Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Le pratiquant de Falun Gong Jiang Xiao Feng qui étudiait en Irlande est illégalement arrêté en Chine et envoyé au Camp de Travail Forcé de Zhangshi

    Jiang Xiao Feng est un pratiquant de Falun Gong de Shengyang en Chine. Il a étudié en Irlande de 1998 à 2000. En mai 2000, il est retourné en Chine. Récemment, nous avons appris qu'il a été arrêté et envoyé dans le Camp de Travail Forcé de Zhangshi à Shengyang. Le Camp de Travail Forcé de Zhangshi est un endroit très pervers et il est aussi mauvais que le notoire Camp de Travail Forcé de Masanjia, celui de Longshan, celui de Guanshan et que la Prison de Dabei. Les fonctionnaires du Camp de Travail Forcé Zhangshi à Shengyang utilisent toutes sortes de méthodes brutales pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. A ce jour, au moins onze pratiquants sont morts suite à la persécution.
  • Mme Zhang est morte de la torture dans le camp de travaux forces de Wanjia

    Zhang Hong était une pratiquante de 31ans du district de Dongli, de la ville de Harbin dans la Province de Heilongjiang. Le soir du 8 mai 2004, elle a été arrêtée par la police alors qu’elle écrivait des messages de Dafa sur le mur de la prison de Dongfeng de la ville de Harbin. Elle a été envoyée au second centre de détention de Harbin. Le 10 mai, sa famille a eu l’autorisation d’aller lui rendre visite. Ca été la dernière fois où sa famille l’a vu vivante.
  • Le pratiquant de Dafa Liu Xiaodong a été torturé à mort à la prison de Beian dans la Province de Heilongjiang

    Quand les membres de sa famille ont entendu parler de sa souffrance ils se sont rendus au centre de détention pour discuter avec la police. Cependant ils ont été arrêtés par la police. Quand le frère de M. Liu Xiadong a vu le corps de Liu Xiadong couverts de blessures, il a filmé son corps pour constituer une preuve. Mais la police l’a découvert, a arraché sa caméra et les films et la mis illégalement en détention. Quand sa femme a essayé d’arrêter la police de le battre elle aussi été arrêtée et détenue.
  • Liu Jingrong, un pratiquant de la province de Jilin est torturé à mort

    M. Liu Jingrong, un pratiquant de Dafa du Comté de Dongliao dans la province de Jilin a souffert jour après jour sous la persécution parce qu'il persistait à pratiquer le Falun Gong. Il a été détenu et torturé dans le Camp de Travail Forcé de Liaoyuan, au Camp de Travail Forcé de la ville de Jilin et au Camp de Travail Forcé de Jiutai Yinmahe. Il est décédé le 31 janvier 2004.
  • La pratiquante Wang Li dénonce la perversité du Camp de Travail Forcé de Masanjia devant des journalistes de la propagande

    Un jour en septembre 2003, alors que l'Equipe des Femmes N°2 du Camp de Travail Forcé de Masanjia faisait leurs exercices matinaux quotidiens, des journalistes d'un média géré par l'état sont arrivés pour prendre des photos. Les officiers de police ont activement coopéré avec les journalistes. Beaucoup de pratiquants de Dafa qui étaient là avaient pleinement conscience du fait que les journalistes essayaient d'utiliser les photographies dans les médias ou dans les pays outremer afin de tromper les gens et dissimuler la persécution du Falun Dafa. Aussi, beaucoup de pratiquants de Dafa n'ont pas coopéré dans la fabrication des histoires.
  • La police de la prison de Duyun a torturé Hu Dali, un pratiquant de Dafa de la province de Guizhou presque jusqu’à la mort - sa mère est morte de chagrin

    La mère de M. Hu, mme. Zhang Guangxian est fréquemment allée au centre de détention pour demander la liberté conditionnelle de son fils afin qu'il puisse recevoir un traitement, mais les autorités ont refusé sa demande pour la raison que M. Hu n'écrivait pas les "trois déclarations" (2). Plus tard, les fonctionnaires de la détention centrale ont secrètement envoyé M. Hu à la prison 4 dans la ville de Duyun, province de Guizhou, ce qui a porté un coup terrible à mme. Zhang. Les autorités l’ont menacée peu de temps après qu'elle soit retournée chez elle. Plusieurs d’entre eux ont saisi sa main pour mettre de force son empreinte digitale sur les "trois déclarations," mais elle a fermement résisté. Après tant de mois sous une atmosphère de terreur, Zhang est morte la soirée du 22 février 2004 à l'hôpital médical chinois, dans le comté de Xiuwen, province de Guizhou.
  • Les faits concernant la persecution de Yang Lidong au camp de travail forcé Jiutai (Photo)

    Le 8 février 2002, les policiers du poste de police Tuanjie ont arrêté Yang Lidong après qu’ils aient saccagé son domicile. Yang a été brutalement battu, torturé et condamné à deux années de « réforme par des travaux forcés » parce qu’il refusait d’abandonner sa croyance. Il a été envoyé au camp de travail forcé Jiutai, province de Jilin, le 11 février 2002.
  • Des pratiquants de Falun Dafa de Handian et de Shuangcheng, dans la province de Heilongjiang arrêtés et persécutés de façon illégale

    Au cours de l’après-midi du 28 février, une douzaine de personnes, dont les policiers Sui Guangcheng et Yu Zhanjun et le secrétaire de la commission politique et judiciaire Sun Jihua, sont allés dans trois voitures dans tous les villages des environs où vivaient des pratiquants de Falun Dafa. Ils ont fouillé les maisons des gens qu’ils suspectaient être des pratiquants. Ils cherchaient des livres de Falun Dafa, de la documentation sur la persécution et ils envoyé de force dans des camps de travaux forcés ceux qui étaient en possession de bannières de Falun Dafa, de CD ou de prospectus.
  • Le docteur disait qu’elle n’avait plus aucune chance de se rétablir, mais la pratique de Dafa a renversé tous les symptômes malins

    "Je suis un fermier de 36 ans, avec une famille de quatre, comprenant mon fils et ma fille. Mes parents ont commencé à pratiquer Falun Dafa en 1996. D'abord, je ne croyais vraiment pas en cela. Néanmoins, en raison de mon respect pour mes aînés, je ne me suis pas opposé à eux. Je riais tout bas, simplement quand je les voyais pratiquer et lire les livres. Cependant, un événement récent a complètement changé ma compréhension de Falun Dafa. "
  • Dong Xinran Pratiquant de Dafa de Shenyang, dans le coma suite à la torture

    Dong Xinran a été enlevé par la police dans la ville de Shenyang, province de Liaoning, le 31 mars 2004. Sa femme a reçu une notification le 4 juin 2004 de l’hôpital de la prison de la province de Liaoning, disant que son mari était dans un état critique. La notification a été émise par l’hôpital le 2 juin. Quand la femme de Dong Xinran arriva à l’hôpital le matin du 5 juin, elle vit que son corps était émacié et qu’il était inconscient, avec des contractions et mouvements de corps sporadiques. Il y avait des traces foncées de caillots de sang sur et autour de ses dents et gencives. Son état est resté critique.
  • Le pratiquant de Dafa, M. Zhou Zhi de la province de Liaoning, est dans un état critique à cause d’une longue grève de la faim entreprise dans la seconde prison de la ville de Shenyang

    Zhou Zhi a été amené sur une civière dans salle des visites. Il n’avait que la peau et les os déjà. En voyant cette situation, sa famille exigea fortement qu’il soit relâché. Cependant, les autorités de la prison refusèrent de le libérer, rétorquant que sa mort serait considérée comme étant naturelle s’il mourrait dans la prison, et que la prison n’en serait pas tenu responsable.
  • Témoignage oculaire : Récit de la mort de Zhang Yali et deux autres pratiquantes de Falun Dafa

    La police avait l'habitude des méthodes brutales et inhumaines pour torturer les pratiquants. Le chef du camp de travail, Wu Hongru, a eu des réunions avec d'autres policiers et a décidé de torturer tous les pratiquants fermes jusqu'à ce que nous ayons écrit des lettres de repentir signifiant l’abandon de la pratique du Falun Gong. Autrement, on ne nous permettrait jamais de quitter le camp de travail. Tout à coup, nos peines étaient prolongées indéfiniment.
  • 165 cas de décès rapportés au premier semestre de l’an 2004, dont 75 décès ayant eu lieu cette année

    Selon les statistiques obtenues par le site Internet Clearwisdom, à la mi-année 2004, par l’entremise de canaux non-gouvernementaux, 165 décès de pratiquants de Falun Gong ont été confirmés comme dus à la persécution. Parmi ce nombre, 75 pratiquants ont été torturés à mort. Au total, en date du 30 juin 2004, 998 pratiquants de Falun Dafa morts en raison de la persécution ont été identifiés. Ce nombre de 165 cas de pratiquants de Falun Dafa morts en 2004 en raison de la persécution est la compilation d’informations sur plus de 25 provinces, régions autonomes et municipalités en Chine continentale. Parmi elles, Heilongjiang (24 cas), Jilin (19 cas), Hebei (19 cas), Lianing (18 cas), Shandong (15 cas) et Sichuan(14 cas) sont parmi les provinces où la persécution a été la plus sévère.
  • Une jeune pratiquante de Dafa enceinte de trois mois est tuée en détention , sa petite fille souffre de la perte de sa mère (photos)

    Après avoir lu l’article “Une jeune mère enceinte de trois mois meurt de l’injustice, où se trouve sa petite fille ? », nous avons grâce à nos divers efforts réussi à retrouver Huang Kaixin, la fillette de trois ans de Mme Luo Zhixiang. Mme Luo Zhixiang pratiquait le Falun Gong et elle est morte en résultat de la persécution qui lui a été infligée alors qu’elle était illégalement détenue par les autorités chinoises pour sa pratique du Falun Gong.
  • Protéger les droits des femmes et des enfants : Un appel pour faire libérer Mme Lu Yanna pratiquante de Falun Gong qui allaite encore son bébé

    En 2000, un policier de la ville de Longkou, dans la province de Shandong a battu à mort une dame âgée parce qu’elle exerçait son droit constitutionnel. Aujourd’hul en faisant appel contre l’injustice envers le Falun Gong, les autorités ont enlevé et illégalement détenu une jeune mère qui allaite encore son bébé. Parce que Lu Yanna a révélé le meurtre, elle a été torturée par le policier Xiangyang Ma dans le Poste de Police de Longkou, jusqu’à ce qu’elle tombe inconsciente et par trois fois. Parce qu’elle a dit la vérité, elle et son mari ont été forcés de partir de chez deux pour éviter l’arrestation illégale. Parce qu’elle a persisté à vouloir être une personne honnête et droite, elle a été inscrite sur une liste de gens « Recherchés » offrant 60 000 Yuan (1) de récompense pour sa capture.