Parlement Européen

  • Droits de l'homme : la Chine attire toute l'attention au Parlement européen

    Ce 6 décembre, l'Union européenne recevait à Bruxelles un forum de deux jours pour une meilleure promotion des droits de l'homme dans le monde. La Chine était l'un des principaux pays dont il a été question... "Notre plus grande inquiétude se porte sur la durée de la situation dans les régions tibétaines de Chine. La situation des pratiquants de Falun Gong, surtout ceux qui sont détenus, reste inquiétante. " a déclaré George Cunningham, chargé d'affaires de l'Union européenne. Une chercheuse et représentante d'Amnesty international a affirmé que les tortures et mauvais traitements, bien illustrés par le cas du Falun Gong, étaient "systématiques, institutionnalisés" et très répandues". " ...
  • Le Parlement européen questionne les prélèvements forcés d'organes en Chine

    L'industrie des greffes d'organes en Chine a grandi rapidement ces 10 dernières années. Mais la source des organes utilisés pour les opérations de transplantation est le sujet d'une grande controverse. Et en particulier depuis 2006. À cette époque, des soupçons ont été formulés au sujet des hôpitaux d'état où des pratiquants de Falun Gong sont tués et leurs organes prélevés de force.Cette question a été soulevée jeudi dernier à Bruxelles, au cours d'une audience du Sous-comité des droits de l'homme du Parlement européen...
  • Des membres du Parlement écossais pressent les Nations Unies d’enquêter sur la récolte d’organes dans les prisons du PCC

    Le 5 novembre 2012, une motion a été lancée par Bob Doris, membre du Parlement écossais, afin de condamner la pratique immorale de récolte d’organes à vif sur les pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers de conscience par le Parti communiste chinois (PCC). Sa motion, qui pressait les Nations Unies de mener une enquête approfondie sur ces atrocités, a rapidement obtenu le soutien de 29 membres du Parlement écossais...
  • Danemark : Le second vice-orateur du Présidium du parlement danois condamne les collectes d’organes en Chine

    M. Søren Espersen, s’est dit préoccupé par les prélèvements d’organes en Chine. “Je comprends que nous parlons de près de dix mille organes qui sont mis en vente depuis la Chine chaque année. Ce n’est pas nécessairement des ventes illégales. Cela peut provenir de personnes qui meurent suite à des accidents de voiture. Mais beaucoup, sans doute la plupart, proviennent de pratiques illégales qui dans d’autres pays seraient considérées comme des crimes contre l’humanité." S'agissant de la persécution du Falun Gong, M. Espersen a déclaré : Je ne crois pas que les chinois toléreraient qu’il soit plus longtemps persécuté ...Falun Gong est un mouvement très fort qui est très pacifique et qui a une très belle façon de voir le monde...
  • Un député européen italien interroge la Commission européenne à propos de la question du Falun Gong

    "Le Haut Représentant est certainement au courant des persécutions qu’exerce la Chine( Nde référant au Parti communiste chinois ou PCC) contre le mouvement spirituel Falun Gong et son insistance à imposer sa volonté aux autres pays. Par exemple, cette semaine la Cour suprême russe prévoit d’annoncer son verdict concernant l'interdiction des publications de cette discipline; Il ne fait pas de doute que la persécution, quelque forme qu'elle puisse prendre, est une violation flagrante des droits de l’homme. La liberté religieuse et culturelle est sacro-sainte et essayer de la limiter, voire de l'abolir, est un crime qui doit être poursuivi et condamné fermement...
  • Les restrictions importantes imposées aux membres du mouvement Falun Gong sont incompatibles avec la liberté de conscience

    "L'UE s'inquiète de ce que les restrictions importantes imposées aux membres du mouvement Falun Gong, ainsi que sur d'autres groupes religieux ou spirituels, sont incompatibles avec la liberté de conscience comme reconnue en vertu de l'article 18 de la Déclaration universelle des droits de l'homme...
  • Une ministre Finlandaise : la Corée ne devrait pas rapatrier les pratiquants de Falun Gong

    Haidi-Haotala, Ministre du développement international de la Finlande a déclaré le 28 septembre lors d'une interview à Bruxelles, qu'aucun gouvernement ne devrait rapatrier des membres du Falun Gong en Chine. "je crois qu'en principe, un gouvernement quel qu'il soit, recevant des demandeurs d'asile du Falun Gong, devrait comprendre la très grave situation à laquelle ces personnes font face en Chine. Ils ne devraient pas y être renvoyés...
  • Un membre du Parlement européen appelle la Corée du sud à cesser le rapatriement des pratiquants de Falun Gong

    “J’ai appris que récemment une centaine de pratiquants de Falun Gong d’origine chinoise ont fait une demande d’asile à la Corée du sud, que leur demande a été rejetée et que dix d’entre eux ont été rapatriés de force en Chine Si de tels choses s’avèrent vraies, elles mettraient la République de Corée en violation de ses obligations en vertu des traités internationaux, étant donné la forte possibilité que ces personnes une fois rapatriées vers la Chine soient gravement maltraitées.”...
  • A l'occasion du 20 juillet, des membres du Parlement européen condamnent la persécution du Falun Gong

    La persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine par le Parti communiste chinois (PCC) a duré 12 ans depuis qu'elle a commencé le 20 Juillet 1999. Le 20 Juillet, les membres du Parlement européen, Zuzana Roithová et Ana Gomes, ont écrit des lettres aux pratiquants de Falun Gong pour condamner la persécution par le PCC et exprimer leur soutien ...
  • La persécution du Falun Gong objet de préoccupation à l’audition des droits de l’homme du Parlement européen

    Le 11 juillet 2011, une audition sur la situation actuelle des droits de l’homme en Chine a été tenue par la sous commission des droits de l’homme du Parlement européen. Andrzej Grzyb, député européen et président par interim de la Sous-commission a présidé la discussion et invité Xia Yiyang, un expert de la Human Rights Law Foundation et Pan Jiawei, secrétaire exécutif du China Human Rights Lawyers Concern Group à Hong Kong, à parler de la situation actuelle en Chine. Les responsables européens du European External Action Service, le vice-président du Parlement européen et des membres du Parlement ont assisté à l'audition...
  • “L’illégalité de la répression du Falun Gong en Chine- et ses répercussions sur l’état de droit aujourd’hui” - Audition de juillet sur les droits de l’homme au Parlement européen

    Bien qu’il y ait eu auparavant des rapports isolés de l’utilisation d’hôpitaux psychiatriques pour emprisonner les dissidents, ce n’a pas été un phénomène commun jusqu’à ce que commence la campagne contre le Falun Gong. Mais depuis 1999, les hôpitaux psychiatriques ont été largement utilisés pour détenir les pratiquants non seulement parce qu’aucun processus légal n’est nécessaire mais aussi parce que cette tactique peut isoler et diaboliser davantage les pratiquants de Falun Gong aux yeux du public chinois ...
  • “L’illégalité de la répression du Falun Gong en Chine- et ses répercussions sur l’état de droit aujourd’hui” - Audition de juillet 2011 sur les droits de l’homme du Parlement européen

    Dans leurs déclarations publiques, les autorités chinoises déclarent souvent que la torture est interdite. La Chine a également signé les traités internationaux interdisant la torture et la loi pénale chinoise inclue des provisions pour en punir les auteurs. En pratique toutefois, lorsque le régime a fait face à un groupe de la taille du Falun Gong et tenté d'accomplir une tâche impossible —forcer des dizaines de millions de personnes à abjurer leurs croyances — les dirigeants du PCC ont décidé de recourir à son utilisation systématique...
  • “L’illégalité de la répression du Falun Gong en Chine- et ses répercussions sur l’état de droit aujourd’hui” - Audition du 11 juillet sur les droits de l’homme du Parlement européen

    L'audition du PE sur les droits de l'homme en Chine a eu lieu lundi 11 juillet après midi. Yiyang Xia, expert de la Human Rights Law Foundation et directeur de la Division d'investigation de la World Organization to Investigate the Persecution of Falun Gong, a été invité à faire un exposé déterminant sur l'illégalité de la repression du Falun Gong en Chine et ses repercussions sur l'état de droit aujourd'hui...
  • Le Parlement européen condamne les autorités chinoises pour leur persécution du Falun Gong dans son rapport annuel sur les droits de l’homme

    Le 16 décembre 2010, le parlement européen a adopté son rapport annuel 2009 sur les droits de l'homme dans le monde et la politique de l'UE sur la question. Dans la section "Liberté de religion ou de croyance", le rapport établit que le Parlement européen condamne les autorités chinoises pour (entre autre) leur persécution des pratiquants de Falun Gong. Dans la section "Défenseurs des droits humains", il presse les autorités chinoises de "clarifier sans délai la situation de l'éminent avocat des droits de l'homme M Gao Zhisheng, disparu le 4 février 2009, et d'ouvrir une investigation pleinement indépendante et transparente sur sa disparition."
  • Un Vice-président du Parlement européen invite le Premier ministre britannique à prêter attention à la persécution du Falun Gong

    Edward McMillan-Scott, Vice-président du Parlement européen a écrit au Premier ministre britannique David Cameron avant sa visite d'Etat de deux jours en Chine (les 9 et 10 novembre 2010) demandant à Cameron de questionner les dirigeants chinois sur la persécution du Falun Gong. McMillan expliquait dans sa lettre, que toutes les personnes chinoises qu'il avait interviewées en 1996 lors de sa visite en Chine avaient été arrêtées par le Parti communiste chinois (PCC) et cruellement torturées, mentionnant en particulier les pratiquants de Falun Gong Cao Dong et Niu Jinping ainsi que l'avocat Gao Zhisheng...