Des dignitaires du Danemark soutiennent les efforts des pratiquants pour mettre fin à 21 ans de persécution du Falun Gong en Chine |

Les pratiquants de Falun Gong du Danemark et de Suède se sont réunis sur la place de l’hôtel de Ville à Copenhague le 18 juillet 2020 et ont tenu des activités pour rappeler aux gens la persécution ayant cours en Chine.


Ce 20 juillet marque la 21e année de la résistance pacifique des pratiquants à la persécution.
L'ancien chef du PCC (Parti communiste chinois) Jiang Zemin a lancé la persécution des pratiquants de Falun Gong qui croient en " Vérité-Bonté-Patience " le 20 juillet 1999. Chaque année, les pratiquants de Falun Gong organisent diverses activités à travers le monde pour appeler pacifiquement à mettre fin à la persécution.


Cette année, 13 dignitaires au Danemark, dont Margrete Auken, membre de l'UE et vice-présidente du parlement danois auprès de l'Union européenne, Uffe Elbæk, ancienne ministre danoise de la Culture et membre du parlement, des représentants de différents partis de l'Union européenne, des parlementaires et d'anciens parlementaires ont signé la déclaration conjointe initiée par plus de 600 hommes politiques de 30 pays à travers le monde.

Treize dignitaires danois qui ont signé la déclaration commune. De gauche à droite, de haut en bas: Margrete Auken (députée), Nikolaj VILLUMSEN (député), Kira Marie PETER-HANSEN (députée), Uffe Elbaek (ancienne ministre, députée), Christian Juhl (député), Jens Rohde (députée) , Karina Adsboel (député), Per Larsen (député), Susanne Zimmer (députée), Liselott_Blixt (députée), Hans Kristian Skibby (député), Morten Messerschmidt (député), Kenneth Kristensen Berth (ancien député)


La déclaration commune déclarait que le Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa) est une ancienne méthode de pratique chinoise basée sur les principes de Vérité-Bonté-Patience. La déclaration exprimait également une profonde préoccupation pour la persécution qui dure depuis 21 ans.


La déclaration soulignait: " La persécution subie par les pratiquants de Falun Gong en Chine est la persécution la plus cruelle d'un groupe de foi aujourd'hui. Depuis juillet 1999, des millions de pratiquants de Falun Gong ont été arbitrairement arrêtés et emprisonnés sans aucune procédure légale, et beaucoup ont été torturés ou même tués.


La déclaration commune exhorte les autorités chinoises à respecter les normes internationales qu'elles ont signées et le Pacte international des Nations Unies sur les droits civils et politiques, à arrêter immédiatement la persécution des groupes de Falun Gong et à libérer sans condition tous les pratiquants de Falun Gong détenus et autres prisonniers d'opinion.


En outre, Søren Espersen, ancien vice-président du parlement danois et haut membre du parlement, a également envoyé une lettre de soutien. Dans la lettre, il a exprimé son plein soutien pour mettre fin à la persécution du Falun Gong. Il espère que la campagne anti-persécution des pratiquants de Falun Gong réussira.

Dans l'après-midi du 18 juillet 2020, les pratiquants de Falun Gong du Danemark et de Suède ont organisé des activités sur la place de l’Hôtel de ville à Copenhague afin d’informer les gens de la persécution.


Les pratiquants ont fait la démonstration des cinq séries d'exercices du Falun Gong. Puis ils ont observé une minute de silence, pour commémorer solennellement les compagnons de pratique en Chine ayant perdu la vie pendant les 21 ans de persécution. Alors que la pratiquante Zhu Rui chantait "Assieds-toi à mes côtés", les pratiquants ont allumé des bougies en sombre souvenir de leurs compagnons de pratique en Chine.


Chaque année, les pratiquants de Falun Gong au Danemark organisent des activités autour de l'anniversaire de la persécution le 20 juillet pour sensibiliser à la situation en Chine. Pour beaucoup de gens, cette persécution se terminera bientôt.


L'hôte de l'événement a déclaré : " Le 20 juillet 1999, le PCC a lancé une persécution épouvantable contre le Falun Gong. Au cours des 21 dernières années, les pratiquants ont été soumis à une persécution cruelle inimaginable. D'être harcelés, torturés et persécutés, voire se faire prélever de force leurs organes.

Les passants découvrent le Falun Gong

Il a dit aussi : " Maintenant, le PCC a commis un autre crime contre le monde entier. Au début de l'épidémie de coronavirus, le régime du PCC a choisi de dissimuler des informations, de détruire des fichiers et des données, et de sous-déclarer le nombre d'infections et de décès au lieu de donner la priorité à la vie des gens. Sa dissimulation et ses mensonges ont provoqué une pandémie dans plus de 200 pays et régions. Cependant, cette pandémie a également amené les gens à voir progressivement la vraie nature perverse du PCC."


Des militants des droits humains danois appellent le gouvernement à dire au PCC de rendre la liberté et les droits humains des pratiquants

Thomas Rohden, le président de l'organisation danoise des droits de l'homme «Kinakritik» est venu soutenir les pratiquants de Falun Gong.

M. Thomas Rohden, président de l'organisation danoise des droits humains Kinakritik est venu participer à l'événement. Il a dit: " Le PCC tente de détruire la liberté du monde. Le PCC ne se soucie pas des vies humaines. Ils prélèvent les organes des pratiquants de Falun Gong et ont envoyé les Ouïghours dans des camps de concentration. Cependant, beaucoup d’entre nous ne sont pas au courant de ces faits sanglants !


"Aujourd'hui, je demande au gouvernement danois de se réveiller du brouillard. Le gouvernement et de nombreux politiciens danois ne veulent pas se lever contre le PCC parce que cela leur coûtera de l'argent ainsi qu'au Danemark. Mais je crois que le prix de la liberté et le prix de l'humanité sont toujours plus importants que de vendre plus de porc au PCC ! Par conséquent, je voudrais demander au Premier ministre danois Mette Frederiksen et au ministre des Affaires étrangères Jep Keverde (Jeppe Kofod) de ne pas ignorer la persécution des pratiquants de Falun Gong et d'autres groupes ethniques en Chine. Ils doivent leur donner la liberté et les droits humains. "


Les pratiquants exhortent les responsables de l'ambassade chinoise à se retirer du PCC |



Les pratiquants de Falun Gong danois sont allés à l'ambassade du PCC au Danemark pour appeler à la fin de la persécution et ont exhorté le personnel consulaire à démissionner du PCC.


Le matin du 20 juillet, les pratiquants de Falun Gong danois sont allés à l'ambassade du PCC au Danemark. Ils ont appelé les fonctionnaires à l'intérieur à juger de la situation et à prendre leurs propres décisions en ce moment historique où le monde rejette le régime du PCC. Ils les ont encouragés à se retirer du PCC et de ses organisations affiliées.


Mme Chen Man, une pratiquante de Falun Gong qui a été illégalement condamnée et emprisonnée pendant sept ans, a dit: " En tant que personne chinoise, que vous soyez théiste ou athée, j'espère sincèrement que vous garderez votre gentillesse et cesserez de suivre davantage le PCC. "


Mme Bao Xuezhen, une pratiquante de Falun Gong qui a été illégalement condamnée à trois ans et demi de prison par le PCC, a dit : "Je suis l'une des milliers de pratiquants de Falun Gong qui ont été persécutés. Pendant ma détention, j'ai été torturée. J'ai été obligée de m'asseoir sur un petit banc pendant une longue période. Je n'avais pas le droit d'aller aux toilettes ni de prendre une douche. "


Mme Bao Xuezhen a également déclaré: " Le Parti communiste a fait beaucoup de mauvaises choses. Maintenant, les Chinois du monde entier quittent le PCC. Veuillez quitter le PCC et ses organisations affiliées et ne soyez pas tenus responsable de ses crimes. "


Version anglaise :
Dignitaries in Denmark Support Practitioners' Efforts to End the 21-Year-Long Persecution of Falun Gong in China
Version chinoise :
丹麦学员纪念反迫害21周年(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.