Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Dépasser mes propres limites

    Un jour je récitais Zhuan Falun. En arrivant à la section : « Donc ça n'ira pas si vous voulez seulement gagner. » , Cette phrase m’a échappé, pas seulement une fois mais plusieurs fois. J’ai examiné la phrase attentivement et j’ai soudainement réalisé que le Maître m’indiquait quelque chose- il y avait quelque chose que je n’avais pas abandonné...
  • Passer du ressentiment envers les autres à regarder en moi-même

    Récemment j’ai eu l’ impression persistante que les autres pratiquants me traitaient mal, à vrai dire c’étaient mes fortesnotions humaines, sentiments et autres attachements similaires qui provoquaient de tels sentiments négatifs ...
  • Une réflexion sur la pureté, la vérité, la dignité et la droiture

    Avant le 20 juillet 1999, je me rappelle avoir senti un changement progressif des circonstances alors que nous étudions la Loi et cultivions continuellement. J'ai eu la prémonition qu'une tribulation énorme était sur le point d'arriver. Par conséquent, j'étais plus diligent en étudiant la Loi, en pratiquant les exercices et en partageant avec d'autres pratiquants. En larmes, j’ai écrit cette déclaration devant le portrait du Maître, "Maître, la mort n'est-elle pas le test final ? Mais, cela ne compte pas pour un pratiquant qui comprend vraiment la signification de la vie."
  • Qui aurait pu croire aux stupéfiants effets de la pratique du Falun Gong

    "Bizarrement, tout au long de ma cultivation, le tube dans mon estomac migrait vers l'extérieur jour après jour. Ma famille avait projeté de m'amener à Changchun afin d'enlever les tubes, ce qui aurait coûté l'équivalent d'environ trois ou quatre mille dollars. Miraculeusement, un jour le tube est sorti de lui-même et la plaie, grosse comme un pouce, s'est cicatrisée en moins de 24h. Quand les autres ont entendu cela, ils ne pouvaient pas le croire, même le docteur. Quand le chirurgien qui avait pratiqué l'opération entendit que j'étais toujours en vie et que j'avais presque récupéré, il a été lui aussi incrédule. "
  • Mieux nous faisons les trois choses, plus sûr est notre environnement de cultivation

    "Pour bien faire les trois choses, nous devons continuellement éliminer les peurs et les attachements. C’est là le plus important. Au fil des ans, j'ai eu diverses peurs, mais aussi fortes qu’elles aient pu m’apparaître, je ne me suis jamais abandonné à ces attachements. Finalement, ces attachements ont été éliminés en demeurant déterminée dans ma croyance envers Maître et Falun Dafa."
  • Histoires de cultivation: Le danger s'efface lorsque chaque pas franchi est droit

    Voci quelques jours une voisine m'a rendu visite chez moi. Elle a amené un paquet de graines de tournesol pour moi. Il y avait une note dans le paquet. J'ai hésité et me suis étonné. La voisine m'a dit: "C'est une offrande pour ma maison. La note concerne la guérison des maladies." Tout en parlant elle a versé quelques graines de tournesol sur la table. Pour lui faire plaisir, j'en ai mangé quelques-unes avec elle. Cette nuit-là, je me suis réveillé effrayé par un rêve très frappant : J'ai vu ma main qui saisissait les graines entourée de beaucoup d'insectes. Une nuée d'insectes me recouvrait. J'ai été effrayé et j'ai appelé le Maître. Lorsque je me suis réveillé, mon visage était en sueur.
  • Lire “Lunyu” pour introduire la Loi (Part2)

    "Durant ces trois derniers mois, j’ai souvent lu "Lunyu" (la préface de Zhuan Falun) à des gens prédestinés. J’ai ressenti la bienveillance sans limite de la Loi de Bouddha et du Maître, lorsque je le leur lisais. Chacun de ceux qui entendaient la Loi de Bouddha était extrêmement touché."
  • Une courte histoire d’un grand-père et de son petit-fils lors d’une séance d’exercice

    "Aux environs de 20 h15, le 30 décembre, mon petit-fils de sept ans m’a demandé de pratiquer la méditation assise avec lui. Je lui ai dit, "Peut-être devrions nous commencer tout d’abord par les exercices debout, avant de faire la méditation assise." Mon petit-fils, étant un enfant accommodant, a accepté et nous avons pratiqué ensemble les exercices. Avant de pratiquer, j’ai reprécisé les règles pour la pratique des exercices de manière à s’asseoir dans la tranquillité: "Tu ne dois pas bouger, même si tu as des douleurs aux bras ou si tes jambes te font mal – tu dois persévérer 'jusqu’à la fin."...
  • Ma famille et moi avons été témoins d’un cercle de lumière entourant la photo du Maître

    Je demeure dans un village de fermiers. Toute ma famille a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2005. Après avoir étudié la Loi, nous avons réalisé le vrai sens de la vie. Nous avons réalisé que nous attendions Dafa, depuis des générations. Après que nous ayons commencé à pratiquer le Falun Gong, nous avons fermement fait les trois choses que le Maître demande
  • Le Maître est constamment à mes côtés

    Vu que je ne suis pas allée à l’école et que ne sais pas lire, étudier la Loi était difficile pour moi. Je me souviens de cette première nuit après avoir obtenu la Loi à mon retour du site de pratique. Immédiatement après m’être couchée, j’ai vu le Corps de Loi du Maître qui tenait une grande pancarte sur laquelle étaient peints plusieurs grands caractères. Sur la rangée du haut on pouvait lire les caractères "Zhuan Falun" et sur la rangée du bas, on pouvait lire les caractères "Falun Dafa est bon." Maître m’a demandé de lire ces caractères. Je lui ai répondu que je n’étais pas allée à l’école et que je ne pouvais pas lire. Maître a dit : "Tu peux commencer à apprendre." Tout en hochant la tête je lui ai répondu : "Je le ferai."
  • Un voyage dans ma ville natale

    Il y a à peu près deux mois , j’ai entendu dire que plusieurs pratiquants dans ma ville natale avaient été illégalement arrêtés. Je ne me sentais vraiment pas bien et me demandais quelle était leur condition, cependant je ne savais pas comment les aider. Alors sur une indication du Maître, j'ai décidé de me rendre dans ma ville natale afin de pouvoir aider les pratiquants là-bas à clarifier la vérité...
  • Après la publication de mon article

    "14 jours après que je l'ai envoyé , l’article a été publié, et il était à peine modifié. Mais lorsque je l’ai lu sur la page Internet, je l’ai perçu différemment bien que ce fut le même article et qu’il semblait familier, si ce n'est qu’il était sur le site Internet Minghui. J’étais surpris de ressentir les choses de cette façon De façon assez inattendue, il me semblait que l’article n’était pas écrit par moi, mais plutôt écrit contre moi, pointant beaucoup de mes propres failles ...
  • Précieux 2200 yuans !

    Cet après-midi, lorsque je suis allé sur un site local de production de matériel pour clarifier la vérité, j'ai entendu une histoire touchante. Une pratiquante âgée qui travaille sur le site m'a dit qu'elle n'avait pas d'argent sous la main pour acheter du papier, aussi elle est allée chercher un compagnon de pratique qui lui avait dit quelque temps plus tôt: "Si tu as besoin d'argent pour fabriquer le matériel, fais-le moi savoir, s'il te plaît "...
  • A propos de diligence

    A cause d’une seule mauvaise pensée, Li avait perdu la chance de monter au ciel pendant 600 ans. J'ai été bouleversée par l’histoire parce que cela m'a rappelé que chaque pensée qu'a un pratiquant envers les gens et les choses dans sa vie quotidienne est vraiment cruciale. Si on se relâche juste un petit peu, on peut aller à la dérive en suivant le courant et se perdre.
  • Apprendre à cultiver véritablement

    Quand nous sommes de plus en plus affairés dans la vie quotidienne ou dans la validation de la Loi, cela a un impact sur notre progression. Si nous pensons : « Je me concentrerai sur la cultivation une fois ce problème réglé, ce ne sera pas bon parce que cette façon de pensée perdurera et deviendra gênante. Une des façons dont la perversité nous persécute est de nous tenir éloignés de la Loi en créant des illusions dans ce monde humain. L’une d’elle est de nous tenir « occupés » par le travail pour nous éloigner de la Loi. C’est une méthode subtile et peu visible ...