Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Mme Du Jinglan meurt en résultat de la torture dans la prison pour femmes de la province de Heilongjiang

    Après avoir souffert une torture inhumaine à long terme Mme Du était proche de la mort le 23 octobre, 2005. Elle a été envoyée au second hôpital de l'université de médecine, mais l'administration de la prison a refusé de payer un centime, obligeant la famille à payer la facture. Sa famille était très pauvre, et a du emprunter de l'argent pour qu'elle soit soignée. Cette nuit là, Mme Du a été menottée au lit pendant qu’elle était inconsciente, malgré les demandes de sa famille pour retirer ses menottes. Ils ont osé torturer une femme mourante même avec autant de témoins.
  • Plus d’information sur la persécution et la mort de Zhu Xianghe du comté de Suining, province de Jiangsu

    M. Zhu Xianghe était un pratiquant âgé de 63 ans du village Wumutun, comté de Suining, province de Jiangsu. En avril 2005, il a été illégalement arrêté et emmené au centre de lavage de cerveau Sutang dans le comté de Suining et il y a été battu à mort. Un témoin a dit que les doigts de Zhu ainsi que ses orteils étaient complètement noirs. Ses yeux et ses organes internes avaient été enlevés.
  • La persécution de la famille de Song Sheng dans le canton de Qian'an, province de Jilin

    Song Sheng a exercé ses droits de citoyen en demandant justice pour Falun Dafa. Il est allé à Pékin au bureau des appels le 22 février 2000. Il a été intercepté par la police à la gare de Fengtai et illégalement arrêté et envoyé pour un mois au Centre de détention de Qian’an. Il a été brutalement battu et abusé par les membres du personnel de la Section Politique et Sécurité des services de police du canton de Qian’an et le centre de détention. Après quoi, il a été détenu au Camp de travail forcé de Yinmahe à Jiutai pendant un an. Dans le camp de travail, Song Cheng a subi un lavage de cerveau intensif, les coups et la torture pour avoir défendu sa croyance.
  • Plus de cent pratiquants sont encore emprisonnés dans la prison de Qianjin à Pékin

    Au cours des dernières années, l’apparence de la prison a beaucoup changée. Elle a été remodelée comme un soi-disant jardin modèle "de prison civilisée". Beaucoup de gens dans le pays viennent visiter la prison. On permet seulement aux visiteurs de voir les rénovations superficielles. Chaque fois que de telles visites où inspections sont organisées, les détenus doivent être disposés à jouer leurs rôles. La police de la prison leur dit comment mentir, enferment et cachent les pratiquants détenus de Falun Gong qui refusent à renoncer à leur croyance. En même temps, la cafétéria améliore la qualité de l’alimentation pour tromper les inspecteurs.
  • La police refuse de libérer Qu Xiuqin pourtant gravement malade

    En mai dernier, les policiers de la ville de Chifeng, en Mongolie Intérieure, ont arrêté illégalement la pratiquante de Falun Dafa Qu Xiuqin. Depuis, elle est emprisonnée au centre de détention de Pingzhuang. Qu Xiuqin est récemment tombée malade. Le diagnostic de l’hôpital a révélé un cancer utérin, mais les fonctionnaires du centre de détention refusent toujours de la libérer. On dit que Qu Xiuqin était en bonne santé avant son arrestation. Voici son histoire :
  • La pratiquante de Falun Dafa, Mme Jiao Huifang de Weifang, dans la province de Shandon, hospitalisée après avoir été soumise à un gavage forcé

    La pratiquante de Falun Dafa, Mme Jiao Huifang de Weifang, dans la province de Shandong, a été arrêtée par le Bureau National de la Sécurité Publique de Weifang. L'arrestation s'est produite à 20h00, le 17 septembre 2005. Actuellement, elle est encore détenue dans le centre de lavage de cerveau de Weifang. Au cours des derniers 40 jours, elle a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution. Elle a été menottée à un lit tandis que les policiers passaient un tube d'alimentation dans son nez. En raison du gavage forcé barbare à long terme, sa bouche a été blessée et a beaucoup saigné. Sa tension artérielle a considérablement augmenté, et son état est sérieux.
  • Un appel urgent pour secourir Qiao Zhongjin, un pratiquant de Dafa de la ville de Chaoyang

    M. Qiao Zhongjin, pratiquant de Dafa de la ville de Chaoyang, province de Liaoning, a souffert dans la prison de Jinzhou pendant longtemps. Il a été soumis à des classes de lavage de cerveau et à la torture physique. De plus, il doit effectuer de durs travaux pendant de longues heures chaque jour. Les nombreuses tortures que M. Qiao a endurées ont gravement détérioré sa condition physique. Maintenant il souffre d’une pleurésie tuberculeuse sévère, qui retient l’eau dans sa poitrine, ce qui rend sa respiration très difficile. Son visage est devenu enflé. M. Qiao doit faire de grands efforts pour marcher. La vie de Qiao Zhongjin est actuellement en danger.
  • Persécution de représailles au camp de travaux forcés de Jinzhou

    Le 27 septembre 2005, deux pratiquants de Dafa, Cai Lianbao et une personne illégalement détenue à la deuxième Division du camp de travaux forcés de Jinzhou ne pouvaient plus endurer les tortures brutales et se sont échappés tandis qu'ils travaillaient dans la cour du camp. Les gardes du camp les ont bientôt rattrapés. Un a été capturé à Wangtun et l'autre à Shenlitun. Les gardes de la deuxième Division ont alors soumis les deux pratiquants à une persécution de représailles. En ce moment, ils sont enfermés à clef dans des cellules séparées et on ignore leurs conditions.
  • M. Wei Haiwu et sa famille endurent une immense souffrance en essayant de le faire libérer de la détention illégale

    Yin Fengqin s'est rendu au bureau de la sécurité plus de 40 fois, mais n'a jamais pu pénétrer à l'intérieur. Les gardes l'ont toujours traîné à plusieurs mètres de la porte d'entrée. Yin Fengqin a décidé alors de s'asseoir devant la porte de 4h de l'après midi jusqu'à minuit tous les jours, que le temps soit pluvieux ou froid. Elle a fermement insisté pour rester là afin de déclarer l'innocence de son mari et rendre compte de ses souffrances.
  • Un non pratiquant est détenu illégalement pour avoir aidé les pratiquants de Falun Gong à distribuer les dépliants de clarification de la vérité

    Vers la fin d’avril de cette année, Yang Fengwen, de la commune de Yangqing, comté Suixi, ville de Zhanjiang, province Guangdong, a aidé les pratiquants de Falun Gong à distribuer les dépliants de clarification de la vérité. La police de la sous-station du comté, la Cour du comté, et le Bureau du Procureur du comté se sont tous impliqués. Ensemble ils ont détenu illégalement Yang au centre de détention no 2 du comté pendant plus de cinq mois. Après, Yang a été transféré au centre de lavage de cerveau de la commune où le personnel du centre a pu le garder aussi longtemps qu’ils le voulaient.
  • Mme Zhong Qingling, de la ville de Chongqing, est torturée à mort

    Après le 20 juillet 1999, quand le Parti communiste chinois a lancé la persécution du Falun Dafa, la police du commissariat du village de Xinshan a saccagé sa maison à plusieurs reprises, l’a menacée, et a essayé de la forcer à cesser de cultiver. Elle a été arrêtée la nuit du 28 mai 2003. Son mari a divorcé d’elle en raison de beaucoup de harcèlement de la part de la police, et son employeur l’a congédiée sous la pression de la police, à un moment où son fils avait vraiment besoin de son aide financière pour l'université. Sous la persécution à long terme, son ancienne maladie est revenue, et elle est morte en mai 2005.
  • Une institutrice, Mme Qie Lili de la ville de Shijiazhuang, brutalement maltraitée, pour avoir tenu inébranlablement à sa croyance

    Mme Qie a refusé d’être "transformée" et est restée fidèle à sa croyance. Au camp de travail, elle a été dépouillée de tous ses droits. À part aller dans la salle de bains pour se laver, on ne lui a pas permis de sortir pendant une année entière. Personne n'a été autorisé à lui rendre visite pendant un si long délai qu'elle en a eu une dépression. Elle présente maintenant des symptômes de maladie de coeur et est en danger de mort.
  • M. Xing Guoshu, âgé de 66 ans souffre de troubles cardiaques graves, dus à des passages à tabac par la Police

    M.Xing Guoshu, âgé de 66 ans et pratiquant de Falun Gong habite le Comté de Suizhong, Province de Liaoning. Il a été soumis à "des passages à tabac" d’une grande brutalité par le personnel du Bureau Politique et de Sécurité du PCC du comté de Suixhong. Ce traitement brutal a occasionné un manque d’irrigation du muscle cardiaque et sa tension artérielle s’en est ressentie. Il est détenu en ce moment au Camp de Travaux forcés de la ville de Huludao.
  • Mme Li Yanfang, pratiquante de la ville de Xi’an, a eu les jambes brisées et la bouche endommagée par la torture

    Lors du Nouvel An 2005, la pratiquante Mme Li Yanfang a été arrêtée pour avoir affiché le message "Falun Dafa est bon " sur un mur. Après avoir été sévèrement torturée en prison, Mme Li pouvait seulement se traîner par terre. Les détenus de la prison ont brisé ses jambes et elle a été envoyée à l’hôpital. Le médecin a émis un avis de maladie critique aux membres de sa famille. Elle a ensuite été condamnée à quatre ans de prison. Les policiers l’ont emmenée dans la prison pour femmes de la province de Shaanxi à la suite de la condamnation. Elle est maintenant incapable de parler parce que les policiers ont gravement endommagé sa bouche en la gavant de force.
  • Les détails des activités d'un centre de lavage de cerveau dans la ville de Guang'an, province de Sichuan (photo)

    En juin 2005, les fonctionnaires du bureau 610 dans la ville de Guang'an, province de Sichuan, ont installé un autre centre de lavage de cerveau. Les pratiquants de Falun Gong illégalement arrêtés et emprisonnés là-bas incluent Mme Zhang Congyuan, Du Pingsheng, M. Li Dayuan, Mme Wang Yan, Mme Wang Shiying, Liu Mingqing, M. Luo Hongqin, Mme Zhou Keliang, Zhou Shidi, M. Li Zhenghai, Qu Zhenqing, Mme Ni Yue'e, Duan Hua, Mme Zheng Lingfeng, Tan Debi, Zhang Lin, et d'autres. Tous ces pratiquants sont soumis à une persécution cruelle.