Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Les pratiquants en Chine partagent leurs expériences en se joignant à la pratique des exercices nationale

    Hier j’ai lu sur Internet que la “Pratique matinale des exercices via la diffusion satellite Minghui avait commencé. » J’en ai été très heureux, sachant que la radio Minghui diffuse la musique des exercices chaque matin à 3h50. C’est excellent. Les disciples de Dafa peuvent à présent faire les exercices de groupe en même temps. Lorsque j’ai commencé à faire le premier exercice, j’ai senti que le champs d’énergie était vraiment très fort. Tout mon corps était léger et mes mouvements suivaient le mécanisme de l’énergie. Je me suis senti très à l’aise et ne ressentais plus aucune fatigue. Il est devenu évident pour moi maintenant que jusque là mon esprit pouvait difficilement se calmer. Aujourd’hui j’ai fait l’expérience de l’état de tranquillité, lequel est merveilleux et sacré.
  • Réflexions à propos de la Conférence de Loi à New-York

    "Cette conférence a éliminé mon plus gros obstacle à la plénitude. Maître a mentionné dans de nombreuses conférences que la plénitude des disciples de Dafa n’est pas la question principale qui est de sauver les êtres. Je ne pouvais pas comprendre ça. Je pensais que mon xinxing était si bas comparés aux pratiquants de l’antiquité, alors comment pouvais je atteindre la plénitude ? Cette fois Maître l’a mentionné de nouveau, et j’ai senti que j’avais brisé une coquille. J’étais tout excité. Je me suis dit à moi-même 'tu es un imbécile, après tant d’années tu ne sais même pas ce que tu cultives.' "
  • S'éveiller à la Loi pour "Pacifier l'éxtérieur en cultivant l'intérieur "

    "Il y a quelque temps, une pertubation extérieure m'a plongé dans la perplexité. Lorsqu'un de mes parents a été hospitalisé pour une opération, ma femme a soudain été enlevée par les autorités. Avec l'attachement au sentiment, je ne pouvais plus étudier la Loi ni pratiquer les exercices avec un esprit paisible et je ne n'arrivais plus à maintenir la position de main correcte en envoyant les pensées droites. J'étais vraiment sérieusement perturbé pendant cette période...
  • Ému aux larmes par les pensées droites d'une compagne de pratique

    Je suis un disciple de Dafa de Chongqing. Il y a deux mois, le personnel du bureau 610 a détruit tous les sites de production de documents clarifiant la vérité dans notre ville. Afin de garantir la sécurité pour l'ordinateur et l'imprimante que nous venions d'acheter, une pratiquante qui venait d'apprendre comment fabriquer les documents m'a demandé de les mettre en lieu sûr momentanément. Elle a dit qu'elle reviendrait les prendre quand elle aurait trouvé une méthode sûre...
  • "Maître a dit"

    Quand j'ai lu l’article d’un compagnon de pratique, traitant de comment être un pratiquant, cela m'a rappelé que les pratiquants en dehors de la Chine disent souvent entre eux : « C'est comme le Maître veut que nous le fassions. » Il semble qu’ils aient pris ce raisonnement comme une excuse pour convaincre les autres. Habituellement, quand les pratiquants de Chine Continentale se heurtent à des problèmes et qu’ils ne savent pas pourquoi, eux aussi continuent à demander si c'est un problème que le Maître a mentionné auparavant. En fait, ils s'attendent à ce que la réponse soit : « ce n'est pas ce que le Maître a dit. » C’est là l’importante question de comment apprendre à être un pratiquant.
  • Le Clou

    Un marchand avait fait une bonne foire. Il avait vendu tous ses produits et rempli son sac d’or et d’argent. Tout ce qu’il voulait maintenant c’était reprendre le chemin de la maison, et retrouver sa femme avant la tombée de la nuit. Il chargea son sac de tissus avec l’argent et enfourcha son cheval. A midi il s’arrêta à un relais dans une ville. Alors qu’il s’apprêtait à reprendre la route, un serviteur lui amena son cheval et dit, « Monsieur il manque un clou au fer gauche du sabot de votre cheval. « « Tant pis » répondit le marchand. « Le sabot tiendra certainement. Je suis pressé. » ...
  • Comment je comprends le respect envers le Maître et Dafa

    Quelques pratiquants, particulièrement les plus jeunes pratiquants en Chine continentale, sont affectés par la propagande athée du parti communiste chinois (PCC), et ne montrent pas vraiment de respect pour le Maître et Dafa. C'est ainsi même lorsqu'ils ont une compréhension relativement profonde “des principes” de la Loi. Je suis l'une de ces pratiquants. Quand j'étais enfant, je me moquais des personnes âgées qui adoraient les Bouddhas. Après que j'aie commencé à étudier la Loi, bien que j'aie appris que la croyance en Bouddha n'est pas une superstition, je n'ai pas relié l'acte physique de vénération au respect pour le Maître.
  • Ne négligez pas l'importance de faire les exercices dans les endroits publics, les sites touristiques, et devant les Ambassades chinoises

    Désirer une vie facile et confortable est un des problèmes. Il n'est pas aisé de faire les exercices à l'extérieur les jours de froid, de chaleur, de vent ou de pluie. Et il y a beaucoup de projets qui peuvent être réalisés à l'intérieur. Mais c'est un test pour notre xinxing. Et faire les exercices à l'extérieur est aussi une occasion de clarifier les faits à plus de gens, leur faire expérimenter la puissance du champ d'énergie, et leur faire savoir que "Falun Dafa est bon."
  • Mes expériences en récitant “Encore à propos de 'Politique'”

    J’ai rencontré un jeune homme et lui ai demandé, “Connaissez vous la vérité à propos du Falun Gong ?” Bien qu’il m’ait répondu qu’il croyait en Jésus, il semblait avoir des sentiments négatifs envers le Falun Gong. Il n’arrêtait pas de répéter la propagande mensongère du Parti communiste chinois (PCC). Après lui avoir parlé du Falun Gong, il m’a demandé : ”Avez-vous perçu un quelconque avantage pour m’avoir tant parlé ? ...
  • Abandonner l’ego et mieux s’harmoniser avec le seul corps

    "Récemment, en tant qu’un des dix pratiquants accusés dans le procès à Singapour, j’ai cumulé quelques expériences dans ce processus et je souhaite les partager avec vous...
  • Il y a la cultivation dans la pratique des exercices et il y a aussi la pratique dans la cultivation

    Pendant longtemps , je n’ai pratiqué que très rarement les exercices du Falun Gong. Quelques fois je pratiquais, d’autres fois, je ne pratiquais pas. Si la situation était mauvaise, je ne pratiquais pas du tout pendant quelques mois. Je n’arrivais pas à avancer dans ce domaine. Récemment, cette année, j’ai étudié la “Loi” dans un groupe d’Etude de la Loi et nous avons pratiqué ensembles les exercices. Graduellement, même quand je n’étais pas avec le groupe, je pratiquais les exercices aussi quand j'étais seul. Ce processus incluait l’abandon des notions humaines et l’élévation dans ma compréhension de la Loi.
  • Dépasser mes propres limites

    Un jour je récitais Zhuan Falun. En arrivant à la section : « Donc ça n'ira pas si vous voulez seulement gagner. » , Cette phrase m’a échappé, pas seulement une fois mais plusieurs fois. J’ai examiné la phrase attentivement et j’ai soudainement réalisé que le Maître m’indiquait quelque chose- il y avait quelque chose que je n’avais pas abandonné...
  • Passer du ressentiment envers les autres à regarder en moi-même

    Récemment j’ai eu l’ impression persistante que les autres pratiquants me traitaient mal, à vrai dire c’étaient mes fortesnotions humaines, sentiments et autres attachements similaires qui provoquaient de tels sentiments négatifs ...
  • Une réflexion sur la pureté, la vérité, la dignité et la droiture

    Avant le 20 juillet 1999, je me rappelle avoir senti un changement progressif des circonstances alors que nous étudions la Loi et cultivions continuellement. J'ai eu la prémonition qu'une tribulation énorme était sur le point d'arriver. Par conséquent, j'étais plus diligent en étudiant la Loi, en pratiquant les exercices et en partageant avec d'autres pratiquants. En larmes, j’ai écrit cette déclaration devant le portrait du Maître, "Maître, la mort n'est-elle pas le test final ? Mais, cela ne compte pas pour un pratiquant qui comprend vraiment la signification de la vie."
  • Qui aurait pu croire aux stupéfiants effets de la pratique du Falun Gong

    "Bizarrement, tout au long de ma cultivation, le tube dans mon estomac migrait vers l'extérieur jour après jour. Ma famille avait projeté de m'amener à Changchun afin d'enlever les tubes, ce qui aurait coûté l'équivalent d'environ trois ou quatre mille dollars. Miraculeusement, un jour le tube est sorti de lui-même et la plaie, grosse comme un pouce, s'est cicatrisée en moins de 24h. Quand les autres ont entendu cela, ils ne pouvaient pas le croire, même le docteur. Quand le chirurgien qui avait pratiqué l'opération entendit que j'étais toujours en vie et que j'avais presque récupéré, il a été lui aussi incrédule. "