Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Sortir de la prison de nos esprits

    Je me souviens que lorsque j'ai étudié pour la première fois le poème de Maître Li "Ne soyez pas triste" j 'ai pensé que ce poème était écrit pour ces pratiquants qui étaient arrêtés et détenus. Aujourd'hui, je comprends vraiment clairement qu'il a été écrit pour tous les pratiquants de Dafa. Lorsque la "prison" est mentionnée, nous tendons à penser au lourdes grilles et aux lugubres cellules, ce qui résulte du fait que nous utilisons nos yeux de chair. En fait il y a une autre sorte de prison, qui est encore plus à craindre et qui est la prison dans nos esprits.
  • Tout ce qui favorise la rectification par la Loi arrivera certainement

    Peu après la création d'une équipe d'enquête pour prouver les faits de prélèvements d'organes sur des pratiquants de leur vivant, j'ai lu des articles à ce sujet sur le net. A ce moment, une pensée a traversé mon esprit : "Le régime communiste chinois ne laissera pas l'enquête entrer en Chine ; ils ne seront pas capables d'entrer en Chine." J'ai vite réalisé que cette pensée n'était pas droite. Je vois à présent que la mission est inititée et s'apprête à partir en Chine pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine continentale. Je rélève la pensée négative qui m'a traversé l'esprit dans l'espoir que les pratiquants n'aient pas une telle pensée.
  • Regarder en soi quand on voit les attachements des autres pratiquants

    "En été 2005, quand j’ai vu qu’un coordinateur avait un attachement à se faire valoir, je le lui ai pointé directement. Il n’y a aucun mal à indiquer les attachements ou les problèmes des autres pratiquants. Cependant j’ai oublié de regarder en moi, car alors que je pointais le problème d’un autre pratiquant j’avais aussi le même problème. "
  • L’attachement à la fierté et au contentement bloque notre avancement diligent

    "Une fois, je partageais mes expériences avec un ami pratiquant, qui était étranger à notre ville. J'étais très satisfait du travail de clarification dans notre région et j’ai dit : ‘’ Notre région fait très bien.’’ Je n’ai pas détecté derrière mes mots l’attachement caché jusqu’à ce que j’entende beaucoup d’autres compagnons dire la même chose de façon répétée. J’ai réalisé que notre corps entier avait des pensées déviées ....
  • Article partagé lors de la Conférence d'échange d'expériences de Falun Dafa 2006 en Pologne

    J’ai compris que l’environnement dans lequel nous vivons ne peut être changé que par nous mêmes, pas par qui que ce soit d'autre. Si les pratiquants ne réussissent pas à toucher les cœurs - c’est notre honte à nous . La tolérance et encore la tolérance, en même temps que notre souhait compatissant, est ce qui est nécessaire, pour persister, dans cet environnement indifférent et difficile, pour rassembler nos forces et notre aspiration à faire cela.
  • Article partagé lors de la Conférence d'échange d'expériences de Falun Dafa 2006 en Pologne

    "Quand j’ai débuté ma cultivation, l’assistante chargée du point de pratique et du groupe d’étude de la Loi, cultivait déjà depuis deux ans. A mes yeux, c’était un laps de temps très long. Elle semblait très expérimentée, d’autant plus qu’elle était chinoise. Il m’a été d’un grand bénéfice de cultiver aux côtés des pratiquants chinois, pour eux il n’existait pas tant de questions et de problèmes. A toutes les questions que je me posais, ils y répondaient toujours de la même façon, quelqu’un ouvrait le Zhuan Falun à une page donnée et lisait – pour eux il était évident que tout évènement dans notre cultivation est simplement un reflet, une manifestation dans notre cultivation, que Maître décrit soigneusement dans Zhuan Falun."
  • L’attachement à la préférence, à l’intérêt personnel, et à l’égoïsme

    "Quelques pratiquants ont toujours cultivé leur esprit, se sont débarrassés de leurs attachements, et leurs pensées droites sont très fortes. Lorsque je me trouve avec eux, j'ai l'impression d'en bénéficier, et le temps passe de façon plutôt plaisante parce qu’ils pensent toujours aux autres. D’un autre coté, les points de vue de certains semblent montrer qu’ils sont encore parmi les gens ordinaires, ils sont encore très attachés aux choses humaines et ne pensent toujours qu' à eux-mêmes, et ils ne sont même pas conscients qu’ils blessent les autres. Au début, je pouvais toujours l’endurer. Mais après qu’il aient refusé de se corriger à plusieurs reprises, je suis devenu hostile envers eux, et j’étais très impatient."
  • Un champ droit et compatissant autour de chaque pratiquant

    L’énergie d’une personne n’est pas nécessairement forte, mais lorsque l’énergie de deux personnes se combinent, elle devient deux fois plus forte. Spécialement lorsque vous n’êtes pas diligent et que vous vous trouvez à l’intérieur du champ droit d’un pratiquant, vous tremblez. Dans ce champ, vous n’avez même pas besoin de parler de votre attachement , car il se trouve sous vos yeux sans qu’il y ait un moyen de le cacher. Ainsi vous pouvez réaliser vos insuffisances, cessez de stagner et continuer à être diligent.
  • Etudier la Loi est essentiel

    "Récemment, il y a eu beaucoup de choses dans ma vie ordinaire qui ont interféré avec moi et qui m’ont ennuyé, aussi ai-je décidé de m’occuper de ces choses avant d’étudier la Loi. Cependant, une chose qui semblait être facile, une chose que j’étais supposé finir en une heure ou deux, ne pouvait pas être terminée du tout. J’étais occupé du matin au soir. Et tant de problèmes ont continué à surgir. Le résultat était que je n’avais pas assez étudié la Loi et m’endormais lorsque j’étais fatigué ...
  • Un compagnon de pratique m’a aidé à découvrir mes insuffisances et à sortir de mon état erroné

    "Ce que j’ai appris est que tout ce qui concerne la cultivation, est centré sur la cultivation de l’esprit. Pour celui qui a des pensées droites, tout est droit. Toutes les mauvaises choses qui apparaissent dans la cultivation sont dues à nos propres attachements. Tant que quelqu’un cherche véritablement en lui, finalement toutes les confusions seront résolues"
  • Apporter aux gens la pure et authentique culture traditionnelle Chinoise

    "Il y a quelques années, j’ai rencontré un ancien camarade de classe de Chine dans une station de métro en Europe. Il m’a dit qu’il se rendait chez lui après être allé à l’église. Lorsque je lui ai demandé s’il croyait effectivement en Dieu, il a répondu, ‘’Non, mais c’est assez mouvementé là-bas. Sans cela, je me sentirais plutôt seul.’’ Comme piqué par ses mots, j’ai pensé : ‘’Pourquoi ne pourrions nous pas avoir quelques évènements artistiques et culturels pour attirer les Chinois et leur clarifier les faits ? ... "
  • Ce que j’ai appris de ma vanité

    "Bien que j’ai l’impression de me cultiver tout le temps, j’ai réalisé que j’avais toujours d’importantes insuffisances dans mon état d’esprit. Avant, je ne prêtais pas assez d’attention à celles-ci et considérais qu’elles n’étaient pas importantes du tout. Mais nous devons faire attention à ces détails mineurs lorsque nous avons de grandes aspirations"
  • Comment les notions humaines sont la cause première de la persécution selon ma compréhension

    "En réfléchissant sur les expériences passées de mes compagnons pratiquants et sur moi-même, j’ai remarqué que la persécution que les pratiquants ont enduré , l’existence des forces anciennes, la persécution contre Dafa et les êtres, est directement liée aux pensées des pratiquants, aux attachements et aux notions humaines."
  • Perfectionner le " filet de la Loi" et former un corps indestructible

    "Différentes notions négatives ont longtemps joué le rôle de démon et m’ont bloqué en ce qui concerne l’écriture d’articles de partage d’expérience. En fait, dans la cultivation chacun de nous devrait avoir beaucoup d’expériences spirituelles et physiques. Soit dans la souffrance d’une tribulation ou dans la grandeur de l’élévation, nous devrions tous avoir beaucoup à partager avec les autres."
  • Ma compréhension de se “Cultiver en se conformant au maximum à l’état de la société humaine ordinaire »

    Lors de récents échanges avec des compagnons de pratique, j’ai remarqué que certains pratiquants n’avaient pas une compréhension juste de “se cultiver en se conformant autant que possible à l’état de la société humaine ordinaire”, ils n’avaient retenu que “se conformer à l’état de la société humaine ordinaire” et ont négligé « se cultiver ». Ceci les a conduit à penser et à se comporter comme des gens ordinaires et cela s’est avéré être un frein significatif dans leur cultivation.