Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Lian Ping pratiquant de Dafa de la province de Liaoning a été torturé à mort

    Le 10 avril 2002, Lian Ping fut arrêté alors qu’il distribuait des documents expliquant les faits. Le 30 avril 2002, il fut condamné à 6 ans de prison. Le 10 juillet 2004, il fut torturé à mort à la Prison de la ville de Liaoyang. Les membres de sa famille subissent une intense pression de la part des autorités, et ils n’osent rien dire concernant sa mort.
  • Wang Zuodian, pratiquant de Dafa de la ville de Yantai dans la province de Shandong meurt en résultat de la persécution

    Wang Zuodian, ancien employé de l’usine d’impression de l’Université de Yantai dans la province de Shandong, fut licencié de son emploi parce qu’il pratiquait Falun Gong. Pour subvenir à ses besoins, il acheta une deuxième imprimante manuelle et continua son travail d’impression. Dans la première moitié de 2003, il fut capturé par le « Bureau 610. » Aucune nouvelle de sa situation ne put être obtenue à ce moment. On a récemment rapporté qu’il était mort il y a un mois. Il n’avait que 40 ans. Les détails de sa mort attendent une enquête ultérieure.
  • Rendre compte des brutalités au camp de travail de Baoding : L'exploitation économique, le dur labeur et la torture mènent à l’infirmité et à la mort

    En ce moment, le camp de travail force l'équipe des hommes à agrafer ensemble les pages d’un livre. Même ceux qui sont malades, font cela. Ils sont forcés de travailler toute la journée et il ne leur est pas permis de prendre un repos à midi. Ils ne peuvent pas se reposer avant 22h00. Le livre qui est actuellement produit s’intitule : « Le meilleur des trois sur leur chemin ». Tous les livres faits dans les camps de travail sont des copies piratées. Le camp a arrêté ce travail pendant 7 jours après que l'émission des nouvelles de CCTV ait dit que le piratage des copies des livres était très effréné dans la province de Hebei. Ils ont recommencé après que les nouvelles soient passées.
  • Hongrie Pourquoi mon passeport m’est-il refusé parce que je veux être une bonne personne ?

    "Le consul chinois était si mécontent qu’il se tenait debout comme s’il voulait ajouter quelque chose. J’ai dit : " je dois soumettre mon passeport au service d’immigration demain. Autrement, j’aurai des ennuis avec mon statut de résident." le consul m’a dit : "si vous écrivez une lettre de repentir faisant foi de l’abandon de la pratique du Falun Gong, sinon il n’y aura pas d’autre façon d’avoir votre passeport."
  • Appel à la cour suprême d’un pratiquant de Dafa, Sun Renhui, à propos des crimes commis à ses dépens par les gardiens de la prison de la ville de Harbin

    Le 10 avril 2003, j’ai été transféré à la prison de Harbin parce que je refusais d’écrire les soi-disant « trois déclarations. » Le jour de mon arrivée dans l’équipe assemblée d’entraînement de la prison de Harbin, Li Zhimin, l’homme à tout faire de la prison m’a dépouillé de ma veste et de mon pantalon en coton ouaté. Ne portant qu'un fin tricot de coton et la tenue de la prison, j’ai été forcé à m’asseoir sur un tabouret pliable à côté de la ventilation tous les jours, du matin jusqu'au soir. Il faisait si froid que je tremblais constamment, et de plus, on me frappait si les gardiens de prison pensaient que je n’étais pas assis correctement sur le tabouret.
  • Yang Hongyan,pratiquante de Dafa, est torturée à mort à la ferme de Yangai, de la province de Guizhou

    En novembre 2000, elle a été arrêtée alors qu’elle distribuait des documents de clarification de vérité. En 2001, elle a été condamnée à 4 ans de prison et envoyée à la ferme de Yangai (en réalité, c’est une prison) dans la ville d'Anshun, province de Guizhou. En juillet 2004, Yang était dans un état critique en raison de la torture continuelle. Elle a été envoyée à l'hôpital de la police pour un traitement d’urgence. Le 27 juillet, la prison a informé sa famille de venir lui rendre visite. À ce moment-là, elle était déjà paralysée et alitée. Son bras droit était noir et pourpre. Son poids de 53 kg avait chuté à 31 kgs. Mme Yang est morte à 4h00 du matin, le 29 juillet 2004.
  • Une femme de 60 ans, pratiquant Dafa, soumise un an et demi à la brutalité du travail forcé

    Une personne devait emballer 8'000 à 10'000 paires de baguettes chaque jour. Si le quota n’était pas atteint, la personne n’était pas autorisée à aller dormir ou à se laver. Durant les 40 jours dans ce centre d’expédition, j’avais emballé un total d’environ 350'000 à 400'000 paires de baguettes. Nous devions aussi transporter des grands sacs pleins de baguettes non terminées du premier étage au troisième, puis ensuite du troisième au premier étage après les avoir emballées et ceci était valable pour toute personne quel que soit son âge et son état de santé. Nous devions nous relever nous-mêmes, si nous tombions, avec la seule aide des pratiquants.
  • Wang Yong, pratiquant de Falun Gong, se voit illégalement refuser la prolongation de son passeport par le Consulat chinois à Vienne

    La raison pour laquelle le Consulat Chinois a refusé la renouvellement du passeport est que Yong pratique le Falun Gong et participe régulièrement à l’appel pacifique qui se tient devant le Consulat Chinois à Vienne, pour demander la fin de la persécution du Falun Gong en Chine. Yong a demandé au Consulat Chinois de lui donner une explication écrite pour le refus de la prolongation, mais sa demande a été rejetée. Si Yong retourne en Chine il subira sans aucun doute un lavage de cerveau et une persécution dans un camp de travaux forcés.
  • Lian Ping pratiquant de Dafa de la Province de Liaoning a été torturé à mort

    M. Lian Ping, 29 ans, était du Village de Qianyang, Donggang, Province de Liaoning . En 1999, il est allé faire appel à Beijing pour Dafa, et a été arrêté et emprisonné à deux reprises par la suite. Le 10 avril 2002, il a été arrêté pendant qu’il distribuait des documents de clarification de la vérité. Le 30 avril 2002, il a été condamné à 6 ans de prison. Le 10 juillet 2004, il a été torturé à mort dans la prison de la ville de Liaoyang. Les autorités exerçant une forte pression sur les membres de sa famille, ceux-ci n’ont pas osé dire quoi que ce soit au sujet de sa mort.
  • Liu Jingrong, pratiquant de Falun Dafa du comté de Dongliao, province de Jilin, est torturé à mort

    M. Liu Jingrong, un pratiquant de Falun Dafa du comté de Dongliao dans la province de Jilin, a souffert encore et encore de la persécution parce qu’il persistait à pratiquer le Falun Gong. Il a été détenu et torturé au camp de travaux forcés de Liaoyuan, de la ville de Jilin et dans celui de Jiutai Yinmahe. Il est décédé le 31 janvier 2004.
  • Des pratiquants de Falun Gong arrêtés pendant la visite de Jiang Zemin à Wuhan, province de Hebei

    A 3 h. de l'après-midi, plus de 20 fonctionnaires de la police de l'équipe de la sécurité nationale du bureau de la sécurité publique de Wuhan (les voisins ont parlé d'au moins 10 voitures garées devant la résidence de M. Ni) ont fouillé la maison de M. Ni. La police a tenté d'arrêter M. Ni sans raison légale et sans aucune preuve de mauvaise conduite. M. Ni a persisté dans son refus de signer l'acte d'arrestation et à expliquer la vérité aux voisins rassemblés pour l'occasion. A 18 h. 4 ou 5 fonctionnaires ont battu et frappé M. Ni cruellement et l'ont enlevé devant tout le monde.
  • Histoire de Lu Yuanzhuo, un jeune pratiquant de Dafa

    Le 30 décembre 2000, Yuanzhuo était sur la Place Tiananmen, tenant une bannière avec les mots"Falun Dafa est bon." Il criait les mots de toute sa force tout en courant autour de la place poursuivi par la police. Il se frayait un chemin à travers la foule. Pour finir les policiers l'ont encerclé, puis, devant tout le monde, ils ont commencé à battre brutalement cet enfant de dix ans. Puis ils l'ont envoyé au bureau de la province de Jilin à Pékin. Pour le forcer à donner son adresse et son nom de famille, la police l’a frappé tout le long du premier étage au quatrième étage. Malgré leurs brutalités, les policiers n'ont finalement obtenu que son surnom, Li Xinming.
  • Mme Zhong Fangqiong une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Chengdu est brutalement et illégalement torturée par la police

    Au milieu du mois de décembre 2002, Fangqiong a été enlevée illégalement par plusieurs policiers à son domicile de Chengdu. Elle a été enfermée dans une chambre de l’hôtel Baifurong de Chengdu. Ils l’ont interrogée sous la torture et ils lui ont arrachée une confession. Ils lui ont attaché les mains derrière le dos d’une chaise pendant prêt de six jours et six nuits. Pendant cette période ils l’ont souvent battue et donné des coups de pieds et gifler violemment. Ils ont même versé de l’eau glacée sur la tête la trempant de la tête au pied, sous-vêtements inclus. Des policiers saouls lui ont aussi versé de l’alcool sur le visage et le cou, imbibant jusqu’à ses sous-vêtements dans le but de l’humilier.
  • Ingénieur du gisement pétrolier de Liaohe, M. Gao Dong torturé au point de l'effondrement mental, au Camp de travail forcé de Benxi

    Un ingénieur en inspection et gestion du Bureau de prospection du gisement pétrolier de Liaohe pour la compagnie Zhenxing, M. Gao Dong, diplômé de l’Université du gisement pétrolier de Liaohe a été kidnappé et persécuté pour être resté fidèle à sa pratique de Falun Gong. En octobre 2003 il a été torturé par le Camp de travaux forcés Panjin de la province de Liaoning jusqu’à devenir presque fou...
  • Cas d’arrestations illégales après que le procureur suprême ait publié le bulletin, « Enquêter strictement et punir le crime de non respect des droits humains »

    Le procureur suprême chinois a décidé de mettre en place une campagne spéciale d’un an pour strictement enquêter et punir les crimes de non respect des droits humains, qui s’étale du 1er mai à juin de l’année prochaine. Cette décision affecte cinq catégories de crimes. Ce sont l’emprisonnement illégal, les fouilles illégales, l’extorsion d’aveux par la torture, la collecte de preuves par l’usage de la violence et les mauvais traitements des prisonniers et la prolongation illégale les termes d’emprisonnement. Mais, après que ce bulletin ait été publié, les cas d’arrestations illégales et d’emprisonnement des pratiquants de Falun Gong ont augmenté.