Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Comment la prison de Daqing a torturé le pratiquant M. Yuan Zingjiang à mort (Photo)

    M. Yuan Qingjiang a été transféré dans la prison de Daqing depuis la prison de Harbin en juillet 2004. Lorsqu’il est arrivé, il était déjà blessé à cause de tortures brutales reçues à la prison de Harbin. Dans leur tentative de le « réformer », les autorités de la prison de Harbin ne lui ont permis de dormir que quelques heures par jour, pendant 18 jours consécutifs. Après une privation de sommeil prolongée, M. Yuan a développé une paralysie des mains, de l’atrophie musculaire, des douleurs à la poitrine, un gonflement abdominal et d’autres symptômes physiques qui ont continué à empirer.
  • Le pratiquant de Falun Dafa M. Sun Peijie meurt suite à la torture infligée dans la prison de Xinmi, comté de Xuchang, province d’Henan.

    En 2001, le pratiquant de Falun Dafa M. Sun Peijie, directeur du Bureau de l’Administration Civile de la commune de Zhangpan, comté de Xuchang, province d’Henan, a été illégalement condamné à quatre années de prison. Dans la prison de Xinmi de la ville de Zhengzhou, il a été torturé jusqu’au seuil de mort et il est décédé le 19 août 2005.
  • Les autorités chinoises émettent un mandat d’arrêt illégal et interdisent à Liang Jinhui de travailler avec un avocat

    M. Liang Jinhui, pratiquant de Falun Dafa et frère de la journaliste de NTDTV à Hong Kong Liang Zhang, a été illégalement détenu pendant 35 jours. Il a été arrêté sous l’ordre de l’actuel régime communiste chinois. La famille de Liang Zhen a engagé un avocat. Le 24 août 2005, l’avocat a demandé à voir la personne en charge. Gao, la personne responsable pour les cas de la mère de Liang Zhen et de son frère dans la Division de la Sécurité Nationale du district de Naxi, a exprimé le besoin de chercher l’approbation des plus hautes autorités. Plus tard, la réponse fut que ces cas impliquaient des « secrets d’état » et qu’une représentation par un avocat était interdite pendant la phase d’instruction.
  • Un ancien détenu expose la persécution des pratiquants de Falun Gong dans le camp de travaux forcés de la ville de Qingdao

    Bien que trois ou quatre mois se soient écoulés depuis que je suis venu ici, je me souviens encore du moment où je suis arrivé. Au début, je pensais que le lavage de cerveau forcé était un défi que je pouvais gérer facilement, mais après avoir passé un certain temps dans le camp de travail forcé de la ville de Qingdao, j’ai réalisé que les choses n’étaient pas comme je m’y attendais. ‘’ Le travail forcé’’ et le ‘’ lavage de cerveau’’ sont des choses totalement différentes. Je préférerais être condamné à trois ans de prison que d’avoir à passer un an en camp de travail. La cruauté dans le camp de travail dépasse l’ imagination...
  • M. Zeng Guozuo, pratiquant de Falun Dafa est mort en résultat de la persécution

    M. Zeng Guozo avait 54 ans et résidait dans la province de Hunan. Il a été torturé durant sa détention au Camp de travail de Xinkaipu dans la ville de Changsha. Plus tard on lui a diagnostiqué un cancer nasal, mais il est resté détenu pendant sept autres mois. En août 2005, craignant que M. Zeng ne meurt, ses persécuteurs ont averti la station de police locale qu’ils viennent le chercher. Le 18 septembre 2005, 20 jours après sa libération, M. Zeng est décédé.
  • Un pratiquant de la province de Guangdong a été torturé jusqu’au seuil de la mort, et a failli être incinéré vivant

    En mars 2002, les officiers de police m’ont arrêté de nouveau. Ils m’ont battu à coups de pieds et de poings 65 fois. Bien que je sois âgé, ils m’ont torturé ! Le troisième jour, les officiers du Bureau 610 m’ont demandé « D’où viens-tu ? Quel est ton nom et ton adresse, et pourquoi pratiques-tu le Falun, Gong ? » Je leur ai demandé « Pourquoi suis-je détenu en prison et ai-je été passé à tabac 65 fois ? Où est la loi ? » L’un d’entre eux a dit « C’est un problème politique. » J’ai dit : « Est-ce la politique que de battre les gens ? Quel genre de politique est-ce là ? » Un autre a demandé « le Falun Gong est-il bon ? » J’ai répondu : « Le Falun Gong est très bon. Il enseigne aux gens à être bons, vertueux et bienveillants. »
  • Les parents du pratiquant de Falun Gong Xin Baodong sont décédés l’un après l’autre, en peu de temps d’intervalle, suite à six années de persécution

    M. Xin Baodong et sa femme, Mme Gao Shuying, sont des pratiquants de Dafa du village de Nanguan, de la municipalité de Juyang situé dans la ville de Sanhe. Ils ont cru et croient fermement dans les principes d’ « Authenticité Bienveillance Tolérance » depuis des années. C’est pourquoi ils ont subi plusieurs arrestations, des perquisitions de leur domicile et le travail forcé. En 2003, peu de temps après le nouvel an chinois et une tentative infructueuse d’arrestation de Xin Baodong et de sa femme, la police les a ajoutés sur la liste des personnes recherchées et a offert une forte récompense monétaire pour leurs captures. La mère de Xin n’a pas pu supporter les coups constants portés par la persécution et est décédée le 22 juillet 2003.
  • La terre tremble après la mort par torture du pratiquant de Dafa M. Yuan Qingjiang ( Photos)

    Les méthodes de gavage forcé des tortionnaires sont extrêmement cruelles. Ma, le chef de clinique, insère un tube très dur dans le nez des pratiquants jusque dans l’estomac. Il l’insère et le retire si rapidement que cela cause une douleur insupportable aux pratiquants. Il continue à insérer le tube, même si le sang jaillit du nez du pratiquant. Les tortionnaires plongent le tube de gavage dans une large bassine en un geste symbolique de nettoyer le sang et les secrétions gastriques sur le tube ; puis ils l’insèrent dans le nez du pratiquant suivant. La douleur transperçante qui accompagne chaque gavage hante les pratiquants pendant des mois et même des années après que l’épreuve soit passée. M. Yuan a subi un traitement aussi inhumain.
  • Mme Liu Shufen est dans un état critique à la prison pour femmes de la province de Heilongjiang

    Mme Liu Shufen, pratiquante de Falun Dafa de la ville de Daqing, province de Heilongjiang, a été détenue illégalement à la prison pour femmes de la province de Heilongjiang pendant trois ans. Elle a souffert de tortures physiques, telles qu’être pendue par les menottes de sorte que ses poignets supportent le poids de son corps entier. Le 6 juin 2005, Mme Liu a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution.
  • M.Yu Botong âgé de 74 ans de la province de Guizhou a été persécuté à mort.

    En mai de cette année, il a été arrêté avec sa femme, Pan Yingmei, sur leur route vers le comté Zhengfeng pour parler aux gens de la bonté de Falun Dafa et exposer la persécution. Il a été détenu dans le centre de détention du comté Zhenfeng et condamné à une peine de sept ans; sa femme a été condamnée à trois ans et demi. M. Wu était en bonne santé lorsqu’il fut transféré du centre de détention du comté Zhengfeng vers le centre de relocation de Jinxi dans la ville de Guiyang. Il fut envoyé dans la prison Dujun le 5 septembre 2005. Le 11 septembre 2005, la nouvelle parvint qu’il était mort. La police a brûlé son corps sans permission, le jour même.
  • La persécution soufferte par Peng Dong avant sa mort.

    Le pratiquant de Dafa M. Peng Dong, la vingtaine , était de la ville de Hanzhong, province de Shaanxi. Parce qu'il a été persécuté pendant une longue période, son corps et son esprit ont été terriblement ravagés. Il est mort tout à coup le 28 juin 2005. Partout où il allait, Peng Dong racontait aux gens les faits à propos de Falun Dafa. Il refusait d'etre "transformé" et a été condamné à une période de deux ans et demi dans un camp de travail. Il a été envoyé au camp de travail de la province de Shanxi( camp de travail Zaozihe). Parce qu'il refusait la transformation, il a été attaché sur un lit de mort pendant deux jours
  • Les parents sont condamnés au camp de travaux forcés : Leurs deux filles sont obligées de quitter le collège

    Cao Zhengi et sa femme, habitants de la ville de Changyi, Province de Shandong, pratiquants de Falun Gong ont été condamnés aux travaux forcés pour une période de trois ans après avoir été arrêtés illégalement par la police du bureau 610. Leurs filles ont du en conséquence arrêter leurs études au collège et mènent une vie difficile.
  • Les détails sur la torture à mort de Mme Shi Shengying, une pratiquante de Falun Dafa de la ville de Shenyang (photos)

    A 19h00, le 25 août 2005, les membres de la famille de Mme Shi Shengying, pratiquante de Falun Dafa de Shenyang, ont reçu un appel téléphonique de la police de la prison pour femmes de la province de Liaoning, les informant que Shi Shengying était décédée et que son corps était à l'hôpital numéro 739 de la ville de Shenyang. Les membres de la famille ont demandé à voir les enregistrements médicaux pour son traitement dans la prison mais ont essuyé un refus. L'enregistrement à l'hôpital contenait une seule information : Shi Shengying était morte à l'arrivée à l'hôpital no.739 à 15h00, le 25 août
  • Dossier de la procédure judiciaire contre la prison de Daqing pour la torture à mort du pratiquant M. Xu Jishan (Photos)

    Ils dévêtirent complètement M. Xu et l’attachèrent à la croix. Ils lui bâillonnèrent la bouche, portèrent la croix dans la salle de bain et la couchèrent par terre. Ils utilisèrent un jet d’eau de 11 centimètres de diamètre et d’environ 4 mètres de long pour arroser d’eau la tête et le corps de M. Xu pendant quatre heures, de 9 à 13h. A ce moment, il tremblait et pouvait à peine respirer et la douleur était insupportable. Il mordit ses lèvres et essaya d’appeler au secours...
  • Depuis le mois d'avril 2005 les gens du bureau 610 de la ville de Changyi ont arrêté plus de 30 pratiquants de Falun Gong

    Depuis le mois d'avril les gens du bureau 610 et du département de police de la ville de Changyi ont intensifié leurs arrestations des pratiquants du Falun Gong. Plus de 30 pratiquants ont été arrêtés et plus qu'une douzaine d'entre eux ont été condamnés aux travaux forcés. Plusieurs pratiquants ont dû quitter leur maison pour éviter d’être arrêtés.