Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Comté de Hulan, Province de Helongjiang : Les policiers et le médecin de garde de la prison du Centre de Détention gavent violemment les pratiquants

    Le chef du centre de détention Wang Yufeng, Zhao Liangui, et le médecin de garde de la prison Wang Jianxin, l'ont gavé avec de l’eau bouillante, lui brûlant la bouche et l’estomac – après cela ses selles ont contenu du sang pendant 10 jours. À cause de cette situation sérieuse, le 20 juin, les policiers, sans l’aide d’un médecin, ont essayé de lui faire une appendicectomie sans demander la permission à sa famille. Après avoir fait l'incision, ils ont découvert que ce n’est pas une appendicite, alors, ils ont fait à leur manière des points de suture pour refermer. La vie de Zhang Xuewen est en grand sanger.
  • Le policier Gong Xinhai et d’autres persécutent les pratiquantes de Dafa dans le District de Hengshan de la Ville de Jixi, Province de Heilongjiang

    Le 16 mars 2003, le policier Gong Xinhai et d’autres du district Hengshan de Jixi sont entrés par effraction dans le site de production de documents [lieu où sont imprimés les prospectus révélant au peuple chinois les mensonges du régime et la persécution sanglante de Falun Gong] à Jixi et ont arrêté Xing Guifen. Gong Xinhai a suspendu Mlle Xing par les menottes, les pieds ne touchant pas le sol, pendant 4 jours et 4 nuits, et l’a fouettée avec des fils de fer. A la suite de la torture, le corps de Mlle Xing était couvert de blessures et ses organes internes ont été endommagés. Elle est encore détenue au deuxième Centre de Détention de la Ville de Jixi.
  • Atrocités commises contre les pratiquants de Falun Dafa par la police du bureau de sécurité public du comté de Chaoyang, province de Liaoning

    Zhang Yalin, Sun Zhengsheg, et Wang Jianzhong ont été jetés dans les cellules des criminels par l'officier de police Hao Naifeng pour avoir continué d’étudier [les principes de Falun Dafa] et pratiquer. Leurs jambes ont été enchaînées et ils ont été battus jour et nuit. On ne leur a pas permis de dormir. M. Sun Zhengsheng a fait une grève de faim pour protester contre la persécution et a été alimenté de force. Dix jours plus tard, quand M. Zhang Yalin, M. Sun Zhengsheng, et M. Wang Jianzhong ont été envoyés de nouveau à leur cellule, ils étaient couverts de contusions et de plaies.
  • Le mari et la femme, tous deux âgés, perdent la vue à cause de la persécution du « Bureau 6-10» à Changde, Province de Hunan

    Le 17 janvier, Jia Chunping, le directeur adjoint du « Bureau 6-10» du Comté de Shimen, emmena Hou à la section No.13 ( salle des psychotiques) de l’Hôpital du Peuple et lui injecta de force une drogue inconnue. Il revenait totalement à Jia Chunping de lui injecter la drogue de son choix. Ce jour-là il administra à Hou Jinyuan une injection intra-musculaire et des fluides 1V, pendant 4 heures. Après l’injection, la femme âgée pensait que sa langue et son front étaient engourdis. Lorsque la nurse lui donna les injections la 3e journée, elle a dit à voix basse à Hou Jinyuan : « Tante, il faut que vous mangiez. En continuant de telles injections, tout votre corps et tous vos organes internes vont dépérir et vous souffrirez l’agonie jusqu’à la mort. »
  • La propagande de « coup monté » contre le Falun Gong en Chine : un autre cas de meurtre par un malade mental et la dernière version du cas par CCTV

    Le parti communiste chinois(PCC) qui contrôle tous les médias a créé toute une agitation autour du cas des mendiants assassinés dans la province de Zhejiang. Une fois de plus, les autorités ont manipulé un malade mental, principal suspect principal de l’homicide, Chen Fuzhao, pour fabriquer des mensonges prétendant à son implication avec le Falun Gong.
  • Atrocités au camp de travail forcé de Sanshui, dans la province de Guangdong

    Sans aucune explication, Mme Chen a été transférée au camp de travail forcé des femmes de Sanshui dans la province de Guangdong. Supportant un tourment impitoyable, Mme Chen a fait une grève de faim pendant 27 jours en but à d'innombrables formes de persécution. Le troisième jour de sa grève de faim, les gardes ont commencé à l’alimenter de force. La douleur et la souffrance de l'alimentation forcée est indicible. Pour dissimuler leurs actions terrifiantes, la police vérifiait que toutes les portes et les fenêtres soient fermées pendant l’alimentation forcée.
  • Le « Bureau 610 » de Shanghai persécute un employé d’une compagnie étrangère.

    Je m’appelle Jiang Bin et j’ai 29 ans. J’ai débuté ma pratique du Falun Dafa en octobre 1995. Je suis de la région de Changning, en Shanghai et je travaillais une société de Shanghai. Le 30 décembre de l’année dernière, des agents de la section politique du département de police de Changning sont venus à l’atelier d’Intel, situé dans la région de Pudong et ils m’ont emmené. Au cours des deux jours qui ont suivi, on m’a interdit de dormir et on m’interrogea sans cesse à tour de rôle. Le 1er janvier de cette année, après 48 heures, les agents m’ont envoyé illégalement au centre de détention de Changning et m’ont condamné à la détention criminelle.
  • Exposer les mensonges d’un programme de CCTV à propos d’une pratiquante de la ville de Renqiu

    Je suis pratiquante de Falun Gong à Changzhou, province de Hebei. Du à ma ferme croyance dans le principe de Vérité-Compassion-Patience, j’ai été illégalement détenue dans le camp de travail forcé pour femmes de Shijiazhuang et j’y ai rencontré Mme Yuan de la ville de Renqiu. S’agissant des faits concernant Mme Yuan Yuge, je souhaite apprendre aux gens la véritable histoire et les mensonges fabriqués par le régime de Jiang Zemin pour réprimer le Falun Gong.
  • Mon mari, un non pratiquant, est battu et renvoyé de son travail pour avoir exposé la conduite illégale des représentants du gouvernement.

    Ils ont utilisé toutes sortes de tortures sur moi. Un matin du avril 2001, les policiers m’ont traînée dans leur bureau alors que je faisais les exercices. Ils m’ont dit méchamment: “ Alors comme ça on aime pratiquer? Je vais bien te laisser pratiquer.” Ils ont utilisé 2 bâtons électriques pour m’envoyer des décharges pendant une quinzaine de minutes.
  • La police remplit la bouche d’une pratiquante d'urine et de matières fécales

    En septembre 2002, pendant qu’elle distribuait des documents sur la vérité de la persécution, elle fut arrêtée par la police de Qinghua et envoyée au centre de détention. Là, elle s’est mise à faire une grève de la faim. Un gardien méchant et pervers du nom de Wang Dashan, ordonna aux détenus de lui remplir la bouche d’urine et de selles humaines. Le 9 octobre, elle fut transférée au Centre de Détention de Dashiqiao. Le 27 décembre 2002, elle reçut une peine de trois ans en prison parce que les gardiens trouvèrent sur elle 24 brochures expliquant les faits de la persécution.
  • Pratiquants de Dafa torturés et suspendus pendant des jours à la Prison Minxi, Province de Fujian

    Les surveillants utilisaient deux paires de menottes pour les suspendre, avec seulement les orteils qui touchaient le plancher. Les prisonniers à l'intérieur du même secteur ne pouvaient pas supporter de voir une persécution aussi brutale et essayèrent de leur donner des pantoufles pour qu'ils s'appuient dessus. Cependant, la police donna l’ordre aux prisonniers préposés à la surveillance, Wu Jianghai et Wang Xiaodong de s’assurer que nul prisonnier ne puisse aider les pratiquants Dafa.
  • Dissimulation de Crimes

    Après avoir reçu le rapport sur le viol, le gavage forcé violent et autres formes de persécution contre Wei Xingyan, une pratiquante de Falun Gong étudiante en doctorat de 28 ans par un policier du Centre de Détention de Baihelin du District de Shapingba à Chongqing, l’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong ("WOIPFG") a aussitôt lancé une enquête efficace. La WOIPFG est déterminée à mettre en lumière aux yeux du monde les faits qui ont mené à ce crime et à rendre justice à la victime.
  • Un pratiquant meurt après avoir été torturé par "suspension" par des policiers des services d'inspection de la ville de Nanyang dans le Henan

    Les policiers du poste de police de Nanyang ont torturé les pratiquants à tour de rôle. Ils ont utilisé une cruelle méthode de torture appelée « suspension de la balance romaine » sur les pratiquants qui faisaient la grève de la faim pendant 10 jours. « Suspension de la balance romaine » consiste à suspendre une personne en mettant les menottes sur une main et à attacher l'autre main avec une ceinture et la tirer avec force très loin vers le côté, donnant au corps la forme d'une balance romaine suspendue. Presque tous ceux qui subissent ce supplice perdent connaissance.
  • Treize pratiquants sont illégalement condamnés dans la ville de Nanyang, province de Henan

    En mai cette année, la cour dans le quartier de Wancheng, ville de Nanyang, province de Henan a séparément condamné les pratiquants de Falun Dafa, qui avaient été illégalement détenus pendant deux années, et ce jusqu'à sept ans de prison.
  • Les officiels criminels de la province de Sichuan prévoient d’établir des centres de lavage de cerveau dans chaque ville

    Ils utilisent des tactiques sans scrupule comme forcer les pratiquants à 1) écrire « Trois Garanties » pour dénoncer le Falun Gong ; 2) Dévoiler les noms des soi-disant « meneurs » du Falun Gong qui sont en contact avec eux ; 3) leur remettre tous les livres de Falun Dafa ; 4) Collaborer pour imposer le lavage de cerveau à d’autres pratiquants. Tout pratiquant qui accepte les quatre demandes sera autorisé à retourner travailler et recevoir le même salaire qu’avant (qu’il ait été auparavant détenu, condamné, ou condamné au camp de travail forcé).