Nouvelles de Chine, 4213 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé

  • Mme. Zheng Libo, pratiquante de Falun Dafa de la province de Heilongjiang, a été torturée à mort par la police de la ville de Qitaihe

    Mme. Zheng Libo, âgée de 51 ans, était une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Qitaihe, dans la province de Heilongjiang. La police locale a agressivement intensifié les arrestations des pratiquants de Falun Dafa après que des documents de clarification de la vérité fabriqués localement ait été découverts. Le 12 avril 2003, Zheng Libo a été enlevée et emmenée au commissariat de police de la ville de Qitaihe, où la police l'a torturée inhumainement, physiquement et mentalement. Zheng Libo a été torturée à mort le 14 avril 2003, seulement deux jours après avoir été enlevée.
  • Révéler la Vérité de l’Incident de L’Auto-Immolation de Tiananmen a partir de mon Expérience Personnelle

    "Cet événement était sans précèdent. Si l’immolation était réelle, comment la police l’aurait elle su plusieurs jours auparavant ? Pourquoi n’ont ils pas empêché la tragédie de se produire ? Et pourquoi aurait ils renforcé la loi martiale a ce moment ? Etait ce dans le but de filmer l’incident sans être interrompus, ou était ce simplement pour éviter que quelqu’un découvre que tout ceci était faux."
  • La perplexité d’un chef de section dans une prison

    J’ai rencontré encore d’autres pratiquants qui m’ont tous raconté des histoires émouvantes. En quoi essayons-nous de « transformer » ces gens? Un vaurien devient une bonne personne en pratiquant le Falun Gong. Allons-nous le « transformer » à nouveau en vaurien? Ou bien allons-nous lui laver le cerveau pour qu’il aille faire la fête, fréquente les prostituées et les salles de jeux ; ou bien pour qu’il devienne une personne dont les discours sont pleins de paroles vertueuses, mais dont le cœur est rempli de luxure et de désir? Sinon, en quoi allons-nous lui laver le cerveau?
  • Le Centre de Détention du District Uuest de Beijing torture les pratiquants de Dafa

    Xue mei a économisé le billet de train pour Beijing pour aller faire appel et s’est rendu seule Place Tiananmen. Elle a déployée une bannière clarifiant la vérité, et a été arrêtée et emmenée dans le Centre de Détention du District Ouest de Beijing le 12 février. C’était avant le Nouvel An Chinois 2002. Elle a été immédiatement arrêtée et interrogée dans le centre de détention. La police l’a choquée avec des matraques électriques en montant d’une jambe jusqu’au bras et à l’épaule. Plus ils l’ont choquée à la tête et de l’autre côté du corps. Voyant cela elle n’a pas été effrayée, la police a amené des baquets d’eau froide et a versé l’eau sur le devant de ses vêtements. Elle a eu si froid qu’elle s’est retirée en arrière, alors la police a tiré son col pour verser de l’eau à l’arrière de ses vêtements.
  • La Police de la ville de Mudanjiang a récemment kidnappé plus d’une centaine de pratiquants de Dafa

    Afin de couper les pratiquants de Dafa de tout contact avec le monde extérieur et d’empêcher que les nouvelles de la persécution filtrent, le « Bureau 610, [une agence spécifiquement créée pour persécuter le « alun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau d’administration dans le Parti et tous les autres systèmes politiques et judiciaires ] ont appliqué un blocus de l’information et ont même empêché les membres de famille des pratiquants de Dafa de leur rendre visite pendant une longue période. Nous avons eu mot de façon répétée de gavages forcés à l’intérieur du centre de détention.Le août 2003, le pratiquant de Falun Gong Yu Wenyou de la Province de Zhejiang a été torturé à mort par les officiers du Bureau 610 de Mudanjiang et la police. Ces nouvelles n’ont été révélées qu’en octobre. Jusque là, on sait qu’au moins cinq pratiquants de Dafa dans la ville de Mudanjiang sont morts en résultat de la torture.
  • Deng Guojun, pratiquante de Falun Dafa, habitante de la ville de Chenzhou, province de Hunan, a été torturée à mort

    Madame Deng Guojun, 60 ans était une pratiquante de Falun Dafa de Chenzhou, province de Hunan. Elle a été emmenée de chez elle et illégalement détenue en août 2002, et a été maintenue au poste de garde au centre de détention numéro 2 de Chenzhou. Le soir du 19 octobre 2003, Deng Guojun est morte de manière inattendue. Son corps a été couvert de sacs en plastique et attaché. Quand le sac en plastique qui couvrait son visage a été enlevé, son visage semblait creusé et était d'une couleur de cire jaune, et il y avait de sang aux coins de sa bouche.
  • Plus de dix pratiquants détenus dans le Camp de Travail de Dehui sont en grève de la faim depuis deux semaines pour protester contre les traitements inhumains

    L’année dernière, elles ont été dévastées par la torture physique et mentale. Les cadres de la prison Ding Richao, Liu Yuhu, Liu Chao et le docteur de la prison Li Yazhou, ont cruellement place des chaînes aux pieds des pratiquantes qui sont déjà extrêmement faibles, et leur ont fait subir des séances barbares de gavage forcé, faisant aller et venir les tubes par saccade dans leurs narines et leurs gorges . On rapporte que la condition de certaines est déjà critique.
  • CIFD: Femmes pendues au plafond, les bras retournés, harcelées sexuellement avec des bâtons - Tentative d'attendre le Quota de "Réforme"

    Pour tenter d'atteindre le quota de pratiquants de Falun Gong "réformés" fixé par le gouvernement, les camps de travaux forcés à travers la Chine ont reçu du "bureau"6-10" l'ordre de faire signer aux pratiquants de Falun Gong des "déclarations de repentir" dans lesquelles ils renoncent à leurs convictions en la pratique. Au Camp de Rééducation de Dalian, pour atteindre le quota de "réforme", on utilise quotidiennement des vidéos diffamatoires sur le Falun Gong que l'on passe en boucle aux pratiquantes. On les prive de sommeil, on les soumet à des températures extrêmes, glaciales, brûlantes, on les bat avec des matraques électriques, on les torture par la méthode du gavage forcé et on les harcèle sexuellement.
  • Mme Lu Xiufang a été cyniquement relâchée du camp de travail pour femmes de Jinan seulement pour mourir chez elle deux heures plus tard

    Mme Lu Xiufang était une pratiquante de Dafa de 56 ans et une paysanne du village de Longhezhuan, ville de Huashan, Cité de Jimo, Province de Shandong. Le 21 juillet 2003, mme Lu est décédée des blessures causées par la torture, moins de deux heures après qu’elle ait été ramenée chez elle de la prison pour femmes de Jinan.
  • La Prison Incinère le Corps d’une Pratiquante pour Détruire la Preuve de Leur Horrible Torture

    La pratiquante de Dafa, Mme Liu Liyun, 44 ans était une résidente de la Ville de Huludao. Elle a été torturée a mort le 23 Juillet 2002 dans la prison, mais la prison a déclaré que Mme Liu etait morte de quelque maladie. Une personne a l’intérieur de la prison a révélé que le personnel l’a réellement battue à mort. Le père de Mme Liu a vu ce qui restait de son corps dans une pièce vaguement éclairée avec les lumières intentionnellement faibles. Ils ne lui ont pas permis d’inspecter son cadavre mais seulement d’entrevoir son visage. La tête de Mme Liu Liyun semblait être très enflée. Après qu’il l’ait vu, les autorités de la prison se sont précipitées pour faire incinérer son corps afin de détruire la preuve physique de leur atrocité.
  • Les pratiquants de Dafa qui ont tenté de faire appel par les moyens légaux sont torturés et tués

    Le chef d’équipe Jia Weijun a dit plus tard lors d’une réunion, “Vous autres semez la pagaille [ se référant aux appels légaux des pratiquants]Je fabriquerai des preuves à rapporter là-haut. Je dirais que j’accomplis l’ordre de Jiang de vous réprimer financièrement. » En conséquence, les pratiquants de Dafa qui ont été détenus au Camp de Travail de Fuyu ont été arbitrairement persécutés pour leurs appels légaux, et d’eux d’entre les quatre ont été envoyés aux centres de détention qui les ont torturés à mort sans la moindre pitié.
  • Une pratiquante de Dafa décède dû à l’extrême torture physique et mentale par la police

    Mme Zheng Libo, cinquante et un ans, était une pratiquante de Falun Gong de la ville de Qitaihe, dans la province de Heilongjiang. La police locale était en train de violemment arrêter les pratiquants après qu’un endroit qui produisait des documents clarifiant la vérité ait été découvert. Le 12 avril 2003, Zheng Libo a été enlevée et emmenée au poste de police de la ville de Qitaihe, où la police l’a inhumainement torturée physiquement et mentalement. Zheng Libo a été torturée à mort le 14 avril 2003, seulement deux jours après qu’elle ait été enlevée.Nous appelons toutes les personnes de conscience dans le monde à tendre une main secourable. Ensemble nous pouvons arrêter les tortures physiques et mentales des pratiquants de Dafa au bon cœur infligées par Jiang et son régime et ensemble nous pouvons mettre fin à la persécution.
  • Des dizaines de milliers de Yuan extorqués à une vieille dame pour avoir fait appel à Beijing

    Le 20 juin 2003, quelqu’un m’a dénoncée à la police pour avoir affiché des documents qui clarifiaient la vérité. J’a été condamnée à deux mille Yuan d’amande, ce qui a créé une lourde charge financière et psychologique pour ma famille. De plus, les criminels du comté du « Bureau 610 » ont essayé de m’emmener au centre de lavage de cerveau de la province. A ce moment, une de mes jambes était enflée et j’avais une forte fièvre. Comme j’ai fermement refusé de coopérer avec eux, ils ont laissé tomber. Bien que je me suis dépêchée de partir de chez moi, ils ont continué à harceler les membres de ma famille et mes proches afin de découvrir où j’étais, faisant de moi, une vieille femme, une indigente et une sans domicile.
  • " L'École d'Éducation Légale " dans la Ville de Shenyang Persécute Cruellement des personnes innocentes

    J'ai été arrêtée peu après être sortie de chez moi, autour de 7:30 du matin le 26 août, 2003. Quelques vingt agents de police m'ont traînée dans une voiture de force. Ma cheville droite a été tordue et est encore blessée aujourd'hui. Mes deux mollets avaient des égratignures et saignaient. La partie de ma cuisse près la hanche avait une blessure de 3 pouces de long. Le côté gauche de ma poitrine et des côtes avait aussi des égratignures. Deux taches noires et bleues marquaient mes jambes. Après m’avoir traîné dans la voiture, ils m’ont faite tomber et m’ont interdit de bouger...
  • Cinq pratiquants de Falun Dafa illégalement condamnés dans la région autonome de la Mongolie intérieure

    Le jour du procès, le bureau de la sécurité publique local a expédié la police armée pour garder l'entrée de la salle d'audience et empêcher les familles des pratiquants de Falun Dafa d'être témoins des démarches de la cour. Les 5 pratiquants se sont adressés à la cour avec droiture. Cependant, la plus longue peine de prison a été de 3 ans et demi et les officiers juridiques ont illégalement prolongé la peine de prison de Zhang Ling de 6 mois, en raison de sa position ferme dans le Falun Dafa.