Camps de la mort et trafic d'organes

Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes

  • Qu’est-ce qui se cache derrière les “Annonces d’organes vivants” au Centre de greffes d’organes de Shenyang?

    Après que les horreurs – du prélèvement d’organes de pratiquants du Falun Gong qui étaient encore vivants - à Sujiatun dans la ville de Shenyang, province du Liaoning aient été révélées, la question, "Y a-t-il vraiment un marché clandestin d'organes dans la région de Shenyang?" est venue à l'esprit des gens et est devenue le point central de toutes les discussions. Le site Web du Centre international du réseau d’aide aux transplantations en Chine (CITNAC), créé par le premier hôpital affilié à l'université médicale de la Chine dans la ville de Shenyang (www.zoukiishoku.com), prouve clairement qu'une banque d'organes avec des sujets vivants est située dans ce secteur.
  • Réflexions sur la réponse du Ministère Chinois des Affaires Etrangères au camp de concentration de Sujiatun

    Que se passerait-il si les journalistes visitaient Sujiatun après que le PCC ait tout arrangé ? Il est très probable que les témoins seraient tués avant la visite. Une autre possibilité est que les victimes soient déplacées vers un endroit différent, toutefois les crimes continueraient. La communauté internationale devrait conduire des recherches indépendantes, formant une délégation composée de fonctionnaires des Nations Unies et de représentants de pays démocratiques, de médias indépendants, des organisations internationales des droits de l’homme, et des pratiquants de Falun Gong. Ils devraient demander d’enquêter de manière complète sur Sujiatun et les autres camps de travail forcé et prisons sans la surveillance et le contrôle du PCC. Nous sommes certains que le PCC n’oserait pas accepter une telle enquête.
  • Remarques sur la portée de l’enquête et sur la collecte de preuves par le " Comité pour enquêter sur les faits"

    Aller à Sujiatun maintenant pour mener une enquête et rassembler des preuves sera un effort futile et sera également un acte de consentement aux crimes du PCC contre les pratiquants de Falun Gong, y compris la détention illégale, la torture, le meurtre brutal, l'abus sexuel et le travail d’esclaves. Nous espérons que les gouvernements et les médias pourront augmenter la portée de leur enquête sur les faits et la recherche de preuves concernant le prélèvement d'organes des pratiquants du Falun Gong et l'incinération des corps pour détruire les preuves.
  • CIFG : Les révélations déclenchent une vague de meurtres dans les hôpitaux chinois, les corps du Falun Gong sont découpés en morceaux pour leurs organes

    Les enquêteurs secrets ont révélé aujourd'hui qu’en réponse à la révélation publique, les fonctionnaires en Chine ont maintenant commencé une campagne massive et mortelle pour détruire la preuve des camps de concentration emprisonnant les pratiquants du Falun Gong ; dans les camps, les pratiquants du Falun Gong sont tués après le prélèvement de leurs organes pour la vente. La situation s'est maintenant intensifiée à un niveau alarmant.
  • La réponse du porte-parole du PCC confirme indirectement le prélèvement d'organes à Sujiatun

    De nombreux faits corroborent les prélèvements d'organes et les meurtres qui ont eu lieu à Sujiatun. Au moins deux témoins en ont parlé en détails. Le régime conduit par Jiang Zemin et le PCC persécute le Falun Gong depuis presque sept ans. Le PCC lui-même admet qu'il y a un grand marché de ventes d'organes. Beaucoup de pratiquants de Falun Gong ont actuellement disparus. Ces dernières années, de nombreuses photos montrent les corps des pratiquants de Falun Gong au camps de travaux forcés, couverts de cicatrices, des organes ayant été prélevés. Face à de telles preuves, le PCC ne mène aucune enquête sérieuse, mais cherche des excuses en parlant de "non-sens ", "pas digne d'être lu ", " trop absurde". N’est ce pas exactement l’attitude d’un coupable qui essaie de se défendre en rejetant les accusations en bloc ?
  • Un médecin chinois demande à ce qu’on arrête de recommander aux patients d’aller en Chine pour une transplantation d’organe.

    "Selon le dernier communiqué de presse du ministère de la Justice, il y a au moins 7 prisons qui peuvent détenir des milliers de prisonniers dans la région de Shenyang. Ce sont les prisons No.1-No.5 de Shenyang, la prison des femmes de la province du Liaoning et la prison de Kangjiashan, d’une distance de dix kilomètres de Sujiatun. " "Il y a une autre réalité que vous ne pouvez pas savoir, selon le Département de la santé publique à l'Académie chinoise des sciences médicales, le plus grand centre de transplantation d'organes en Chine, le centre qui fournit des transplant d'organe aux organismes internationaux, est situé à Shenyang. " " Sur l'Internet, ils garantissent de fournir les organes dont vous avez besoin en deux semaines, ces organes sont notamment des reins, des foies, des cœurs et d'autres organes. "
  • Annonce urgente

    Des pratiquants du Falun Gong dans des camps de concentration souterrains, y compris le camp de Sujiatun, ont été déménagés secrètement et peuvent être massacrés à tout moment. Entretemps certains hôpitaux en Chine ont tout à coup augmenté leur nombre de transplantations d’organes. Depuis 2001, des camps de concentration semblables à celui de Sujiatun ont été établis dans de multiples provinces pour détenir un grand nombre de pratiquants du Falun Gong. Dans ces camps, les autorités prélèvent les organes de pratiquants vivants pour la vente puis incinèrent les restes pour détruire les preuves. Ces atrocités ont été révélées à la communauté internationale au début du mois de mars. Dans un délai de trois semaines, le camp de concentration souterrain à Sujiatun a rapidement déménagé. Pendant ce temps, certains hôpitaux et centres de transplantation en Chine se dépêchent d' effectuer un grand nombre de greffes: Un massacre pour détruire les témoins/victimes des camps de concentration est en cours, et nous invitons d’urgence la communauté internationale à mettre en oeuvre des programmes de secours pour arrêter ce nouveau génocide.
  • Un avocat s’exprime depuis la Chine : "l’événement de Sujiatun est bien réel"

    Un journaliste de la Radio Sound of hope a interviewé un avocat chinois des droits de l’homme connu, Guo Guotin, sur le récent événement de Sujiatun. Guo Guoting a dit que selon lui , les médias internationaux gardaient le silence sur Sujiatun à cause des décisions prises au niveau corporatiste, et pas parce que les journalistes ne voulaient pas en rendre compte. Les journalistes sont prêts à couvrir de tels sujets. De nombreux journalistes ont le sens de la justice. L’élément clé est la corporation qui contrôle les médias. Etant des investisseurs, ils craignent d’offenser le PCC et que cela affecte à son tour les profits potentiels.
  • Le FGHRWG fait appel aux Nations Unies au sujet du camp de concentration de Sujiatun; Les Nations Unies ouvrent une enquête.

    Le 15 mars, le Groupe de travail du Falun Gong pour les droits humains a fait appel auprès de nombreux organismes des droits humains des Nations Unies, concernant les atrocités du Parti Communiste Chinois (PCC) qui tue les pratiquants du Falun Gong et prélève leurs organes dans le camp de concentration de Sujiatun. De nombreux fonctionnaires des NU ont dit qu’ils étaient bouleversés par les atrocités et qu’ils allaient prendre des mesures pour enquêter. Parallèlement, le FGHRWG a aussi lancé un appel au Parlement européen.
  • Les projets de mise en place d’un camp de concentration secret pour persécuter le Falun Gong dans la ville de Daqing ont été abandonnés suite à un manque de personnel

    En 2004, j’ai été illégalement détenu dans un centre de détention. J’ai appris le projet de l’administration communiste, de la ville de Daqing, de construire un camp de concentration secret pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. Pour diverses raisons, ce projet n’a pas été réalisé.Les autorités de la ville de Daqing avaient construit une prison secrète nommée : " Camp de concentration du Falun Gong " entre l’hôtel Jianshe et le centre de détention de la ville de Daqing. Le gouvernement voulait l’utiliser pour détenir et persécuter " les prisonniers politiques ", en fait, les pratiquants de Falun Gong refusant d’abandonner leurs croyances. Ceux y étant incarcérés n’en sortiraient jamais vivants.
  • WOIPFG: Rapport d’enquête sur le camp de la mort de Sujiatun concernant sa pratique systématique du prélèvement d’organes sur des pratiquants vivants du Falun Gong.

    Selon des chiffres officiels en Chine, de 1991 à 1998, seulement 78 greffes de foie ont été exécutées nationalement. Cependant, depuis l'année 1999 lorsque la persécution du Falun Gong a commencé, le nombre s'est multiplié rapidement, avec 118 greffes de foie en 1999, 254 en 2000 et 486 de 2001. En 2001 les greffes de foie étaient de 996. [14] En 2003, le nombre a tout d’un coup grimpé jusqu'à plus de 3.000, [15] ce qui signifie que l’approvisionnement en organes a sensiblement augmenté dans tout le pays depuis 1999. Ici, nous avons présenté les transplantations de foie comme exemple parce que sans foie, un simple organe, le donneur ne pourrait pas survivre après que le foie lui soit enlevé.
  • Un nouveau témoin révèle l’existence de 36 camps de concentration en Chine, les corps du Falun Gong sont utilisés comme ‘matières premières’ pour le profit

    La source, qui a déclaré être un médecin militaire, a entre temps, ajouté que c’est la vente lucrative des organes des captifs et des corps qui fait fonctionner les camps. Il a dit à La Grande Epoque " Les pratiquants du Falun Gong... ne sont plus considérés comme des êtres humains, mais comme des matières premières pour produits commerciaux. On doit comprendre que le Comité central du parti communiste chinois a décidé de traiter les pratiquants de Falun Gong comme 'ennemis de classe’ et de s’en occuper de n'importe quelle façon économiquement rentable. "
  • AFP: Les Etats-Unis pressent la Chine d’enquêter sur les déclarations du Falun Gong quant au prélèvement d'organes

    Les Etats-Unis ont instamment demandé à la Chine vendredi d’enquêter sur les déclarations du groupe spirituel Falun Gong que des milliers de ses adeptes dans les camps de concentration chinois ont été tués et leurs organes prélevés et vendus. "Les chinois ont publiquement démenti les allégations. Nous avons insisté sur le fait qu’une enquête plus approfondie était nécessaire. Nous tenons à ce que cela soit fait," a dit aux journalistes le porte parole adjoint du Département d’Etat Adam Ereli.
  • Un nouveau témoin : il existe des dizaines de camps de concentration similaires

    Après que deux premiers témoins aient exposé les atrocités de Sujiatun, un autre témoin, qui s’est identifié comme "médecin militaire vétéran dans le Département de Logistique générale de la région militaire de Shenyang " a affirmé que le camp de concentration de Sujiatun existe bel et bien, le prélèvement d’organes et l’incinération des corps y sont pratiqués couramment, et certains sont même incinérés pendant qu’ils sont encore vivants. Il a déclaré que l’hôpital de Sujiatun n’est qu’un parmi 36 autres camps de concentration similaires. Les résultats des enquêtes de l’Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) font état d’ une situation similaire.
  • Rappelez-vous du nom de : Sujiatun, Il sera un jour aussi tristement célèbre qu’Auschwitz et Dachau.

    C’est précisément parce que nous ne pouvons plus supporter de tels crimes que l'humanité a déclaré "Plus jamais ! " après le choc de l'holocauste. Cependant, alors que cette déclaration résonne encore dans les oreilles des survivants de l'holocauste, sommes-nous prêts pour un autre choc ? – où en sommes-nous ? Comment pourrons-nous expliquer à nos enfants et à nous-mêmes que nous avons observé passivement l’extermination des pratiquants de Falun Gong pendant plus de six ans et l’avons même laissée s’intensifier jusqu’à ce qu’apparaisse des usines de prélèvement d’organes comme Sujiatun ?