Différentes activités ont marqué les 21 ans de persécution du Falun Dafa par le PCC, à Londres

Les pratiquants de Falun Dafa à Londres ont organisé plusieurs activités le 20 juillet 2020, afin de sensibiliser aux 21 ans de persécution du Dafa par le Parti communiste chinois (PCC).


Des représentants du gouvernement, des experts et d'autres sont venus exprimer leur soutien lors des activités, qui comprenaient une manifestation pacifique et une veillée aux chandelles à l'ambassade de Chine et une vidéoconférence intitulée " Comprendre le Parti communiste chinois : leçons pour le monde libre ".


Manifestation, exercices de groupe et veillée aux chandelles à l'ambassade de Chine

Les pratiquants ont protesté pacifiquement sur le trottoir en face de l'ambassade chinoise le 20 juillet. Ils ont tenu cette manifestation 24 heure sur 24 et7 jours sur7 à l'ambassade chinoise ces 18 dernières années.
Veillée aux chandelles à l'ambassade de Chine dans la soirée

La manifestation pacifique devant l'ambassade de Chine se poursuit depuis 18 ans. Davantage de pratiquants se sont joints à celle du 20 juillet, se relayant en petits groupes pour se conformer aux ordres de distanciation du gouvernement en raison de la pandémie de coronavirus.


Dans l’atmosphère paisible du crépuscule, les pratiquants ont tenu une veillée aux chandelles pour commémorer les compagnons de pratique ayant perdu la vie sous la persécution.


Tenant une bougie à la lueur vacillante, Xiaotong a pensé à la Chine, où sa mère purge toujours une peine de trois ans et demi de prison pour la détention d’un dépliant de Falun Dafa.


A côté d'elle était assise Ming-hui, dont le père a été récemment libéré de prison après 15 ans pour avoir déployé une banderole avec le message "Falun Dafa est bon" ("Falun Dafa Hao") . Ming-hui lui a téléphoné de nombreuses fois mais a rarement pu lui parler sans être interrompu par les agents du PCC.


Danilla prend des séquences vidéo de la manifestation sur son téléphone pour les partager avec ses amis des réseaux sociaux.

Danilla vit près de l'ambassade chinoise et voit des pratiquants y manifester chaque jour. «Une manifestation pacifique depuis 21 ans. "Une manifestation pacifique depuis 21 ans ! C'est incroyable et je suis émue. Nous devons le faire savoir à plus de gens. C'est important", a-t-elle déclaré.


Danilla a lu l"information affichée et a signé une pétition pour mettre fin à la persécution. "Cette persécution est absolument injuste ! Quiconque a une conscience devrait soutenir le Falun Dafa, mettre fin à la persécution et au prélèvement forcé d'organes", a-t-elle ajouté.

La pratiquante Yulia (à droite)

Yulia a commencé à pratiquer le Falun Gong il y a trois ans. Elle veut que le monde sache à quel point le Falun Dafa est merveilleux et à quel point le PCC est terrible. Voir comment le régime communiste a lavé le cerveau de générations de Chinois l'a bouleversée, mais elle est heureuse de voir que plus de gens ont réalisé le danger de se ranger du côté du Parti.


Des experts mettent à nu la nature maléfique du Parti communiste chinois

Vidéoconférence: "Comprendre le Parti communiste chinois: leçons pour le monde libre"


L'Association Falun Dafa du Royaume-Uni a également organisé une vidéoconférence le 20 juillet. La conférence était animée par Rosemary Byfield, une représentante de l'association. Dans son discours d'ouverture, elle a parlé de la persécution systémique du Falun Gong et des tortures inhumaines que les pratiquants ont subies pendant ces 21 ans. Elle a recommandé une nouvelle publication de Minghui The 20-Year of Persecution of Falun Gong in China."


Quatre invités ont pris la parole à la conférence: l'avocat international des droits de l'homme David Matas; l’ancien Directeur principal de la planification stratégique, Conseil national de sécurité, Robert Spalding; le cofondateur et vice-président de la commission des droits de l'homme du Parti conservateur britannique et le fondateur de Hong Kong Watch, Benedict Rogers; ainsi que l'homme d'affaires et commentateur de Hong Kong Elmer Gongyi Yuen.


En utilisant des preuves recueillies au cours de ses enquêtes depuis 2006 sur le crime de prélèvement forcé d'organes en Chine, David Matas a rappelé au public que le PCC n'a pas de ligne de fond et que ses dissimulations sont systématiques. Il a noté que le PCC a déjà étendu la persécution et la coercition aux pays étrangers, quelque chose de très important que la communauté internationale doit reconnaître et à laquelle elle doit résister.


Les fonctionnaires élus soutiennent le Falun Dafa

Le député Jim Shannon prend la parole au Parlement, exhortant le gouvernement à prêter attention à la persécution continue du Falun Dafa. Dans sa réponse, le ministre des Affaires étrangères Raab a également exprimé sa profonde préoccupation à ce sujet.


Six cent six législateurs de 30 pays ont signé une déclaration commune le 18 juillet 2020, condamnant les 21 ans de persécution "systématique et brutale" de la discipline spirituelle pacifique du Falun Gong et appelant le Parti communiste chinois à arrêter immédiatement la persécution.


Vingt-six députés britanniques ont signé la déclaration, dont Lord Alton de Liverpool; le très honorable Lord Hunt de Kings Heath; la députée Fiona Bruce, la députée Kate Osamor, le député Henry Smith; et de nombreux autres.


L'Alliance interparlementaire pour la Chine (IPAC) a publié une déclaration pour le vingt et unième anniversaire de la persécution du Falun Gong le 20 juillet qui disait en partie : «Nous rappelons au monde les dépravations qu'ils continuent de souffrir et exhortons le monde à se lever et à parler pour la fin de cette répression, la fin de l'impunité, et pour la justice, la responsabilité, les droits de l'homme et la dignité humaine pour tous les peuples de Chine.


Version anglaise :
London: Peaceful Protest, Candlelight Vigil, and Conference Mark 21 Years of the CCP's Persecution of Falun Dafa

Version chinoise :
英国学员传真相-各界发声吁共同制止邪恶(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.