Camps de la mort et trafic d'organes

Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes

  • Mon cher ami, quand nous rencontrerons nous encore ?

    Les pratiquants du Falun Dafa qui sont détenus dans le camp de concentration de Sujiatun de la ville de Shenyang souffrent une torture barbare. Nos compagnons de pratique ont leurs organes prélevés alors qu’ils sont encore vivants. Leurs cornées retirées et leurs corps jetés dans le crématorium, deviennent des colonnes de fumées blanches sortant de la cheminée. Le monde entier doit sévèrement condamner de tels crimes démoniaques !
  • Abandonner ses illusions sur le PCC après avoir considéré les faits: Prélèvements d’organes de prisonniers vivants, incinération des corps pour détruire les preuves au camp de concentration de Sujiatun

    Récemment, les compagnies internationales du commerce illicites d'organes et les hôpitaux privés se sont concentrés sur Sujiatun dans la ville de Shenyang, province de Liaoning. Un camp de concentration à Sujiatun a détenu environ 6.000 pratiquants du Falun Gong qui ont été transférés du nord-est et de d'autres endroits en Chine. Des médecins y prélèvent les organes des détenus. Le camp a un incinérateur. Les dépouilles des pratiquants du Falun Gong sont incinérées tout de suite après le prélèvement de leurs organes.
  • Agonie silencieuse et conscience torturée

    Lorsque les pratiquants sont sur la table d’opération et que les docteurs prélèvent leurs organes, les pratiquants ne peuvent pas exprimer leur profonde douleur en criant fort. Cependant, la souffrance silencieuse des pratiquants est imprimée dans l’esprit des chirurgiens ; cela torture leur esprit et interroge la conscience des chirurgiens. Ce crime odieux a commencé il y a cinq ans, toutefois la souffrance innommable des pratiquants assassinés n’a pas été entendue par le monde extérieur jusqu'à aujourd’hui. Leur douleur torture à présent notre esprit et interroge notre conscience à tous.
  • Terribles révélations sur les transplantations d'organes en Chine

    "Les hôpitaux en Chine, dans leur recherche de nouveautés, de gain et d'originalité, développent constamment de nouveaux projets avec le développement de la recherche. Conduits par la recherche de la renommée et de gains matériels, les médecins dans ces hôpitaux s'engagent tranquillement dans des affaires violant les droits humains sous le prétexte qu'en Chine, il n'y a pas de loi qui interdise le prélèvement d'organes humains. Si ce développement est autorisé à continuer, les droits de chacun seront violés, chacun va perdre sa dignité, chacun risquera qu'on lui prenne ses organes et chacun fera face à la possibilité d'être injustement condamné à mort simplement parce que quelques personnes riches et puissantes ont besoin d'une transplantation d'organe."
  • Un même témoin continue à révéler l'horreur du prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants à l’intérieur du camp de Sujiatun

    Lors d'une seconde entrevue, la personne qui s'est présentée voici quelques jours pour révéler des détails concernant le camp de concentration de Sujiatun en Chine du nord-est a révélé que son ex-mari était un des principaux chirurgiens du camp de concentration. Il est neurochirurgien et principalement responsable du prélèvement de la cornée. En raison du caractère effrayant du prélèvement d'organes vivants et de l’incinération des cadavres, le témoin et sa famille ont vécu des expériences de vie dévastatrices. Il est presque impossible que les gens imaginent le degré de souffrance que les pratiquants de Falun Gong subissent à l'intérieur du camp.
  • Sujiatun, ne sera plus jamais juste un nom (Photos)

    Certains noms, à cause de leur histoire, ne restent pas de simples mots, mais deviennent des rappels douloureux d'événements tragiques. Après ce qu'ont fait les Nazis, "Auschwitz n'est plus juste " un lieu en Pologne ", et en Russie, le mot " Goulag" porte une profonde signification. Et maintenant, les gens vont bientôt se souvenir similairement d'un lieu en Chine - Sujiatun -. Les crimes effroyables crimes inhumains du PCC en persécutant les pratiquants de Falun Gong ont fait de Sujiatun bien plus qu'un nom de district de la ville de Shenyang. De tels noms seront pour toujours connectés avec certains des plus notoires crimes de l'histoire humaine.
  • WOIPFG: Premier rapport d’enquête sur le camp de la mort de Sujiatun, ville de Shenyang, province du Liaoning

    Selon notre enquête initiale, il existe bien une grande "ferme d'organes" à Sujiatun, ville de Shenyang, province du Liaoning en Chine. C'est une pratique systématique, qui inclut d’établir le camp de la mort, de détenir les "pourvoyeurs" (les pratiquants vivants du Falun Gong), de fournir les organes des pratiquants du Falun Gong correspondant aux demandes, de prélever chirurgicalement les organes, d’éliminer les corps des victimes et d’installer les hôpitaux qui emploient ces organes volés. Sans aucune procédure légale, les pratiquants du Falun Gong sont amenés au camp de la mort de Sujiatun sans que quiconque soit au courant. Ils sont dans l'isolement complet. Leurs corps sont incinérés après le prélèvement de leurs organes.