Les auto immolations mises en scène

La capacité de régurgiter l’information d’une source qui a manifestement des motifs ultérieurs ne peut pas compter comme journalisme. Lorsque le contenu affecte la vie des gens, c’est être irresponsable.

Si ce n’est pas uniquement du Ministère de la propagande en Chine, alors je me demande d’où Audra Lang tient son information pour ce reportage sur les auto-immolations qui ont eu lieu sur la Place Tiananmen voici quatre ans. (Le Parti communiste chinois a, tout du long, menti et persécuté les gens depuis ses débuts il y a de ça 80 ans, ce serait un scoop que le PCC soit aujourd’hui considéré comme une source d’information fiable sur des sujets liés à ses propres intérêts.) Mme Ang a-t-elle la moindre information factuelle pour appuyer l’assertion qu’il y a trois ans, il (Liu Yunfung) était un adepte inconditionnel du Falun Gong ? Outre la déclaration faite par M Liu,détenu, et le gouvernement chinois, qui a frénétiquement torturé les pratiquants de Falun Gong en les accusant de toutes sortes de maux afin de justifier cela, quelle indication y-a-t-il que cette personne ait eu quoi que ce soit à voir avec le Falun Gong ?

Dans un reportage du Washington Post du 4 février 2001, « Un feu humain enflamme le mystère chinois », Philip Pan interviewait des habitants de Kaifeng, en Chine, ville natale de ces immolateurs. « Personne ne l’a jamais vue pratiquer le Falun Gong, » est ce que M. Pan a résumé après ces interviews sur l’identité de Mme Liu, qui est morte dans le feu de Tiananmen. En fait, il y avait des désaccords dans les reportages des médias d’état officiels à propos de Mme Liu. Les medias chinois, qui ont originellement déclaré qu’elle pratiquait le Falun Gong depuis quatre ans, ont dit par la suite qu’elle n’avait pratiqué que depuis un an et demie, et chez elle, après le reportage de M. Pan dans le Washington Post.

Il n’y aurait rien du tout qui puisse suggérer un lien du Falun Gong avec ces immolateurs, si ce n’est les photos de M. Wang Zhendong, soi-disant en train de faire la médiation assise après s’être mis le feu. C’est en fait la base permettant de prétendre que c’étaient des pratiquants de Falun Gong. Cependant, dans un documentaire primé sur cet incident et produit par une chaîne télévisée sino-américaine en 2002, il était indiqué que M. Wang n’avait pas la posture correcte de mains et de jambes pour cet exercice, bien que les médias d’Etat chinois aient prétendu qu’il avait pratiqué pendant cinq ans.

Le documentaire démontre aussi, avec une analyse au ralenti du court-métrage de CCTV sur la scène d’auto-immolation, que Mme Liu apparemment n’est pas morte brûlée mais d’un coup à la tête par un officier de police chinois utilisant un lourd objet coudé. Cela a été rapporté par le chef de bureau de Mme Ang dans un reportage de l’AP le 11 février 2002.

Que s’est-il vraiment passé Place Tiananmen le 23 janvier 2001 ? Qui étaient ces gens qui ont osé se mettre eux-mêmes le feu ? La vérité personne ne la connaît, Mme Ang y compris. Si nous voulons savoir la vérité, cependant, peut-être ferions nous mieux de ne pas nous limiter à ces interviews mis en scène par le gouvernement chinois, mais de considérer aussi ce qu’ils nous disent.

Je suggérerai de commencer par Péril jaune, un roman chinois écrit il y a dix ans avant que l’épisode de l’auto immolation n’ait lieu. Il parlait d’un complot du gouvernement pour tourner l’opinion publique contre un groupe de gens en payant une femme en détresse pour qu’elle se mettre à feu sur la Place Tianamen au nom de ce groupe. Dans le livre, le gouvernement avait promis de sauver la femme et de lui donner de l’argent, mais, à la fin, afin de donner davantage de force à l’affront fait à ce groupe, la femme était tuée. I>Péril jaune a été privé de son statut de publication et interdit après l’auto immolation de la place Tiananmen en 2001.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.