Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Ensemble, nous marchons dans le vent et sous la pluie : Un voyage à Francfort avec la Fanfare de la Terre Divine

    Alors que le temps de notre performance approchait , les gouttes d’eau sont devenues grosses comme des petits pois. Plus nos vêtements étaient mouillés plus leur couleur s'assombrissait , de nos épaules à nos tailles, et finalement jusqu’au fond de nos pantalons. Nous étions trempés, mais personne ne bougeait même un peu...
  • La lecture de la Loi diligente doit être suivie d’un xiulian solide

    En fait, de nombreux problèmes que nous rencontrons en clarifiant les faits, et durant le xiulian sont causés par notre manque d’attention aux détails. Mais quand les problèmes grandissent, on pense que c’est à cause d’un manque de lecture de la Loi, comme si l’étude de la Loi et le xiulian étaient la même chose. De cette manière on ne s’est pas vraiment cultivé. En deux mots, c’est une incompréhension de ce que signifie l’étude de la Loi.
  • Expérimenter la clémence et la compassion infinies du Maître

    Je suis un pratiquant de Dafa relativement nouveau, ayant commencé à cultiver sérieusement il y a environ deux ans. Cependant, longtemps avant cela, longtemps avant même que j’accepte Dafa – et même alors que j’étais contre Dafa - Maître me tenait déjà dans sa compassion et sa clémence, attendant patiemment et guidant mon éveil et mon retour à Dafa. Récemment, j’ai été poussé et inspiré à jeter un regard en arrière sur mon parcours jusque là , et je souhaiterai le partager ici avec vous, afin peut-être d'en inspirer d'autres à chérir notre opportunité prédestinée et ce moment incommensurablement précieux dans l’histoire, et être réellement reconnaissant pour la grâce salvatrice du Maître.
  • Nos attitudes envers nos compagnons de pratique peuvent révèler si nous croyons vraiment en Maître et en Dafa

    Quelques fois, je n’aime pas ce que ce pratiquant a fait, ou trouve qu’il y a tel ou tel problème avec tel pratiquant. Dans mon esprit je ne peux pas lâcher prise de leurs problèmes , spécialement ceux liés aux assistants. J’ai peur que ces problèmes n’aient un impact négatif sur le groupe entier. Je suis attaché à mes sentiments personnels et centre mon attention sur les autres. Cette notion humaine a fait que ces problèmes sont restés non résolus pendant une période de temps-plus-longue-qu’acceptable.
  • Et si ce moment était le dernier !

    Il y a trois jours de cela, j’ai eu un grave accident de la circulation.Quand ma voiture s’est arrêtée, les phares se sont mis à clignoter. Des véhicules se sont arrêtés et les gens sont sortis pour voir ce qui se passait. J’étais assis devant mon volant avec l’air bag déployé, et j'avais l’impression que mon âme avait déjà quitté mon corps. A cet instant, j’ai pensé que si c’était la fin de ma vie, toutes les choses auxquelles j’étais attaché n’auraient plus aucune valeur et les seules choses auxquelles j’aurais eu à faire face seraient les conséquences d'avoir sans cesse remis à plus tard le renoncement à mes propres attachements.
  • La femme d’un fermier persuade onze ouvriers de quitter le PCC

    Un jour de l’été dernier vers les midis, alors qu’il faisait très chaud, Daqu et son mari (non pratiquant) étaient rentrés chez eux après avoir travaillé dans les champs. Son mari donnait à manger aux animaux domestiques et elle préparait à manger. Tout à coup, un groupe de gens est arrivé dans sa cour. Daqu a pensé que la police venait la harceler encore une fois. Il s’est avéré que c’était un groupe d'ouvriers portant des casques et ayant des pinces, des couteaux et d’autres outils.Daqu a reçu les onze visiteurs imprévus avec un sourire et elle leur a demandé d’où ils venaient...
  • Nous ne pouvons pas faire de distinctions s'agissant du salut des êtres

    "La pluie ne cessant pas, j'ai décidé de commander le repas de midi à un restaurant. Il y avait plus de dix restaurants près de chez moi. Le plus près de chez moi vend à manger et propose également des prostituées, de ce fait les plats sont plus chers. Je n’avais jamais acheté à manger chez eux mais il pleuvait tellement que je me suis décidé à acheter à manger le plus près possible. La patronne avait la trentaine et un maquillage outré. J'ai pris quelques plats et suis parti à la hâte. Dans l’après-midi je devais retourner les plats au restaurant, donc j'ai pris avec moi le CD des 'Neuf commentaires sur le Parti communiste' pour que les filles le regardent. Avant même que j'ai fini de parler, une fille a accepté le CD, comme si elle en savait déjà beaucoup sur Dafa...
  • Eliminer l’attachement à compter sur les autres – nous devons chacun suivre notre propre chemin

    Quand nous validons la Loi et que nous sauvons les êtres, nous devons tous prendre la Loi comme Maître et éliminer notre attachement à compter sur les autres. Nous devons trouver notre propre chemin. Si nous sommes dépendants des coordinateurs pour tout nous serons entrain de suivre des individus au lieu de la Loi. Comment pourrons-nous trouver notre propre chemin si nous n’avons pas nos propres idées. Nous devons nous éveiller à notre propre fruit de perfection.
  • Nous devons étudier la Loi avec notre coeur

    Étudier la loi est une exigence pour chaque disciple de Dafa, mais qu'est-ce qui compte comme étudier la Loi et avoir appris quelque chose de la Loi ? Certains pratiquants étudient et mémorisent la Loi chaque jour, mais ils prennent cela comme une tâche. Au moment où ils étudient la Loi, ils prêtent plus d'attention au nombre de pages qu'ils ont lues qu'à ce qu'ils ont lu. Leurs pensées sont ailleurs. Ils considèrent le groupe d'étude de la Loi comme un club du livre, et ne mesurent pas leur cultivation avec la Loi.
  • Un professeur en Belgique partage ses expériences de cultivation

    Avant de me cultiver dans Falun Dafa, j’étais toujours préoccupée de savoir ce que les gens pensaient de moi et comment ils me voyaient. S'ils m’appréciaient je me sentais bien et mon ego se renforçait. Je pensais que c’était le but de mon existence : être aimé et accepté de tous. Si je regarde en arrière, je réalise que mon seul but à cette époque là était de me valider moi-même, de valider mon ego.
  • Clarifier les faits pour les touristes étrangers en Chine

    « Bonjour, je m’appelle David. Enchanté de vous connaître.» Lorsque l’homme blond d’âge mûr, en face de moi, s’est présenté, j'ai été surpris qu’il parle aussi couramment le chinois. En chemin vers l’usine, David m'a dit qu’il était américain et qu’il avait étudié le chinois à Taiwan et en Chine. Il a mentionné également qu’il habitait à San Francisco. Je lui ai dit que notre très respecté Maître du Falun Gong vivait aux Etats-Unis, que je pratiquais le Falun Gong depuis presque neuf ans et en avais tant bénéficié, que je n’avais plus besoin d’aller à l’hôpital et de prendre de médicaments. David m’a dit qu’il avait vu des groupes de pratiquants faire les exercices à San Francisco mais qu’il ne les avait pas approchés pour en savoir plus, car les gens à San Francisco n’aiment pas interrompre les autres. Aujourd’hui, il voulait en savoir davantage à propos du Falun Gong.
  • Agir comme un seul corps et émettre des pensées droites pour désintégrer les facteurs pervers

    Il y a quelques années, la persécution dans notre région a augmenté. Il semblait que les pratiquants de Dafa étaient continuellement arrêtés et persécutés par les fonctionnaires locaux. Beaucoup de pratiquants avaient peur de sortir pour expliquer les faits au sujet de Falun Gong. A cette époque, il n’y avait pas de coordinateur, et les pratiquants n'agissaient pas comme un seul corps. Nous étions anxieux de résoudre ce problème. Un pratiquant a noté que je serai une bonne coordinatrice régionale et j'ai senti que je devais prendre cette responsabilité. Mais d’un autre coté, je pensais qu'étant une vieille dame et n’ayant pas d’expérience de coordination, je ne saurais pas par quoi commencer ...
  • Aux pratiquants responsables des sites de Falun Dafa: S’il vous plaît prenez vraiment la responsabilité pour leur qualité

    N ous gérons des sites qui présentent directement Dafa et fournissent des informations sur les livres du Falun Dafa. Bien que les pratiquants soient impliqués sur plusieurs projets, les nouveaux projets devraient compléter et renforcer le corps entier, et non affaiblir d’autres projets. Autrement, ce serait comme un ours qui ramasse du maïs, ramassant sans cesse de nouveaux épis en faisant tomber ce qu'il a déjà dans les pattes. Nos contributions devraient être solides.
  • Laisser tomber ma contrariété envers mes compagnons de pratique

    Avant de commencer la pratique de Dafa, j'étais un extrémiste : quand je faisais des erreurs, j’admettais volontiers---que j'avais tort; mais quand c’était les autres qui en faisaient, alors je restais mal à l’aise, en les rejetant carrément, ne voulant plus rien avoir à faire avec eux. Avec la pratique, ce sentiment est devenu moins fort, mais j’ai continué à garder toujours une distance dans mon esprit , malgré moi, envers ceux qui s’opposaient à moi. C'était tellement apparent, et ça me mettait mal à l'aise. Je voulais réagir, mais sans résultat. Le problème était que les conflits, surtout entre moi et les autres pratiquants, étaient de plus en plus apparents...
  • Nous devrions être plus diligents et ne plus causer d’inquiétude au Maître

    "Je voulais m’agenouiller pour ceux d’entre nous qui n’ont pas fait chaque effort ou qui n’ont pas fait suffisamment d’efforts, en pensant avoir fait des choses plutôt bien, et m’excuser auprès du Maître. Nous devrions être plus diligents et réellement nous purifier nous-mêmes, nous devrions agir comme si nous méritions le titre de disciple de Dafa et donner au Maître un moment de soulagement et de joie."