Révéler la persécution

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • La pratiquante de Dafa Mlle Xia Ting a reçu des doses nocives d’un produit endommageant le système nerveux au camp de travail de Baimalong dans la ville de Zhuzhou, province de Hunan

    A la fin de son terme original, les autorités du camp lui ont arbitrairement ajouté une année de plus. Durant ses deux ans et demie de détention, la police l’a persécutée très cruellement. Parce qu’elle refusait d’abandonner la cultivation de Falun Dafa, ils l’ont forcé à se tenir debout pendant longues périodes, l’ont menottée, torturée, choquée à l’électricité, et encore d’autres tortures. Durant ses 42 jours de grève de la faim, de septembre à octobre 2001, les auteurs des crimes à la clinique du camp lui ont injecté de force de fortes doses du produit « Hibernation #1 » [une sorte de somnifère] Ce qui lui a causé des pertes de mémoires et d’équilibre.
  • Menottée et pendue à une barre de fer pendant des jours, le sang coulait sur le sol de ciment brûlant

    À deux reprises, le matin, j’ai fait l’exercice de méditation, et la police m’a vue, on m’a alors tiré à part, menottée et pendue à un poteau de fer pendant plus de 10 heures. Quand on m’a détachée cet après-midi là, mon corps était très douloureux. Les autres pratiquants m’ont aidée à manger. Sous l’effet de tortures aussi cruelles, la police nous demandait encore si nous voulions continuer à pratiquer. Si l’on disait oui, alors ils nous pendaient par les bras et les jambes. Sur certains poteau de fer il y avait deux pratiquants à la fois, ou même trois ou quatre. Ainsi pendus pendant 10 heures, les pratiquants avaient les bras et les jambes insensibles et enflés, à tel point qu’il reste des marques à vie à l’endroit des poignets. Certains pratiquants étaient pendus de manières différentes. Après avoir été pendus de manière répétée, leurs bras étaient dans de telles conditions qu’on ne pouvait plus leur passer les menottes, c’est seulement alors qu’on les détachait. Cette torture a duré pendant plus de 40 jours; tous les jours c’était la même torture.
  • La police de la ville de Xiangcheng se sert d’un meurtre tragique pour calomnier le Falun Gong

    Plusieurs policiers ont immédiatement suivi Liu Zhixin sur les lieux. Après avoir regardé, un officier de police a demandé : « votre fils aîné pratiquait-il le Falun Gong ? » Liu Zhixin a répondu : « Mon fils aîné n’a jamais pratiqué aucun Qigong ». La police a dit : « Déclarez simplement qu’il pratiquait, sinon nous ne nous occuperons pas du cas de votre famille ». Liu Zhixin a dit : « Que vous vous en occupiez ou pas, je ne peux pas raconter ainsi des mensonges pour tromper les gens ». Mais pour duper les gens et calomnier le Falun Gong , la police a quand même propagé le mensonge que « le fils aîné de Liu Zhixin était devenu psychotique et avait tué des gens parce qu’il pratiquait le Falun Gong."
  • Les policiers du Département d’Assignation de Pékin ont agressé sexuellement et avec violence une pratiquante de Dafa

    Ma Xiuyun, une pratiquante de Dafa à Pékin a été menottée et pendue par les poignets pendant 7 jours et 7 nuits parce qu’elle avait refusé de coopérer avec la police. Elle a été violemment battue et privée de nourriture et d’eau, ce qui lui a causé de graves perturbations intestinales. Le 8e jour, elle a été déshabillée devant de nombreuses personnes (hommes et femmes) et jetée dans les toilettes.
  • EFGIC : Lettre d’une prison de Nanjing – Le Docteur Li révèle les fausses accusations, la parodie de procès, le lavage de cerveau et les coups

    Les autorités chinoises affirment aussi que Dr Li est traité humainement, bien qu’ils n’autorisent plus les fonctionnaires du consulat américain à lui rendre visite dans la prison de Nanjing.Le document écrit par Dr Li dévoile une histoire toute différente de celle racontée par les autorités chinoises : il n’a cessé de résister à un traitement abusif et injuste, incluant des tentatives de lavage de cerveau pour lui faire renoncer à ses croyances.
  • Des photos prouvent que le "Bureau 610" du district de Qiaokou, ville de Wu Han a brutalement torturé les pratiquants de Falun Gong (Photos)

    Le pratiquant a été kidnappé le 29 mai par des bandits du « Bureau 610 » et a été soumis à la torture. Les cicatrices sur ses poignets lui ont été infligées lorsque des gardes l’ont suspendu en l’air dans une classe de lavage de cerveau. Les photos ont été prises bien des jours après que les blessures lui aient été infligées.
  • Des pratiquants de Dafa résolus sont torturés physiquement et mentalement dans un centre de réhabilitation pour femmes droguées

    Parce que Wang Guixiang a refusé d’écrire une déclaration d’abjuration, des gardiens l’ont traînée en montant les escaliers, lui enlevèrent son gilet et versèrent de l’eau sur son corps nu. Les brutes ont par la suite donné des décharges électriques à l’aide de baguettes électriques sur tout son corps, surtout près du coeur. Par la suite, elle n'a pu manger pendant 2 jours et elle ressent maintenant toujours une douleur dans la région du coeur et ne peut pas marcher fermement
  • Le personnel du "Bureau 610 " persécute les pratiquants de Dafa en utilisant l’excuse de la prévention du SARS

    Récemment, le Bureau 610 de la ville de Panjin a ajouté un autre titre à leur nom à savoir le « Bureau de la Prévention du Sras. » Il y a longtemps que les cafés Internet à Panjin ont été fermés et actuellement, des surveillants de toutes les zones résidentielles de la ville de Panjin enquêtent auprès de tous ceux qui viennent d’autres endroits. Ils utilisent l’excuse superficielle de la « prévention du SRAS », mais en fait ils recherchent les pratiquants de Falun Gong. Cela est une difficulté supplémentaire pour tous les pratiquants de Dafa qui ont quitté leurs foyers. Il y a des postes de contrôle sur toutes les routes principales. Ils ne se contentent pas prendre la température corporelle des gens mais contrôlent aussi leurs identités.
  • Le Poste de Police de Fangshan à Beijing viole ouvertement les règlements pour torturer des pratiquants de Dafa innocents

    Une autre pratiquante sous les chocs du bâton électrique, questionnait droitement et résolument les officiers de police en train de violer la loi, pointant les slogans sur le mur qui disaient que la police est aimable et bonne avec les gens et s’abstient de cogner, frapper et jurer. Un cadre de la sécurité publique a répondu , « Vas-y rapporte la brutalité de la police. J’aimerais voir qui sera ton témoin, personne n’ose être ton témoin. » Les officiers de police ont essayé de cacher leurs crimes en ne portant pas d’uniformes tout en participant à la torture des pratiquants de Falun Gong.
  • La police sadique de la ville de Tangshan torture les pratiquants de Dafa avec des moyens incroyablement cruels

    Les pratiquantes ont été déshabillées complètement et menottées une main à chaque mât. Leurs pieds ne touchaient pas terre et elles ont été torturées dans cette position suspendue. Les persécuteurs ont baissé les pantalons des pratiquantes et attrapé leurs seins pour les humilier. Ils ont aussi attaché leurs mains et leurs pieds ensemble, alors deux policiers se tenaient de chaque côté et levaient les mains et les pieds de la pratiquante le plus haut possible, puis ils lançaient la pratiquante sur le sol. Ils ont répété cette torture de nombreuses fois.
  • Trois méthodes typiques utilisées pour torturer les pratiquants de Falun Gong

  • Les biens d’investisseurs étrangers sont confisqués parce qu’ils pratiquent le Falun Gong

    Mme Cai demanda à la police pourquoi ils pillaient l’usine et saisissaient le camion, alors que son entreprise n’avait violé aucune loi. Le chef de brigade Huang Jingwei répliqua, « cela n’avait rien à voir avec vous ni avec votre entreprise. C’est une affaire politique. Vous devez venir ici en personne réclamer votre camion. » M. et Mme Cai a avaient toujours vécu à l’étranger et n’avaient jamais rencontré une activité de la police violant si manifestement la loi. Ils pensèrent que c’était une récurrence de la « Grande Révolution Culturelle ». Ils ne savaient plus où aller.
  • La Cour locale de la province de Shandong condamne un mari et son épouse à 8 ans d'emprisonnement pour être des pratiquants de Falun Gong

    À 9h:00, le 17 avril 2003, la Cour du district de Tianqiao dans la ville de Jinan, province de Shandong a illégalement condamné les pratiquants de Dafa, Chu Zhaoding et You Yufang à 8 ans d'emprisonnement. Chu Zhaoding est un chercheur à l'académie des sciences de la province de Shangdong et son épouse You Yufang est une ingénieure pour « Jinan Chongqi Corporation». Le couple a été condamné à l'emprisonnement parce qu'ils ont refusé de cesser leur pratique du Falun Gong et se sont aussi refusés à cesser de tenter d'exposer les faits avec persistance sur la persécution faite par le régime de Jiang.
  • Comment une station de télévision de la ville de Yantan a diffamé le Falun Gong

    Un jour en 2001, le supérieur de mon unité de travail situé dans la ville de Yantan m’a demandé : « Est-ce que tu pratiques le Falun Gong? » J’ai répondu: « Oui». Il m’a demandé : « Pourrais-tu raconter comment tu as été induite en erreur par le Falun Gong ? La station de télévision a besoin de réaliser un programme. Si tu coopères avec eux, nous pourrons obtenir du temps d’antenne gratuit pour la publicité à la télévision.
  • Coopérons ensemble pour empêcher le site Myschool.Net de répandre sur le Falun Gong des mensonges et empoisonner l’esprit des élèves en Chine

    Actuellement, avec l’épidémie de SRAS qui se propage à Pékin, toutes les écoles primaires et secondaires sont fermées pendant deux semaines et le département de l’éducation à Pékin a commencé à promouvoir l’éducation par correspondance. Mais sur le site Internet Myschool.net qui vient d’être mis en place a été publié un article de nature haineuse qui diffame le Falun Dafa et ses pratiquants. Il est manifeste que le régime de Jiang ne recule devant rien dans sa persécution du Falun Gong, il n’épargne même pas les enfants innocents !