Nouvelles de Chine, 4545 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La police a kidnappé Mme Wei Lili et M. Ma Xuhui, pratiquants de Falun Dafa de la ville de Yingkou située dans la province de Liaoning

    Aussitôt que Mme Wei découvrit qu’elle avait été suivie, elle a fait demi tour, est redescendue les marches, mais seulement pour se retrouver face à la police qui lui bloquait le chemin. Sans détenir de mandat d’arrestation, la police a essayé à ouvrir la porte de Mme Ma de force. N’y parvenant pas ils ont utilisé une clé passe partout pour ouvrir la porte et on ensuite pillé son domicile. Ils ont confisqué plus de cents VCD, deux cents prospectus de clarification de la vérité et dix copies du Zhuan Falun (1). Mme Wei et M. Ma ont tous deux été emmenés au centre de détention de la ville de Yingkou. Tout le long du chemin Mme Wei a crié « Falun Dafa est bon. » La personne qui l’avait repérée et dénoncée à la police a reçu 7’000 Yuan (2) en récompense.
  • Des informations complémentaires sur le décès d’une pratiquante – torturée à mort par gavage forcé en novembre 2001- dans le centre de détention de Dongcheng à Beijing

    Clearwisdom.net a rapporté en mai 2004 qu’on suspectait qu’une pratiquante de Falun Dafa avait été persécutée à mort en novembre 2001 dans le centre de détention Est de Beijing. Je peux confirmer la validité de cette publication parce qu’à cette époque j’y étais détenue. J’ai été enfermée dans une cellule du centre de détention Est de la ville de Beijing le 2 novembre 2001, à cause de ma détermination dans la cultivation du Falun Dafa. J’y ai appris par les détenues qu’il y avait une pratiquante qui venait juste d’être torturée à mort.
  • Cent tortures (illustrations 16 - 18)

    Les pratiquants de Falun Dafa résistent pacifiquement à la persécution encouragée par le gouvernement en chine pour demeurer fidèles à leur fois. Le choc électromagnétique est une des nombreuses formes de torture auxquelles ils sont soumis dans les centres de détention, les camps de travail et les centres de lavage de cerveau.
  • Mlle Ou Xianyan, une mineure de la province de Guangxi, est condamnée à 4 ans de prison pour sa croyance en Dafa

    Mlle Ou Xianyan est une pratiquante de Dafa de la ville de Wuzhou de la province de Guangxi. En 2002, alors qu'elle étudiait dans une école professionnelle de la ville de Nanning dans la province de Guangxi, elle a clarifié la vérité au sujet du Falun Gong à ses camarades de classe. Cependant, ses camarades de classe l'ont dénoncé à l'école. Le département de sécurité de l'école a alors envoyé des gens pour la surveiller et l'interroger, lui demandant d'abandonner sa pratique.
  • Les pratiquants de Dafa Zhao Ming, Zhao Liang et leur mère de la ville de Huludao souffrent la persécution

    A 22h environ le 22 février, la police a enlevé les pratiquants Zhao Ming et Zhao Liang, qui n’avaient plus pu vivre chez eux depuis deux ans du fait de la persécution, et aussi leur mère. Actuellement, Zhao Ming et Zhao Liang sont détenus dans un centre de détention de la ville de Huludao et leur mère est aussi dans un centre de détention.
  • Transferts secrets de la prison de Harbin vers d'autres prisons dans le but de cacher une mort par torture

    Le 4 avril de cette année, dans le but d'atteindre le taux de cent pour cent de transformation [De pratiquants abandonnant le Falun Gong], la prison a commencé à torturer à grande échelle les pratiquants de Dafa. Yang Ji, Xia Zhiwei, et Liu Chunhai, les trois policiers, et les prisonniers Ren Jiachen, Suo Wenjie, Zhang Zialonh, Fu Mao, Li Shuping, et d'autres encore ont formé la soi –disant "équipe pour agresser les déterminés" dans la section dix de la prison. Au même moment, Wang Dayuan, un pratiquant de Dafa de la Section Deux, qui était également un jeune scientifique et conférencier à l'Université de l'Industrie de Harbin, a été battu à mort. Dans le but de cacher la vérité, les autorités nous ont tous secrètement transférés dans différentes prisons le 1er juillet.
  • La police de la prison de Duyin torture le pratiquant de Dafa Hu Dali de la Province de Guizhou jusqu’à l’article de la mort et sa mère meurt de chagrin

    Il nous a été rapporté que le disciple de Dafa M. Hu Dali se trouve actuellement à l’hôpital de police de la ville de Guiyang pour recevoir un traitement d’urgence. Sa vie est en grand danger dû à la torture qu’il a subie à la prison de Duyun.
  • Un policier de la prison de Chishan écrit au site Internet Minghui, révélant la manière dont les gardiens torturent les pratiquants de Falun Gong à l’abri des regards

    Il y a quelques jours, un policier de la prison de Chishan dans la province de Hunan a écrit au site Internet Minghui pour révéler la manière dont le personnel de prison torture cruellement, à l’abri des regards, les pratiquants de Falun Gong. Dans cette lettre il a dit franchement "J’ai été en contact avec ces pratiquants pendant des années. Dans le passé j’avais aussi des mécompréhensions à leurs égards et j’ai même pris part à la persécution. Toutefois, avec le temps, j’ai vu en eux un espoir ... En tant que policier au service du peuple, si je ne faisais pas un pas en avant pour dire quelques mots pour défendre la justice, ma conscience ne me laisserait pas en paix."
  • Une mère et son nourrisson sont arrêtés et envoyés dans un centre de lavage de cerveau

    Le 8 avril 2004, la pratiquante de Dafa, mme Luu Yanna, qui venait d’accoucher dix jours plus tôt, a été illégalement arrêtée. Elle et le nouveau-né du nom de Shanshan ont été emmenés dans la ville de Longkou, province de Shandong, à 500 kilomètres, et sont à présent détenus au Centre de Lavage de Cervedau du « Bureau 6-10 ». Mme Luu Yanna avait révélé la persécution contre le Falun Gong. La jeune mère qui allaite son bébé, a été torturée par le policier Ma Xiangyang de la ville de Longkou au point de perdre conscience trois fois.
  • Zhao Yanwu, pratiquant de Falun Dafa, torturé en prison

    Début février 2002, Zhao Yanwu est allé à Liujie dans la ville de Dujiangyan dans le but d’interrompre les programmes de la télévision nationale pour exposer la persécution du Falun Gong. Le 5 février, la police l’a arrêté. Le 11 septembre, le tribunal de la ville Dujiangyan l’a condamné à 5 ans et demi de prison, et l’a envoyé au centre de détention de Dujiangyan. L’hiver était rude ce février-là, et on l’a forcé à s’asseoir dans une cuvette d’urine, ce qu’ils appellent « noyer le poisson rouge », tout en obligeant d’autres prisonniers à verser au moins trente bassines d’eau froide sur lui. Il n’avait pas le droit de dormir, et a subi la torture du « banc de tigre » (1) et du « dragon tenant une colonne » (2). Il a également subi la torture d’avoir ses poils pubiens arrachés un par un. Sa famille n’a pas eu l’autorisation de lui rendre visite.
  • L’impitoyable “Guerre contre les pratiquants déterminés” dans le centre de désintoxication de Harbin

    "On m’a menottée à trois différentes endroits de la prison. Les malfaiteurs avaient enduit mes mains et bras d’un produit chimique qui causait une sensation de chaleur et d’engourdissement. Puis deux convicts criminels m’ont menottée sur un large cadre métallique. Une criminelle avait mis un pied sur mes menottes et placé ses mains sur les épaules d’un autre prisonnier. D’abord elle tapait du pied, plus elle sauta violemment tout en me demandant si j’acceptais d’être « transformée ». J’ai répondu non et elle sautait encore plus violemment."
  • La police de la ville de Changchun torture à mort Mr. Jiang Young pratiquant de Falun Gong

    Mr. Jiang Yong, pratiquant de Dafa âgé de 46 ans, était de la province de Xingfu, de la ville de Changchun. Le 13 avril 2004, la police du bureau de la sécurité publique de la ville de Changchun, a enlevé Mr. Jiang. Il a été emmené à l’hôpital de la sécurité publique après avoir été sévèrement battu par la police de la section de la Sécurité de l’Etat. Plus tard, Mr. Jiang était transféré au principal centre de détention de la ville de Changchu pour y être emprisonné. Le soir du 4 juillet 2004, le Centre de Détention a informé la famille de M. Liang qu’il était décédé. Sa famille n’a pas été autorisée à le voir.Certains d’entre eux sont torturés à mort, d’autres sont morts suite aux mauvais traitements qu’ils ont subis plus tôt, et d’autres encore sont morts après qu’on leur a injecté des drogues nocives pour le système nerveux central.
  • La Persécution de Mme Yue Lihua au camp de travail forcé pour femmes de la province de Shandong

    Mme Yue Lihua : de la ville de Jinan, environ quarante ans, louait sept chambres pour les pratiquants de Dafa indigents et a été trahie et donc condamnée à trois ans dans un camp de travaux forcés (jusqu’à septembre 2004). Au début, elle a été forcée d’assister aux sessions de lavage de cerveau mais elle s’est éveillée graduellement. Face à une pression si immense, elle a tenu tête avec dignité.
  • Dessins de Techniques de Torture - No. 32: Suffocation intentionnelle

    La police couvre la tête du pratiquant de Falun Gong d’un sac plastique de sorte qu’il ou elle ne puisse plus respirer. Puis ils le bourrent de coups de pieds et de coups de poings tout en l’électrocutant avec un bâton électrique. Cette technique de torture est extrêmement cruelle, et les victimes torturées de cette manière peuvent facilement mourir de suffocation.
  • Un tollé général s’élève contre une tentative d’arrestation d’une pratiquante du troisième âge par des officiers de police

    En août 2003, le directeur adjoint de la station de police Xincun, Liu Gongping qui contrôle personnellement la persécution du Falun Gong est allé avec d’autres policiers pour arrêter la pratiquante de Falun Gong Mme Hu Wangxiang. Mme Hu vit dans le quartier résidentiel de Yuanyi. Les gens qui ont été témoins de cet incident ont été scandalisés. Sous la pression des gens en colère, Liu Gongping a laissé deux personnes pour surveiller l’endroit et est parti avec les autres policiers.