Camps de la mort et trafic d'organes

Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes

  • Pistes d'enquête : Un camp de concentration probable découvert dans l'usine de papier de la ville de Jilin

    L'entrée principale de l'usine se trouve à côté de la rue Zhongxin. A l'est, derrière l'entrée principale, il y a un immeuble de six étages, qui se trouve être l'hôtel de Chen Ming Paper (l'ancien institut de recherche de l'usine). Il y a des médecins et des infirmières dans cet immeuble. Il y a de nombreux brancards pour les patients dans les couloirs. Il y a des draps blancs qui couvrent les brancards. L'immeuble sent le désinfectant. Récemment, des gens ont vu beaucoup d'ambulances entrer à l'intérieur de l'usine.
  • Pistes d'enquête : Preuve de prélèvement d’organes de pratiquants du Falun Gong encore vivants (Photo)

    Une fois, lors d’une conversation avec un membre d’une famille, il m’a dit : " Nous avons la plus grande prison ici à Jiutai. " J’ai demandé : " Où se trouve-t-elle ? " Il a répondu : "C’est à Manka." " Qui est détenu là-bas ?", aie-je demandé. Il a répliqué : " Ce sont tous des pratiquants de Falun Gong. C’est absolument vrai !" Une personne lui a fait cette révélation au cours d’un repas qu’ils ont pris ensemble. Cette personne est un fonctionnaire retraité d’un département de police.
  • Pistes d'enquête: Le Premier hôpital de l’université de Jilin a pratiqué plus de vingt transplantations d’organes entre avril et mai 2006

    "Entre Le mois d’avril et de mai 2006, le premier hôpital de l’université de Jilin a pratiqué vingt transplantations d’organes. Les membres de famille qui ont consenti à donner leurs organes pour deux transplantations ne sont qu’au nombre de deux. Tous les autres donneurs sont inconnus. Devant la grille d’entrée du Premier Hôpital de l’Université de Jilin on peut voir une annonce bien visible que l'Université de Jilin est connue pour être un centre de transplantation et reçoit des fonds pour cette activité."
  • L’Association Falun Dafa du Canada : déclaration à propos du rapport sur les prélèvements d’organes

    "Nous ne sommes pas étonnés par les résultats de ce rapport et ne pouvons pas dire que nous sommes heureux. Aucun mot ne peut décrire la perversité des atrocités qui se sont produites en Chine sous la surveillance du régime communiste chinois... Aujourd'hui ce rapport confirme qu'en effet les pratiquants du Falun Gong sont massacrés pour leurs organes tandis qu'ils sont encore vivants et que leurs organes sont vendus pour le profit par l'État...
  • Pistes pour l'enquête : Le Second Hôpital de l'Université Médicale de Dalian trouve des donneurs de foie en trois à dix jours

    Une pratiquante de Falun Gong du Guangdong a été illégalement arrêtée alors qu'elle faisait les exercices du Falun Gong sur la Place Tienanmen à Beijing. Elle a été détenue au commissariat de police de Tienanmen. Le deuxième jour, elle a été transférée à un centre de détention de l'une des banlieues de Beijing. Il y avait beaucoup de pratiquants détenus dans ce centre de détention. Ils avaient aussi refusé de donner leur nom et ils étaient en grève de la faim. La police leur a donné un numéro, et elle est devenue le numéro 60+. Le chiffre était écrit sur ses vêtements...
  • Canada : Le groupe d’enquête indépendant conclut à la réalité des prélèvements d’organes sur des pratiquants du Falun Gong vivants (Photos)

    Après une enquête de deux mois pour prouver ou réfuter les 18 sortes de preuves variées, les deux enquêteurs ont conclu : " Basé sur ce que nous savons maintenant, nous en sommes venus à la conclusion regrettable que les allégations sont vraies. Nous croyons qu'il y a eu et que se poursuivent encore aujourd'hui des prélèvements d'organes à grande échelle des pratiquants de Falun Gong contre leur gré."
  • Suisse : Un séminaire sur la santé, l’éthique et les droits de l’homme se penche sur le commerce d’organes pratiqué en Chine

    Pendant la première conférence du Conseil des droits de l’homme, un séminaire sur la santé, l’éthique et les droits de l’homme s'est tenu le 29 juin à l’auditorium des bureaux des Nations Unies à Genève, organisé par les organisations non gouvernementales Interfaith international et le Parti Radical Transnational. Le sujet central du séminaire était le commerce illégal d'organes en Chine. Ceux qui ont participé à la conférence ont vivement condamné cette pratique et demandé une enquête indépendante pour mettre fin à ces crimes inhumains.
  • Vancouver, Canada : Conférence de presse en soutien au Rapport d’enquête sur le prélèvement d’organes (Photos)

    Le 7 juillet 2006, les pratiquants de Falun Gong ont tenu une conférence de presse devant le consulat chinois. L'ancien secrétaire d'État du Canada pour l’Asie et le Pacifique, David Kilgour et l’avocat des droits de l'homme, David Matas, viennent de communiquer un rapport indépendant, concluant à l’existence du prélèvement massif des organes vitaux des pratiquants du Falun Gong en Chine.
  • National Post (Canada): Un ancien député dit que la Chine tue les adhérents du Falun Gong pour leurs organes

    OTTAWA : Jeudi, le député conservateur, Deepak Obhrai, a dit que le gouvernement conservateur projette d’enquêter sur les allégations d’un nouveau rapport déclarant que le gouvernement chinois et ses agences torturent les prisonniers religieux et prélèvent leurs organes. " Nous prenons ces allégations très au sérieux et nous allons les examiner ", a dit Obhrai qui est le secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Peter MacKay. " Nous allons les examiner pour les faire confirmer. "
  • Prélèvement d'organes en Chine : Un rapport par Edward McMillan-Scott, Vice-President du Parlement européen

    Le 21 mai 2006, M. Edward McMillan-Scott, député, Vice-President du Parlement européen et rapporteur désigné pour l'Acte de la nouvelle Démocratie et des Droits de l'homme a rencontré deux pratiquants de Falun Gong à Pékin durant son voyage en Chine pour découvrir des faits.Il est allé en personne enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine, en particulier sur les allégations de prélèvement d'organes de pratiquants de Falun Gong vivants. Ce qui suit est le texte de son rapport d'enquête
  • Le nouveau rapport indépendant conclut : les organes du Falun Gong sont prélevés et les victimes tuées

    Un rapport d’enquête de 45 pages qui aborde les allégations du prélèvement d'organes des détenus du Falun Gong a été publié jeudi ; le Centre d'information du Falun Dafa dit que ce rapport est, " extrêmement important. " Coédité par David Kilgour l'ancien secrétaire d'état canadien (Asie-Pacifique) et David Matas, un avocat des droits de l'homme, le rapport tire " La conclusion regrettable que les allégations sont vraies."
  • Les Nations Unies prêtent attention aux pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, a récemment annoncé la situation des disparitions en Chine qu’ils ont étudiée l’année dernière, et les disparitions de pratiquants de Falun Gong représentent la plus grande part de toutes les disparitions de ces années. Le groupe de travail prête une attention spéciale aux disparitions des enfants et a mené une enquête sur un enfant de quatre ans disparu après avoir été enlevé par les autorités.
  • La station TV nationale Belge parle du commerce d’organes prélevés sur des pratiquants du Falun Gong vivants

    Le 21 juin 2006, la station de TV nationale belge, VRT, a présenté le Falun Gong dans son programme du soir , Ter Zake, et insisté sur le crime de prélèvement d' organes de pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinois. Les programmes de Ter Zake avec ses informations quotidiennes et ses reportages spéciaux sur des sujets brûlants ont un très bon indice d'écoute.
  • Indices pour l’enquête : Suspicion entourant 568 transplantations de reins à l’hôpital militaire 205

    Après avoir lu un article du 23 mai 2006 intitulé "Le niveau suprême et la passion d’un médecin militaire" publié dans le Liaoxi Business News n’importe quel patient ayant une grave maladie de reins, et en particulier ceux qui ont un urgent besoin d’une transplantation de reins, croirait probablement que le Dr Chen Rongshan est une bénédiction. Malheureusement, c’est un article de propagande ayant pour but de tromper les gens...
  • Quatre pistes pour enquêter sur le prélèvement d’organes vivants

    "Je connais quelqu’un de la ville de Weihai que j'ai vu récemment et j’avais entendu dire qu’il avait eu une transplantation du rein. Il m’a confirmé avoir reçu une greffe. Il a dit qu’il était allé à l’hôpital de Yuhuangding dans la ville de Yantai le matin du 27 avril 2004 et qu’il avait reçu le rein dans l’après-midi. Les autorités de l’hôpital lui ont dit que le rein provenait de la ville de Dalian et avait été transporté à l’hôpital par avion seulement deux heures après avoir été enlevé. Ils lui ont dit que le donneur du rein avait 18 ans et était condamné pour viol. Selon la loi chinoise, un violeur n’est pas condamné à mourir. Pourquoi a-t-il été exécuté précisément au moment où quelqu’un avait besoin d’un rein?"