Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Nous nous élevons à mesure que nous éradiquons nos notions

    "Un pratiquant avait pendant longtemps été responsable de donner des informations seulement aux pratiquants de Dafa . Il avait très peur de faire un pas en avant. Les pratiquants qui recevaient les documents de lui, n’étaient pas diligents non plus. Pendant un long congé, un autre pratiquant et lui sont venus dans la ville où j’habite. Nous avons partagé nos expériences, regardé les conférences de Maître enregistrées sur vidéocassettes, nuit et jour, et avons étudié ensemble la Loi. Leur admiration pour le Maître, leur croyance réelle et droite en Dafa, tout aussi bien que leur immersion dans la pureté, la beauté et la droiture de Dafa a fortement touché le cœur de tout le monde. Ces deux pratiquants ont véritablement senti le pouvoir de la Loi du fond de leur cœur. Ils étaient profondément ébranlés...
  • Croyez vraiment si vous désirez cultiver authentiquement Falun Dafa

    Un autre pratiquant et moi-même roulions en moto dans la campagne pour clarifier la vérité. Du fait qu’il faisait très froid à cette époque, il m’a emmené chez une de ses connaissances. Une fois que je suis entré, on m’a donné un verre d’eau froide que j’ai rapidement bu. Le pratiquant a dit qu’il ne pouvait pas boire d’eau froide parce que son estomac ne pouvait pas la supporter. Je lui ai dit que les pratiquants de Falun Gong ne devraient pas se préoccuper de savoir si oui ou non la nourriture était chaude ou froide. Je lui ai raconté ce qui m’était arrivé quelques mois après avoir commencé la cultivation. ..
  • A propos de "se dépêcher"

    La Biographie de Jésus Christ contient l’histoire suivante : Une vieille dame a apporté la plus petite donation, mais Jésus a dit que c’est elle qui faisait la plus grande contribution. Quel que soit le nombre de choses que l’on fait, ce qui compte c’est avec quel coeur on les fait...
  • Valider Dafa par des pensées et des actions droites

    J’ai 73 ans. Je parcours souvent les rues à vélo. Je peux marcher d’un pas vif sans perdre ma respiration. Je cultive le Falun Dafa depuis plus de 10 ans et je n’ai jamais été malade. Avant que je cultive Falun Dafa, on me remboursait chaque mois des dépenses médicales de 600 à 700 yuan. Tous les gens qui m’étaient familiers, connaissaient mon surnom : "à moitié vivante".
  • Partager ses expériences et devenir diligents ensemble

    J'ai découvert un problème parmi les pratiquants, qui est que lorsqu’un pratiquant fait quelque chose de bien, les compagnons de pratique font tous son éloge: « Il a des pensées droites fortes, il n’a pas l’attachement à la peur, il a fait ceci et cela ou même comme il est devenu jeune et beau en se cultivant. » Cependant, lorsqu’un pratiquant fait quelque chose qui ne va pas, les compagnons de pratique se souviennent de toutes les choses qu’il n’a pas bien faites et ils le jugent en utilisant leurs propres notions. Je pense que c’est un préjudice sérieux et c’est une faille dont les forces anciennes peuvent prendre facilement avantage. C’est une tribulation non nécessaire pour le compagnon de pratique qu'on juge.
  • Réflexions sur le fait de dire "je n'ai pas bien cultivé" et "je ne suis pas bon"

    En partageant des expériences avec les compagnons de pratique, j'entends souvent les autres pratiquants dire: "Je ne suis pas bon" ou "je n'ai pas bien cultivé" ainsi que d'autres déclarations du même genre. Il m'est arrivé de dire de telles choses auparavant, mais je ne le fais plus. Lorsque j'ai commencé à étudier davantage la Loi et que je suis réellement entré dans un état de cultivation solide, j'ai réalisé que ces phrases portaient en elles beaucoup d'éléments négatifs et qu'elle étaient devenues des obstacles sur mon chemin de cultivation.
  • Deux histoires d’utilisation de la pensée droite à l’intérieur d’un centre de détention

    "Peu après mon arrivée dans le centre de détention, le directeur du centre m’a demandé de mémoriser les «règlements». Je lui ai dit, «Premièrement je ne suis pas un criminel et deuxièmement, ces déclarations sont toutes fausses. Je refuse de les réciter.» Le directeur était furieux et a ordonné à tout le monde de me punir. Personne n’avait le droit de me parler et il a limité mon temps d’activités libres. Plusieurs fois il a essayé de me frapper au visage avec une chaussure mais je l’en ai empêché avec ma pensée droite. Il n’osait plus me toucher...
  • Suivre le processus de la rectification par la Loi en laissant tomber les notions au sujet de la promotion du Spectacle du Nouvel An

    Quelques pratiquants pensent que "cette méthode-là est bonne pour la vente des billets, mais que cette autre-là ne l'est pas." Certains sont encore attachés à "comment vendre des billets plus rapidement." Ils courent partout et s'inquiètent des "billets" et des "personnes." ...La vente des billets porte le sens intérieur de sauver les êtres vivants ...
  • Le Spectacle du Nouvel An est puissant

    A Toronto, il y a une pratiquante, âgée d'une soixantaine d'années. Cette année, elle a acheté dix billets, pour inviter toute la famille de son fils, ainsi que les collèges de sa bru, à assister au Spectacle du nouvel an chinois, organisé par la télévision NTD, à Toronto.Après le spectacle, sa bru, non seulement a commencé tout de suite à apprendre le Falun Gong, mais a demandé également à son fils et son mari de faire de même...
  • Parler des attachements et des fautes de nos compagnons de pratique

    "Je comprends maintenant du fond de mon cœur que peu importe ce qui arrive, aussi longtemps que je sais que cela est lié à ma cultivation, je dois m’améliorer. Maintenant, au point où en est la rectification par la Loi, chaque pratiquant doit agir avec bonté et une immense tolérance avec ses compagnons de pratique, de façon à former un puissant champ droit."
  • S’améliorer comme un seul corps à travers l’étude de la Loi

    "Depuis plusieurs années, les pratiquants de notre région ont pu toujours bien coopérer les uns avec les autres en ne laissant pas de brèches. Ainsi, nous sommes efficaces en tant que corps, en clarifiant la vérité et en aidant les gens à quitter le Parti communiste chinois. Dans notre région, il semble qu'il n'y ait que deux coordinateurs, mais en fait, tout le monde est un coordinateur. Lorsque nous clarifions la vérité, peu importe qui vient avec une bonne idée, nous utilisons cette idée...
  • Ce que j'ai appris de la clarification de la vérité au quotidien

    "J'ai découvert le véritable sens de la vie dans le processus de valider Dafa. Il y avait un ancien dicton en Chine: "Personne ne peut monter au ciel en un seul jour". Maître nous a enseigné la Loi de l'univers, nous a donné une échelle pour monter au ciel. Mais nous devons grimper sur l'échelle un échelon après l'autre par nous-mêmes. La Loi mesure notre niveau d'accomplissement. "
  • Partage d’expériences : partager mon point de vue sur le fait d’être une bonne personne au sein de sa famille

    "Bien que j’aie été enseignant pendant des années, je n’écris pas très bien, et mes notions humaines me mènent toujours à penser que je n’ai pas bien cultivé, que je n’ai rien à partager. Aujourd’hui en étudiant la Loi, j’ai soudain compris que des pensées telles que « ne pas savoir écrire », « ne pas aimer écrire » et « ne rien avoir à dire » sont des notions humaines qui ont bloqué et scellé ma sagesse accrue par Dafa. Moins je voulais écrire, plus l’obstacle grandissait. Et donc, c’est seulement en faisant ce que l’on craint ne pas pouvoir faire que l’on peut faire une percée et se débarrasser de l’obstacle...
  • Nous pouvons passer chaque épreuve et tribulation en croyant fermement au Maître et à la Loi

    "J’ai été heurté par une voiture en 1998. La police m’a emmené à l’hôpital où je suis resté pendant dix jours dans un coma dépassé. Une notion m'a traversé l'esprit le dixième soir. J’ai perdu connaissance en bougeant légèrement la tête. Après un certain temps, une autre notion a surgi et cette fois j’ai fait plus attention. Je me suis calmé et j’ai pensé : « Oh, je me souviens maintenant. Je suis un pratiquant de Falun Gong. J’ai un Maître et je ne devrais pas rester allongé dans un lit d’hôpital...
  • Le confort use la volonté

    .Après avoir lu des articles de compagnons de pratiques à propos de se débarrasser de ses attachements fondamentaux, j’ai cherché incessamment mes propres attachements fondamentaux. Je les ai découvert par hasard alors que je discutais avec mon voisin. J’ai dit : « Je n’aspire qu’à une vie harmonieuse, banale et paisible. » En surface, une telle aspiration n’est pas de haut niveau, mais pour un pratiquant de Falun Dafa cela révèle un attachement profondément caché et dangereux."