sur mes menottes et placé ses mains sur les épaules d’un autre prisonnier. D’abord elle tapait du pied, plus elle sauta violemment tout en me demandant si j’acceptais d’être « transformée ». J’ai répondu non et elle sautait encore plus violemment."
  • La police de la ville de Changchun torture à mort Mr. Jiang Young pratiquant de Falun Gong

    Mr. Jiang Yong, pratiquant de Dafa âgé de 46 ans, était de la province de Xingfu, de la ville de Changchun. Le 13 avril 2004, la police du bureau de la sécurité publique de la ville de Changchun, a enlevé Mr. Jiang. Il a été emmené à l’hôpital de la sécurité publique après avoir été sévèrement battu par la police de la section de la Sécurité de l’Etat. Plus tard, Mr. Jiang était transféré au principal centre de détention de la ville de Changchu pour y être emprisonné. Le soir du 4 juillet 2004, le Centre de Détention a informé la famille de M. Liang qu’il était décédé. Sa famille n’a pas été autorisée à le voir.Certains d’entre eux sont torturés à mort, d’autres sont morts suite aux mauvais traitements qu’ils ont subis plus tôt, et d’autres encore sont morts après qu’on leur a injecté des drogues nocives pour le système nerveux central.
  • La Persécution de Mme Yue Lihua au camp de travail forcé pour femmes de la province de Shandong

    Mme Yue Lihua : de la ville de Jinan, environ quarante ans, louait sept chambres pour les pratiquants de Dafa indigents et a été trahie et donc condamnée à trois ans dans un camp de travaux forcés (jusqu’à septembre 2004). Au début, elle a été forcée d’assister aux sessions de lavage de cerveau mais elle s’est éveillée graduellement. Face à une pression si immense, elle a tenu tête avec dignité.
  • Dessins de Techniques de Torture - No. 32: Suffocation intentionnelle

    La police couvre la tête du pratiquant de Falun Gong d’un sac plastique de sorte qu’il ou elle ne puisse plus respirer. Puis ils le bourrent de coups de pieds et de coups de poings tout en l’électrocutant avec un bâton électrique. Cette technique de torture est extrêmement cruelle, et les victimes torturées de cette manière peuvent facilement mourir de suffocation.
  • Un tollé général s’élève contre une tentative d’arrestation d’une pratiquante du troisième âge par des officiers de police

    En août 2003, le directeur adjoint de la station de police Xincun, Liu Gongping qui contrôle personnellement la persécution du Falun Gong est allé avec d’autres policiers pour arrêter la pratiquante de Falun Gong Mme Hu Wangxiang. Mme Hu vit dans le quartier résidentiel de Yuanyi. Les gens qui ont été témoins de cet incident ont été scandalisés. Sous la pression des gens en colère, Liu Gongping a laissé deux personnes pour surveiller l’endroit et est parti avec les autres policiers.
  • Mme Cao Jinling, 56 ans meurt en résultat de la persécution dans le Camp de travail force de Fuxin

    Mme Cao Jinling, une fermière de 56 ans du Comté de Fuxin, dans la province de Lioning, commença à pratiquer Falun Dafa en 1996. Le 25 décembre 2000, elle alla à Beijing témoigner en faveur de Dafa et fut illégalement détenue dans la division pour femmes du Camp de Travail Forcé de Fuxin. Durant la période de détention, on le força à marcher pieds nus dans la neige. Elle fut forcée à faire un travail épuisant alors qu’elle avait ses menstruations ce qui provoqua un saignement prolongé. En septembre 2001 elle fut relâchée. Le saignement ne s’arrêtant pas, elle alla se faire examiner à l’hôpital et on lui diagnostiqua un cancer du col de l’utérus. Elle est morte le 17 juin 2004.
  • M. Dong Dejun de la Province de Jilin est mort après un brutal passage à tabac dans un camp de travail forcé

    Selon une source venant de l’intérieur du camp de Yinmahe, le deuxième jour de l’arrivée de Dong Dejun à la « brigade de rééducation » il a été cruellement torturé. Le témoin a dit que certains prisonniers ont traîné Dong du dortoir n°2 à la salle de bain à travers le couloir et l’ont battu et donné des coups de pieds. Après l’avoir maintenu au sol ils lui ont donné des coups de pieds sur la tête avec des chaussures en cuir lourdes. Dong Dejun a immédiatement perdu connaissance.
  • Comment le régime de Jiang Zemin utilise la " Psychiatrie "

    Durant les cinq dernières année, le régime de Jiang Zemin a abusé du domaine psychiatrique afin de persécuter des pratiquants de Falun Gong. D’une part, il a attribué des crimes haineux, commis par des personnes dérangées mentalement, à des pratiquants de Falun Gong. D’autre part, les autorités ont étiqueté des pratiquants mentalement sains, comme dérangés afin de pouvoir les envoyer dans des hôpitaux et institutions psychiatriques pour les persécuter.
  • La pratiquante de Falun Gong Mme Chang Shuzhen de la ville de Qingdao est morte des suites de la persécution après avoir fait appel à Beijing

    Elle a été arrêtée dans la ville de Jiannan avec cinq autres personnes. Ils ont été enfermés dans une chambre de cage d'escalier utilisée pour contenir les prisonniers. A l'intérieur de la pièce, il y avait une échelle en métal à laquelle la police menottait les prisonniers. A 20 heures, Chang Shuzhen a voulu aller aux toilettes mais le gardien ne l'a pas laissé. Vers 4 heures du matin, les officiers de l'Enceinte de Police de Jiaxing Road sont venus la chercher en voiture. A ce moment-là, Chang Shuzhen souffrait au point de ne plus pouvoir uriner et son visage avait un teint jaune maladif. Sur le chemin de retour vers le département de police, Chang Shuzhen a eu des douleurs atroces et est morte au moment où la voiture arrivait à Qinma Town dans la ville de Weifang.
  • Mme Yuan Cuirong de la province de Henan est morte avec dans son coeur l'injustice d'avoir été forcée à abandonner sa croyance

    Après avoir subi la persécution brutale et sauvage dans le camp de travaux forcés, Yuan Cuirong est allée contre sa conscience et a dit qu'elle abandonnait sa croyance en Falun Dafa. Après cela, elle n'a plus parlé à personne, et de jour en jour était plus abattue et déprimée. Un jour elle est tombée dans les escaliers et s'est fracturée les vertèbres inférieures. Les autorités du camp de travail ont demandé à sa famille d'apporter de l'argent pour la faire soigner. Elle n'a été libérée que quatre mois plus tard. Alors, le camp de travail a demandé encore 2000 yuans aux membres de sa famille pour frais quotidiens, mais ils ont refusé de payer. Les dépenses médicales au début s'élevaient à 5000 yuans par jour. Sa famille a dépensé pratiquement un million de yuan pour son traitement. Yuan Cuirong a souffert une grande détresse et des dommages à la fois corporels et spirituels, et elle est finalement morte le 21 juin 2003.
  • Brutalité dans la Prison pour Femmes de Harbin: Qu Hie 60 ans a été torturée à mort

    Mme Qu Jie était une pratiquante de la ville de Hegang, dans la province de Heilongjiang. C’était une employée retraitée d’environ 60 ans. Parce qu’elle cultivait fermement Falun Dafa, elle fut arrêtée fin avril 2002 et par la suite condamnée à quatre ans de prison. Récemment, Mme Qu a été torturée à mort à la Prison pour Femmes de Harbin dans la Province de Heilongjiang. Les détails de sa mort sont encore sous enquête.